Notre Blog Actualités



Posté le 17 janvier 2013 - Rubrique Vie du diocèse

Pour nous chrétiens, faire vivre l'Eglise, c'est au fil des ans donner avec le denier et, à la fin de sa vie, donner avec le legs.

 

Pourquoi faire un legs?

Donner, à la fin de sa vie, c'est exercer sa liberté et sa maîtrise sur ses biens matériels, en s'offrant la possibilité de réserver une part au plus faible (association caritative), ou aux valeurs spirituelles et missionnaires (l'Eglise). C'est aussi une dernière façon de continuer à faire du bien, comme nous l'avons fait tout au long de notre vie.


 

Pourquoi léguer à l'Eglise?

Le choix est vaste pour aider les plus démunis à travers des associations caritatives. Le legs à l'Eglise est cependant d'une autre nature :

  • Il permet à l'Eglise de fonctionner, tout simplement.
  • Il est un témoignage de notre attachement, de notre appartenance à cette Eglise, et de notre souci de la soutenir. C'est une garantie pour l'avenir de notre Eglise et pour les générations qui nous suivent.
  • Il est, pour ceux qui nous entourent, une affirmation de notre foi, de nos convictions profondes, de nos choix et de nos priorités.

A noter : Le legs à l'Eglise est exonéré de tout droit de succession

 

Que fait l'Eglise de ces dons?

Ces dons permettent de financer la vie des paroisses et des prêtres, d'accompagner les jeunes et les adultes dans l'approfondissement de leur foi, de former les séminaristes, les prêtres de demain, et d'assurer l'entretien, la réparation et la construction des lieux de rassemblement : églises, locaux paroissiaux, équipements pour les jeunes, aumôneries, séminaires, maisons de retraite pour les prêtres âgés...

Ils sont donc essentiels pour la vie matérielle de l'Eglise et pour pouvoir développer de nouveaux projets.


Comment faire un legs à l'Eglise?

Il faut rédiger un testament et léguer à « l'Association Diocésaine » de votre département. Pour l'Eglise catholique, ce sont en effet les Associations Diocésaines qui sont habilitées à recevoir les legs. Il en existe une dans tous les départements, au sein de chaque Evêché (ou la Mense épiscopale des diocèses de Metz et Strasbourg).


Le Service diocésain des Dons et Legs se tient à votre disposition en toute confidentialité pour tous renseignements, y compris pour la mise en place de solutions juridiques élaborées, et adaptées à votre situation familiale et patrimoniale.

Vous pouvez contacter Me Jean-Christophe GARANDEAU, ancien notaire, à l’Archevêché de DIJON, 20 rue du Petit-Potet, par téléphone 03.80.63.16.73 ou par courrier électronique jcgarandeau@eveche-dijon.com

Me GARANDEAU peut vous recevoir sur rendez-vous, ou se rendre à votre domicile.

 

Télécharger la brochure "Eglise catholique : Legs - Donations - Assurances-vie" dans le PDF ci-joint.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 janvier 2013 - Rubrique Vie du diocèse

C’est ce dimanche 13 janvier qu’aura lieu la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié, dont le thème cette année sera : « migrations : pèlerinage de Foi et d’Espérance ».

Souhaitée en 1914 par le pape Benoît XV, la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié est l’occasion pour l’Eglise catholique de rappeler, de par le monde, ses convictions et ses engagements pour que soient respectés et reconnus dans leurs droits et dignité les migrants, les réfugiés, les demandeurs d’asile et  tous les hommes et femmes de la migration. Cette journée devra être mise à profit par les catholiques pour renouveler dans la foi leur confiance en Jésus Christ, visage d’un Dieu Père de tous les hommes, de toutes langues, origines et cultures.

Elle vient donner une nouvelle vigueur à toutes les initiatives diocésaines habituelles qui continuent de constituer la colonne vertébrale de l’attention de l’Eglise au devenir avec les migrants et manifestent, à leur manière, la richesse diversifiée de la catholicité de l’Eglise.

Bien évidemment, toute l’année et chaque jour davantage, les actions et les engagements des chrétiens continuent de rejoindre les actions et les engagements de tous les militants de la solidarité.

A noter qu’en lien avec cette Journée mondiale du Migrant et du Réfugié, la messe des peuples, qui est célébré chaque année dans notre diocèse avec de nombreuses communautés de migrants, aura lieu dimanche 20 janvier à 10 h en l’église Saint-Bernard de Dijon.

 

Vidéo officielle de cette journée à visionner ici.

 

Vous pouvez également retrouver ici l’interview du Père Marcel Luedi, délégué épiscopal à la pastorale des migrants du diocèse de Dijon, réalisée l’an dernier pour notre site internet.

 

Plus d’informations sur : http://migrations.catholique.fr/

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 31 dcembre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Les célébrations pontificales de Noël ont eu lieu dans la cathédrale Saint Bénigne remplie de fidèles qui ont pu bénéficier d’un programme musical particulièrement soigné.

La messe de la nuit de Noël a été chantée par l’ensemble Joseph-Samson placé sous la direction de Jean-Louis Gand tandis que la messe du jour de Noël ainsi que les vêpres pontificales ont été chantées par la maitrise de la cathédrale placée sous la direction d’Etienne Meyer. C’est M. Maurice Clerc qui était aux grandes orgues de la cathédrale.

A chacune de ces messes, l’archevêque, entouré par plusieurs chanoines membres du chapitre métropolitain, a assuré l’homélie.

Les textes des homélies de la Nuit de Noël et du jour de Noël sont disponibles dans le pdf ci-dessous.

 

Photos : Marie-Dominique Trapet.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 20 dcembre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

La salle des fêtes de la paroisse Sainte-Bernadette de Dijon accueillait, le 3 décembre dernier,  plus de deux cents personnes venues écouter le Père Christian Delorme leur présenter les évolutions récentes de l’Islam. Le service diocésain des relations avec l’Islam et le Groupe de dialogue entre Chrétiens et Musulmans s’étaient associés à l’organisation de cette soirée, à l’initiative des Amis de la Vie. L’orateur était entouré de Maurice Fournet, président des Amis de la Vie de Côte d’Or, et d’un membre de la communauté musulmane, Majid Taybi.

Une évolution rapide

Le monde musulman bouge énormément, ce qui entraîne une évolution dans la façon dont l’Islam est transmis et reçu : notamment, le Coran est désormais davantage imprimé et diffusé, la participation au pèlerinage à la Mecque a considérablement augmenté pour atteindre près de 5 millions de personnes par an, la conception de la viande halal se modifie, et la finance islamique se développe. De plus, c’est la première fois dans son histoire, que le monde musulman est traversé par des situations de violence aussi importantes. Le Père Delorme a présenté les grandes forces idéologiques qui traversent l’Islam, tendant à interpréter le Coran et à en garder la pureté du message et comment elles impliquent les fidèles : les deux courants principaux, le salafisme wahhabite et les Frères musulmans, ne touchent que marginalement les communautés musulmanes françaises surtout originaires du Maghreb et de Turquie.

Au cours de l’échange avec les participants, le Père Delorme souligna notamment que les Musulmans ont une confiance très forte en Dieu dans leur vie, un attachement à la prière et un sens de l’hospitalité assez unique, qui a été un constructeur de paix.

 

                                                   Jean-François MINONZIO



Pour en savoir plus : Christian DELORME,  L’Islam que j’aime, l’Islam qui m’inquiète, Bayard, 245 p., 5ème édition juillet 2012.

 

Crédits photos : J-F Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...