Notre Blog Actualités



Posté le 12 juin 2017 - Rubrique Vocation

Pour les paroisses du Chatillonnais, la journée mondiale de prière pour les vocations, le dimanche 14 mai 2017, a été animée par deux séminaristes de notre diocèse,  Augustin et Pierre-Jean, et « s'étala » cette année sur… 3 jours, du 12 au 14 mai !

Tous deux au Séminaire Provincial St-Irénée de Lyon, Augustin, d'Is s/Tille, est en 2ème année et Pierre-Jean, de Flavignerot,  en fin de 1ère année.

Le vendredi soir, Pierre-Jean et Augustin donnèrent leur témoignage aux jeunes de l'aumônerie des 4è-3èmes. Eut lieu ensuite un temps de jeu avec des questions sur ce que sont la vocation des prêtres et la vocation religieuse.

Le samedi matin, 22 personnes sont venues pour un temps d'adoration avec eux à l'oratoire de la Maison paroissiale. Le Père Béal qui les accompagnait fit état des vocations dans notre diocèse : 7 séminaristes + 1 en année de fondation spirituelle qui termine une retraite de 30 jours après laquelle il prendra sa décision ainsi que quelques filles en recherche. Il indiqua qu'en juin auraient lieu ceux week-ends pour celles et ceux qui s’interrogent sur le sens à donner à leur vie.

Le samedi après-midi, Pierre-Jean et Augustin rencontrèrent les jeunes de l'aumônerie de 6è-5ème pour un temps de partage sur leurs vocations mais aussi de  détente avec un jeu connecté : « l'activote ». Les jeunes devaient choisir une seule réponse parmi plusieurs proposées sur leur boîtiers, sur le thème des vocations religieuses.

Le dimanche, à chaque messecélébrée dans les quatre paroisses du Châtillonnais, nos prêtres, Paul Houdart et Marc Gérault étaient accompagnés, chacun par un séminariste qui lors de l’homélie a rendu témoignage de sa vocation.

À midi, certains ont partagé un repas tiré du sac pour entourer les séminaristes. Comme souvent le repas sous forme de buffet fut rempli de convivialité, de bonne humeur et de curiosité culinaire devant des mets syriens offerts par Rula, une maman réfugiée syrienne.

L’après-midi, beaucoup sont venus à la salle paroissiale de Châtillon pour écouter les témoignages d'Augustin et Pierre-Jean qui intervinrent à tour de rôle pendant deux heures pour témoigner de leur vie et parler de leur formation étalée sur plusieurs années : à Paray-le Monial pour l'année de discernement, au séminaire provincial Saint-Irénée à Lyon pour les années de formation spirituelle, humaine, intellectuelle. La formation pastorale se passe à Lyon la 1ère année et en paroisse pour la 2ème année.

L’après-midi s’est terminée par le classique moment des questions-réponses et l’assemblée a profondément ressenti que Pierre-Jean et Augustin rayonnaient de joie et d’envie d’être des « Pasteurs » tournés fraternellement vers les autres.

Une prière commune a clos cette rencontre très enrichissante.

Ph. Fonquernie, C. Pothion et M. C. Moissenet    

Photos : © M.C. Moissenet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 mai 2017 - Rubrique Vocation

Quelques participants, priant chaque jour pour les vocations du monde, sont venus renouveler leur prière auprès du Petit Roi de Grâce en méditant le chapelet de la Petite Couronne qui nous plonge dans les douze mystères de l’Enfance du Christ.

Nous avons pris aussi le temps de mieux connaître le Sanctuaire par une visite des lieux et du petit musée porteurs du message de la Vénérable Marguerite du St Sacrement. Faire connaissance avec les Sœurs Carmélites de l’Enfant Jésus qui animent le Sanctuaire depuis septembre 2015 a été aussi une maille de cette rencontre.

Une courte visite de la boutique nous a permis de découvrir quelques brochures, images et médailles, en lien avec la Vénérable Marguerite du St Sacrement et l’Enfant Jésus.

Notre journée s’est terminée par la prière des vêpres avec les Sœurs.

Sr Bernadette

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 mai 2017 - Rubrique Vocation

Pourquoi faut-il prier pour les vocations ?

Prier pour les vocations :c’est la mission donnée par le Christ lui-même lorsqu’il a déclaré : « Priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson ! » C’est cette mission aussi que s’est donnée depuis 20 ans des chrétiens de notre diocèse au sein de ce qu’on a appelé : le « monastère invisible ». Ils se sont engagés à prier tout particulièrement pour les vocations de prêtres, religieuses et religieux, consacrés, etc.

Est-ce que la situation est grave ?

Nous le savons bien : une des grandes difficultés que connaît l’Eglise aujourd’hui en Occident et tout particulièrement dans notre pays, c’est la diminution des vocations qui conduit les ordres religieux à vivre en communautés plus réduites voire à fermer ou regrouper des communautés. C’est aussi la diminution des Vocations presbytérales qui conduit les diocèses à réorganiser les paroisses en demandant aux prêtres de prendre en charge un territoire souvent très étendu. Cette situation ne doit pas être source de découragement mais de vigilance.

Pourquoi marquer les 20 ans du « monastère invisible » ?

Le 5 mai dernier, nous avons célébré le 20ème anniversaire du monastère invisible avec tous ceux qui le composent, chrétiens et prêtres, au d‘une messe en l’église Saint-Michel de Dijon à laquelle ont participé de nombreux membres de ce « monastère invisible ». Et cela continue par d’autres rassemblements décentralisés dans le diocèse. C’est l’occasion de se redire l’importance d’une bonne pastorale des vocations.

Au cours de l’homélie du 5 mai, il a été rappelé que : « Il n’y a pas de pastorale des vocations juste si elle ne prend pas en compte la vie du monde. La pastorale des vocations doit être nécessairement attentive à la vie de tous les hommes d’aujourd’hui. Parce que notre monde souffre, il a besoin de la tendresse de Dieu. Parce que notre monde désespère, il a besoin de la Parole de Dieu. Parce que notre monde se perd et va dans l’erreur, il a besoin de la Vérité et de la foi. » Et aussi : « On ne peut être au service de l’Eglise si on n’aime pas l’Eglise, si on ne fait pas tout pour son unité, pour sa communion. Si notre prière est indispensable pour les vocations, nous savons bien aussi que notre fraternité, notre unité et notre communion ecclésiale sont tout autant indispensables. La fraternité n’est pas qu’un mot : la fraternité, c’est un appel, une vocation. Et notre fraternité en Eglise deviendra appelante si elle est sincère, si nous comprenons qu’elle est toujours à construire, à faire grandir, à manifester. »

Et dans le diocèse, où en est-on ?

Dans notre diocèse, nous avons la chance de connaître régulièrement des jeunes qui entrent dans une communauté religieuse. Et nous avons des séminaristes, jamais assez nombreux, mais qui nous permettent d’espérer que d’autres les rejoindront. Ils sont huit actuellement pour le diocèse de Dijon.

Où se forment-ils ?

Ils sont au séminaire de Lyon, de Bruxelles, de Strasbourg, ou encore en stage pour se préparer à une future ordination. Nous pouvons aussi les rencontrer dans certaines paroisses du diocèse où ils viennent découvrir la vitalité de notre Eglise. Mais ils ont besoin de notre prière. La formation pour devenir prêtre est longue, parfois aride, exigeante, mais si importante pour bien remplir leur mission. Afin que le découragement ne les atteigne pas, portons les aussi dans notre prière.

 

Photos © Anne-Marie Titeca

(messe du vendredi 5 mai 2017 en l’église Saint-Michel de Dijon pour les 20 ans du "monastère invisible".)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 mai 2017 - Rubrique Vocation

Comme chaque année, ce dimanche 7 mai, 4ème dimanche de Pâques, que nous avons l’habitude d’appeler dimanche du « Bon pasteur », ce sera la 54ème Journée Mondiale de prière pour les Vocations. Il y a un thème choisi chaque année ; en 2017 il s’intitule : « Poussés par l’Esprit pour la mission ».

 « Poussés par l'Esprit pour la mission »

Le pape François a publié son message habituel pour cette journée. En voici un extrait : « Je voudrais m’arrêter sur la dimension missionnaire de l’appel chrétien. Celui qui s’est laissé attirer par la voix de Dieu et s’est mis à la suite de Jésus découvre bien vite en soi l’irrésistible désir de porter la Bonne Nouvelle à ses frères, à travers l’évangélisation et le service de la charité. Tous les chrétiens sont constitués missionnaires de l’Évangile ! (…) L’engagement missionnaire, par conséquent, n’est pas quelque chose qu’on va ajouter à la vie chrétienne, comme s’il s’agissait d’un ornement, mais au contraire, il est situé au cœur de la foi même : la relation avec le Seigneur implique le fait d’être envoyé dans le monde comme prophète de sa  parole et témoin de son amour. »

En Côte d'Or, les « 20 ans du Monastère invisible »

Cette année, la célébration de cette Journée Mondiale coïncide dans notre diocèse avec les 20 ans du « Monastère Invisible », réseau de prière pour les vocations.

  • Avec la messe de ce vendredi 5 mai à 18h30 à Dijon Saint-Michel, célébrée par le père Eric Millot, vicaire général,
  • Le rassemblement du 8 mai à Beaune au Sanctuaire de l’Enfant-Jésus,
  • et les animations des 13 et 14 mai à Châtillon-sur-Seine,

nous aurons plusieurs occasions de nous laisser convaincre, si besoin est, de la nécessité de cette prière, qui est en elle-même un acte missionnaire !

Père François Béal, responsable du Service Diocésain des Vocations

Cliquez ici ==> Pour lire le message du pape François pour cette 54ème journée Mondiale des Vocations

Cliquez ici ==> pour télécharger le dossier complet du Service National sur la Journée Mondiale des Vocations 2017 (pdf)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...