Notre Blog Actualités



Posté le 22 dcembre 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

Grande émotion à la paroisse de Nolay en ce 4ème dimanche de l’Avent, pour les messes d’au revoir au père Constantin Yatala Nsomwe, curé depuis 2008. En plus de cette fonction, il a également été nommé doyen du doyenné "Côte de Beaune" pendant 3 ans. Ses compétences en droit canonique lui ont permis de se mettre au service de l’Officialité diocésaine depuis 2010, et d’aider l’officialité du diocèse d’Autun.

Mais le père Constantin est aussi un enseignant dans l’âme : toutes ces années, il passait plusieurs semaines à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour enseigner le droit canonique à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest. C’est donc Abidjan qu’il rejoint en janvier prochain, pour continuer cette mission au service de l’église d’Afrique. Et il en profitera pour retourner « au pays », en République Démocratique du Congo : là-bas, il envisage d’enseigner le droit constitutionnel.

Samedi à Jours-en-Vaux

Samedi soir, le père Constantin a célébré sa dernière messe du samedi soir en l’Eglise de Jours-en-Vaux le 17 décembre. Malgré la fraicheur du temps, l’Eglise a connu l’une de ses plus grosses affluences de l’année, plusieurs villages environnant y étaient représentés. 

L’Association  « l’Atelier du Bon secours » avait organisé un dîner festif pour lui témoigner de l’attachement des habitants et le remercier de ses huit années au service des petites communes de son diocèse. «  Constantin est un homme chaleureux et c’est tout le sens de cette soirée amicale, nous te disons au revoir avec notre cœur et une partie du tien restera inscrit pour toujours dans notre mémoire de chrétiens » a témoigné l’un de ses paroissiens.

Dimanche à Nolay

Dimanche, adultes et enfants de la paroisse l’ont remercié de tout cœur pour les relations d’amitié facilement tissées grâce à sa cordialité et son attention à chacun. Des jeunes ont entonné ce chant (sur un air connu !) : « Au revoir, Père Constantin, nous ne vous oublierons jamais ; vos 8 années passées ici sont dans nos cœurs à tout jamais. » Et tout le monde attend avec impatience l’été prochain, où il viendra passer quelques semaines de vacances au milieu de ses chers amis paroissiens !

Noël Belin et Sr Maryvonne

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 dcembre 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

« J’ai tissé des liens avec la communauté musulmane en répondant plusieurs fois à leur invitation de venir à la mosquée d’Is-sur-Tille (inauguration de la mosquée, prière du vendredi, journée portes-ouvertes à laquelle sont venus une trentaine de paroissien…).

Avec Abel, le président de l’association des musulmans d’Is-sur-Tille, nous avions proposé d’organiser une rencontre fraternelle, au cours d’un goûter un dimanche après-midi dans un lieu qui ne soit ni chrétien, ni musulman, pour permettre de mieux se connaitre et d’échanger. Et c’est ainsi que dimanche 13 novembre, nous nous sommes retrouvés une quarantaine de chrétiens et de musulmans d’Is-sur-Tille dans une salle municipale : ce fut un moment très convivial.

C’est la première fois que nous faisons cela et lorsque nous avions choisi la date avec Abel, nous n’avions pas réalisé que ce jour-là coïncidait avec le tragique anniversaire du drame du Bataclan : une rencontre entre musulmans et chrétiens un an après, ce fut un beau cadeau de la Providence!

Un désir est ressorti : celui de continuer à apprendre à mieux se connaitre en continuant à se rencontrer. »

 

P. Vincent Sauer,
curé de la paroisse d’Is-sur-Tille/Grancey

Photos : © François GINDREY et DR.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 novembre 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

Entre harmonie municipale et restauration d’orgue, les églises de Nuits-Saint-Georges sont animées.

L’harmonie municipale anime une messe dominicale

En ce dimanche 27 novembre nous fêtions, dans la paroisse de Nuits-Saint-Georges, la fête de la Sainte-Cécile, patronne des musiciens. L’Harmonie Municipale de Nuits-Saint-Georges a donc animé la messe de 10h30 à l’église Saint-Denis. C’est un admirable Messiah de Haendel qui fut interprété ainsi que l’offertoire et l’envoi de la messe de Crépin.

Nous remercions tous ceux qui nous aident à la prière par la beauté de la liturgie, notamment à l’occasion de ce dimanche dernier pour la Solennité du Christ, Roi de l’univers.

Le buffet de l’orgue de l’église Saint-Symphorien de Nuits-Saint-Georges en cours de restauration

L’autre église de Nuits-Saint-Georges, Saint-Symphorien, admet quelques travaux cette année. En effet, Alice Quoirin, restauratrice en peinture ancienne, fille du facteur d’orgue Bernard Quoirin, a travaillé pendant trois semaines en octobre à la restauration des bois et polychromies du buffet d’orgue classé du XVIIIème siècle de l’église Saint-Symphorien de Nuits-Saint-Georges, orgue de Bénigne Boillot.

Pendant ce temps, la partie mécanique de l’orgue est en travaux aux ateliers Saby Formentelli de Sainte-Uze (dans la Drôme).

L’orgue sera remonté au printemps prochain.

Vous pouvez retrouver quelques photos de l’avancée de ces travaux exceptionnels ci-dessous.


Lydia Massart

Photos : © Jehanne Nicolas 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 novembre 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

Le dimanche 16 octobre dernier, le soleil brillait au départ du bus qui conduisait les paroissiens de Talant à Beaune pour le pèlerinage du Jubilé de la miséricorde. La fraîcheur de l’automne était sans effet sur la chaleur des retrouvailles. Les enfants de la catéchèse se sont joints aux adultes pour une journée consacrée à la découverte du sanctuaire de l’Enfant-Jésus présenté par une des quatre sœurs du Carmel de Beaune. Ce lieu de culte de l’Enfant-Jésus est encore très vivant, très fréquenté, comme ce couple aperçu, venu présenter leur enfant allongé dans les bras de son père. 

Un moment festif après le déjeuner a permis aux enfants de se retrouver avec leurs aînés pour réfléchir sur le mot « porte » et ensuite en confectionner une. Une belle parenthèse de convivialité où chacun a pu découvrir l’autre et où les différentes générations ont mêlé leur esprit créatif.

Après un enseignement sur la Miséricorde, nous avons tous, petits et grands, passé la porte sainte sous la conduite du père Paul Royet et du père Yves Frot, curé de Beaune, dans un recueillement  où chacun a reçu, dans son cheminent vers l’autel, la miséricorde de Dieu.

Le bus a fait une halte sur le chemin du retour dans les vignes pour un moment consacré au travail de la vigne et du vin et c’est le verre de l’amitié en main que la journée s’est achevée. Une belle journée.

Marie-Gabrielle Caffin
EAP

Photos : © Marie-Gabrielle Caffin

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...