Notre Blog Actualités



Posté le 04 juillet 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Un groupe d'une quarantaine de personnes accompagnées des deux prêtres de la paroisse, les pères François et Etienne, sont allés ce dimanche en pèlerinage sur « les pas de Sainte Colette' » afin de mieux connaître cette Sainte qui a fondé le couvent d'Auxonne, après celui de Besançon et avant celui de Poligny. Sainte Colette en réforma ou fit construire 17.

Au couvent de Poligny

Leur destination les emmena donc jusqu'à Poligny dans le Jura où Sainte Colette y fit construire un couvent, le seul qui reste malgré les nombreuses destructions et reconstructions. Ainsi, les paroissiens ont pu découvrir  la vie de Sainte Colette qui avait elle-même suivi les pas de Saint François et Sainte Claire d’Assise. Les paroissiens auxonnais ont écouté avec attention et recueillement les explications de Sœur Anne-Lise sur la vie de Sainte Colette et sur les fresques peintes dans le chœur en 2014. Ils ont également pu voir la châsse où reposent les reliques de Sainte Colette.

Outre le cheminement de Sainte Colette, les Auxonnais ont découvert la collégiale dédiée à Saint Hippolyte et construite à la même date que le monastère en 1415, ainsi que ses richesses, notamment une importante statuaire.

Mise en valeur de Sainte Colette en l'église d'Auxonne

Pour information, un des prochains projets de la paroisse sera la mise en valeur de Sainte Colette en l'église Notre-Dame d'Auxonne puisque la sainte a fondé le couvent d'Auxonne.

Cécile Robert

Photos : © paroisse d’Auxonne et Cécile Robert 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 juin 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Le 17 juin, la paroisse Dijon-Sacré-Cœur/Saint-Jean Bosco a fêté l'Espérance, celle qui se reçoit de ses frères. 

Tout a commencé à ‘église du Sacré-Cœur par une scénette écrite par père Jean Lamblot, le curé de la paroisse, témoignant d'une rencontre peu banale avec une personne sans-abri.

Des rencontres qui changent le regard

On a beau dire, mais  une rencontre peut nous interroger tous et modifier notre regard pour longtemps, voir pour toujours. L'échange en petits groupes a bien reflété cela et plusieurs témoignages ont suivi, quelquefois surprenants, mais jamais à mille lieues du quotidien, comme par exemple la rencontre d'une dame faite à la sortie d'un supermarché avec un chômeur  ou des parcours aventureux des personnes venant d'Afrique et leur fin heureuse.

Le témoignage d'une jeune irakienne lu par une jeune femme albanaise à la voix tremblante a ému et rappelé en même temps notre foi commune.

Les chants sur l'Espérance animés par un chef de chœur dijonnais et la chorale  de très jeunes enfants de la paroisse au répertoire ambitieux ont glorifié la paix et la beauté du monde. 

L'espérance qui suscite le désir de la rencontre

La fête de l'Espérance n'a laissé personne indifférent, a suscité chez l'autre l'ouverture, le dynamisme et le désir tout simplement de vivre avec un regard positif sur le monde. 

« L'espérance est bien plus que l'optimisme, une tension dynamique, une ardente et féconde attente, un enfantement. »  dit le pape François  

A l'année prochaine avec un regard renouvelé !

Angéla Raytcheva Lejeune (pole Annonce et Dialogue de la paroisse)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 juin 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Tous les ans, à la Fête-Dieu, les paroissiens de Nolay se rassemblent en pleine nature, à Molinot. Ce dimanche 18 juin, la messe est célébrée sur une prairie, face à l’église.

Messe dans la nature

Notre louange s’accorde à celle des oiseaux, des papillons, et même des vaches d’un pré voisin qui écoutent nos chants avec attention ! Les enfants assurent la procession d’offrandes et veillent à ce que le vent taquin n’emporte pas trop loin nos feuilles de chants…

Temps amical, temps de prière

Un apéritif nous réunit tous après la messe, avec les paroissiens de Meursault venus en voisins. Puis, à l’ombre appréciée des arbres, nous prenons le temps d’un pique-nique copieux et convenablement arrosé… Ce qui permet aux uns et aux autres de faire plus ample connaissance avec notre nouveau curé, le père Dominique Garnier.

L’après-midi se termine à l’église par le chant des vêpres et le salut du saint Sacrement.

C’est ainsi que les liens se tissent toujours plus, autour de la table de l’Eucharistie, et de la table de l’amitié !

Sr Maryvonne Sampic

 

Photos : © Maryvonne Sampic

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 juin 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Ce dimanche 18 juin, solennité du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, les paroissiens du doyenné Auxois-Nord (paroisses de Venarey-Les Laumes, Montbard, Vitteaux, Précy sous Thil, Semur en Auxois et Epoisses ) se sont retrouvés en fin d’après-midi dans la collégiale de Semur pour louer et adorer le Seigneur Jésus en son Eucharistie.

Devant le Saint Sacrement exposé, nous avons chanté les vêpres de la fête, prière de louange, puis la procession s’est organisée, parcourant la collégiale au chant du Lauda Jerusalem, ‘Glorifie le Seigneur, Jérusalem, célèbre ton Dieu, ô Sion’. Chacun a ainsi pu marquer physiquement son désir de suivre le Christ par toute sa vie : ‘Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même et prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive’ (Lc  9, 23).

Après un temps d’adoration silencieuse (‘L’adoration n’est pas un luxe, c’est une nécessité’ Benoît XVI aux évêques allemands, Cologne 2005), la célébration s’est terminée par la bénédiction du Saint Sacrement.

Sainte Teresa de Calcuta recommandait à ses sœurs :

« Si vous voulez reconnaître et servir le Christ caché sous les apparences du pauvre, commencez par le reconnaître et l’adorer présent et caché sous les apparences du pain consacré ».

P. Christian BAUD

 

Photos : © DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...