Notre Blog Actualités



Posté le 29 mars 2017 - Rubrique Vie du diocèse

Chers Catéchistes,

 Aux termes de cette visite pastorale au travers de tout notre beau diocèse, un mot vient spontanément aux lèvres : merci !

Merci, tout d’abord, pour l’accueil chaleureux réservé à notre archevêque et aux membres du service de catéchèse qui l’accompagnaient.

Merci pour tous vos témoignages et les beaux échanges dont nous avons été témoins. Notre Eglise est bien vivante, soucieuse de transmettre aux générations futures le trésor dont elle est dépositaire.

Merci pour votre engagement, votre créativité, votre ingéniosité, votre détermination à surmonter les nombreuses difficultés que vous rencontrez. Elles nous renforcent dans notre mission !

Cette visite nous permet de savoir à quoi ressemble notre Eglise aujourd’hui en 2017, dans les villes et les campagnes de Côte d’Or ; comment s’y fait la catéchèse ?

Nous allons travailler sur ce que nous avons vu et entendu, établir des constats, lancer des réflexions, proposer des solutions. Tous vos témoignages porteront du fruit.

Dès à présent, je souhaite vous inviter à participer à la journée de clôture de cette visite pastorale. Celle-ci se tiendra le samedi 30 septembre prochain. En présence de notre Archevêque, nous serons tous réunis pour vivre une journée riche d’enseignements et de rencontres avant de repartir, vivifiés dans notre mission ! Soyez nombreux à y participer !

Dans l’attente de vous retrouver le 30 septembre, je vous adresse mes cordiales salutations,

 

Père Patrick-Marie Févotte
Vicaire épiscopal chargé du pôle « Formation et Catéchèse »      

 

A cette journée du samedi 30 septembre, tous les chrétiens du diocèse seront invités pour échanger sur cette belle mission de la catéchèse. Tous les détails sur cette journée diocésaine vous parviendront très prochainement. 

 


Doyennés Auxois Morvan et Auxois Nord

 


Doyenné Côte de Nuits

 


Doyenné Dijon Nord-Est

 


Doyenné Dijon Sud-Est

 


Doyenné Côte de Beaune

 


Doyenné Dijon Sud-Ouest

 


Doyenné Dijon Centre et Ouest

 


Doyennés Val de Seine et Seine et Suzon

 


Doyenné Saône-Vingeanne-Tille

 

Photos © Sophie Prelot et P. Patrick-Marie Févotte

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 mars 2017 - Rubrique Vie du diocèse

Le premier dimanche de carême, le 5 mars dernier, Mgr Roland Minnerath présidait la célébration de l’Appel décisif en l’église Saint-Pierre de Dijon. 19 catéchumènes adultes du diocèse ont cheminé et recevront le sacrement du baptême à Pâques.
Nicolas, témoigne ici de son cheminement.

« Lorsque je suis allé à la messe à l’église Saint-Michel de Dijon en ce dimanche de juin 2014, je n’imaginais pas le chemin qui s’ouvrirait devant moi et me conduirait jusqu’au baptême à Pâques 2017, à l’âge de 39 ans.

Des rencontres humaines

En effet, j’étais venu simplement assister à une messe par « curiosité », sans être ni totalement fermé ni totalement ouvert à la croyance en Dieu. Aujourd’hui cependant, je ne crois plus au hasard, mais à un appel du Seigneur. Ce jour-là il s’est manifesté par son représentant : au moment de me bénir à la Communion, le Père Antoine Amigo m’a fait un signe de croix sur le front. Ce contact m’a fait ressentir une chaleur apaisante à laquelle je ne m’attendais pas, certainement une manifestation de l’Esprit-Saint… C’est à ce moment-là que se sont posées mes premières questions sur ma foi : Comment se dire incroyant et pourtant avoir ressenti une telle chaleur apaisante lors de cette bénédiction ?
Au fil des semaines je suis donc revenu à la messe à Saint-Michel, et mon ressenti s’est confirmé, le Seigneur s’est fait de plus en plus proche de moi. De plus, ma compagne Emilie (rencontrée en septembre 2014) m’a proposé de l’accompagner à l’Adoration du Saint-Sacrement. Là aussi une sensation d’apaisement spirituel et de profonde proximité avec Lui.
C’est donc tout naturellement qu’au bout de quelques mois d’un tel cheminement, je pris contact avec le Père Bernard Card, prêtre à la Paroisse Saint-Michel, pour débuter mon parcours de catéchumène, en octobre 2015. C’est par ailleurs au cours de cet entretien que je fis par hasard (ou plutôt par l’intervention du Seigneur) la connaissance de Mme Anne Misserey, qui sera alors mon accompagnatrice tout au long de ce magnifique parcours jusqu’au baptême.

Pour moi, le catéchuménat a véritablement opéré un changement progressif de ma personnalité : au fil des mois j’ai fait des rencontres tellement enrichissantes : Hommes de Dieu, baptisés, catéchumènes, accompagnateurs… de tous milieux et tous âges, dans une grande union de partage. J’y ai appris au cours des assemblées que nous n’étions pas là pour être jugés sur ce que l’on pouvait dire ou faire, une grande tolérance qui m’a redonné une grande confiance en moi-même, et me permet aujourd’hui d’apporter ce témoignage.

Des rencontres spirituelles

A côté de ces riches rencontres humaines, de véritables rencontres spirituelles : saint Paul qui m’a permis de comprendre par sa vie, ses voyages et ses écrits la miséricorde de Dieu sur nos erreurs passées envers Lui et nos frères humains ; Sainte Elisabeth de la Trinité pour tous ses messages d’un Christ d’amour en nous et nous en Lui, elle qui a à cœur « d’attirer les âmes en les aidant à sortir d’elles pour adhérer à Dieu par un mouvement tout simple et tout amoureux » (L 335). Ayant vécu sa canonisation pendant mon catéchuménat au cours de cette année jubilaire de la Miséricorde, je serai finalement baptisé dans sa propre paroisse, à côté d’elle. Que puis-je alors demander de plus pour vivre des émotions aussi intenses ?

Répondre à l’Appel du Seigneur

Grâce à toutes ces personnes (et bien d’autres) humaines et spirituelles, je n’ai pas douté à un seul moment de ma foi tout au long de ce chemin. Tant de grâces m’ont été données depuis ces quelques années que je désire, par le Sacrement du baptême, pouvoir communier pleinement avec Notre Seigneur, seule chose qui me manque encore pour me sentir véritablement accompli dans ma foi, et vivre pleinement la prière de Sainte Elisabeth « O Mon Dieu, Trinité que j’adore »…
Encore quelques semaines de patience pour moi et pour les dix-huit autres appelés du diocèse avec qui, je crois, j’ai ressenti une grande émotion collective à la cérémonie d’Appel décisif : nous avons tous des parcours bien différents mais sommes ici pour répondre à cet appel commun du Seigneur qui veut nous voir tous devenir ses frères et sœurs adoptifs.

A l’approche du baptême, se pose maintenant la question « et ensuite ? ». Après tout ce que j’ai reçu pendant tous ces mois, j’ai à cœur de pouvoir devenir moi-même un fervent messager de l’Evangile, reste pour moi à trouver la façon de le faire. Je laisse à l’Esprit-Saint le soin de me guider dans cette voie, et je crois que mon premier acte de baptisé sera de faire une neuvaine à saint Pierre et saint Paul, pour me guider sur cette voie en compagnie de ces deux grands apôtres du Christ.

Un grand merci à toutes ces personnes que j’ai croisées, citées et non citées ici (il y en a eu tant), soyez bénies toutes autant que vous êtes : par votre rencontre, je peux affirmer comme saint Paul que si le péché s’est parfois multiplié dans ma vie, la grâce a surabondé aujourd’hui. »

 

Nicolas
catéchumène

Photos © Maguy Minonzio, Jean-Philippe Nolle

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 mars 2017 - Rubrique Vie du diocèse

Il existe de très nombreuses manières de servir la liturgie. On peut le voir aisément lors de nos célébrations : les églises sont fleuries, le sacristain a préparé l’autel, des personnes se relaient pour les lectures, pour apporter les offrandes, d’autres proposent d’animer la liturgie par le chant et la musique.

Vous aimez chanter mais vous ne pouvez peut-être pas vous engager chaque dimanche ?
Vous chantez avec votre paroisse mais vous souhaitez participer à une célébration diocésaine ?

Lise LADRET, responsable du Service Diocésain de Musique Liturgique, vous invite à venir rejoindre le chœur diocésain pour participer par le chant à des célébrations diocésaines.

 

Qu’est-ce que le chœur diocésain ?

Le chant est un moyen pour annoncer la Bonne Nouvelle. Depuis sa création, le chœur diocésain rassemble chaque année tous les chanteurs du diocèse. Il se réunit principalement à l’occasion des grandes célébrations diocésaines (Messe chrismale, ordinations…), avec pour objectif le soutien vocal des grandes assemblées, et de favoriser la prière commune par la beauté du chant et de la musique.
Les choristes, venus de tout le diocèse, se rassemblent, avec la joie de partager ensemble ce moment musical, en participant à l’action liturgique par le chant. Les choristes ne sont pas des professionnels, mais ont, pour certains, acquis une solide formation vocale et/ou liturgique, ou sont en cours de formation. Animés par la certitude que la justesse du chant participe à de belles célébrations, le chœur devient pour beaucoup un mode d’expression qui va au-delà des mots, hors du chant de l’utilitaire, « parce que la musique est le plus court chemin vers la pleine participation à l’Eucharistie » (Pape François lors du Congrès international de musique sacré du 4 mars 2017)

Le Chœur diocésain participe aussi à de grandes célébrations diocésaines plus ponctuelles, comme la célébration d’ouverture de l’Année de la Miséricorde en décembre 2015, ou plus récemment le 23 octobre dernier, lors de la première messe solennelle après la canonisation d’Elisabeth de la Trinité en la cathédrale Saint Bénigne de Dijon.

Au service du diocèse, ce chœur répond également aux demandes des paroisses pour l’animation de célébrations particulières. La paroisse de Dijon Sacré-Cœur/Saint-Jean-Bosco a par exemple fait appel au chœur diocésain pour la fête du Sacré-Cœur…

 

Prochain rendez-vous : la Messe Chrismale

Cette belle célébration manifeste l’unité des catholiques autour de son évêque. Prêtres, diacres et fidèles de tout le diocèse sont invités à se rassembler.
Lors de cette célébration, les prêtres renouvellent les engagements de leur ordination, l’huile des catéchumènes et l’huile des malades sont bénies, tandis que le Saint-Chrême est consacré par l’archevêque.
Chanter ensemble avec des fidèles de tout le diocèse, manifeste le désir d’être en communion, de prier ensemble par le chant.

La Messe Chrismale aura lieu le mardi 11 avril à 19 h 30 en la cathédrale Saint-Bénigne.

La mise en place du programme de chants, toujours très riche, nécessite une participation assidue aux répétitions programmées à la Maison Diocésaine - 9 bis bvd Voltaire - 21000 DIJON (CHAPELLE du 1er étage) :

  • vendredi 10 mars, 20h-22h
  • vendredi 24 mars, 20h-22h
  • vendredi 31 mars, 20h-22h
  • vendredi  7 avril, 20h-22h

et à la répétition générale : mardi 11 avril à 18h sur place dans le chœur de la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon

Renseignements : Lise LADRET - SDML - Maison Diocésaine - 9 bis bd Voltaire - 21000 DIJON Mail : sdml.dijon@yahoo.fr

Photos © Trapet et diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 01 mars 2017 - Rubrique Vie du diocèse

Téléchargez le PDF disponible sous cet article pour connaitre les horaires et lieux des célébrations à Dijon et dans son agglomération.

Le mercredi 1er mars 2017, dit « Mercredi des Cendres », est le jour d’entrée dans le temps du Carême qui durera 40 jours jusqu’à Pâques (sans compter les dimanches). Le carême est un moment privilégié pour les catholiques pour parcourir un chemin de conversion, d’humilité, de réconciliation, et ainsi se préparer à vivre Pâques, la grande fête de la Résurrection du Christ (dimanche 16 avril 2017). Bonne route vers Pâques !

Pour nous aider à cheminer, il est demandé à chacun de vivre trois efforts :

  • La prière : vivre en relation avec Dieu.
  • Le jeûne : forme de privation dans le but d’être plus libre, plus disponible, c'est une expérience d'humilité. L’Eglise demande de savoir se priver pour mieux comprendre tout ce que Dieu donne. Le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint sont des jours où le jeûne est plus marqué. Chaque chrétien est appelé à choisir ce qu’il supprimera de sa vie pour manifester son détachement des choses matérielles (loisirs, télévision, alcool ou tabac, etc.) et son attachement à Dieu.
  • Le partage : vivre en frère. De nombreuses paroisses ou associations proposent de contribuer à la réalisation de projets de solidarité, en particulier des projets de développement dans les pays plus pauvres.

Le Mercredi des Cendres

Toutes les paroisses de Côte-d’Or vous proposent de vivre cette entrée en carême par la messe des Cendres. Ainsi appelée puisque le prêtre vous bénira avec des cendres procurées par la consumation des rameaux de l’année précédente, tel un signe de pénitence, en vous disant : « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile. » (Mc 1,15) ou « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. » (Gn 3,19).

En l’église Notre-Dame de Dijon, mercredi 1er mars à 18h30, l’archevêque, Mgr Roland Minnerath, présidera la messe du Mercredi des Cendres qui est aussi traditionnellement la messe des Artistes. Lors de cette célébration on rendra grâce à Dieu pour tous les artistes, qui par leur talent, aident à la prière. Cette célébration est aussi le moment d’envoi de la Grande Semaine Culturelle du diocèse de Dijon. Les intentions de prières de la Prière Universelle seront réalisées par le CCFD-Terre solidaire.

Retrouvez ci-dessous le PDF des lieux et horaires des célébrations du Mercredi des Cendres de l'agglomération dijonnaise.

Retrouvez le programme de la Grande Semaine Culturelle en cliquant ici

 

Photo © M-DTrapet

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...