Notre Blog Actualités



Posté le 03 aot 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

Une messe pas ordinaire à Chamblanc !

La grange de Martial Pluyaut, à Chamblanc, s’est transformée dimanche 5 juillet en église de paille, de foin, merveilleusement décorée par des tournesols et autres fleurs des champs.

Une famille  était à l’honneur… : celle de Balthazar et Claudine Javouhey en costumes d’époque. C’était en 1798 ! Des habitants de Chamblanc, Le Châtelet et Pouilly ont accepté de jouer ce rôle.)

Pourquoi cette fête ? L’année 2015 a été proclamée par le pape François "année de la Vie consacrée ». Il était tout naturel que les sœurs de la Congrégation créée par Anne-Marie Javouhey, souhaitent revivre et faire revivre aux amis venus de la région l’évènement fondateur : l’engagement d’Anne-Marie Javouhey, donnant sa vie au Seigneur pour l’éducation des enfants et le service des malades.

C’était donc le 11  novembre 1798, qu’à l’âge de 19 ans, elle se consacrait à Dieu dans cette grange (les églises étant fermées depuis la Révolution).

Cet évènement a été vécu dans la joie et une intense émotion. Le frère Jean-Claude, de Cîteaux, a concélébré avec le père Marcel Luedi, curé de la paroisse. Un applaudissement général adressé à tous les acteurs de cette fête a conclu ce moment de prière et de joie.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 juillet 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

C'est le 1er septembre prochain que tous les prêtres concernés par les nominations de juin (qui vous ont été communiquées sur ce site) vont entrer dans leurs nouvelles fonctions. Parmi eux, ceux qui deviennent curés d’une ou plusieurs paroisses vont être liturgiquement installés dans leur nouvelle charge. Cela se fait au cours d’une messe habituellement célébrée par le doyen de la paroisse concernée, ou lorsque le curé est lui-même doyen ou est appelé lui-même à recevoir une nouvelle charge, le vicaire épiscopal. Une tradition propre à notre diocèse fait que lorsqu’il s’agit d’un vicaire épiscopal, c’est l’archevêque qui procède à l’installation.

La Liturgie de l’installation des nouveaux curés.

Cette célébration liturgique d’installation comporte quelques temps forts particuliers.

D’abord au début de la célébration, après l’annonce officielle de la nomination, le nouveau curé fait profession de foi. La main posée sur l’Evangéliaire, il introduit le Credo, en disant : « Moi, N., avec une foi ferme, je crois et professe toutes et chacune des vérités contenues dans le symbole de la foi » puis le conclut ainsi : « Que Dieu me vienne en aide, et les Saints Evangiles que je touche de mes mains. »

Au début de la liturgie de la Parole, c’est celui qui préside la célébration qui transmet au nouveau curé le livre de la Parole de Dieu en lui disant : « Par notre Evêque, Dieu vous donne la mission d'annoncer à tous la Parole de Dieu au service de tout le peuple des baptisés. Que Dieu le Père vous donne la générosité de pouvoir proclamer l'Evangile inlassablement et enseigner fidèlement le peuple chrétien. Que Notre Seigneur Jésus-Christ soit en votre cœur  et sur vos lèvres pour annoncer joyeusement la Bonne Nouvelle du salut. Que Notre Seigneur Jésus-Christ vous associe à sa prédication du Royaume arrivé parmi les hommes. »

Au début de la liturgie de l’Eucharistie, il est dit au nouveau curé : « votre ministère, en union avec les autres prêtres, est au service de la sanctification des fidèles, membres du Corps du Christ, par l'Esprit-Saint qui nous est donné. Pour la gloire de Dieu notre Père, vous l'accomplirez par la liturgie, par les sacrements et les autres formes de prières. Vous aurez le souci de faire grandir la charité entre tous. L'Eucharistie, mémorial de la mort et de la résurrection du Christ, signe de l'unité de l'Eglise, en est la source et le sommet. »

Puis avant que le nouveau curé invite au geste de paix, il lui est dit : « Votre charge de pasteur, en union avec vos collaborateurs et sous l'autorité du pasteur du diocèse, est au service de la communion entre tous, dans le mystère visible de la communauté paroissiale, cellule de l'Eglise, Corps mystique du Christ. Que votre ministère de gouvernement se déroule dans la paix et qu’il soit œuvre  de miséricorde et d'amour fraternel. »

 

Cette année, sept prêtres reçoivent une nouvelle charge curiale dans notre diocèse et vont donc vivre cette célébration d’installation  au début du mois de septembre.

Le calendrier des installations des nouveaux curés :

Le Père François BEAL, curé de la paroisse d’Auxonne, sera installé le samedi 5 septembre à 18h en l’église d’Auxonne par Mgr Minnerath.

Le Père Etienne GUILLOT, curé de la paroisse de Fontaine-les-Dijon, sera installé le dimanche 6 septembre à 11h en l’église St Bernard de Fontaine-les Dijon par le RP Bruno Dufour, vicaire épiscopal.

Le Père Franck MOLARD, curé de la paroisse de Saint-Seine-l ’Abbaye, sera installé le dimanche 6 septembre à 10h30 en l’église de St-Seine-l ’Abbaye par le P. Hubert Naudet, doyen.

Le Père Marcel NGOYI AMBS LUEDI, curé de la paroisse de Marsannay-la-Côte, sera installé le dimanche 6 septembre à 10h30 en l’église de Marsannay-la-Côte par le Père Luc Lalire, doyen.

Le Père Vincent RICHARD, curé de Nuits-Saint-Georges, sera installé curé le dimanche 6 septembre à 10h30 en l’église de Nuits-St-Georges.

Le Père José MBIYAVANGA KANDA, curé de Seurre, sera installé le dimanche 6 septembre à 15h en l’église de Seurre par le P. François Béal, vicaire épiscopal.

Le Père Michel PAILLEY, curé de Savigny-les-Beaune, sera installé le dimanche 13 septembre à 10h30 en l’église de Savigny-les-Beaune, par le P. Constanton Yatala, doyen.

 

Ci-dessous, les photographies des nouveaux curés : les Pères François Béal, Etienne Guillot, José Mbiyavanga Kanda, Franck Molard, Marcel Ngoyi Ambs Luedi, Vincent Richard et Michel Pailley.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 juillet 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

C’est à Fontaine-les-Dijon que le Père Ayi Aubain AYITE assure actuellement un ministère paroissial. En effet, afin de permettre au Père Vincent Richard, curé de Fontaine-les-Dijon de prendre quelques semaines de repos, le Père Aubain est venu, pour la deuxième année consécutive, assurer le service de la paroisse de Fontaine-les-Dijon durant ce mois de juillet.

Le Père Aubain nous vient du Bénin, plus exactement du diocèse de Lokossa. Agé de 42 ans, il a été ordonné prêtre en 2003. Les deux années après son ordination, il a été secrétaire de son évêque puis durant une année, vicaire à la paroisse Notre-Dame d’Espérance de Klouekanme. Et c’est alors que son évêque lui demande de reprendre des études de sciences bibliques qui le conduiront d’abord en France, à Venasque (84), durant deux ans puis en Belgique à Louvain durant trois années.

En 2011, le Père Aubain est rentré dans son diocèse où il est depuis quatre années directeur des études d’un complexe scolaire catholique à Come. Et juste avant de prendre l’avion pour venir à Fontaine-les-Dijon, il a appris qu’en septembre prochain il sera vicaire à la paroisse St-Bernard de Sé et directeur d’un collège.

A Fontaine, depuis le début du mois, il a retrouvé avec joie les paroissiens qu’il avait déjà rencontrés l’an dernier.

Le Père Aubain est très sensible à la participation active des chrétiens à la vie de la paroisse : « J’apprécie l’organisation des paroisses et toutes les équipes qui travaillent et qui permettent aux prêtres de se consacrer à d’autres tâches. Dans mon pays, une telle organisation n’existe que pour la catéchèse et les chorales. Ici, ce sont tous les aspects de la pastorale qui sont organisés avec des équipes. »

La rencontre avec les diverses familles surprend aussi le Père Aubain et en particulier l’expression qu’il entend beaucoup ici : « je suis croyant pas pratiquant. » Il remarque qu’une telle expression ne s’emploie pas au Bénin.

Bref, le Père Aubain est très heureux de poursuivre sa découverte de la vie paroissiale de Fontaine-les-Dijon et les paroissiens très heureux de l’accueillir.

Merci pour votre disponibilité, Père Aubain, et bon séjour à Fontaine-les-Dijon.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 juillet 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

Arrivé à Nuits-Saint-Georges le 2 juin pour une période trois mois, le Père Pascal Bounahib SOME est actuellement au service de la paroisse de Nuits-Saint-Georges. Originaire du Burkina-Faso, âgé de 40 ans, il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Diébougou en 2002.

Depuis cette date, il a été d’abord vicaire de la paroisse Notre-Dame de Lourdes de Dano puis est parti en mission dans un autre diocèse du Burkina-faso, le diocèse de Kaya en étant enseignant-éducateur au petit séminaire Saint-Cyprien de 2004 à 2007.

En 2007, il a été appelé par son évêque pour devenir son secrétaire particulier jusqu’en 2010, date à laquelle il a été envoyé suivre des études, de droit canonique à Rome. Depuis son retour dans son pays en 2013, il exerce les fonctions de chancelier et de vicaire judiciaire dans son diocèse.

Cette année, son évêque lui a accordé de pouvoir bénéficier de trois mois de disponibilité : voilà pourquoi il a accepté de venir servir la paroisse de Nuits-Saint-Georges jusqu’à l’arrivée du nouveau curé. Chacun s’accorde pour dire que le Père Pascal a été immédiatement adopté par les chrétiens de Nuits assurant tous les services qui lui sont demandés, appréciant particulièrement toutes les rencontres avec les familles : « Je suis particulièrement touché, dit-il, par les rencontres merveilleuses avec les parents qui demandent le baptême pour leur enfant. Ce temps avec les familles est particulièrement frappant. Ce sont des rencontres profondes, un échange et un dialogue vrais avec eux. »

Le Père Pascal apprécie également tous ces moments de convivialité passés dans les familles qui le reçoivent à leur table. D’autant plus qu’elle est inconnue dans son pays, il est désormais intarissable quand il s’agit de parler de la beauté de la vigne et de la passion des viticulteurs pour leur métier : « Je comprends mieux la complicité du vigneron avec la vigne, tout le soin nécessaire apporté à la vigne : je comprends mieux tous ces textes de la Bible qui parlent de la vigne! »

Merci de votre présence et bon séjour parmi nous, Père Pascal.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...