Notre Blog Actualités



Posté le 30 mai 2012 - Rubrique Pèlerinage

Après les riches journées des rencontres précédentes, à Nevers, Ars puis à Paray-le Monial, le pèlerinage provincial, proposé cette année à Vézelay ce 28 mai, a donné  l’occasion une nouvelle fois, aux catholiques des quatre diocèses de la Province de Bourgogne, de vivre un magnifique temps de Pentecôte, organisé  par le diocèse de Sens-Auxerre.

C’est d’abord une calme mise en route, une marche paisible jusqu’à la Madeleine par le chemin de ronde, puis un rassemblement sur le parvis, pour assister à l’ouverture solennelle du grand portail par les quatre évêques. A leur suite, on pénètre dans le narthex, puis dans la haute nef. Monseigneur Patenôtre accueille les pèlerins, puis  les sœurs et les frères de la  Fraternité monastique de Jérusalem introduisent à la prière.

 Le rythme de la journée a été organisé, selon les âges et les choix de chacun, autour du message de la Basilique, que font découvrir la lecture spirituelle du tympan, proposée par Mgr Patenôtre, puis le commentaire des chapiteaux  au cours des visites en groupes : l’ Esprit Saint, envoyé à tous les peuples de la terre par l’immense Christ représenté au tympan du narthex, vivifie l’ensemble de l’histoire et du monde. Les propositions d’ateliers  déclinent ce thème : expansion missionnaire dans les Actes et aujourd’hui nouvelle évangélisation, l’Esprit à l’œuvre dans la vie religieuse, mais aussi dans l’œcuménisme, la solidarité, ou dans l’art. Enfin c’est dans la ferveur que s’est terminée la journée par la célébration eucharistique  concélébrée par les quatre évêques et de nombreux prêtres et diacres, dans la basilique remplie d’une immense foule.

 

                                               Maguy Minonzio

 

 


Crédits photos : Père Pascal Bégin et Maguy Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 mai 2012 - Rubrique Pèlerinage

Du 25 au 31 août 2012 aura lieu le pèlerinage national des servants d’autel à Rome. Cet évènement, organisé à la demande de la commission épiscopale de liturgie, aura pour thème : « Servir, joie de l’homme, joie de Dieu ».

Nous avons rencontré Emmanuel Turmel, responsable logistique diocésain de ce pèlerinage, Sébastien et Antoine, qui partiront encadrer les jeunes servants, ainsi que Benoît et Clément, deux jeunes de 12 ans qui participeront à ce grand rassemblement.

 



Jean Riegel : Pourquoi un rassemblement de jeunes servants ?
 

Emmanuel Turmel : Depuis huit ou dix ans, aucune proposition nationale n’avait vu le jour. Il y a un an et demi environ, la Conférence des Evêques de France a eu l’idée d’organiser ce grand rassemblement.
Le but est de montrer aux jeunes qu’ils ne sont pas seuls (un peu dans la même optique que les JMJ) et puis bien sûr qu’ils découvrent Rome et tout ce que cela représente.

Antoine : L’intérêt est de leur faire expérimenter les différentes époques qui passent. Saint-Pierre est pour nous un repère, un symbole fixe qui traverse le temps. A Rome, il y a une expérience forte de l’Eglise qui traverse les âges. Tout change et pourtant l’Eglise, fondée sur les apôtres, reste là.



J.R. : Quels seront les évènements marquants du riche programme qui vous est proposé ?

 

E.T. : En premier lieu et de toute évidence, la rencontre avec le Pape. Certainement aussi l’arrivée dans la Rome antique (Colisée, Forum…), le monde dans lequel est arrivé Pierre ! La grande procession avec tous les servants d’autel à la messe dans la Basilique Saint-Pierre le premier jour risque d’être également un moment très fort.



J.R. : Combien de personnes sont attendues ?


E.T. : Au départ, on en attendait 800 au niveau national et finalement… on sera 2000 !
Pour le diocèse, nous sommes déjà 73 confirmés. Mais il reste encore quelques places !



J.R. : Les garçons, pourquoi est-ce important pour vous d’être servants ?
 

Clément : Pour rendre la liturgie plus belle et pour servir Dieu. On n’est pas seulement spectateur, on se sent réellement actif !
Benoît : On est tous les deux enfants de chœur depuis que l’on a 7 ans. Si je fais ça, c’est pour être plus près de Jésus.

 





Plus d’informations sur www.peleservantsrome2012.free.fr

 

Vous pouvez aider les jeunes à financer leur voyage en envoyant vos dons au Père Louis de Raynal, référent diocésain des servants d’autel à l’adresse suivante :

Pèlerinage des servants
2, place de la cure
21 220 GEVREY-CHAMBERTIN




Photo ci-dessous : Benoît, Clément et Emmanuel Turmel autour de la Vierge

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 15 mai 2012 - Rubrique Pèlerinage

La Terre Sainte, c’est 4000 ans de relation entre Dieu et son peuple qui nous permettent de dire que cette terre est sainte. Et le sommet de cette histoire sainte, c’est la vie du Christ.

Un pèlerinage en Terre Sainte, c’est mettre ses pas dans les pas du peuple de Dieu. Après un pèlerinage en terre Sainte, on ne lit plus la Bible de la même manière. Les textes écoutés dans la liturgie deviennent plus concrets, résonnent les uns avec les autres : l’Incarnation de Dieu prend toute sa dimension.

De plus la découverte et la rencontre de la diversité des chrétiens, des rites et des traditions nous invitent à contempler l’Eglise d’aujourd’hui.

C’est à cette expérience que le service diocésain des pèlerinages vous convie : cheminer 9 jours avec le Christ en Terre Sainte.

Du mercredi 17 au jeudi 25 octobre 2012, ce pèlerinage accompagné par le P. Eric Millot, vicaire général du diocèse de Dijon, vous conduira à la découverte du désert pour refaire le chemin de l’Exode à la suite de Moïse, de la mer morte et des rives du Jourdain où Jésus fut baptisé, de Nazareth et de toute la Galilée où Jésus vécut sa vie publique jusqu’à Jérusalem où le Christ fut crucifié et ressuscité.

 

Programme du pèlerinage et renseignements dans le document joint. 

Bulletin d'inscription ici : http://catholique-dijon.cef.fr/content/services/pdf/INSCRIPTION%20TERRE%20SAINTE%20OCT.pdf

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 avril 2012 - Rubrique Pèlerinage

Une soixantaine de pèlerins ont marché sur les pas de la Bienheureuse Anne-Marie Javouhey lors de la route des abolitions de l’esclavage qui s’est tenue ce dimanche 29 avril.

Au départ de Chamblanc, où sont installées les sœurs de la congrégation Saint Joseph de Cluny, qu’Anne-Marie a créée, les pèlerins ont effectué un parcours de 15 kilomètres, traversant des lieux symboliques dans la vie de la Bienheureuse, tels que La Renouillère (où elle travaillait les champs avec sa famille), le Cheffin (la ferme où elle a caché des prêtres réfractaires pendant la Terreur), sa maison natale à Jallanges, l’église de Seurre où elle fut baptisée, et l’église de Chamblanc dans laquelle elle fit sa première communion.

Parmi les étapes les plus marquantes de ce pèlerinage, il faut citer sans conteste la traversée des « forêts de la mémoire ». En effet, à trois endroits du parcours (à Chamblanc, Jallanges et Seurre), de nombreux arbres ont été plantés par les descendants d'esclaves affranchis par Anne-Marie Javouhey à Mana en 1838, pour honorer la mémoire de leurs ancêtres, et ainsi leur donner un petit bout de terre « bien à eux ».

Les pèlerins, divisés en plusieurs petits groupes toute la journée (en dehors du pique-nique convivial sur le parcours), se sont réunis pour célébrer la messe, présidée par le Père Eric Millot, vicaire général du diocèse de Dijon, assisté du Père Jean Demaizières.

A noter qu’à la surprise générale (excepté pour quelques inconditionnels optimistes), le beau temps était de la partie et a permis à l’ensemble des participants de passer un dimanche au soleil, sous le signe de la prière et de la mémoire.

 

 

Anne-Marie Javouhey (1779-1851), religieuse hors du commun, est considérée comme une célébrité à Mana, en Guyane, où elle œuvra au XIXe siècle pour l’indépendance des esclaves.

En 2007, les responsables de la Route des abolitions de l’esclavage et des droits de l’homme, reconnue par l’UNESCO, envisagent de faire de Chamblanc, Jallanges et Seurre, la 5ème étape de ce circuit. Les municipalités se mettent au travail et créent une association avec les Sœurs de Saint Joseph de Cluny et le lycée rural Anne-Marie Javouhey de Chamblanc. 

Anne-Marie a été béatifiée par le pape Pie XII en 1950.

 

 

Légendes photos du diaporama ci-dessous :

-          Un pèlerinage qui a accueilli les plus jeunes, à pied ou en vélo

-          Sur la route…

-          Forêt de la mémoire de Chamblanc

-          Une des esclaves libérées par Anne-Marie Javouhey

-          Les petits groupes ont favorisé la convivialité

-          Panneau informatif à l’entrée de Jallanges

-          Dans l’église de Seurre, des chaînes ont symboliquement été brisées

-          Statue d’Anne-Marie Javouhey, en l’église de Seurre

-          Le groupe des pèlerins devant la maison natale d’Anne-Marie

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...