Notre Blog Actualités



Posté le 15 mai 2017 - Rubrique Formation

Le 10 juin 2017, la Petite Ecole de la Bible fête ses 40 ans.

La naissance

Dans les années 70, dans l’Eglise catholique, une plus grande place a été donnée à la Bible et, parallèlement, les laïcs se sont davantage investis dans la vie ecclésiale.

A Dijon, un groupe de laïcs catéchistes ont alors senti le besoin de se former. Un travail conjoint de prêtres, religieuses et laïcs a abouti à la création de plusieurs modules de formation. L’objectif était surtout de découvrir et faire découvrir comment, à travers la Bible, des hommes étaient devenus porteurs de la Parole de Dieu, quelles questions ils s’étaient posées, quelles réponses ils avaient trouvées. Ainsi la Bible peut encore répondre aux questions d’aujourd’hui pour des auditeurs réceptifs en toute humilité.

Organisation

Actuellement, il existe une année d’initiation, assurée par des laïcs : découvrir dans la Bible l’histoire d’un peuple et de son alliance avec Dieu, et une année d’approfondissement, assurée par le Père Marion, avec l’étude précise d’un des livres de la Bible.

Témoignages

 « La Petite Ecole de la Bible m’a donné, tout au long de ces dernières années, le désir de travailler les textes bibliques, de façon à ce qu’ils deviennent, pour moi et pour d’autres une Parole vivante ! « Travailler » au sens d’un travail d’enfantement, pour que vienne à la vie et que grandisse Celui que nous portons en nous et qui est en attente de notre « oui », un oui à l’exemple de Marie qui donne chair au Verbe de Dieu « ...et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni… ». Avec toute ma gratitude adressée au Père Marion, pour son travail considérable qui, peu à peu, nous initie à une langue d’interprétation des textes qui renouvelle notre lecture. »

 « Ce que je vis à la Petite Ecole : l’amitié. Nous nous retrouvons en petit groupe, entre deux enseignements pour des échanges simples, sincères, des questions, des remarques sur ce que nous avons entendu le mois précédent. C’est un plaisir de nous retrouver dans une ambiance chaleureuse. Il y a une attention aux autres, un réconfort à l’occasion d’absences pour problèmes de santé. »

La journée du 10 juin 2017.

La journée du 10 juin réunira participants anciens, présents et futurs de « la Petite Ecole ».

14h30 : accueil et exposition

15h : présentation festive de la Petite Ecole par l’équipe missionnaire et le Père Raoul Mutin

16h30 : célébration eucharistique

18h : spectacle sur les femmes de la Bible « Elles sont passées par ici…elle repassera par là ! » En tirant de sa panière les vêtements de son quotidien, Mireille Buron rejoint Marie-Madeleine, Sarah, Marie et bien d’autres. Du passé de ces femmes, elle éclaire notre quotidien. Un spectacle plein d’humour, de cœur, de profondeur et de vapeur… Réjouissant !

19h15 : apéritif

 

Le spectacle sera présenté au lycée St Joseph, 39 rue du Tansvaal à Dijon.

Prix : 10€

Réservation : 03 80 55 21 45 ou 06 20 16 12 33

 

Photos © Michèle Rabain.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 avril 2017 - Rubrique Formation

Ce lundi 20 mars, se sont retrouvés à la Maison Diocésaine les Laïques En Mission Ecclésiale du diocèse de Côte d’Or pour leur session de printemps autour de l’exhortation apostolique du Pape François La Joie de L’Amour. Ce thème avait déjà été évoqué en novembre dernier lors de la session précédente avec une présentation très circonstanciée de l’ouvrage par Gilbert Girieu, diacre et directeur diocésain de l’enseignement catholique. Cette fois-ci c’est le Père André Guimet, Vicaire Général du Diocèse d’Autun mais également théologien et moraliste, qui est venu pour donner une autre dimension à l’appréhension de ce document.

Trois chapitres seulement ont été retenus pour cette journée : les chapitres 5, 7 et 8 qui traitent respectivement de la fécondité, de l’éducation des enfants et de la fragilité des situations actuelles. Le parti pris moraliste de cet exposé a permis à chacun, et ceci quelque soit son engagement dans la mission ecclésiale, de mesurer la grande richesse et l’importance de cette exhortation dans l’accompagnement des personnes rencontrées dans les différents lieux d’insertion.

Le Père Guimet a notamment longuement réexpliqué le principe de la loi de gradualité qui sous-tend la proposition du Pape et que l’on retrouve dans le chapitre 8 concernant l’accompagnement et le discernement de la fragilité des personnes : « Personne ne peut être condamné pour toujours parce que ce n’est la logique de l’Evangile ! » (N° 297). Une parole qui vaut pour l’ensemble des situations et qui permet de rappeler que chacun doit accepter d’être en chemin et de se remettre en route.

Après le temps du repas et la fin de l’exposé, l’après-midi a été l’occasion de se retrouver en petits groupes pour laisser circuler librement la parole afin de mieux s’approprier toutes ces notions évoquées au cours de la journée. Une manière également de commencer à se mettre au travail en intégrant les 4 vertus cardinales que sont la force, la tempérance, la justice et la prudence nécessaires pour dépasser la théorie et répondre concrètement à l’invitation du Pape selon le père Guimet qui ajoute que le chapitre 8 pèse sur nos consciences pour nous responsabiliser.

Une belle journée de formation qui donne envie de se plonger, ou de se replonger avec un regard renouvelé, dans l’ouvrage du Pape François.

Brigitte Port, en mission à l’aumônerie du CHU de DIjon.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 mars 2017 - Rubrique Formation

Mardi 14 mars, une vingtaine de prêtres en contact avec des jeunes a participé à la formation organisée par l’équipe diocésaine de la pastorale des jeunes.

La première partie de la journée a été animée par Mme Cristina Brun, coach professionnelle, autour de la cohabitation des générations dans le monde de l’entreprise. Dans l’entreprise et dans l’Eglise, les questions se posent, dans une certaine mesure, de la même manière : les nouvelles générations n’ont évidemment pas les préoccupations des plus anciennes. Cristina Brun s’est attachée à définir les différences de mentalité, entre baby-boomers et générations X, Y et Z, a montré les difficultés des chefs d’entreprise à comprendre et à retenir dans leur entreprise les jeunes issus de la génération Z, mais aussi les richesses d’un dialogue entre les générations.

L’après-midi a été consacrée à un échange avec le P. Vincent de Mello, directeur du patronage du Bon Conseil à Paris : 2 800 jeunes inscrits, une histoire centenaire, un succès qui ne se dément pas et repose sur l’accueil de tous, l’attention portée à chacun, le souci de faire prendre des responsabilités en confiant aux grands l’accompagnement des petits, l’attachement à un lieu chargé de sens.

 

P. Emmanuel Pic

Photos © Diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 novembre 2016 - Rubrique Formation

 

Une trentaine de Laïcs en Mission Ecclésiale venus de tout le diocèse de Dijon se sont retrouvés pour une journée de rencontre et de formation autour de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia ou La joie de l’Amour du Pape François à la paroisse du Sacré-Cœur de Dijon.

Qu’est-ce qu’un Laïc En Mission Ecclésiale ?

Un L.E.M.E est une personne qui œuvre au service de l’Eglise et plus particulièrement au service de son diocèse puisqu’elle a reçu une lettre de mission de l’archevêque ou, pour les écoles catholiques, du chef d’établissement lui-même missionné par l’évêque.
Les profils présents en cette journée du 14 novembre étaient très divers : on a pu retrouver des laïcs en mission dans des services diocésains (service évangélique des malades, coopération missionnaire, catéchuménat, musique liturgique, catéchèse, des milieux populaires ou bibliothèque diocésaine) ou en pastorale de la santé (hôpitaux), auprès des personnes incarcérées, des jeunes de l’enseignement catholique, dans les paroisses ou les doyennés…Tant de personnes variées qui se sont exprimées à la suite d’une présentation brillante de l’exhortation Apostolique du pape François Amoris Laetitia donnée par le diacre et directeur de l’enseignement catholique, Monsieur Gilbert Girieu. Chacun a pu approfondir sa connaissance de ce texte rédigé par le pape à la suite des deux synodes sur la famille et comprendre combien, pour chacune de nos missions, il est important de bien le connaître.

Cette journée de réflexion a été ponctuée par des temps de partage, de silence et d’expression personnelle. Une messe a été présidée par le vicaire général qui insista sur l’importance de vivre sa mission au quotidien, dans la persévérance, la vigilance et l’amour de l’autre, tout en ayant l’humilité de présenter et de formuler ses désirs à Dieu, en lui demandant de l’aide pour rester courageux dans la mission confiée.

Ces rencontres ont lieu deux fois par an et permettent à l’ensemble des laïcs qui ont reçu une mission de l’archevêque de vivre un temps de formation mais aussi de partager ce qu’ils vivent dans leurs missions respectives.
La prochaine rencontre aura lieu le 20 mars 2017.
 

 

Photos : © Droits réservés

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...