Notre Blog Actualités



Posté le 18 octobre 2012 - Rubrique Pèlerinage

Trente-trois côte d’oriens sont actuellement en Terre Sainte dans le cadre d’un pèlerinage organisé par le diocèse de Dijon.


Arrivés ce mercredi 17 octobre à Tel-Aviv, nos Bourguignons ont déjà eu l’occasion de visiter de nombreux sites. Après avoir rejoints Arad hier soir, dans le désert du Néguev (dans le sud de l’Israël), les pèlerins ont passé une première nuit dans un environnement paisible et agréable.

Après une bonne nuit de repos, ils sont allés ce jeudi visiter la cité de Béer Sheva. Ce lieu, qui signifie « puits des sept » ou encore « puits du serment » est notamment réputé pour être l’endroit où Abraham et Abimelek ont conclu leur alliance.

Nos pèlerins ont ensuite emprunté les gorges d’En Avedat, formidable lieu de déconnexion avec notre quotidien occidental : les paysages désertiques sont à couper le souffle et les différentes strates de la pierre nous conduisent dans un voyage hors du temps.

Après un déjeuner à Sdé Boker, les Bourguignons ont visité le fort d’Avedat, construit par les nabatéens, ce peuple nomade qui fait partie des premiers convertis au christianisme. D’ailleurs, deux églises du Vème siècle ou encore un baptistère en forme de croix offrent à nos regards une idée de leur splendeur passée.

En fin de journée, le Père Eric Millot, qui accompagne les pèlerins, a célébré la messe pour le groupe dans le désert du Néguev.

Au programme demain : Masada, la mer Morte, Kumran, Jéricho et Nazareth, où les trente-trois pèlerins passeront la nuit.



Vous pouvez découvrir en regardant le diaporama ci-dessous quelques sites visités par nos Bourguignons aujourd’hui…

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 25 septembre 2012 - Rubrique Pèlerinage

Pèlerinage à Notre-Dame du Laus et à La Salette du 27 au 31 août 2012

Ce pèlerinage était une première. En effet, après avoir découvert le lieu en 2011 à la fin du traditionnel séjour à La Salette, le Père Grosjean, en collaboration avec le service diocésain des pèlerinages, a proposé d’inverser les temps de séjour : 4 jours au Laus, 24h à La Salette. Voici quelques témoignages recueillis au retour.

Le sanctuaire du Laus est situé dans les Hautes-Alpes, en moyenne montagne, planté dans un décor exceptionnel. Ambiance propice au recueillement, à la réflexion, à la conversion.
Dans la chapelle de Bon-Rencontre, où Marie est apparue à Benoite, une lampe brûle en permanence, alimentée par de l’huile pour indiquer la présence réelle de Jésus dans le tabernacle.La « Bonne Mère » indique à Benoite que l’application de cette huile, grâce à son intercession et à la foi, peut être source de guérison
Nous avons apprécié le sujet traité par le Père Grosjean dans son enseignement sur notre cursus de vie avec Dieu qui nous guide. Les exemples qu’il nous a donné nous ont beaucoup touché. Puis ce fut une matinée de silence, de prière, avec le sacrement de réconciliation. Henry et Christiane

J’ai vécu des temps très forts pendant ce pèlerinage. C’est une occasion pour aller à la rencontre de Dieu et de soi-même, pour réfléchir, méditer et prier. Marie-Joseph

La Vierge a choisi ce lieu (Le Laus) où elle voulait que se réalisent des grâces particulières d’apaisement, de réconciliation, et de conversion. Ce pèlerinage a été pour moi une halte bienfaitrice dans ma vie. Tout a été parfait et je reviens ravie. Colette

Le Laus est un lieu priant, une atmosphère de paix et de joie. Ce qui me frappe, c’est le naturel, la simplicité des paroles de la voyante, Benoite Rencurel, dans ses conversations avec Marie. Nous nous sommes retrouvés avec d’autres pélerins, couples, enfants. C’est familial, paisible, accueillant et joyeux.  Un soir, nous avons pique-niqué dans un endroit idyllique, au bord du lac de Serre-Ponçon. Le soir j’ai pensé à ce repas de Jésus au bord du lac, après sa résurrection. Aleth

Pour notre part nous avons beaucoup apprécié les conférences et enseignements proposés par le sanctuaire et le Père Grosjean. Cela nous a permis de nous ressourcer et de nous interroger sur notre façon de vivre et d’approfondir notre foi dans un cadre incitant au calme et à la prière. La beauté des lieux, la chapelle du Précieux-Sang, le chemin de croix à Pindreau, la basilique invitent au recueillement et nous approchent de l’Essentiel. Jean et Marguerite

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 septembre 2012 - Rubrique Pèlerinage

Un peu plus de monde qu’à l’ordinaire s'est réuni ce dimanche 16 septembre pour célébrer la fête de Notre Dame de la Serrée, mise  sous le patronage de Notre Dame des Douleurs. Mgr Philippe Ballot, archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise, a présidé l'Eucharistie, entouré des pères Pierre Lallement et Yves Frot ainsi que d'Antoine Amigo, nouveau diacre.

Sous un soleil radieux, chacun a pu entendre résonner en lui les paroles de l'homélie, rappelant la proximité liturgique des fêtes mariales avec celles du Christ, les souffrances vécues par l'une et l'autre, la confiance de Marie dans les événements même douloureux et la joie de donner sa vie pour les autres.

Après le chapelet médité, Mgr Ballot a inséré dans l'autel de la chapelle de Notre-Dame de la Serrée des reliques d'Elisabeth de la Trinité, dont certains membres de la famille étaient présents pour cette occasion.


                                                                                  
                                                                                                              Yves FROT




Notre-Dame de la Serrée : L’histoire religieuse locale raconte qu’« à deux kilomètres de Nuits-Saint-Georges, sur le flanc d’une colline escarpée qui borde la vallée du Meuzin, chassait un gentilhomme bourguignon, Guy de Villers. C’était en 1261. Tout à coup, son cheval glisse sur une roche et l’entraîne dans sa chute : « Ô vierge Sainte, sauvez-moi » s’écrit-il. Aussitôt sous son pied une racine l’arrête. Ainsi sauvé d’une mort certaine, Guy de Villers fit construire en cet endroit une chapelle à ­Notre-Dame des Sept-Douleurs ».



Crédits photos : Emmanuel Turmel



 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 aot 2012 - Rubrique Pèlerinage

C’est remplis d’une excitation non-dissimulée que nos 80 jeunes du diocèse de Dijon sont partis samedi après-midi de Dijon vers la capitale italienne pour le pèlerinage national des servants d’autel.


Rassemblés à la maison diocésaine pour le grand départ, ils ont pu assister à une bénédiction d’envoi présidée par Mgr Minnerath.

Après un mot d’accueil du Père Louis de Raynal (un des trois prêtres de notre diocèse à partir à Rome, avec les Pères Vincent Sauer et Etienne Hache), c’est Emmanuel Turmel, responsable logistique diocésain et principal acteur de l’organisation de ce pèlerinage en Côte d’Or, qui a pris la parole pour appeler toutes les paroisses du diocèse représentées.

Mgr Minnerath a ensuite rappelé aux jeunes servants l’importance de Rome dans l’Eglise : lieu de la mort de saint Pierre, Rome est aussi le symbole de l’unité de l’Eglise, représentée par le Pape.

Puis, avant une dernière prière, l’archevêque a invité tous les jeunes à « ramener de Rome des souvenirs qui resteront toujours gravés dans [leur] esprit ».

Arrivés dimanche matin à Rome, nos jeunes ont déjà pu faire de nombreuses visites.
Ce mercredi matin, ils ont pu bénéficier avec les 2600 autres servants d’une audience privée avec le Pape dans la cour du palais apostolique. Ce fut un moment intense pour tous !






Le pèlerinage des servants d’autel à Rome (25-31 août)


Cet évènement, organisé à la demande de la commission épiscopale de liturgie, a pour thème : « Servir, joie de l’homme, joie de Dieu ».


Programme :

Samedi 25 août : départ en car pour Rome des différents diocèses

Dimanche 26 août : arrivée à Rome / Visite de la Rome Antique / Messe à la basilique St Pierre

Lundi 27 août : Suite de la visite de la Rome Antique / Catacombes / Messe à St Paul hors les murs.

Mardi 28 août : Grand rallye pour découvrir la Rome baroque / Messe à St Ignace / Soirée festive à Saint Andre della Valle.

Mercredi 29 août : Audience papale / Saint Jean de Latran

Jeudi 30 août : Catéchèse par les mosaïques / messe à Ste Marie Majeure / Retour en car vers Paris.

Vendredi 31 août : retour de chacun dans son diocèse.





Ils en parlent :



Reportage ce mercredi midi sur TF1 : http://videos.tf1.fr/jt-13h/religion-comment-devient-on-enfant-de-choeur-7478172.html




Le blog pour vivre heure par heure le pèlerinage : http://peleservantsrome2012.wordpress.com/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...