Notre Blog Actualités



Posté le 10 septembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

Ce dimanche 8 septembre, le Sacré Cœur était en joie pour accueillir son nouveau curé, le Père Jean Lamblot. Paroissiens d’Is-sur-Tille et du Sacré-Cœur ont entouré, avec chaleur, le nouveau pasteur.

Rentrée sous le signe du changement et de l’accueil pour la paroisse Sacré-Cœur/Saint Jean Bosco de Dijon : sous la présidence de Mgr Minnerath,  le Père Jean Lamblot* a été installé nouveau curé de la paroisse. 

Il sera assisté par le Père Amédée Nkama, récemment arrivé du Congo.

Durant son homélie, notre archevêque a rappelé que cette charge « prodigieusement belle » méritait les encouragements et l’aide de toute la communauté « pour que nous soyons une paroisse vivante et rayonnante ». « Le Christ, c’est le critère… il nous enseigne la vraie liberté », a-t-il également expliqué, nous invitant à « accueillir une Parole qui n’est pas de l’homme mais qui vient nous éclairer ». Et c’est bien là « l’une des missions du curé : appeler la communauté au discernement ». Le Père Lamblot est « un théologien, qui a réfléchi, il vous aidera à progresser », nous confieMgr Minnerath.

L’Equipe d’Animation Paroissiale n’a d’ailleurs pas manqué de rendre grâce pour l’arrivée de ces deux prêtres dans la communauté**, appelant également à la réflexion sur les briques que chacun et chacune peuvent apporter à leurs églises. Des églises qui ont semblé bien «  immenses » au Père Lamblot mais le mot de la fin ne fut-il pas « Christ aujourd’hui nous appelle … » ?

 

                                                            Virginie Lacomme

 

*Le Père Lamblot est également vicaire épiscopal, responsable du pôle formation et catéchèse, directeur du département de théologie du CUCDB

**Les Pères Gérard Berliet et Denis Erazmus sont toujours prêtres coopérateurs à temps partiel pour la paroisse

 

 

Crédits photos : Bruno Perrin

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 septembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

L’église de Bligny-sur-Ouche était comble ce dimanche 8 septembre pour l’installation du Père Yves Grosjean dans ses nouvelles paroisses d’Arnay-le-Duc et de Bligny.

Ses anciens paroissiens de Sombernon avaient tenu à l’accompagner nombreux.

Le Père François Béal, vicaire épiscopal, qui présidait la cérémonie, a invité le Père Grosjean à professer sa foi la main sur la Bible, puis a cité les 44 villages désormais à sa charge, les registres et les clés des églises des deux paroisses lui étant remis solennellement.

Dans son homélie, le Père Béal a souligné la difficile mission des curés qu’ils ne peuvent assumer sans l’aide de l’Esprit Saint, et a appelé les deux ensembles à travailler dans une ambiance fraternelle.

Puis la prière et le recueillement ont fait place à l’humour avec une évocation joyeuse de la personnalité de celui qui souhaite se faire appeler « Yves ».

Le verre de l’amitié fut ensuite offert à la salle paroissiale suivi d’un repas partagé.

 

                                                                 Bernard Chevalier

 


Crédits photos : Bernard Chevalier

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 septembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

Foule des grands jours à Châtillon, samedi 31 août à 18h30 en l’église Saint-Nicolas pour une cérémonie au rite très précis : Mgr Minnerath, notre archevêque, installait un de ses vicaires épiscopaux, le Père Paul Houdart, dans ses nouvelles fonctions : curé des 4 paroisses du Châtillonnais.

Après l’annonce officielle de cette nomination, l’archevêque énuméra la liste des 58 églises paroissiales (8 pour la paroisse de Châtillon, 17 pour celle de Laignes, 16 pour celle de Montigny-sur-Aube et 17 pour celle de Ste Colombe-sur-Seine) pendant que 4 représentants de celles-ci apportaient un morceau de puzzle qui reconstituait cette partie du doyenné du Val de Seine.

Puis Mgr Minnerath annonça que le Père Joseph Diyas Maria-Dasan, jeune prêtre ordonné cet été dans son diocèse en Inde mais au service du diocèse de Dijon, était nommé vicaire pour les 4 paroisses. Il invita ensuite le Père Houdart à faire profession de foi et à redire son désir de servir l’Église, la main sur la Bible, avant que d’autres représentants des 4 paroisses lui apportent les registres qu’il remit officiellement au Père Houdart.

Après ces rites d’entrée, une assemblée nombreuse et fervente de nouveaux paroissiens mais aussi d’anciens venus de Bligny-sur-Ouche, de Pouilly-en-Auxois et même de Nuits-Saint-Georges, chanta "Gloire à Dieu". Une paroissienne de Laignes apporta ensuite le Livre de la Parole à Mgr Minnerath qui le transmit au Père Houdart en lui rappelant la mission d’annonce de la Parole, de proclamation inlassable et d’enseignement de l’Évangile dans la joie et de prédication que, par lui, Dieu lui donnait.

Après l’Évangile proclamé par Michel Bayart, diacre au service des 4 paroisses, Mgr Minnerath, dans son homélie, nous rappelle que Jésus parle en paraboles pour nous faire comprendre que tout son enseignement est une réalité où nous devons entrer, la réalité de l’Homme. Cela demande une attitude d’accueil, de réceptivité de la Parole de Dieu pour qu’elle nous transforme : ce n’est pas des mots emportés par le vent mais une Parole transmise par les successeurs des apôtres, Parole à laquelle nous devons choisir d’ouvrir notre cœur. "Nous devons rendre grâce d’avoir des prêtres, et là, la chance d’en avoir 2 et 2 jeunes ! ", poursuivit l’archevêque qui ajouta qu’il n’y avait rien de plus beau que le ministère de prêtre. "C’est un immense bonheur, une immense tâche que le prêtre exerce chaque jour de manière spécifique dans l’Église pour que, avec d’autres, la communauté avance, une communauté au service des autres. C’est autre chose qu’un pouvoir. C’est le Royaume de Dieu qui commence à prendre forme. "

Après avoir présenté rapidement le Père Houdart (un homme enjoué, plein de joie, gentil…) et le Père Maria-Dasan (un jeune prêtre dynamique qui a remarquablement réussi à s’acclimater à notre culture et à notre langue), Mgr Minnerath termina en nous disant : "Vous êtes gâtés ! Que les années qui s’ouvrent soient des années constructives dans un monde qui perd ses repères et ses références. "

Le Père Houdart nous a invités alors à renouveler notre renonciation au mal et notre profession de foi avant la prière universelle lue par un paroissien de Laignes et la procession des offrandes par des représentants de chaque paroisse. La messe se poursuivit, concélébrée par Mgr Minnerath, nos "deux nouveaux prêtres" et le Père Etienne Hache, vicaire jusqu’alors du Père Houdart et qui en reprend la charge à Pouilly, assistés par deux diacres, Michel Bayart qui a lu l’Évangile et Jacky Auvray, diacre de Bligny-sur-Ouche.

Avant la communion, le Père Houdart transmit la paix du Christ à un membre de chaque paroisse pour qu’il aille à son tour la transmettre à l’assemblée.

À l’issue de la cérémonie, deux "anciens" paroissiens du Père Houdart nous confièrent, non sans émotion, celui qui fut leur pasteur pendant de nombreuses années. Je ne veux pas énumérer les nombreuses qualités citées, sa modestie en souffrirait ! J’ai retenu que "c’est un véritable pasteur qui met sa joie de prêtre au service de chacun, qui se réjouit du travail de l’Esprit au cœur de chacun et que ses sermons rappellent toujours les fondements de la foi avec une note d’humour pour réveiller les paroissiens qui auraient tendance à s’endormir ! "

Sylvie Girard, permanente en catéchèse, a fait un tour d’horizon de tout ce qui se fait dans nos 4 paroisses et le Père Houdart, après une pensée pour le Père Canat et le Père Maï,  s’est dit être gâté car ses confrères passés en Châtillonnais lui ont dit ce qui s’y vivait. Il a déjà apprécié la bonne odeur de cire dans son logement ! et il se réjouit de travailler avec le Père Maria-Dasan.

"Prenez bien soin de lui", nous a-t-on répété. C’est ce que nous avons commencé en lui offrant, ainsi qu’au Père Maria-Dasan, un immense "apéritif soupatoire" dans la cour de la Maison paroissiale où leurs amis ont pu échanger avec nous, leur dire au revoir et se rendre compte qu’ils étaient bien accueillis et seraient bien logés.

Rendons grâce à Dieu pour ce beau moment de foi partagée et de convivialité.

 

                                     Marie-Claire Moissenet

 

Crédits photos : Marie-Thérèse Reveillon, M-C Moissenet

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 septembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

C’est ce samedi 31 août 2013 que le Père Jean-Louis Portay a été installé curé des paroisses de Genlis et de Saint-Just-de- Bretenières, paroisses pour lesquelles il était jusqu’alors vicaire.

Cette célébration, présidée par le Père Marcel Luedi, curé de Seurre et doyen du doyenné La Plaine, était également l’occasion de dire au revoir au Père François Béal, qui a assuré la charge de curé dans ces deux paroisses depuis 2005.

En plus de ces trois prêtres, les Pères Raoul Mutin (qui reste prêtre coopérateur pour les paroisses de Genlis et St-Just), Paul Chadeuf (qui est mis à la disposition de ces deux paroisses en plus de ses autres charges diocésaines) et Jacques Bonneviale (qui réside à Genlis) étaient également présents, sans oublier les diacres Alain Joliet et Pierre-Jean Thomas.

Devant une assemblée qui remplissait entièrement l’église de Genlis, le Père François Béal a prononcé sa dernière homélie pour la paroisse.

Notant que la page d’Evangile du jour était tout à fait adaptée à l’installation d’un nouveau curé, le Père Béal a affirmé que « prendre la dernière place devrait être la mission du prêtre : être serviteur ».

Celui qui a été nommé prêtre coopérateur pour les paroisses de Pouilly-en-Auxois et de Sombernon en plus de ses nombreuses autres responsabilités a tenu à faire un court bilan de ses huit années à la tête des paroisses de Genlis et de St-Just-de-Bretenières, en utilisant la formule chrétienne « Merci-Pardon-S ’il te plait ».

Après l’homélie, le Père Marcel Luedi a procédé au rite d’installation du nouveau curé, le Père Jean-Louis Portay.

Ce dernier a professé sa foi devant l’assemblée avant de se voir remettre le livre de la parole. Le Père Portay a également reçu mission de service de la communauté et mission de sanctification. Les clefs des églises lui ont ensuite été remises.

Cette émouvante cérémonie s’est terminée par un moment convivial qui a permis à chacun de remercier le Père François Béal et d’entourer le Père Jean-Louis Portay qui a pris officiellement ses fonctions de curé ce dimanche 1er septembre.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...