Notre Blog Actualités



Posté le 28 mars 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Mais que se passe-t-il donc en ce samedi soir du 18 mars, pour que tant de gens se pressent aux portes de l’Asset’, la belle salle polyvalente d’Arc-sur-Tille qu’ils envahissent joyeusement ? Répondant à l’invitation de l’association UEPA (qui participe largement, avec la Fondation du Patrimoine, au financement de la restauration de l’église St-Martin d’Arc/Tille - voir sur www.uepa.fr), tous les âges sont venus écouter et chanter avec le troubadour de Dieu, le Père Raoul MUTIN, brillamment secondé par la chorale que viennent de constituer nos enfants de la catéchèse. En ces temps difficiles, ponctués d’évènements graves, voir tragiques, qu’il est bon de se rafraîchir à la verve enchanteresse et pleine d’humour d’un prêtre musicien. Avec talent, il puise dans les Ecritures son inspiration, faisant jaillir l’espérance et la lumière de l’Amour qui pardonne et libère l’homme de ses peurs. Moments de grâce et de communion, le public sous le charme, reprend en chœur les refrains de « Visages », « l’amitié », « écoute », « aimez-vous ». D’autres chants sont mimés par les enfants qui entourent Raoul et ont la chance de découvrir une forme de catéchèse qui nourrira leurs lendemains, comme l’apprécient les Pères André JOBARD et Donat-Michel TEMBO-UMBA, heureux de cette belle soirée. Après une visite surprise de la commune par images enrichies de commentaires jubilatoires, la soirée se termine avec l’évocation d’Elisabeth de la Trinité dont Raoul s’est fait le chantre sur son dernier disque « Sainte Elisabeth de la Trinité » au rythme de « sur le clavier de son piano ». Merci, Raoul, pour ce bonheur d’aimer et d’être aimé qui a ensoleillé nos cœurs… et à bientôt pour un autre rendez-vous lorsque l’église d’Arc/Tille sera rouverte !

André FANJAUD.

Photos © André Fanjaud

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 mars 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Invité par la paroisse de Beaune, le Docteur Baruteau, pédiatre au centre hospitalier de Beaune, a tenu devant un large public une conférence sur le thème : « Santé et Jeunesse - Quels repères pour traverser l’adolescence ? ».

Déclinée en grands chapitres tels que « Les enjeux à l’adolescence », « Quels sont nos points forts » mais aussi « Quels sont nos freins », « Les indicateurs de bonne santé » ou « Quand les clignotants passent à l’orange », appuyée sur des exemples concrets, cette conférence a permis à chacun, jeunes, parents et grands-parents de sentir combien cette étape dans la construction de la vie personnelle reste fondamentale.
Ainsi « nourrir une réflexion en conscience et en famille » a permis de s’interroger sur la question du choix : peut-on choisir seul ce qui est bon pour soi ? Sur celle de la parole et de la confiance : besoin de se sentir compris et valorisé. Le conférencier a  aussi donné des conseils afin d’aider le jeune à se construire, transmettre les valeurs pour aider à trouver une « boussole pour la vie », savoir poser des limites et tendre vers une cohérence éducative : voilà pour le côté parental.
Les adolescents ont aussi des gages de confiance à donner à leurs parents, à se poser la question sur ce qui est bien ou mal, la recherche du sens de la vie, la gestion des émotions…
Quand surviennent les difficultés, on peut se tourner vers des personnes qui puissent assurer une fonction de tiers bienveillants : oncle, marraine, prêtre, infirmière scolaire, enseignant, assistante sociale, médecin traitant, psychologue, consultation de pédiatrie.

Enfin il faut savoir témoigner de notre confiance en la vie et en l’adolescent mais également ne pas chercher à tout comprendre s’il s’autonomise.

 

Marie-France Roux

Photos © Marie-France Roux

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 15 mars 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Mardi 7 mars, une quarantaine de personnes se sont retrouvées à Meursault, autour du père Dominique Garnier, pour une étape sur le chemin du Carême.

Les chrétiens de Terre Sainte

Monsieur Gérard Drexler, de l'Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, nous a présenté la situation difficile des chrétiens de Terre Sainte.  Que ce soit pour le travail, le logement, ils se sentent citoyens de seconde zone. Une vidéo nous a permis de les écouter nous raconter leur quotidien, et déplorer la tentation de fuir ce pays… Ce sont eux qui gardent vivante la foi, là où Jésus a vécu.

Nous apporterons donc notre aide au séminaire de Beit Jalah, pour la formation de 70 séminaristes ; ainsi qu'au village de Taibeh, seul village 100% chrétien de Palestine.

Les enfants n'étaient pas présents au bol de soupe, mais chaque famille a reçu un "kit Carême" pour vivre ensemble la préparation à Pâques. Dans ce kit, une enveloppe permet aux  enfants de déposer, au long du Carême, les économies qu'ils parviennent à faire, en se privant, en aidant… Leur partage ira à la construction d'une école à Ramalah.

Les œuvres de miséricorde et la visite aux malades

Au cours de la deuxième partie de la soirée, nous avons réfléchi aux œuvres de miséricorde,  pour continuer à mettre en œuvre l'Année jubilaire.  Nous nous sommes arrêtés sur la visite aux malades.

La parabole du Bon Samaritain nous invite à contempler le Christ qui se penche vers les blessés que nous sommes et qui vient à notre secours. Cet Evangile nous appelle à retrouver le sens profond de notre baptême, de notre confirmation, qui nous identifient au Christ : à nous de prendre soin de nos frères malades, de prendre le temps d'être avec eux. « Le temps passé à côté du malade est un temps sacré, nous a rappelé le père Garnier. Lorsque nous nous approchons avec tendresse de ceux qui ont besoin de soin, nous leur apportons l’espérance et le sourire de Dieu dans les contradictions du monde. »

Pour terminer, nous avons évoqué des moyens concrets pour les garder reliés à la communauté paroissiale : les visiter, leur porter la communion, mais aussi les confier à la prière de tous.

En attendant le prochain bol de soupe, le 4 avril à Nolay, nous méditons sur cette  citation d'un évêque du 4ème siècle,  Astérius d’Amasée :

« Nous avons le même créateur, la même mère la terre dont nous avons été formés, la même dignité spirituelle, et la même espérance de vie future… Quand tu vois un homme, c’est toi-même que tu vois en lui. Aussi les malheurs, les maladies, les épreuves d’autrui, faut-il les regarder avec bonté comme douleurs et dommages personnels. »

 

Sœur Maryvonne Sampic

Photos © Sœur Maryvonne Sampic

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 mars 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Ce sont des vœux un peu particuliers que le Père Paul Houdart, en présence du Père Marc Gérault, présenta aux paroissiens de nos quatre paroisses du Châtillonnais. Nous étions le jeudi 2 février, jour de la Chandeleur : ce furent donc des "VŒUX DE LUMIÈRE" en cette fête de la Présentation de Jésus au Temple.

Jésus a éclairé notre année par :

  • de nombreux événements lumineux : l'Année jubilaire de la Miséricorde, avec l'installation à Saint-Vorles du bas-relief représentant Marie, Notre-Dame de la Miséricorde, et les clochers de nos quatre paroisses, mais aussi le passage de la Porte Sainte à Beaune ;
  • des initiatives heureuses : l'adoration tous les vendredis, "Les rendez-vous de la Parole de Dieu" chaque mois ;
  • la nouveauté avec les séances de cinéma ("la Résurrection du Christ", "le Pape François") et les répétitions de chants communes aux quatre paroisses ;
  • de belles conférences : « la Miséricorde », « le Saint-Suaire », « les Vierges de Miséricorde », « les fausses croyances » ;
  • de grands moments marquants : l'entrée en Carême à Saint-Loup, le repas des bénévoles, la canonisation d'Elisabeth-de-la-Trinité, l'entrée en Avent avec les conteuses bibliques, la messe des peuples suivie du repas fraternel à Noël.

Après cette sorte d'inventaire, le Père Paul Houdart continua : « Nous souhaitons que ce chemin de foi qui s'ouvre devant nous soit toujours plus illuminé par le Christ. De notre cœur montent vers le Seigneur nos remerciements et notre confiance en lui pour l'année à venir.

Alors Bonne année de Lumière à chacun ! Tous mes vœux de Lumière du Christ. Nous continuons de remercier le Seigneur pour ce que nous sommes les uns les autres, divers (et heureusement !) mais rassemblés par l'Amour de Dieu ».

Remise de 2 médailles de la reconnaissance diocésaine

Le Père Houdart se tourna ensuite vers Micheline Caron, de Châtillon-sur-Seine, et Nicole Mercier, de Sainte-Colombe-sur-Seine, pour leur adresser les remerciements du diocèse et de chacun pour leurs années de services rendus à l'Église : « Nous n'évoquerons pas vos parcours de service pour deux raisons : d'abord, ce serait trop long et votre modestie en souffrirait ! Nous avons heureusement bénéficié de votre dévouement. La charité et le don de soi sont les biens les plus précieux d'une paroisse. Micheline, Nicole, avec ces médailles recevez notre reconnaissance, notre amitié et notre affection ».

C'est avec une certaine émotion respective que, au nom de notre archevêque Mgr Roland Minnerath, le Père Paul Houdart remit à chacune la Médaille de la reconnaissance diocésaine, et donc la nôtre aussi, ainsi qu'un diplôme.

La soirée se termina par le verre de l'amitié et, Chandeleur oblige, la dégustation de délicieuses crêpes confectionnées par "la pâtissière paroissiale", Gislaine Petitjean, qui n'avait ménagé ni sa peine ni son temps, cette fois encore, pour régaler tout le monde. Merci aussi à elle.  

 

Marie-Claire MOISSENET

Cliquez sur la photo ci-dessous pour visionner d'autres photos
Photos © Moissenet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...