Notre Blog Actualités



Posté le 31 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Le père Joseph Banlunga est prêtre du diocèse de Boma (RDC) et est venu assurer le service des paroisses de Saulieu et Liernais durant ce mois d’août. Agé de 52 ans, il a été ordonné prêtre en 1998 et a été animateur spirituel au séminaire de Mayidi durant plusieurs années avant de préparer une licence et un doctorat de théologie spirituelle à Rome.

Curé dans le diocèse de Florence

A la suite de ces études, il a accepté de servir le diocèse de Florence (Italie) où il est actuellement prêtre fidei donum en assurant la charge de curé. Cette mission devrait se terminer en 2018, date à laquelle il rentrera dans son diocèse.

5ème séjour à Saulieu et Liernais

Le P. Joseph Banlunga est déjà venu plusieurs fois dans le diocèse de Dijon : dès 2008, il a servi les paroisses Saint-Pierre et Saint-Paul de Dijon ainsi que les paroisses de Saulieu et Liernais. C’est donc la cinquième fois qu’il vient dans ces paroisses du doyenné Auxois-Morvan afin de permettre au Père Maurice Thirault de bénéficier d’un temps de vacances.

Le Père Joseph Banlunga apprécie particulièrement ces assemblées paroissiales nombreuses en cette période d’été grâce à toutes les familles qui prennent leurs vacances dans la région. Et il reconnait l’excellent accueil dont il bénéficie en étant beaucoup invité dans les familles.

 

Merci au Père Joseph Banlunga et bon retour à Florence.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Dans le cadre des festivités liées aux fêtes de Sainte Reine, qui sont commémorées depuis l'an 866, une messe est célébrée chaque année au théâtre des Roches.

Avec l'archevêque de Dijon

Pour la première fois, celle-ci a été présidée par Monseigneur Roland Minnerath, Archevêque de Dijon, en présence comme chaque année des reliques de la martyre. Le père Lionel Canat, curé de la paroisse Alésia-Sainte Reine et Michel Bouvot, diacre permanent, ont concélébré la messe avec l'Archevêque. On notait aussi la présence de plusieurs séminaristes du diocèse parmi les servants de messe.

Regarder la vie des martyrs

"Il est bon de regarder la vie de nos martyrs" a dit Mgr Minnerath dans son homélie en faisant référence à Sainte Reine et Sainte Blandine.

"Nous avons des actes de nos martyrs qui n'ont jamais renié le Christ. Si les martyrs n'avaient pas résisté, nous ne serions peut-être pas là aujourd'hui car le christianisme n'aurait pas survécu. Il a fallu le témoignage des martyrs pour que la foi, qui est une relation vraie que personne ne peut briser, soit transmise." 

Yannick Dupin

 

Photos : © Yannick Dupin

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Les chrétiens de la paroisse de Liernais viennent de vivre une marche priante paroissiale. Ils nous en font ici le récit.

« Il est déjà 14h15 quand ce petit groupe de 15 personnes se met en marche… Evidemment, nous avions prévu  de partir à 14h : c’est raté ! Nous aurons donc du retard à notre premier rendez-vous. Sans doute le quart d’heure morvandiau que l’on trouve aussi dans toutes les autres régions…

Se mettre en mouvement

Cette année à Liernais, nous proposions de découvrir la marche priante, où il n’est pas question d’efforts intenses, mais de simplement se mettre en mouvement : aller à la rencontre de Dieu là où il m’attend.

Lorsque je marche, je suis hors de mon cadre habituel : mes sens sont en éveil, je peux me laisser atteindre de manière différente, comme Elie qui reconnaît Dieu dans un murmure doux et léger alors qu’il l’attendait plutôt dans le vent, le tremblement de terre, le feu. Je peux me laisser toucher par ce qui s’offre à mon regard.

Nous nous dirigerons donc vers Bard-le-Régulier. Premier arrêt à Brazey-en-Morvan où nous sommes accueillis par Denise et notre groupe se renforce pour atteindre une vingtaine de personnes. Rémy nous chante des chants de Taizé aux arrêts et en marchant. Des textes sont lus dans la forêt : le groupe est très soudé et très rieur.

Arrivée à Bard-le-Régulier

Nous arrivons à Bard où le maire nous a laissé à disposition la salle communale et une grande tente extérieure où nous partageons le repas.

Une trentaine de personnes s'installe autour d’une grande table : les victuailles sont partagées ; le muscat de Frontignan coule à flot, la bière artisanale pétille dans les verres, le vin de Bourgogne circule entre chacun : évidemment il y a trop de nourriture ! La multiplication des pains est encore réalité à Bard.

Il est déjà 20h30 : il faut penser à rentrer. Nous avons fait 15km jusque-là mais il nous reste encore autant pour rentrer sur Liernais. Une petite dizaine de marcheurs sont bien décidés à effectuer cette marche de nuit.

Marche de nuit

Nous nous retrouvons donc à l’église pour chanter avec Rémy et dire quelques prières : le groupe se divise et les marcheurs se mettent en chemin, direction la montagne de Bard où Nicole et Monique nous attendent pour admirer le coucher de soleil.

Depuis la table d’orientation nous pouvons voir la campagne sur 360 degrés.

Nous suivons la ligne de TGV pendant un moment, nous partageons avec les vacanciers qui descendent vers le sud la joie du début des vacances et avec ceux qui remontent sur Paris l’angoisse du retour au travail….

La forêt nous accueille dans son silence et ses ombres mystérieuses. Peu de paroles sont échangées. Chacun apprécie ce moment de profond recueillement qu’est la marche de nuit.

Francoise, Christian et Lucile  nous attendent à l’église de Liernais. Rémy nous fait chanter une dernière fois et quelques prières sont dites pour préparer notre sommeil qui sera le bienvenu : les trente kilomètres se font tout de même sentir.

Il est déjà minuit quand nous nous séparons. Nous nous promettons de remettre cela bientôt pour encore partager, communier ensemble ces moments de grâce que sont les marches priantes… »

Claude Correia,

 coordinateur de l’EAP de la paroisse de Liernais.

Photos : Claude Correia

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 16 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Il est 18h, les cloches du sanctuaire sonnent et nous invitent à venir prier la petite couronne de l’Enfant Jésus de Beaune puis les Vêpres en cette veille de la fête du 15 août, immédiatement suivies d’une procession mariale dans le parc du sanctuaire.

Sortant de la chapelle en direction du parc, nous avons suivi les sœurs en méditant les mystères glorieux du chapelet pour la France (sanctuaire de l’Ile Bouchard à l’occasion du 15 août 2015).

Pour chacun des mystères, nous avons fait halte devant une statue de la vierge, reprenant notre marche en chantant notre Mère.

« Que Marie, Mère de l’humanité et Patronne de la France, ouvre notre pays et nos cœurs aux dimensions universelles de l’amour de Dieu. Qu’elle nous apprenne à servir nos frères et sœurs proches ou lointains, et surtout les plus pauvres, avec générosité ».

Marie-France Roux

photos : © Gilles Brebant

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...