Notre Blog Actualités



Posté le 02 juillet 2014 - Rubrique Vie des Paroisses

Nous étions une centaine de la paroisse Sacré-Cœur/St Jean Bosco de Dijon à fêter le Sacré-Cœur ce vendredi 27 juin.

La soirée a commencé par une conférence du Père Antoine Bergeret, chapelain de Paray-le-Monial. Il nous a parlé rapidement de l'historique de la dévotion qui existe depuis l'antiquité sous des formes diverses appuyées sur l'évangile selon saint Jean.

 

Elle fut, entre le XIX° et le XX° siècle, d'abord très liée à la situation de la France rendue difficile par les guerres. Centrée à cette époque sur le thème de la réparation, elle se tourne de nos jours vers la miséricorde. Dans ces conditions, elle nous semble bien mieux fondée sur les inspirations premières liées aux messages reçus par sainte Marguerite-Marie. Nous sommes invités à nous laisser aimer par Jésus-Christ pour que cet amour premier nous aide nous-mêmes à devenir acteurs de miséricordes.

Il fit souvent allusion à la confiance dans laquelle nous devons nous laisser aller envers Jésus-Christ selon l'inspiration de l'attitude de saint Claude La Colombière, le directeur spirituel de Marguerite-Marie.

Après cet enseignement, nous nous sommes retrouvés dans le sanctuaire du Sacré-Cœur pour participer à la messe.

Ensuite, la salle paroissiale fut remplie des convives qui partagèrent le repas que chacun avait apporté pour les autres.



                                             Père Jean Lamblot

                                              Curé de la paroisse
                              du Sacré-Cœur/St Jean Bosco de Dijon

 



Photos : © Père Jean Lamblot

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 juin 2014 - Rubrique Vie des Paroisses

Sous un soleil radieux, la journée du 8 juin 2014 fut une réussite pour fêter le 10ème anniversaire de la construction de la chapelle de la Sainte-Famille de Gevrey-Chambertin.

Tout a commencé le dimanche à 8 h par l’installation des stands, dans la joie et la bonne humeur.

A 9 h 30, un rallye pédestre pour les enfants leur a permis de faire une chasse au trésor dans les rues du vieux village. Le Trésor se trouvait dans le jardin de la cure de Gevrey.

A 9 h 30 également, mais pour les adultes cette fois, un rallye voiture à permis aux participants de découvrir quelques beautés des cinq villages de la paroisse (Gevrey, Brochon, Fixin-Fixey, Chamboeuf, Saint-Philibert).

Aux environs de 11 h 30, un apéritif était offert par l’association de la Sainte-Famille. Puis un repas partagé fut le moment d’un échange convivial et joyeux autour de barbecues.

Puis, il y a eu des jeux pour les enfants, une calèche avec jument a permis aux adultes et enfants de faire un petit tour joyeux autour de la chapelle, et à l’intérieur, un hommage émouvant autour du Pape Jean-Paul II, qui fut le pape de la famille, ainsi que les résultats du jeu concours organisé sur la vie de celui-ci.

Et enfin, cette journée exceptionnelle s’est clôturée par une messe solennelle de la fête de la Pentecôte, présidée par le Père Eric Millot (vicaire général), des pères « fondateurs » du projet Yves Frot et Gabriel Viard, du Père Lecrigny, du Père Raymond Baud, du curé de la Paroisse le Père Louis de Raynal et de l’Abbé Louis-Emmanuel Meyer.

C’est donc sous la joie, l’émotion et la convivialité que s’est déroulée cette magnifique journée. Merci à tous les organisateurs, aux bénévoles qui ont œuvré à l’installation, aux donateurs, et aux participants qui, nous en sommes sûrs, garderont un bon souvenir de cet anniversaire.




Photos : © Paroisse de Gevrey-Chambertin

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 mai 2014 - Rubrique Vie des Paroisses

La congrégation de l'oratoire de Dijon proposait une sortie dans le Morvan le jeudi 8 mai. Nous étions environ 70 à voyager de concert (en bus et en auto) vers deux hauts-lieux de l’enracinement de l’Evangile en Bourgogne : Saulieu et La Pierre-Qui-Vire.

Saulieu a vu, au IIIème siècle, trois chrétiens mourir pour rendre témoignage au Ressuscité. C’étaient Félix, un gaulois de cette cité, et deux missionnaires qu’il hébergeait : Andoche et Thyrse. Ces derniers, via Lyon, venaient d’Asie mineure ; leur école de vie chrétienne, à travers les saints évêques Polycarpe et Irénée, était celle de l’Apôtre saint Jean. Célébrer l’eucharistie dans la basilique Saint-Andoche, auprès des reliques de ces témoins fondateurs, a été pour nous le socle de la joie partagée ce jour-là !

Le lycée Saint-Dominique de Saulieu nous a ensuite ouvert ses portes pour que nous puissions partager un pique-nique dans des conditions très agréables, soleil et jeux s’étant aussi mis de la partie.

Puis nous nous sommes rendus à St-Léger-Vauban, à 5 km de l’abbaye de la Pierre-Qui-Vire. Un groupe y a fait halte, dans l’église, pour échanger à partir d’un extrait de la Règle de saint Benoît, tandis que les autres faisaient de même en « pèlerins d’Emmaüs » : deux par deux, sur le chemin forestier qui mène à l’Abbaye. Là, le Ressuscité voulait encore rester avec nous à travers le bon accueil du vénérable Père Denis, qui fut abbé de ce monastère, et la prière commune de l’office de Vêpres. « Nos cœurs n’étaient-ils pas tout brûlants ?… ». Merci, cher saint Philippe !

 

Texte et photos : Site internet de l'oratoire de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 mai 2014 - Rubrique Vie des Paroisses

Taizé, haut lieu de prière dans le département de Saône-et-Loire s’apprête à vivre une année importante. En 1975, les moines vont célébrer plusieurs anniversaires.

Cela fera 75 ans qu’en début de seconde guerre mondiale, Frère Roger arrivait de Suisse et s’installait dans ce village dont la petite église romane était abandonnée. Il avait 25 ans. Cela fera donc tout juste 75 ans que ce qui est devenu un haut-lieu international de prière prenait naissance. On célèbrera le centenaire de la naissance de Frère Roger mais en même temps les dix ans de son décès, puisqu’il est mort dans des conditions tragiques le 16 aout 2005.

Vers une nouvelle solidarité

Parmi les nombreux pèlerins de diverses origines qui font escale sur ce haut-lieu de la chrétienté, il y eut le jeudi 8 mai une cinquantaine de paroissiens de Saint-Pierre de Dijon groupés derrière leur curé, le Père Emmanuel Pic. Une journée qui fut empreinte de recueillement et d’amitié en s’unissant aux quelques centaines de chrétiens  qui après la foule des fêtes pascales étaient encore là pour s’unir à la centaine de frères catholiques et de divers origines protestantes issus de près de trente pays.  Cette journée paroissiale était la septième,  organisée de main de maitre  par Jean-Marie Taglione.

Frère Maxime fut le porte-parole de la communauté pour expliquer aux Dijonnais ce qu’est Taizé et ce qui sera organisé l’an prochain. Frère Roger -dit-il- avait préparé sa succession en mettant en place Frère Alois pour « renouveler à la lumière de l’Evangile l’engagement des frères pour la solidarité humaine ».

 

                          Jean Clerc


Photos : © Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...