Notre Blog Actualités



Posté le 22 octobre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Quatre prêtres viennent  d’arriver dans le diocèse de Dijon. Originaires d’Italie et d’Inde, ils découvrent actuellement notre diocèse.

Trois jeunes prêtres indiens

Ils sont trois jeunes prêtres appartenant à une société missionnaire de prêtres née en Inde il y a quelques années : les Heralds of the Good News. Ils ont proposé leur service à notre diocèse. Les Pères Jeeva Devaraj,  Nepolian Philip et Martin Arputham sont en Côte d’Or depuis la mi-septembre. Ils sont originaires du sud de L’Inde (région du Tamil Nadu).

En arrivant dans notre pays pour la première fois, leur mission est déjà de leur apprendre le français et de découvrir la culture française. Pour l’apprentissage de la langue, c’est le Centre international d’Etudes Francophones de l’université de Bourgogne qui les accueille. Pour la découverte de la culture française, ils sont en contact dès maintenant avec une paroisse de l’agglomération dijonnaise où ils vont aussi faire connaissance avec la pastorale française.

Dès l’année prochaine, ils devraient recevoir une nomination dans une des paroisses du diocèse. Actuellement, ils logent à la Maison diocésaine où ils font aussi connaissance avec les prêtres et les services diocésains.

Un prêtre pour une mission « Ad gentes » du chemin Néo-catéchuménal.

Le Père Stefano Mariotti est arrivé lui aussi en ce début d’année pour participer à une mission tout à fait particulière. En effet, il y a plusieurs années qu’une communauté du Chemin Néo-catéchuménal a vu le jour à Dijon. Et depuis longtemps cette communauté rêvait de pouvoir participer encore plus à l’annonce de l’Evangile, en particulier auprès de ceux qui sont les plus éloignés de l’Eglise. Pour cela, le chemin Néo-catéchuménal propose une mission « Ad gentes » chargée de faire connaître la foi chrétienne à tous ceux qui ne partagent pas encore cette foi. Une telle mission va donc se développer sur notre diocèse et en particulier sur la paroisse de Talant. Deux familles sont déjà arrivées pour s’installer sur Dijon et réaliser cette mission. Ces familles souhaitent aller au contact des personnes dans les quartiers, sur leurs lieux de travail ou de loisirs pour témoigner de leur foi et, éventuellement, proposer des temps de rencontre et de formation. Le Père Stefano Mariotti va accompagner ces familles.

Le Père Stefano Mariotti est prêtre du diocèse de Rome, ordonné en 1995 par Jean-Paul II. Après quelques années dans une paroisse romaine, il a été envoyé au Cameroun de 1998 à 2000 puis en France, dans le diocèse de Perpignan, où il est resté jusqu’en 2010. Il était alors curé de la « paroisse Bienheureuse Elisabeth de la Trinité » ! Et il ne lui est pas indifférent d’arriver maintenant dans le diocèse de Dijon où a vécu Elisabeth de la Trinité : c’est même pour lui un signe.

Le Père Mariotti habite près de la chapelle Saint Vincent de Paul (rue de la Manutention à Dijon) où il célébrera selon le rythme qu’il nous communiquera. 

Nous rendons grâce à Dieu pour la disponibilité de ces quatre prêtres qui viennent servir le diocèse et nous les assurons de notre prière.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 octobre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Une trentaine de personnes étaient réunies à la Maison diocésaine ce vendredi 28 septembre pour remercier Monsieur Jacques Girardier pour ses 12 ans passés à la maison d’arrêt de Dijon en tant qu’aumônier.


Autour de Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, de nombreux amis et proches ont tenu à être présent à ses côtés pour ce « pot de départ ».

Après un mot de l’archevêque, c’est le Père Raoul Mutin, actuel aumônier de la maison d’arrêt de Dijon, qui a pris la parole. Le Père Mutin, qui a remplacé le Père Eric Millot dans cette fonction il y a deux ans, a remercié Jacques Girardier pour son accueil et son aide, dans une mission qui est parfois difficile.

Rappelant que l’aumônerie de la maison d’arrêt de Dijon fêtait ses 50 ans de présence, Raoul Mutin a loué les qualités d’écoute et de disponibilité de Jacques Girardier. Le prêtre aumônier a également lu un mot, particulièrement émouvant, préparé par les détenus à l’attention de Jacques.  Le Père Mutin a conclu son intervention en lui distribuant quelques cadeaux (en complément du pèlerinage en Terre Sainte – qui aura lieu dans quelques jours – que lui offre le diocèse pour toutes ces années de service), et en interprétant le chant officiel du prochain rassemblement national des aumôniers de prison à Lourdes*, « Appelé à la liberté », qu’il a lui-même composé.

Un petit apéritif a ensuite été partagé, en l’honneur de cet aumônier qui estime que dans sa mission, « il a beaucoup plus reçu que donné ». Tous nos meilleurs vœux de réussite et de bonheur à Jacques Girardier pour ses nouveaux projets. 




* le prochain numéro d’Eglise en Côte d’Or, qui paraît ce jeudi 4 octobre, traitera plus en détail de ce rassemblement.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 septembre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Cette année, le Carmel de Flavignerot fêtera ensemble ses deux "Thérèse" - Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et Sainte Thérèse d'Avila.


Ce dimanche 30 septembre 2012, les religieuses du Carmel vous invitent pour l'Eucharistie à 17h30, présidée par Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, qui donnera l'homélie.


Renseignements :

Les carmélites de Dijon
21160 FLAVIGNEROT
08 30 42 92 38
                                                                    carmel.flavignerot@wanadoo.fr 

 


 



Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus :



Il n’aura fallu que 24 ans à Thérèse Martin pour devenir « la plus grande sainte des temps modernes » (Pape Pie X). Elle franchit à l’âge de 15 ans de multiples obstacles pour entrer au Carmel où elle désire prouver son amour au Christ qui l’appelle à donner sa vie pour le monde.

Devenue Thérèse de l’Enfant Jésus, elle choisit de faire une confiance totale au Seigneur et de devenir de plus en plus petite pour s’abandonner à Lui. En 1896, elle découvre le sens profond de sa vocation : « Dans le cœur de l’Église, ma Mère, je serai l’amour » et elle s’offre de plus en plus pour soutenir l’effort des missionnaires.

Pour cela, elle vit jusque dans les petites choses sa « voie de confiance et d’amour » qu’elle voudrait transmettre au monde. C’est ce qui se réalise, après sa mort, avec la publication de « Histoire d’une âme ». Ce livre, où elle raconte sa vie, va conquérir le monde (traduction en plus de 60 langues) : « la petite voie » née de l’évangile est un chemin de sainteté proposé à chacun là où il en est.



Sainte Thérèse d'Avila :



Jeune femme brillante et aimée de ses proches, elle entre à l’âge de 20 ans au monastère de l’Incarnation d’Avila. Elle y prend le nom de Thérèse de Jésus et découvre dans la prière silencieuse (oraison) le lieu de l’amitié et de l’intimité avec le Christ.

Passionnément désireuse de partager son expérience et de la mettre au service de l’Église, elle s’engage dans la fondation de carmels réformés pour suivre de plus près le Christ dans la prière, la pauvreté et la simplicité d’une vie fraternelle.

Elle nous a laissé une œuvre écrite prodigieuse pour nous aider à marcher et à travailler au service de l’évangile, bonne nouvelle de l’amour de Dieu pour tous.



Source : www.carmel.asso.fr

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 septembre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Notre Maison diocésaine est à la fois un lieu de vie et un lieu de réunion.


Lieu de vie pour les prêtres et les autres résidents de la Maison du Clergé, pour les prêtres résidents du « Grand Potet » et pour les 42 étudiants du foyer d'étudiants. Lieu de réunion d'abord pour tous les mouvements, services diocésains, conférences et groupes divers.

Mais la Maison diocésaine est également mise à la disposition des entreprises, des associations, des organismes de formation, de tous ceux
qui ont besoin de salles pour des réunions ou des formations, avec ou sans restauration.

Pour mieux faire connaître cette possibilité à tous ceux qui cherchent des lieux de réunion, un site internet présentant la Maison vient d'être mis en
ligne à l'adresse :
 

                                             www.maisondiocesaine-dijon.cef.fr

 
N'hésitez pas à faire connaître notre Maison à tous ceux qui cherchent des lieux de réunions et de rassemblements !
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...