Notre Blog Actualités



Posté le 04 mai 2017 - Rubrique Mouvements et associations

A l’invitation de Voir Ensemble, plusieurs membres du groupe de Côte d’Or se joignirent au pèlerinage à Lourdes de l’association et mouvement du 17 au 21avril 2017.

Ce sont presque 300 personnes de toute la France qui se sont retrouvées aux pieds de la Vierge pour vivre ce magnifique temps de rencontre, de partage et de prière.

Au cours de ce pèlerinage, il fut procédé là l’inauguration d’une fresque murale tactile permettant aux personnes aveugles et malvoyantes de s’approprier elles-mêmes cette réalisation.

C’est à la suite du pèlerinage 2016 que Dominique Allain, membre du groupe de Dijon, initia le projet en lien avec Martine Diallo, responsable du pavillon de l’OCH à Lourdes, et le père Cabes, recteur des Sanctuaires qui souhaitait rendre plus accueillant l’entrée du pavillon.

Aussi Dominique proposa à Odile Branchet et son équipe de bénévoles de réaliser cette fresque.

Et tout au long de l’année, les bénévoles de Tactil’évangile, qui réalise les livres de catéchèses à destination des jeunes déficients visuels, s’attelèrent à la réalisation de cette fresque qui représente des personnes en situation de handicaps ou blessées de la vie sur un chemin qui les mène vers une porte qui s’ouvre ou une personne qui les accueille bras ouverts.

Le titre de cette fresque est : « Lumière d’une rencontre »

L’inauguration eu lieu le jeudi 20 avril en présence des pèlerins de Voir Ensemble, du Père Cabes, recteur des Sanctuaires, de Martine et Anne; responsables du pavillon de l’OCH, du père Maheas, aumônier de l’OCH.

Futurs pèlerins de Lourdes, vous pourrez découvrir cette fresque à l’entrée du pavillon de l’OCH.

Dominique ALLAIN

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 avril 2017 - Rubrique Mouvements et associations

Le week-end des 18 et 19 mars "Voir Ensemble", mouvement chrétien des personnes aveugles et malvoyantes s’associant à l’anniversaire national des 90 ans de l’association a fêté dignement ses 80 ans en Côte d’Or.

La journée du samedi a commencé par une inauguration sous la présidence de Jean-Claude Lesecq, responsable du groupe, entouré de Dominique Allain, vice-président et Administrateur national représentant le président national, Jacques Charlin, de Mme Bouziane et M. Delatte, députés de Côte d’Or, de Mme Erschens, conseillère départementale, de M. Moreau, représentant du Grand Dijon, de Mme Tennenbaum, adjointe au Maire de Dijon, de Jean-Paul Mourin, diacre en charge de la Pastorale des personnes handicapées sur le diocèse.

Le dimanche matin, Mgr Minnerath nous fit l’honneur de présider la célébration eucharistique dominicale en l'église St-Paul accompagné par le Père Mortureux, ancien aumônier de "Voir Ensemble" et le Père Dufour, curé de la paroisse.

Il vint à la rencontre de l’association dans la salle Michel Chauvin qui présentait différents ateliers de sensibilisation au handicap visuel, matériel, jeux, livres…

Un anniversaire dignement fêté, longue vie à Voir Ensemble en Côte d’Or.

 

VOIR ENSEMBLE
GROUPE DE COTE D’OR
226 RUE D’AUXONNE
21000 DIJON
03 80 71 53 48

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 31 mars 2017 - Rubrique Mouvements et associations

En cette période de carême, comme chaque année, le CCFD-Terre Solidaire accueille l’un de ses partenaires qui sillonne le diocèse pour présenter un projet de développement tout en permettant aux chrétiens de réfléchir à leur manière d’aider et de partager.

« Red Kuchub’al »

Carolina Esperanza vient du Guatemala et nous présente le réseau « Red Kuchub’al ». Ce réseau rassemble des associations paysannes des zones montagneuses du Guatemala pour qui l’agro écologie est un moyen au service d’une économie sociale et solidaire. Dans cette perspective, ses membres produisent, transforment et commercialisent des produits agro écologiques, et défendent un commerce équitable et une consommation responsable. Alors que leurs communautés paysannes sont mises à l’épreuve par l’exclusion économique, l’instabilité politique et le réchauffement climatique, les membres de Red Kuchub’al ont su impulser un développement propice à l’émancipation féminine.

Table-ronde avec les étudiants d’AgroSup

Ce séjour en Côte d’Or de Carolina Esperanza a commencé avec un temps original puisqu’en avec trois associations d’étudiants d’AgroSup à Dijon, le CCFD-Terre Solidaire a organisé une table ronde dont le thème était : « L’agro écologie au Guatemala... une source d’inspiration pour la France ? »

Les longs échanges entre Carolina Esperanza qui a présenté son réseau et Emmanuel Roze, polyculteur-éleveur en GAEC, en conversion biologique, à Longecourt-lès-Culêtre (21) ainsi que Léo Coutellec, chercheur, et qui représentait les associations Risomes et Alternatives Agriculturelles, très actives dans la vie du territoire de Mâlain et de ses alentours, ont permis une présentation assez surprenante des convergences entre ces différentes et captivantes initiatives devant un auditoire largement composé d’étudiants d’AgroSup.

 

Carolina Esperanza sera également présente :

Mercredi 29 mars à 18h : Rencontre-conférence, salle paroissiale, Venarey-Les-Laumes ;

Vendredi 31 mars à 18h30 : Soirée, salle des fêtes à Trochères (21) ;

le samedi 1er avril 2017 : rencontre-débat à 20 heuresà laSalle des fêtes d’Agey (21) ;

Dimanche 2 avril à 10h30 : Messe paroissiale à Saint Joseph (Dijon). Témoignages, discussions et repas partagé avec Carolina Esperanza.

 

Photos de la table ronde du 30 mars à AgroSup Dijon : © Diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 mars 2017 - Rubrique Mouvements et associations

Le 14 mars 1957, l’Assemblée des cardinaux et archevêques de France créait la Mission ouvrière pour l’évangélisation du monde ouvrier. 60 ans après, elle reste d’actualité, forte des membres qui la constituent : les mouvements d’Action catholique A.C.O (adultes), J.O.C (jeunes), A.C.E (enfants), et les groupes de prêtres, diacres, religieux et religieuses, laïcs en mission ecclésiale. Ses deux terrains de présence privilégiés sont les réalités du travail et la vie dans les quartiers populaires, avec une attention particulière aujourd’hui aux migrants.

Depuis deux ans, de nouvelles orientations ont été définies à l’occasion d’une Rencontre nationale qui a rassemblé plus de 1 000 participants. La Mission ouvrière veut ainsi écouter « les petits, les oubliés » ; s’engager au service de la dignité de tout être humain ; partager la joie de croire au sein des lieux de travail, d’habitation, et au cœur des événements ; adopter le regard du Christ vers son Père et sur le monde ; développer la communion avec toute l’Église.

La Mission ouvrière existe depuis 60 ans

Pour marquer ces 60 ans, la Mission ouvrière organise tout au long de l’année 2017 quelques dizaines de rassemblements ouverts aux personnes qu’elle rejoint et accompagne, ainsi qu’à ses réseaux et partenaires. Ces rassemblements se vivent au plan local, diocésain ou régional. Intitulés « Fêt’ Ensemble », ils célèbrent le vivre ensemble, en proposant tout à la fois un moment de mémoire, d’engagement et de témoignage. Une liste de dates est disponible sur le site de la mission ouvrière (cliquez ici).

L’anniversaire de la Mission ouvrière est également marqué par les résultats de son enquête « L’humain au cœur du travail» (cliquez sur le lien pour découvrir les résultats), des propositions de rencontres sur la dimension politique à l’approche des échéances électorales, et une recherche sur les rôles des prêtres, diacres, laïcs au sein de ce lieu d’Église.

La Mission ouvrière en Côte-d’Or

Sur le diocèse de Dijon, la Mission Ouvrière est présente à travers les différents mouvements. De nombreux membres sont impliqués, sans toujours se faire connaitre, dans les paroisses. Ils sont aussi présents dans les associations, syndicats, partis politiques. Leur action se situe souvent dans le quartier où ils habitent, dans leur entreprise,…

La révision de vie, avec le « Voir, Juger, Agir », reste au cœur de la pratique des mouvements.  On regarde nos vies, avec les difficultés mais aussi les joies. On l’éclaire à la lumière de l’Evangile. Et on essaie de mettre en œuvre des actions pour améliorer la vie.  Les actions peuvent être tout simples : proposer un temps régulier de café dans la cage d’un immeuble permet déjà de se connaitre, de partager.  Les actions peuvent être aussi plus importantes, menées dans le cadre d’organisations syndicales ou associatives.  Le temps de reprise, de relecture de ces rencontres de ces actions est toujours important et permet de voir le chemin parcouru.

Un exemple concret que l’on peut mettre en avant est l’action en direction des demandeurs d’asile. Avec le collectif des mouvements d’action catholique, l’ACO a lancé (en même temps que la paroisse de La Visitation) les premiers repas à l’intention de ces personnes. D’autres lieux ont rejoint l’aventure. Et aujourd’hui ce sont six paroisses, en lien avec d’autres pour certaines, qui proposent des repas aux demandeurs d’asile et personnes en difficulté.

Emmanuel Clémence
Laïc en mission éclésiale
pour la Mission ouvrière
et la Pastorale des Milieux populaires 


Contacter la Mission ouvrière et la J.O.C : 03 80 63 14 48 mission.ouvriere21@wanadoo.fr
Contacter l’A.C.O : 03 80 51 40 45 josiane.gros@wanadoo.fr
Contacter l’A.C.E : 03 80 63 14 47 fedeace21@wanadoo.fr

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...