Notre Blog Actualités



Posté le 09 aot 2016 - Rubrique Pèlerinage

Nous préparons notre départ pour Lourdes. Les anciens hospitaliers pourraient vous conter comment se faisait cette préparation il y a seulement une trentaine d’années ! Ils emmenaient, par le train, toute l’intendance, les « cantines », etc. Chaque pèlerinage se chargeait de faire les repas sur place pour les pèlerins malades et les hospitaliers.

Actuellement, c’est beaucoup moins imposant. Tout de même, c’est un vrai déménagement.

Début juillet, notre équipe « matériel et bagages » transfère, dans une salle mise à disposition par la Maison Diocésaine, le contenu d’un box où est rangé ce que nous avons rapporté l’année précédente, et là, chaque service vient faire l’inventaire de ses besoins et prépare :

  • la pharmacie nécessaire à Lourdes
  • tout ce qui est indispensable aux infirmières dans le train et à Lourdes
  • l’approvisionnement des tisaneries où les hospitaliers peuvent trouver réconfort et convivialité. Nos tisanières y font une citronnade très réputée.

En voyant ce "Capharnaüm", certains diront que c’est une histoire de fou, et d’autres, les intéressés, vous répondront que c’est un grand bonheur de se retrouver pour préparer ces 6 jours que nous passerons auprès de Marie.

Nous remercions Sainte Bernadette pour avoir si bien transmis le message que nous ne nous lassons pas d’entendre. C’est pour nous, pèlerins, malades et hospitaliers, un moment d’apaisement et même de plénitude.

Sur le quai de la gare, ce 17 août, ce sont 220 hospitaliers qui accompagneront 90 personnes fatiguées, malades ou handicapées dans un même esprit d’amour et de miséricorde. Les pèlerins valides et les jeunes sous la responsabilité du père Antoine Amigo complèteront notre T.G.V.

Vous, qui n’êtes pas de ce voyage, venez à notre rencontre par la prière, nous ne manquerons pas de confier tout notre diocèse à Marie.

 

Claude Lenoir
Présidente de l’Hospitalité de Lourdes

Photos : © Claude Lenoir

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
JimmiXS
Le 09 aot 2016 à 17H32
tffSVJ http://www.FyLitCl7Pf7kjQdDUOLQOuaxTXbj5iNG.com


Posté le 21 juillet 2016 - Rubrique Pèlerinage

Pour la cinquième année consécutive, le diocèse de Dijon organise une grande marche sur les pas de Saint Bernard, entre Fontaine-Lès-Dijon, lieu de naissance de Bernard, et Cîteaux où il est devenu moine en 1112.

Les 42 km de marche se vivront en 4 étapes les 20 et 21 août prochains. Pour ces marcheurs de plus en plus nombreux chaque année, ce sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir celui qui est devenu moine à Cîteaux avant de devenir l’abbé de Clairvaux avec le rayonnement que l’on connait.

Pour ceux qui seraient effrayés par les 42 km à parcourir, sachez qu’il est possible de faire qu’une ou plusieurs des 4 étapes. Le programme vous est rappelé ci-dessous et les horaires indiqués dans l’invitation en pdf à télécharger.

•      Samedi 20 août 2016 :

Matin : de Fontaine-Lès-Dijon à Chenôve (11 km)

Après-Midi : de Chenôve à Gevrey-Chambertin (10 km)

 

•      Dimanche 21 août 2016 :

Matin : de Gevrey-Chambertin à Gilly-lès-Cîteaux (7 km)

Après-Midi : de Gilly-lès-Cîteaux à Cîteaux (14 km)

Pour tous renseignements et inscription, il faut contacter le Service des pèlerinages du diocèse de Dijon.

Service des pèlerinages du diocèse de Dijon
tel. 03 80 63 14 65 – pelerinages.dijon@wanadoo.fr

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 juin 2016 - Rubrique Pèlerinage

Comme chaque année, plusieurs centaines de fidèles de Côte-d’Or sont attendus au pèlerinage diocésain à Lourdes. Il se déroulera sous la présidence de Mgr Minnerath et la prédication sera assurée par le père François Beal, curé d’Auxonne et délégué épiscopal pour les Vocations.

Nous partirons du mercredi 17 août au lundi 22 août 2016.

Comment vivre ce pèlerinage ?

Cinq propositions vous sont faites pour vivre ce pèlerinage :

  • « Pèlerin en hôtel » : pour les personnes valides et autonomes, seules, en famille, entre amis
  • « Pèlerin en accueil » : pour les personnes dépendantes, handicapées ou malades
  • « Pèlerin avec aide ponctuelle en hôtel » : pour les personnes indépendantes chez elles mais qui se déplacent difficilement
  • « Pèlerin hospitalier » : pour les personnes désirant s’engager au service des pèlerins malades et handicapés
  • « Les jeunes » : camp-pèlerinage à partir de 13 ans, encadré par le père Amigo et son équipe.

En savoir plus : contactez le service pèlerinages : pelerinages.dijon@wanadoo.fr , tel : 03.80.63.14.65

Un appel de l'hospitalité de Lourdes

Actuellement, notre association compte environ 350 hospitaliers et hospitalières, et chaque année, au cours de la 2ème quinzaine d’août, plus ou moins 200 hospitaliers(ères) accompagnent une centaine de personnes malades.

Faire un pèlerinage, c’est marcher ensemble vers Dieu, et à Lourdes, pèlerins malades et hospitaliers, au service les uns des autres, se retrouvent dans l’Amour, et plus particulièrement cette année, dans la miséricorde du Seigneur.

Les rangs des hospitaliers ont besoin d’être renforcés, pensez à venir les relayer ! Découvrir la joie de se mettre au service des personnes malades est une grande leçon de vie qui nous transforme de l’intérieur. Quand à vous, pèlerins âgés, malades ou handicapés, vous avez toujours la première place à Lourdes.

Un pèlerinage sous le signe de la miséricorde

Le thème de cette année vous est déjà très familier, c’est le thème de l’année jubilaire proposée par le pape François. Nous irons donc dans la joie donner et demander miséricorde. Notre Pape dit encore « nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde. Elle est source de joie, de sérénité et de paix… La miséricorde c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu à l’Homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours, malgré les limites de son péché. »

Dans l’évangile, la béatitude de la miséricorde : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mat 5, 7) nous apprend :

  • qu’elle est solidarité et engagement d’amour efficace
  • qu’elle est pardon et réconciliation des offenses reçues et commises

Un pèlerinage à la rencontre de Marie, notre mère

Mais à Lourdes nous alors surtout rencontrer Marie. Marie, qui bien sûr est le chemin entre nous et Dieu ; mais Marie qui est mère, notre mère à tous. Jésus nous l’a donné lorsque sur la croix il lui a dit en montrant son disciple Jean : « Femme, voici ton fils » et à Jean « Voici ta mère ».

Comme une mère, elle sait consoler ses enfants, comprendre leurs blessures, alors osons donc lui demander de nous consoler. Nous deviendrons plus forts pour nous laisser conduire au pardon et à l’espérance par la misère de Dieu.

N’oublions pas que nous ne sommes pas là seulement pour servir, maos pour aimer. Ne venons pas uniquement servir les pèlerins malades que nous accompagnons, mais soyons comme Jésus lorsqu’il dit : « Je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître ».

Les mots du Pape François à l’occasion de la journée mondiale des malades

« A tous ceux qui ceux qui sont au service des malades et des personnes qui souffrent, je souhaite d’être animés par l’esprit de Marie, Mère de la Miséricorde. Que la douceur de son regard nous accompagne en cette année sainte, afin que tous puissent redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu et la garder imprimée dans nos cœurs et dans nos gestes. »

 

Claude Lenoir,
Présidente de l’hospitalité de Lourdes
du diocèse de Dijon

© photos du pèlerinage août 2015

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 juin 2016 - Rubrique Pèlerinage

Du 17 au 27 mai 2016, la Confraternité des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle en Bourgogne, en association avec le Service des pèlerinages du diocèse de Dijon, avait organisé un pèlerinage « Pieds-Bus » de Dijon à Santiago. Ils étaient 39 participants à parcourir le chemin jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle, accompagnés par Christiane, Christian, Dominique et Marie-Alberte, et le Père Amédée Nkama Nkanu.

Une version « Pied-Bus » du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle : un vécu fort et différent

Ce concept de pèlerinage « pieds-bus » a été proposéen 2000 (lors de la création de la Confraternité), et est, chaque année, très demandé ; il s’agit, en effet, d’une nouvelle approche de ces chemins. Ce type de cheminement permet, sur deux semaines, de traverser la France jusqu’en Espagne, accompagné par un prêtre, ici le père Amédée Nkama Nkanu, au sein d’un groupe : on ne chemine pas seul. Dans ces pèlerins, on peut compter un bon tiers de participants réguliers, et toujours plus de nouveaux. « Nous garderons en nous ces moments magiques de vie en commun et de prière ».

Deux groupes de marche, de 10 à 20 km, sont proposés chaque jour. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse très chaud, ce qu’il est important de vivre c’est cette expérience d’abandon, de simplicité et d’effort sur le chemin. Cette année l’itinéraire choisi était celui de la Via Lemovicensis et du Camino del Norte. « Les paysages étaient superbes, nous avons longtemps longé l’océan. ». « Toujours, nous finissons les derniers kilomètres à pied pour arriver à la cathédrale de Santiago pour midi, où a lieu, chaque jour, une messe pour les pèlerins qui sont chaque année plus nombreux ».

Les pèlerins témoignent

« Quand mes amis me demandent si mon pèlerinage était « bien », je réponds : je ne peux pas le dire, il faut le « vivre ». Nous avons vécu quelque chose de très fort et tous mes compagnons de route étaient « grands » par leur âme. ». O.

« Merci à vous de m’avoir aidée dans ce pèlerinage qui a toujours été dans mes rêves mais que ma santé ne me permettait pas de faire. Grâce à vous ce n’est plus un rêve, merci de m’avoir soutenue dans mes moments de difficultés lors des marches… »    D.

« Ce Chemin qui m’a tant apporté, marqué, qui m’a transformé. Je suis devenu un autre homme… ». Y.

« Merci tout particulièrement à notre aumônier : grâce  à son enseignement j’ai retrouvé la foi… ». V.

« Je bénis le Seigneur de vous avoir mis sur ma route. Sans cette rencontre je ne serais pas partie, ce pèlerinage a été formidable. ».  M.C.

« La vie a repris son cours. Mais au fond de soi de merveilleux souvenirs, des émotions, de nouvelles amitiés, et plus encore. » D.

 

 « Vous avez pris le goût du pèlerinage au long cours : le Chemin de St-Jacques est une école de vie sans pareille. Merci et à bientôt sur le Chemin avec un grand « C » comme cœur et courage. »

 

 

Marie-Alberte Cautain-Chevrot

 

Crédit photos : M-A.Cautain-Chevrot

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...