Notre Blog Actualités



Posté le 24 mai 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Cette année, 48 enfants, jeunes et adultes se sont préparés à recevoir la confirmation sur les deux paroisses de Genlis et de Saint Just de Bretenières. Ils se sont préparés en équipes puis lors d’une retraite où chacun, selon son âge, a pu approfondir ce que voulait dire «être confirmé», recevoir les dons de l’Esprit, recevoir la force de l’Esprit.

Un grand temps a été pris par chacun pour rédiger une lettre destinée à expliquer à l’archevêque du diocèse de Dijon la raison de sa demande de confirmation : ils ont présenté leur parcours de foi ou demandé au Vicaire général délégué pour présider la célébration de prier pour des intentions très personnelles. Certains des jeunes et des adultes qui peinaient pour rédiger cette lettre se disaient : «De toute façon le vicaire général ne les lira pas, il n’a pas le temps...» La rencontre qui a précédé la célébration de la confirmation ce samedi leur a prouvé que leurs lettres avaient été lues avec attention par le vicaire général et que toutes leurs intentions étaient portées dans la prière.

« Ce sacrement est une étape dans ma vie de Chrétien »

Au cours de cette rencontre avant la célébration de la confirmation, la parole a été donnée à tous les confirmands. Les adultes se sont exprimés en disant qu’ils avaient demandé la confirmation pour accompagner leur enfant dans la démarche, ou parce qu’ils avaient été touchés, lors de la préparation au baptême de leur enfant. Au cours des préparations de leurs enfants aux sacrements, certains s’étaient rendu compte qu’il leur manquait quelque chose.

« Sois marqué de l’Esprit-Saint, le don de Dieu. »

La célébration qui était concélébrée par le P. Jean-Louis Portay et le P. Raoul Mutin, prêtres des paroisses, avec le diacre Pierre-Jean Thomas, a été un temps fort de la vie paroissiale. La chorale et le Père Raoul Mutin ont permis à chacun de prier avec ferveur et de participer. Les chants ont été choisis avec soin pour permettre aux confirmands d’être acteurs. Tous ont chanté à pleine voix, heureux d’être réunis, comme dans une famille.

A l’appel de leur nom, chacun des confirmands s’est levé en répondant : « Me voici ». Ils ont pu ensuite redire avec ferveur leur foi en Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit.

Un grand silence se fit pendant l’imposition des mains par les prêtres sur les confirmands. C’est un geste dont parle l’évangile, un geste qui a été fait sur les chrétiens depuis les apôtres jusqu’à maintenant. Il signifie le don d’une force qui vient de Dieu.

Lors de la chrismation, le vicaire général a marqué le front de chacun avec le Saint Chrême, une huile parfumée. Par ce geste, chacun est appelé à répandre par l’élan et la joie de sa vie, la bonne nouvelle de Jésus-Christ. A la parole prononcée pour chacun : « Sois marqué de l’Esprit Saint le don de Dieu », le confirmand répond « Amen » avant de recevoir un geste d’amitié et d’encouragement et un mot pour chacun, une phrase qui devient un phare pour le reste de la vie.

A l’issue de la célébration particulièrement fervente, les longs temps d’échanges sur le parvis de l’église de Genlis ont permis à chacun, nouveaux confirmés ou plus anciens, de partager tout ce que cette célébration leur avait apporté.

Les chrétiens des paroisses de Genlis et Saint-Just-de-Bretenières.

Voir aussi le blog de la paroisse de Genlis.

Photos : © Paroisse de Genlis, Raoul Mutin, Aurélien Fourcault.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 mai 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Le jeudi 4 mai à 20h30, en l’église Saint-Michel de Dijon, une centaine de mariés a répondu présent à la dorénavant traditionnelle « Messe des couples ».

C’est le Père Alain Dumont, prêtre de la communauté de l’Emmanuel dans le diocèse d’Autun, qui a donné l’homélie au cours de laquelle il a rappelé combien l’époux et l’épouse, image du Dieu-Trinité, avaient à s’enraciner dans le Christ pour tenir dans les épreuves. Il a terminé son homélie par un appel pressant et ardent au témoignage : en tant que parents, les époux doivent témoigner auprès de leurs enfants de la force qu’ils puisent dans le Christ et qui seule leur permet de vaincre les difficultés.

Bénédiction

Après la prédication, chaque couple a été appelé et a pu recevoir la bénédiction d’un prêtre, avant de se voir remettre une enveloppe avec des propositions de résolutions pour la future année : elle leur sera renvoyée dans quelques mois, pour voir l’avancement de la décision prise…

Une fois le « Notre Père » prié avec ferveur, comme durant la célébration du mariage, une bénédiction spéciale a été invoquée par le Père Dumont, le Père Card et le Père Antoine sur l’assemblée présente. Enfin, la célébration s’est achevée par la « prière des couples » et, surtout, un bon verre de l’amitié !

Jean-Philippe Nollé

Photos : © JP Nolle et DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 avril 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Pendant la semaine de l’octave de Pâques, une dizaine de servants d’autel de la paroisse saint Michel de Dijon est partie en pèlerinage en Italie, accompagné par le père Antoine Amigo.

Notre pèlerinage a commencé à Assise sur les traces de Saint François. Nous avons prié dans la chapelle où le Poverello a reçu sa vocation ; à sa suite, nous avons demandé au Seigneur de nous guider dans notre vocation, en nous montrant ce qu’Il attend de nous, et en nous donnant la grâce d’y répondre joyeusement !

Puis nous avons continué notre route vers Rome. Ce fût pour chacun d’entre nous, l’occasion de découvrir davantage l’Eglise universelle, depuis ses origines jusqu’à aujourd’hui. Les ruines du Forum nous ont dévoilé la grandeur de la civilisation romaine. A travers ces pierres qui racontent l’histoire, nous avons pu mesurer à quel point ce fût une époque de foisonnements et de bouleversements. Nous avons également été saisis par le contraste avec le christianisme : au milieu de tous ces changements civilisationnels, nous avons pu découvrir la stabilité et la continuité du christianisme au cours des siècles, avec comme centre, le tombeau de saint Pierre où nous avons redit notre foi.

L’audience avec le Saint Père a été un moment privilégié pour nous. Le successeur de Pierre nous a rappelé que notre foi voyait le jour au matin de Pâques, dans le tombeau de Jésus. Notre foi en effet naît avec la Résurrection du Christ. Ce temps place saint Pierre a été pour nous l’occasion de prier pour le diocèse, et tout particulièrement pour notre archevêque, successeur des Apôtres.

Puis nous avons continué notre pèlerinage sur les traces des premiers chrétiens, en visitant les catacombes de Sainte Priscille ; nous avons également eu la grâce d’y célébrer la Messe.

Enfin, nous sommes repartis, faisant une halte à Turin, où nous avons fait connaissance avec Saint Jean Bosco et Saint Dominique Savio. Nous avons prié dans la chapelle Pinardi, première chapelle construite par Don Bosco. Puis nous sommes repartis en direction de la Bourgogne, après avoir mangé une dernière pizza et une dernière glace !

Cette semaine a été pour chacun de nous une semaine pleine de grâce. Elle restera gravée dans nos cœurs et dans nos mémoires.

Mickaël Garreau

 

Photos : © Mickaël Garreau ; DR.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 avril 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Il est de la responsabilité du diocèse de loger les prêtres et de permettre aux paroisses de disposer des lieux d’accueil nécessaires à leurs activités. Si des municipalités mettent parfois des presbytères à la disposition des paroisses, ce n’est pas le cas partout. Et là où cela a été possible, la diminution des dotations aux communes ne permet pas toujours aux municipalités de continuer cette mise à disposition ou d’y faire les travaux indispensables.

C’est ce qui a conduit le diocèse, après une étude attentive des différents cas, à acquérir certains presbytères ou à choisir d’acheter une autre maison plus fonctionnelle qui permettent alors non seulement de loger les prêtres mais aussi d’aménager des accueils, secrétariats ou salles de réunions.

Si les acquisitions sont en général faites par le diocèse, les aménagements restent  souvent la responsabilité des paroisses qui organisent les travaux avec toutes les bonnes volontés et font des appels pour permettre de rembourser les emprunts.

Le document « Pierre d’Angle » édité par le service immobilier du diocèse de Dijon a voulu présenter les travaux réalisés ces derniers mois par les paroisses et solliciter la collaboration de tous. Ce document a pu être distribué très largement à l’occasion des célébrations de la semaine sainte.

Ainsi chacun a pu prendre connaissance de l’ampleur des efforts qui sont faits dans de nombreuses paroisses pour agrandir, entretenir, améliorer leurs locaux.

Saint-Seine-l’Abbaye, Montbard, Sombernon…

La Paroisse de Saint-Seine-l’Abbaye aménage une grange en salles de réunion ; le presbytère de Sombernon a connu d’importants travaux, la toiture du presbytère de Montbard a été réparée, la Paroisse de Venarey-Les Laumes a pu rénover certains de ses locaux ; à Dijon, la paroisse Saint-Bernard rénove sa grande salle de réunion et la paroisse St-Jean XXIII a pu accueillir ses nouveaux prêtres dans des appartements neufs ; à Beaune, l’accueil paroissial a été réaménagé et à Liernais, le chauffage de l’église a été rénové.

Et tant d’autres travaux réalisés grâce à la collaboration et à l’aide des chrétiens pourraient aussi être mentionnés !

Merci à tous.

Ce document « Pierre d’angle » avec l’éditorial de l’archevêque de Dijon est disponible gratuitement dans chacune des paroisses du diocèse (n’hésitez pas à le demander !) et peut être lu dans le document pdf ci-dessous.

Photos : quelques vues des travaux dans certains bâtiments. 

Document pdf : "Pierre d'angle" (Semaine Sainte 2017)

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...