Notre Blog Actualités



Posté le 08 aot 2011 - Rubrique Vocation

Ils sont séminaristes sans être au séminaire : tout en poursuivant leurs études, ils se forment pour devenir prêtre

 

Pendant trois semaines, une vingtaine d’étudiants se sont installés à la maison diocésaine de Dijon. Loïc, Sébastien et Nicolas sont trois de ces séminaristes un peu particuliers. On les appelle « GFU » pour « Groupe de Formation Universitaire ». Ils sont originaires de toute la France et ils ont décidé de se préparer à devenir prêtres tout en terminant leurs études. Chaque mois, ils passent un week-end de formation en région parisienne, et chaque année, ils vivent des temps de retraite et surtout trois semaines de session. C’est cette session qui a lieu à la maison diocésaine de Dijon, redonnant à la grande bâtisse du boulevard Voltaire son visage d’origine quand elle était le grand séminaire du diocèse.

Loïc, 23 ans, originaire du diocèse de Chambéry, est étudiant en psychologie et est GFU depuis un an. Pour lui, les GFU sont un soutien pour sa vie d’étudiant. Cette formation lui donne un cadre pour sa prière, sa réflexion et pour discerner sa vocation.

Sébastien, 32 ans, du diocèse de Soissons, termine ses études : il est médecin urgentiste et est en GFU depuis 3 ans. Il s’apprête à rejoindre le séminaire de Lille.

Nicolas, 25 ans, du diocèse de Lille, est en GFU depuis 4 ans et va encore prendre le temps de réfléchir à la direction qu’il veut donner à sa vie en vivant une année dans un monastère.

Quand on leur demande pourquoi ils ont choisi cette préparation plutôt que le séminaire traditionnel, ils évoquent d’abord le prêtre qui leur a parlé des GFU et de la possibilité de terminer leurs études tout en vérifiant leur choix.  Car pour eux, le choix d’être prêtre est apparu alors qu’ils étaient déjà étudiants, et parfois suite à une rencontre du Christ qui a bouleversé leur vie.

Même si le plus souvent ils sont discrets sur leur participation au GFU, ils ont bien conscience que leur présence à l’université est aussi une chance pour parler aux autres étudiants de leur foi, de l’Eglise et de la joie qu’ils ont à être chrétiens.

Leurs études terminées, ils rejoindront un séminaire pour achever leur formation. Nul doute que ce qu’ils vivent à l’université ou dans leurs écoles tout en se préparant à devenir prêtres les rendra attentifs dans leur ministère futur à tout ce qui vit dans le monde étudiant.

Mais dès maintenant c’est Dijon qui profite de leur joie de vivre et de suivre le Christ. Les prêtres et le personnel de la maison diocésaine qui les ont côtoyés durant ces trois semaines en ont été les premiers témoins et bénéficiaires au cœur de cet été.

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 mai 2011 - Rubrique Vocation

Chaque année, l'Eglise célèbre la Journée Mondiale de prière pour les Vocations le 4ème dimanche de Pâques, dit "dimanche du Bon Pasteur". C'est l'occasion de sensibiliser davantage les communautés chrétiennes à l'importance de la prière à cette intention, qui ne doit bien entendu pas se limiter à une journée. Tous les ans, le pape propose un thème et publie un message où il développe l'orientation de ce thème ; en 2011, pour cette 48ème Journée Mondiale, nous réfléchirons donc sur l'importance de "Proposer les vocations dans l'Eglise locale". Comme pour la transmission de la foi, c'est en effet toute la communauté qui est responsable de l'éveil et du discernement des vocations spécifiques.

P.François BEAL  - Retrouvez l'interview du P. Béal sur RCF samedi 14 à 10h45 dans l'émission "Parlez Jeunes"

 

"Il faut que chaque Église locale se fasse toujours plus sensible et attentive à la pastorale des vocations, en amenant au niveau familial, paroissial et associatif - comme Jésus l’a fait pour ses disciples - surtout les adolescents, les adolescentes et les jeunes, à développer une amitié authentique et affectueuse avec le Seigneur, dans la prière personnelle et liturgique; à apprendre l’écoute attentive et féconde de la Parole de Dieu, par une familiarité croissante avec la Sainte Écriture; à comprendre qu’entrer dans la volonté de Dieu n’annihile ni ne détruit la personne, mais permet de découvrir et de suivre la vérité la plus profonde sur soi; à vivre la gratuité et la fraternité dans les relations avec les autres, car c’est seulement en s’ouvrant à l’amour de Dieu qu’on trouve la vraie joie et la pleine réalisation de ses aspirations. «Proposer les vocations dans l’Église locale», signifie avoir le courage d’indiquer, par une pastorale des vocations attentive et adaptée, ce chemin exigeant à la suite du Christ qui engage toute une vie, tellement il est riche de sens"      Message du Pape Benoît XVI pour la 48ème journée mondiale de prière pour les vocations

Des propositions d'animation sont mises à  disposition par le Service National des Vocations.

 

Dans notre diocèse, existe à Dijon depuis janvier un  temps de prière régulier pour les vocations.

Ouvert à tous, il a lieu le premier vendredi du mois à l’église Notre-Dame de Dijon ;  

17h00 chapelet médité suivi d’un temps d’adoration

18h00 messe célébrée par l’un des prêtres du SDV (père Matthieu Delestre, père Paul Houdart ou père François Béal)

 

 

Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations

58 avenue de Breteuil - 75007 Paris Téléphone : 01 72 36 69 70 - Télécopie : 01 73 72 96 99 E-mail : snv@cef.fr

 

 

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 janvier 2011 - Rubrique Vocation

Je vous annonce la concrétisation d’un temps de prière régulier pour les vocations sur Dijon ! C’était la demande de beaucoup et le lancement de ce rendez-vous régulier a coïncidé avec la célébration du 8 décembre. Dorénavant, à partir de ce mois de janvier (et à l’exception du mois d’août), nous pourrons nous retrouver le premier vendredi du mois à l’église Notre-Dame de Dijon.

 

Le premier vendredi est en effet depuis longtemps le jour particulièrement dédié à la prière pour les vocations, dans notre diocèse. De fait, vous le savez bien, puisque votre propre prière de membres du « Monastère Invisible » s’intensifie ce jour-là. A Notre-Dame, nous procéderons comme suit :                 

17h chapelet médité suivi d’un temps d’adoration

18h messe célébrée par l’un des prêtres du SDV (père Matthieu Delestre, père Paul Houdart ou moi-même)

Dès le 7 janvier 2011 j’aurai donc la joie de vous accueillir pour ce premier rendez-vous, largement ouvert bien entendu au-delà de nos seuls membres – en particulier à destination des jeunes, plus disponibles un vendredi soir. 

 P. François BEAL

 

Rendons grâce pour ce rendez-vous régulier et prions ensemble ND de Bon Espoir pour que cette prière porte du fruit :

Notre Dame de Bon Espoir, Marie, Vierge immaculée, 

entends la prière de tes enfants ici rassemblés.

Que l’Eglise de ton Fils qui est à Dijon,

en communion avec toute l’Eglise universelle,

ait la joie de voir germer puis s’épanouir

de nombreuses vocations,

des vocations belles, saintes, généreuses ;

des vocations de ministres ordonnés, prêtres et diacres,

des vocations de consacrés, de missionnaires,

des vocations au sein de familles unies et ferventes,

des vocations au service de l’humanité tout entière.

Notre audace, Marie, est à la mesure de notre confiance :

ne refuse pas notre prière,

mais accueille-la avec ton cœur maternel,

et présente-la à ton Fils. AMEN ! 

 

 

PJ: fiche d'engagement du MONASTERE INVISIBLE

 

 
 

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...