Notre Blog Actualités



Posté le 02 dcembre 2015 - Rubrique Pèlerinage

Les 7 et 8 novembre 2015, plus de 5000 choristes se sont réunis à Lourdes à l’occasion du pèlerinage des chorales liturgiques.

L’association ANCOLI, Association Nationale des ChOrales LIturgiques, propose tous les quatre ans, une rencontre nationale de toutes les chorales liturgiques. C’est un travail précieux pour la promotion de la musique liturgique. Cette année, le thème retenu était «  Venez, adorons le Seigneur », du psaume 94. Chaque année, le thème nous permet de découvrir un répertoire différent, cette année le répertoire fut donc tourné vers l’adoration, et la miséricorde.

Etaient présents des chanteurs venus des cinq coins de l’hexagone, mais aussi bien au-delà des Antilles et de Guyane. Parmi eux une délégation du diocèse de Dijon. Nous étions 37, en grande majorité membres du chœur diocésain,  à participer aux Xe Ancolies, représentant l’ensemble du diocèse, et même au-delà, puisque quelques jurassiens nous ont rejoints.

Dans la basilique sous terraine Saint-Pie X se tenaient les 5000 choristes, formant le « grand » chœur, un chœur pilote constitué principalement des participants au stage ANCOLI qui cette année a eu lieu à Strasbourg, et quelques autres membres de l‘association ANCOLI.

Pour nous diriger deux chefs de chœurs, Christophe Bergossi, Maître de chapelle de la maîtrise de la cathédrale de Metz, et Caroline Gaulon, chef de chœur et professeur de chant choral et de direction de chœur au CRR de Montpellier Métropole.

Pour nous accompagner :

-  deux jeunes organistes B. F. Marle-Ouvrad, titulaire des Grandes Orgues de l’église Sainte Eustache à Paris et G. Marionneau, organiste et chef de chœur à la cathédrale de Luçon

-  un septuor de cuivres, dont l’Ensemble Epsilon de Paris

-  une harpiste Caroline Lieby de Lyon

-  quatuor de solistes, dont Mathilde Ambrois, qui est venue à Dijon il y a deux ans au stage d’animation liturgique organisé par le SDML de notre diocèse.

- sans oublier le chœur d’enfants composé de représentants de la Maîtrise de Bourges et de chanteurs de Vendée.

Au programme, beaucoup de travail, mais surtout beaucoup d’émotions !

Le week-end a été partagé entre temps de répétitions et le chant des offices :

- Eucharistie d’ouverture du samedi matin, et angélus à la grotte du samedi midi

- Célébration des Vigiles et adoration du samedi soir présidées par Mgr Garnier, ancien vicaire général de notre diocèse

- Messe solennelle du dimanche matin présidée par Mgr Aubertin, archevêque de Tours

- Célébration d’envoi du dimanche après-midi, présidées par Mgr Ricard, archevêque de Bordeaux

A noter l’œuvre principale de ce rassemblement, commandée pour l’occasion et composée par Grégory Notebaert, jeune compositeur du Nord de la France, le Lauda Sion salvatorem pour grand chœur, petit chœur, chœur d’enfants, quatuor de solistes, septuor de cuivres, et orgue.

Un moment inoubliable pour tous les participants, que nous ne manquerons pas de renouveler ! N’hésitez pas à venir chanter à l’occasion de ces rassemblements qui nous permettent de joindre nos voix au service de la louange par le chant. 


                                    Lise Ladret
                        Responsable du SDML


Photos© SDML

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 novembre 2015 - Rubrique Pèlerinage

La Crète : île grecque au cœur de la Méditerranée, île aux régions montagneuses, aux côtes rocheuses et sablonneuses, aux oliveraies foisonnantes, île baignée de soleil (plus de 300 jours d’ensoleillement par an)...

C’est dans cette île que 45 pèlerins venus de toute la Bourgogne, ont découvert du 12 au 19 octobre l’histoire des peuples qui l’ony habitée, depuis l’époque minoenne jusqu’à aujourd’hui.

Encadrés par le père Fira et Théodore Chevignard, ils ont arpenté, avec l’aide de leur guide grecque Polymnia,

Les sites archéologiques de  Knossos, Gournia, Gortine endroits chargés d’Histoire et de mythologie.

Ils ont découvert la variété et la beauté des paysages en se rendant dans les différents monastères orthodoxes de l’île. Ils ont admiré les peintures murales qui ornent ces églises. Ils ont aimé le moment où une religieuse  orthodoxe leur a expliqué le sens des icônes et la manière de les peindre.

Ils ont apprécié l’accueil des Crétois, la nourriture proposée dans les « tavernes ».

Et surtout, ils ont apprécié les célébrations eucharistiques dans les églises catholiques de l’île, les temps de prière matinale dans le bus, les 2 soirées autour de la lecture de saint Paul à Tite (premier évêque de l’île) et les riches échanges à l’intérieur du groupe.

Pèlerins de l’Yonne, du Nivernais de Saône-et-Loire et de Côte-d’Or sont revenus enchantés. Ils espèrent bien se retrouver pour continuer ces moments de partage.


                                        Anne-Marie Titeca


Photos
© Anne-Marie Titeca

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 novembre 2015 - Rubrique Pèlerinage

Reconnue d’intérêt général et régie par la loi 1901, l’association Lourdes Cancer Espérance (LCE) mène des actions destinées à rompre l’isolement face à la maladie. Fondée en 1985, elle est représentée dans 88 départements français, ainsi qu’en Belgique, au Luxembourg et à Monaco. Tout au long de l’année, elle s’appuie sur l’engagement de 80 délégués et de centaines de bénévoles qui créent des liens de proximité et apportent un soutien moral, spirituel et matériel aux malades et à leurs proches.

Cette année a été fêté le 30 ème anniversaire de l’association. Le pèlerinage a eu lieu du 15 au 19 septembre 2015. Il s’adresse principalement aux personnes touchées par la maladie ainsi qu’à leur famille. Il était présidé par Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans, et avait pour thème « La Joie de la Mission ». La délégation de la Côte-d’Or est logée dans un hôtel proche des Sanctuaires. Les malades fatigués ou dépendants sont hébergés à l’Accueil Notre-Dame où une équipe de bénévoles est mobilisée de façon permanente- médecins, infirmières, hospitaliers et hospitalières. Les pèlerins qui le peuvent ont la charge (petite)  de pousser en fauteuil roulant  un pèlerin fatigué, (toujours le même), pour l’amener aux différentes activités proposées : célébrations, chemin de croix, piscine…

Préparées par les délégations, les célébrations de ce pèlerinage surnommé depuis longtemps  « Pèlerinage du Sourire » sont très appréciées, en particulier, celle de l’Onction des malades. Par ailleurs, les carrefours constituent aussi un moment fort : durant deux heures, des pèlerins de tout horizon se réunissent par petits groupes pour échanger sur un thème défini par les organisateurs. Ce temps de rencontre permet de créer des liens, de s’exprimer, de s’entraider.

Enfin, un pèlerinage spécifique est proposé aux enfants malades ou accompagnants leurs parents. Une organisation particulière est mise en place. Les enfants bénéficient d’un encadrement de médecins pédiatres et d’infirmières diplômées d’Etat spécialisés en cancérologie infantile ; plusieurs célébrations, dont une veillée animée par ces jeunes, sont partagées avec le programme des adultes.

L’an prochain le pèlerinage aura lieu du 20 au 24 septembre et sera présidé par Mgr Pascal Roland.

La délégation 21 se retrouve  à l’église Saint-Joseph de Dijon pour une messe à 18h30 tous les 2ème lundi du mois et pour une rencontre amicale d’une journée une fois par trimestre à Flavignerot  ou à la maison Ozanam.


                               Christine Lerclec
                        Déléguée départementale LCE



Renseignements : Christine Leclerc - 16 rue de la Houblonnière  21000  DIJON  - Tél : 06 08 74 19 82 / 03 80 79 08 97


Photos© LCE 21

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 octobre 2015 - Rubrique Pèlerinage

Suite du pèlerinage du diocèse de Dijon en Terre Sainte ! Nous avions laissé nos 30 Côte-d’Oriens à Bethléem, après quatre jours à sillonner le pays.

Jeudi 8 octobre, le groupe est allé visiter la basilique de la Nativité de Bethléem, après quelques achats-souvenirs dans une coopérative chrétienne. Un peu d’attente dans ce lieu gardé par l’Eglise grecque-orthodoxe, mais une grande joie de découvrir le lieu de la crèche, si souvent imaginé depuis notre enfance !

Après un bon repas sous la tente d’un restaurant, les pèlerins rejoignent enfin Jérusalem, la ville sainte. Ils ont visité le Cénacle, lieu du dernier repas du Christ avec ses apôtres, et l’abbaye de la Dormition, sur le Mont Sion, où Marie serait entrée dans le sommeil éternel.

C’est au cœur de la Vieille ville de Jérusalem, à cinq minutes à pied du Saint-Sépulcre, que le groupe passe la nuit (c’est également là qu’il passera ses deux dernières nuits en Terre Sainte).

Vendredi 9 octobre

Première journée complète à Jérusalem pour nos 30 Côtes-d’Oriens ! La matinée est consacrée au Mont des Oliviers. Les pèlerins visitent le Pater Noster (lieu où le Notre Père est inscrit en toutes les langues), le Dominus Flevit (lieu où Jésus a pleuré en entrant dans la ville) ou encore Gethsémani (lieu de l’arrestation du Christ). Le groupe s’est également rendu à la piscine de Bethesda (lieu de guérison du paralytique) où se trouve également le lieu de naissance de Marie (église Sainte-Anne). C’est sur ce site, qui se trouve en territoire français, qu’ils ont célébré la messe.

Après une visite de l’Ecce Homo, où se trouvait la forteresse Antonia (une des casernes militaires de Ponce Pilate où il aurait livré Jésus aux juifs), et un bon repas, les Bourguignons ont effectué le chemin de croix traditionnel à travers la Vieille ville, en empruntant la Via Dolorosa. Des lectures et des chants très recueillis ponctuaient chaque station de ce chemin de croix, contrastant ainsi avec l’animation de la ville.

Arrivés au Saint-Sépulcre, le groupe a visité les lieux saints du Golgotha, lieu de la crucifixion du Christ, et du Tombeau, lieu où le Christ a passé trois jours avant de ressusciter d’entre les morts.

Les Côtes-d’Oriens sont ensuite rentrés à l’hôtel pour dîner. Dans la soirée, ils ont eu la chance d’entendre le témoignage du père Luc Pareydt, prêtre jésuite, conseiller pour les affaires religieuses au Consulat Général de France à Jérusalem. Le père Pareydt a pu présenter la spécificité de sa fonction de diplomate, représentant de la République Française, sur ce territoire. Les missions particulières du consulat sont, à la suite d’accords passés au XVIe siècle entre François Ier et l’Empire ottoman, de permettre l’accès aux lieux saints pour les trois religions, la protection des chrétiens et notamment des chrétiens français (400 000 pèlerins par an, soit la 3e communauté nationale à se rendre en pèlerinage en Terre Sainte), et la protection des 130 communautés religieuses d’origine française.

De nombreuses questions ont été abordées, notamment les tensions actuelles entre Israéliens et Palestiniens, et le groupe a pu satisfaire sa curiosité au cours d’un beau moment d’échange.

C’est la fin du sixième jour de pèlerinage pour le groupe du diocèse de Dijon. Ils aborderont demain leur dernière journée à Jérusalem avant le retour en France dimanche. Demain, à 7h30, ils célébreront la messe au Golgotha, dans la basilique du Saint-Sépulcre…

 

Retour sur les quatre premiers jours de pèlerinage ici (jours 1 et 2) et ici (jours 3 et 4)

Pour suivre au jour le jour le pèlerinage du diocèse de Dijon en Terre Sainte : Facebooket Twitter.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...