Notre Blog Actualités



Posté le 19 octobre 2016 - Rubrique Pèlerinage

Dimanche 2 octobre à 11h, après avoir passé la porte sainte, 140 femmes de Côte-d’Or mais aussi de Chaumont, Fontainebleau, Montargis, Nevers, Bourges… entraient en procession dans la Basilique de Vezelay pour la messe dominicale, les pieds fatigués, mais le cœur joyeux et apaisé, en chantant « Que ta parole éclaire mes pas, je te suivrai, Seigneur, car tu es le chemin… ».

Guidés par les pères de l’Oratoire de Dijon

Pour la 9ème année, il était proposé aux femmes de tout âge de se délester des soucis de la vie quotidienne pour s’offrir deux journées rien que pour elles, samedi 1er et dimanche 2 octobre.

En cette année du Jubilé de la miséricorde, le thème de ce pèlerinage était « Reviens à Moi de tout ton cœur » : à travers la parabole de l’enfant prodigue, les trois prêtres de la communauté de l’Oratoire de Dijon nous ont guidées, accompagnées, avec grande bienveillance et douceur.

Nous voici donc en chemin sur les sentiers du Morvan, paysage époustouflant de beauté, propice au silence, aux échanges cœur à cœur entre pèlerines, à la prière, aux enseignements, aux sacrements de réconciliation.  Peu à peu, je lâche prise et me laisse guider. J’essaye comme l’a fait l’enfant prodigue de « rentrer en moi-même » ; je sais que le Père tout amour est là, qu’Il m’attend et qu’Il m’aime telle que je suis. « Jésus, j’ai confiance en Toi ».

Une expérience dépaysante et profonde : c’est sûr, je reviendrai l’année prochaine !

 

Pour plus d'info : https://sites.google.com/site/pelerinageaufeminin/home

email : vezelay.pele.au.feminin@gmail.com

Marie-Laure, une pèlerine

Photos : © Marie-Laure Hascal

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 octobre 2016 - Rubrique Pèlerinage

48 pèlerins se sont retrouvés le 6 septembre 2016 au matin, Boulevard Voltaire à Dijon, pour se rendre à Rome par la via Francigena. Ils sont encadrés spirituellement par le Père José Mbiyanvanga, Curé de Seurre et par deux accompagnateurs de l’Association des Pèlerins de Compostelle et de Rome en Bourgogne-Franche-Comté.

23 pèlerins sont de Bourgogne, 17 de Franche-Comté, et 8 en provenance d’autres départements (Isère, Loire, Haute-Marne, Dordogne, Vaucluse, Ile de la Réunion). Ils vont effectuer chaque jour 12 à 15 km à pied et le reste de l’étape en car.
Ils vont passer à Lausanne, Saint-Maurice d’Agaune, au col du Grand Saint-Bernard (2 469 m), par la vallée d’Aoste, la plaîne du Pö, avec un arrêt à l’Abbaye Chiaravalle della Colomba, ils continuent par le col de Cise (1041 m), la traversée de la Toscane (San Miniato, San Gimignano et Sienne). Ils feront une escapade à Assise avant de se rendre à Rome qu’ils découvriront à pied en visitant les quatre basiliques majeures.

Ce périple allie recherche spirituelle (cette année, le père José a développé l’encyclique du Pape François Laudato si), découverte culturelle et effort physique. Le tout se fait à un rythme soutenu, en partage d’amitié et d’entraide entre tous les participants.

Témoignage : « vers l’acceptation de ma situation »

« Merci de m’avoir permis de partager avec vous ces 10 jours d’intense vie commune. Des liens se sont noués plus spécialement avec mes voisins  de car ou de chambre. Les marches ont été pour moi un temps de réflexion sur ma vie, sur ma vie de couple (mon épouse  est décédée récemment). De fait, elle était à tout instant à mes côtés et, mon Dieu, combien de fois je lui ai demandé de m’aider à mettre un pied devant l’autre. Je suis tombé dans la descente du Grand St Bernard… Mon égo en a souffert mais le groupe était là, tous se manifestaient par un encouragement, un petit mot, un sourire : quelle solidarité ! Le pèlerinage vous met à nu (je m’aperçois que je vous raconte ma vie, pourquoi ?) et on revient à l’essentiel. J’ai été content de rentrer chez moi et je vois les choses autrement. J’ai des flashs qui reviennent et qui me font revivre des moments du pèlerinage avec pour apothéose la visite de Rome et l’audience papale. Merci de m’avoir aidé à faire un pas de plus vers l’acceptation de ma situation. » (André)

Témoignage : « Jésus, j’ai confiance en toi »

« L’empathie que j’ai ressentie de tout le groupe, a plus d’une fois mouillé mes yeux ; merci à toutes et à tous. En escaladant les marches au milieu des vignes suisses, je me suis dit « que fais-tu ici ? » Des phrases sont venues en boucle à mon esprit «  Jésus, j’ai confiance en toi »

La suite du pèlerinage : un enchantement, un vrai bonheur.

Nous avons marché, nous avons bien prié, nous avons bien chanté merci, merci, merci. » (Paul)

Gilbert Pescayere

Photos © Gilbert Pescayere

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 aot 2016 - Rubrique Pèlerinage

Près d’une centaine de participants ont parcouru ce weekend une partie ou tout le chemin (soit 42 km) entrepris par saint Bernard, en 1112, lorsqu’il s’est rendu à pied à l’abbaye de Cîteaux accompagné par une trentaine de ses proches. C’est donc dans une démarche de pèlerinage que les pèlerins venus du diocèse et de toute la France ont cheminé, sur ses pas, depuis sa maison natale à Fontaine-les-Dijon jusqu’à Cîteaux.

Ils étaient accompagnés par Don Etienne-Marie de Beauregard, vicaire des paroisses de Fontaine-les-Dijon et de Dijon-Saint-Bernard, qui insufflait des temps de recueillement, de silence ou de relecture de sa vie sous le regard de Dieu. Proposant une méditation de quelques grands textes de saint Bernard, il a insisté sur la démarche fondamentale de miséricorde envers soi et les autres, et sur l’importance du dépouillement de tout le superflu qui empêche chacun d’être disponible totalement au Christ.

Ce chemin a aussi été marqué par les différents temps de prière et de l’Eucharistie ; l’accueil de la fraternité Saint-Pierre et des paroisses à Fontaine-les-Dijon, Chenove, Gevrey-Chambertin et Gilly-les-Cîteaux ; les rencontres et partages très variés sur le chemin, et l’arrivée à l’abbaye de Cîteaux, où le père abbé, Dom Olivier Quenardel, attendait les pèlerins.

Quel public, quelles attentes ?

Bien-sûr il y avait des habitués : c’était la 5ème édition de ce pèlerinage sur les pas de saint Bernard. Pour rien au monde, ils n’auraient manqué ce moment donné, simplement, pour Dieu. Mais il y avait aussi beaucoup de nouveaux visages : des personnes venues seules ou en famille, entre amis, faire une partie du chemin et se promettant de le faire entièrement une autre année. Les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle étaient bien représentés puisque les deux associations jacquaires de Dijon avaient pour mission d’encadrer la marche ; ils ont aussi pris le temps de témoigner de leur vécu sur ces chemins à ceux qui leur demandaient.

Les attentes des pèlerins étaient concrètes : pouvoir du temps à Dieu, se ressourcer, faire une coupure dans cette période de vacances, échanger avec d’autres chrétiens, vivre quelque chose de simple et de profond. Certains ont aussi souhaité recevoir le sacrement de la réconciliation.

Ce pèlerinage s’est terminé par l’office des vêpres à l’abbaye de Cîteaux où le Père Abbé a proposé aux pèlerins et à tous les participants à l’office une méditation à partir de la vie de Saint Bernard, suivi par un temps d’adoration du Saint-Sacrement.

 

Photos : © Diocèse de Dijon, Gilles Brébant

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 aot 2016 - Rubrique Pèlerinage

Partis hier (le 17 août) de Dijon et de Beaune en train, les 520 pèlerins du diocèse de Dijon sont bien arrivés à l’heure prévue au sanctuaire de Lourdes. Ils sont jeunes, moins jeunes, malades, souffrants, accompagnateurs, hospitaliers et ils ont commencé à vivre ces cinq jours (du 17 au 22 août) de pèlerinage sous le regard de Marie dans une démarche de jubilé de la Miséricorde. Monseigneur Minnerath les accompagne. Le prêtre prédicateur de ce pèlerinage est le père François Béal.

Après une première nuit, ils ont pu vivre ce matin l’Eucharistie en présence de Mgr Minnerath. L’après-midi se déroule en quartier libre : temps de recueillement, visite du sanctuaire et de la ville, marche sur les pas de sainte Bernadette, visionnage d’un film pour mieux découvrir la vie et les messages données à la petite Bernadette Soubirous, ou encore une possibilité de faire le « chemin des signes » (l’eau, la lumière, …). Puis tous auront rendez-vous à la grotte des apparitions, pour le passage tant attendu. Le groupe des jeunes, animé par le père Antoine Amigo, se fait aussi une joie d’assister au concert (ouvert à tous les âges) du groupe belge de pop-louange Jésus’Trip, venu avec le diocèse de Liège.

Laurence Marion, du service Pèlerinage du diocèse de Dijon, témoigne : « Nous sommes vraiment en démarche de pèlerinage, tout est calme et se passe pour le mieux. C’est comme être dans une bulle de prières et d’entraide. »

 

Quelques témoignages recueillis au moment du départ :

« Je vais au pèlerinage de Lourdes depuis 30 ans, mais c’est la première fois que j’y vais en tant que malade, avant je les accompagnais, j’étais hospitalière. C’est difficile de franchir la barrière, mais quelle chance de pouvoir continuer à y aller. »

« Je suis déjà allée à Lourdes, mais il y a plus de 10 ans, et comme je vais avoir 96 ans, je souhaitais vraiment revoir cette magnifique église souterraine, je sais que ce sera la dernière fois. »

« Nous partons tous en famille ! En tant que pèlerins ou hospitaliers. »

« Je pars en tant que pèlerin et médecin. »

 

Photos : © Marie Grunenwald

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...