Notre Blog Actualités



Posté le 05 janvier 2017 - Rubrique Evénements

Le service diocésain à la vie spirituelle a organisé en 2016, trois week-ends à Fain-les-Moutiers pour découvrir et redécouvrir la prière.
Le père Paul Royet accompagnait cette retraite et proposait de prier à l’école de Saint-Ignace. (image : saint Ignace)

Des personnes ayant suivi le dernier week-end, les 3 et 4 décembre, témoignent des grâces reçues.

Rencontrer Dieu

« Je suis venu à ce temps spirituel, curieux et confiant, certain d'être pris par la main. J'espérais juste une Parole. Et j'ai découvert  des possibilités infinies, claires, de te rencontrer, Seigneur. J'en ressens joie et apaisement. »

« Ce week-end m'a permis de redécouvrir que Dieu me parle si je me mets à son écoute, par sa Parole ou par mes frères, des évènements. La pédagogie de Saint Ignace nous permet d'entrer dans cette relation personnelle, j'en ai été bouleversée. »

Découvrir la méthode de l’école de Saint Ignace

« Je suis très heureux d'avoir pu vivre ce week-end d'initiation à la méthode ignacienne.
J'ai beaucoup apprécié la pédagogie qui permet de mettre en lumière l'importance de la parole de Dieu avec notamment son retentissement sur ma vie intérieure, tout en identifiant les points nouveaux qui ressortent avec netteté. J'ai apprécié aussi que nous terminons chaque oraison par une prière de l'Eglise, ce qui a été une façon pour affirmer mon amour pour le Christ mais aussi pour son Eglise.
J'ai trouvé particulièrement efficace d'identifier mon désir pour qu'il rencontre le désir de Dieu : la rencontre est toujours étonnante et me rend heureux. »

Redécouvrir l’Oraison

« Personnellement, j'ai pu pendant ces temps d'oraison laisser le Seigneur prendre soin de moi, au lieu de rabâcher sans cesse , fixer mon regard et mon attention sur Lui (devant le tabernacle ou sur la croix à la chapelle) au lieu de Lui demander toujours quelque chose pour moi ou pour quelqu'un d'autre, être guidée au lieu de guider, me reposer en Lui et ça fait du bien...
J'ai ressenti sa présence et sa Parole créatrice au lieu de passer très vite sur la Parole.
Depuis j'ai pu prendre des temps d'oraison avec la même facilité, il en est découlé un apaisement, une plus grande confiance et une joie.
Il me manquait une clé pour que je demeure un temps dans la Parole chez moi... Je crois avoir trouvé une piste... Le livre "la spiritualité ignacienne" m'aide aussi.
Je vais continuer car mon désir de passer du temps avec le Seigneur est réel. »

L’importance du silence

« Nous avons appris l'importance du silence même pour une rencontre de groupe, même pendant le repas : tout y prenait plus de goût.
Pour nous qui revenons de notre CHEMIN, Le Puy-Compostelle, ce fût comme un prolongement, un épanouissement, de notre marche et surtout une invitation comme nous le cherchions depuis notre retour à structurer et à orienter notre prière quotidienne. 
Durant ce weekend à Fain-les-Moutiers, sous la protection de Sainte Catherine, les animateurs si habités par Saint Ignace parlaient à notre petit groupe, lisaient les textes avec une telle douceur que l'entrée en oraison coulait de source. De même le silence des repas habité par la lecture du « Petit Prince » entretenait notre Chemin Intérieur. Les échanges au sein du groupe furent d'une grande intensité et témoignaient d'une forte recherche.
Mais c'est aussi un départ, et il nous faut d'abord nous familiariser avec les premiers rudiments de cette méthode ignacienne, des piqûres de rappel nous permettront d'en gravir les étages. »


Les prochaines propositions du service diocésain à la vie spirituelle :

Pour les habitants de l'agglomération dijonnaise :
Semaine de prière accompagnée du 28 janvier au 3 février

Pour tous :
- Session « Repères pour décider » les  11 et 12 février 2017
- Retraite « se poser avec Dieu » les 18 et 19 mars 2017.

En PDF ci-dessous, retrouvez le programme détaillé des propositions du service diocésain à la vie spirituelle.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 dcembre 2016 - Rubrique Evénements

Comme nous vous l'avions annoncé, ce sont 115 jeunes de la "Route Chantante Sitio" qui sont arrivés à Dijon ce jeudi. Ils se présentent à nous :

« Fraichement arrivés à Dijon le jeudi 29 décembre, nous nous sommes retrouvés pour le « Réveillon Chantant », dernier rendez-vous de l’année de la Route Chantante Sitio, où nous avons la joie de venir animer par le chant polyphonique, des temps de prière, de veillées et de célébrations.

Jusqu’au 1er janvier 2017, nous chanterons pour les personnes pauvres ou isolées de la communauté de Saint Vincent de Paul et de l’Ordre de Malte, mais aussi dans des maisons de retraite. Point culminant de notre passage à Dijon, la soirée du nouvel an où nous inviterons tous les dijonnais à nous rejoindre pour un concert spirituel suivi d’une messe. Rendez-vous donné à 21h à l’église Notre Dame, ou dans les rues de Dijon. »

Pour partager un temps de prière et de chants avec eux :

Vendredi 30 décembre :

  • 18h30 : messe à la cathédrale

Samedi 31 décembre :

  • 21h Concert spirituel à l’église Notre-Dame de Dijon
  • 22h Messe église Notre-Dame de Dijon

Dimanche 1er Janvier :

  • 11h  Messe à l’église St Michel de Dijon.

Et vous aurez sans doute l’occasion de les rencontrer aussi dans les rues de Dijon !

Antoine le Mene

 

Tout au long de leur séjour, retrouvez des informations sur ce site ainsi que sur

La page Facebook du diocèse de Dijon, twitter ou instagram.

 

Ci-dessous les photos de leurs premières rencontres et l'affiche annonçant la veillée du samedi 31 décembre en l'église Notre-Dame de Dijon.

Photos : © Enguerran HOUDRY

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 dcembre 2016 - Rubrique Evénements

Table ronde avec le Père Dominique FONTAINE, Aumônier National du Secours Catholique

En cette fin de journée une table ronde a réuni autour du Père Fontaine une cinquantaine de personnes venue l’écouter présenter le livre « l’Evangile entres toutes les mains ».

Autour de la table, entourant le Père Fontaine, le Père CARD, représentant Mgr Minnerath, Patrice SAUVAGE, Diacre, aumônier diocésain du Secours Catholique, accompagné de Leila venue témoigner de son parcours de réfugiée,  Andrée Jouvenot, Bénévole engagée dans les équipes spirituelles du Secours Catholique, et Maurice FOURNET, représentant les « amis de la vie ».

Le Père Fontaine a présenté son livre qui est un recueil de témoignages de personnes accompagnées par le Secours Catholique qui ont lu ensemble l’Evangile et nous partagent comment ils ont été touchés par la Parole. Témoignages forts qui nous ont redit à chacun que « les pauvres sont nos maîtres » dans ce domaine et ailleurs pour autant qu’on sache leur donner la parole, les écouter dans le respect qui est du à chaque personne.

Le Père CARD nous a permis de faire le lien entre cette mise à la portée de tous de la Parole de Dieu et la démarche « diaconia »

Leila réfugiée d’Arménie a retracé son parcours qui l’a amenée à se retrouver en situation de grande précarité en France, ayant tout perdu. Elle a témoigné de l’accueil respectueux qu’elle a reçu des bénévoles du Secours Catholique : aujourd’hui elle a retrouvé une place qui lui convient dans notre Société française. Elle en est fière et nous avertit : « Une personne qui est riche à un moment donné, ne le sera peut-être pas toujours, de même une personne pauvre : cela peut arriver à tout le monde ».

Cette soirée animée par Claude Chauby a donc été synonyme de « diversité », de « témoignages » et « d’échanges ». Elle s’est prolongée de façon très sympathique autour d’un apéritif convivial.

Chantal Sur, Présidente Délégation Bourgogne du « Secours Catholique ».

Cet échange, enregistré par RCF,  pourra être entendu en Janvier prochain.

P. Dominique Fontaine, l'Evangile entre toutes les mains, éditions de l'Atelier, 2016.

 

Le Père Bernard SESBOUE : la grandeur de la théologie

Le Père Bernard Sesboüé a enseigné la théologie pendant toute sa carrière, au théologat jésuite de Fourvière puis aux Facultés jésuites du Centre Sèvres (Paris)

Théologien généraliste, il participe, « modestement » dit-il, au mouvement christologique de la seconde moitié du xxe siècle, dans la mouvance d’un Rahner ou d’un Balthasar, avec le leitmotiv de proposer une théologie adaptée à notre temps et conforme à la tradition de l’Église (1) .

Il publie plus de quarante livres, dont certains traduits en plusieurs langues. Sa qualité de théologien généraliste lui permet de diriger une de ses œuvres maîtresses, l’Histoire des dogmes (Editions Desclée, 1999).

De passage dans notre région à l’occasion du Salon du Livre Chrétien le vendredi 9 décembre à 20h00,  il a donné une conférence sur le thème de son dernier ouvrage :   L'homme, merveille de Dieu. Aujourd'hui où il existe de multiples visions de l'homme, des « anthropologies diverses », quel est le sens d'une « anthropologie » qui s'appuie sur la foi chrétienne?  En quoi l'homme est-il merveille de Dieu, alors que son identité est menacée ?

Cette conférence particulièrement appréciée par le public a pu montrer l'étendue des connaissances de ce grand théologien contemporain qui ne cesse de vouloir articuler la réfelxion contemporaine avec la tradition de l'Eglise.

David cousin.

 Voir  http://www.jesuites.com/2012/03/bernard-sesboue/

P. Bernard Sesboué, l'Homme merveille de Dieu, éditions Salvator, 2015.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 dcembre 2016 - Rubrique Evénements

Près de 200 messes de Noël étaient annoncées en Côte d’Or pour cette solennité de la Nativité du Seigneur mais en comptant également toutes les célébrations qui ont eu lieu dans les maisons de santé, les maisons de retraite et à la maison d’arrêt de Dijon, ce nombre a sans aucun doute été largement dépassé. En effet, les prêtres de toutes les paroisses du diocèse sont attentifs à ce que personne ne soit privé de ce moment si fort dans l’année liturgique qu'est la célébration de Noël. L’archevêque de Dijon est lui-même allé célébrer la messe à la maison d’arrêt le 22 décembre et a présidé la messe de la Nuit de Noël au milieu des prêtres âgés et des autres résidents de la maison du Clergé (voir photos sur la page facebook du diocèse :  https://www.facebook.com/diocesedijon/ ).

Messe du jour de Noël à la Cathédrale de Dijon.

Au début de la messe pontificale du jour de Noël, Mgr Roland Minnerath a encensé la crèche, singulièrement l’enfant Jésus déposé dans la crèche au début de la Messe de Minuit présidée par le Chanoine Didier Gonneaud et chantée par l’Ensemble Joseph-Samson.

« Le Verbe s’est fait chair »

L’archiprêtre de la cathédrale a chanté l’Evangile, Prologue de l’évangile de saint Jean, dont notre archevêque fera le cœur de son homélie : « Noël, c’est toucher les cœurs », « La paix, c’est cheminer avec le Christ. »

Et Monseigneur Minnerath a conclu son homélie en formant un vœu en forme de prière : « Que cette fête de Noël apporte la paix à chacun de vous en ouvrant vos cœurs  pour que le Seigneur puisse naître en vous. Qu’en regardant l’événement de la crèche, les hommes se reconnaissent davantage frères et capables de marcher ensemble en cette vie »…

Vêpres pontificales

Dans l’après-midi de Noël, Mgr Minnerath a présidé les vêpres pontificales de Noël en sa cathédrale. Entourés par les chanoines du chapitre métropolitain, dont le chanoine Jean-Claude Rochet, nouveau doyen du chapitre, le Chanoine Charles Trapet, nouveau vice-doyen, ainsi que les nouveaux chanoines Bernard Card et Didier Gonneaud, et de nombreux prêtres, diacres et séminaristes du diocèse.

Et tous les fidèles qui ont eu la chance de participer à ces offices pontificaux ont été encore une fois admiratifs de la qualité du chant de la Maitrise de la cathédrale sous la direction de M. Etienne Meyer, Chef de chœur, avec les Fiori Musicali et le chœur d’hommes et accompagnée par Maurice Clerc au grand orgue et Mathilde Verguet à l’orgue de chœur. Toutes ces voix et le choix des œuvres qui ont été exécutées au cours de ces offices ont permis à chacun de comprendre que par Noël, Dieu vient sur terre !

«  le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire ! » (Jean 1,14)

Avec la collaboration de M.A. et M.D. Trapet

 

Photos : M.A. et M.D. Trapet.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...