Notre Blog Actualités



Posté le 15 octobre 2012 - Rubrique Evénements

Votre curé est absent pendant deux jours ? Vous pensez qu'il se repose ? Pas du tout. Il est à Paray-le-Monial pour le premier rassemblement des prêtres de la Province de Bourgogne. Ils sont plus de 200 prêtres à être réunis dans la Cité du Sacré-Coeur pour un temps de session sur Vatican II. Ils viennent des quatre diocèses d'Autun, de Dijon, de Nevers et de Sens-Auxerre pour réfléchir pendant deux jours sur les fruits du concile Vatican II qui s'ouvrait il y a 50 ans.


Dès dimanche après-midi, ils se sont rassemblés pour écouter chacun de leurs évêques pour une intervention brève sur les fruits de Vatican II quant à 4 sujets précis : le ministère du prêtre, ce qu'est l'Eglise, l'approche des Ecritures et la mission. Et pour la soirée de dimanche, c'est le Frère Aloys, prieur de Taizé, qui a préparé une magnifique relecture des fruits du concile pour la communauté de Taizé, livrant au passage quelques souvenirs très marquants de la présence de frère Roger au concile.

En plus des évêques de la Province (Mgr Patenôtre, évêque de Sens est intervenu en vidéo puisqu'il participe actuellement au synode sur la Nouvelle Evangélisation à Rome), deux autres évêques émérites participent à la session à laquelle ils vont intervenir : Mgr Defois, ancien évêque de Lille, et Mgr Deniau, ancien évêque de Nevers.

Lundi et mardi, ce sont pas moins de huit intervenants qui vont parler chacun à leur manière du concile Vatican II. Ces conférences donneront lieu à chaque fois à des temps d'échanges entre prêtres et avec les conférenciers.

Ce site vous en donnera également un compte-rendu.





Crédits photo : Diocèse d'Autun

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 septembre 2012 - Rubrique Evénements

Ce samedi 22 septembre se tiendra l'évènement "Fides 21", qui se déroulera à la Cathédrale Saint-Bénigne de Dijon et au théâtre des Feuillants.


Cette journée marquera l'ouverture de l'année de la Foi et la promulgation du "Catéchisme pour tous les âges", que Mgr Minnerath avait déjà annoncé lors de sa lettre pastorale de décembre 2010.

La journée '"Fides 21" sera composée de 2 parties :

 




Déroulement de la matinée


Il n'y a pas d'inscription, tout le monde est invité !

La 1ère partie, le matin, est un évènement diocésain d'ouverture de l'Année de la Foi voulue par Benoît XVI. Cette partie aura lieu dans la Cathédrale Saint-Bénigne, et sera ouverte à tous.

  9h00 : Accueil
  9h30 : Prière de pèlerinage à Saint Bénigne puis "paroles et gestes autour du Credo" (avec le Père Raoul Mutin)
10h00 : Intervention à 4 voix sur "la transmission de la foi face aux défis de notre temps"
11h30 : Messe présidée par Mgr Roland Minnerath

 


Déroulement de l'après-midi


L'après-midi est un temps de travail autour du Catéchisme Diocésain, qui sera promulgué le jour-même par notre Archevêque. Il aura lieu à proximité de la Cathédrale : Théâtre des Feuillants, et locaux de l'Ecole de La Maîtrise.

Il est destiné :
- aux prêtres et diacres
- aux personnes impliquées dans l'annonce de la foi au sein du diocèse: les catéchistes de l'enfance, les animateurs de jeunes, les accompagnateurs de catéchumènes, les membres d'équipes baptême, les équipes de préparation au mariage, les membres des équipes funérailles, et toutes les personnes qui portent le souci de l'annonce de la foi dans leur mission.


12h45 : pique-nique (fourni)
14h15 : présentation du Catéchisme Diocésain, par Mgr Roland Minnerath, et les éditions du Sénevé.
16h00 : ateliers pour découvrir le catéchisme, par groupes suivant les âges concernés (ateliers enfance, jeunes, préparation baptême, etc.)
17h45 : prière d'envoi et remise personnelle du catéchisme
18h30 : fin 

 


 


 


Texte de la dernière page de couverture du "Catéchisme pour tous les âges" :



«On ne naît pas chrétien, on le devient », disait le Carthaginois Tertullien à la fin du IIe siècle. Avec ce Catéchisme, nous voulons vous aider, catéchistes et catéchisés, à recevoir et à transmettre la foi de l’Eglise à tout âge – enfants, adolescents, adultes – et dans toutes les situations de la vie.

La transmission de la foi nous rattache directement avec la source vivifiante qu’est le Christ. Nous devenons à notre tour l’un des maillons de la longue chaîne des témoins remontant aux Apôtres de Jésus, eux qui « ont vu et entendu le Verbe de Vie » (1 Jn 1, 1).

La catéchèse nous fait connaître et aimer Celui qui s’est fait pour nous « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 6). Laissons-le nous conduire par étapes – première annonce, initiation, approfondissement – jusqu’à une plus grande intimité avec Lui.

La catéchèse est une école de prière personnelle et communautaire qui nous familiarise avec la Parole de Dieu, nous prépare aux sacrements et nous fait participer à la liturgie de l’Eglise.

La catéchèse est aussi une école de vie. En accueillant l’Esprit-Saint qui renouvelle nos pensées et nos coeurs, elle nous rend aptes à témoigner devant les hommes de l’espérance qui est en nous.

Puisse ce Catéchisme, original par sa double entrée par âge et par étape de la vie chrétienne, remplir son rôle de guide pour celles et ceux qui
découvrent, redécouvrent ou cultivent la joie de croire.
 


 




Ci-dessous : les quatre pages de couverture du Catéchisme pour tous les âges

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 aot 2012 - Rubrique Evénements

Née en 1880, décédée en 1906, Elisabeth de la Trinité, que l’on appelle « Elisabeth de Dijon », est l’objet depuis de longues années de démarches en vue d’une éventuelle canonisation. Jean-Paul II a déjà franchi une étape déterminante en béatifiant cette carmélite dijonnaise  devenue ainsi « Bienheureuse » en 1984.

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la longue procédure d’un procès en canonisation. Huit juges ont été pour cela désignés pour réunir des arguments à soumettre à la Congrégation de la cause des saints. Cette commission a rendu son travail sous forme de rapports constituant huit gros volumes pour un total de 1700 pages. Le collationnement et l’officialisation de ce travail a donné lieu le samedi 25 aout à une cérémonie au carmel de Flavignerot, présidée par Mgr Minnerath, marquant la clôture de ce qu’on a appelé « Procès Super Miro ».

Dans l’homélie qu’il prononça après les vêpres des carmélites, l’archevêque fit allusion à une éventuelle décision de canonisation par le souverain Pontife à l’occasion de « l’année de la foi ». Il faut en particulier authentifier un présumé miracle. Un tribunal spécialement composé pour ce long travail d’enquête, pendant toute une année, a été invité à remettre ses conclusions dont on mesure l’importance. Les membres de ce tribunal étaient réunis au carmel autour de Mgr Minnerath pour préparer cet envoi prochain au Vatican ; on citera  parmi les membres de ce tribunal le Père Antonio Sangalli, vice postulateur de la cause de canonisation, Mgr Ennio Apeciti, juge, le Père Paul Chadeuf, promoteur de justice, le père Yves  Frot, notaire, le docteur Paterlini et M. Fabio Regazzoni, interprète. Les huit gros volumes que constitue ce rapport ont été scellés avec des cachets de cire, les comptes rendus ont reçu le sceau de l’archevêque et la signature certifiée des différents juges. Tous ces documents, dont un exemplaire sera conservé à l’archevêché de Dijon, seront envoyés au Vatican et feront l’objet de soins tout particuliers.

A noter la présence à cette cérémonie d’une douzaine de prêtres diocésains, des membres de la famille d’Elisabeth (en particulier la famille Chevignard), ou encore le Père Marc Galen, Chancelier de l’archevêché, qui veillera à la protection de cet important dossier.



                                                                            Jean Clerc



Crédits photos : Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 aot 2012 - Rubrique Evénements

Ce samedi 25 août 2012, Mgr Minnerath présidera à 17h les vêpres au carmel de Flavignerot pour clôturer le procès diocésain en reconnaissance du miracle attribué à la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité. Seront notamment présents les membres de la commission canonique d'enquête et le procureur général de l'ordre du Carmel.



Une guérison inexpliquée


Elisabeth de la Trinité a été béatifiée par Jean Paul II en 1984. Née en 1880, elle est entrée au carmel de Dijon quand elle avait 21 ans. Atteinte d’une maladie incurable, elle recueille ses prières sur des carnets et meurt le 9 novembre 1906.

Il y a une dizaine d’années, une femme atteinte d'une grave maladie s’est rendue au carmel de Flavignerot. Lors de sa prière, la quadragénaire, de nationalité belge, aurait alors été guérie.


Un procès ouvert il y a un an


Le 11 juillet 2011 s’ouvrait en la chapelle de l’Archevêché de Dijon le Procès diocésain « sur le miracle » en vue de la canonisation d’Elisabeth de la Trinité : célébration privée mais solennelle, sous la présidence de notre archevêque, à laquelle participèrent les trois membres du tribunal diocésain nommés par Mgr Minnerath : son représentant, Mgr Apeciti, prélat de Sa Sainteté, du diocèse de Milan, et deux prêtres de notre diocèse, le Père Paul Chadeuf, Promoteur de justice, et le Père Yves Frot, Notaire de la cause, ainsi que Fabio Regazzoni, Traducteur. Etaient présents également le Chancelier de l’Archevêché, quatre carmélites, une partie du Collège des Chanoines, des membres de la famille d’Elisabeth et des employés de l’Archevêché.

Treize mois plus tard, le procès diocésain s’achève donc. Après la cérémonie des vêpres de ce samedi 25 août, le dossier sera transféré à la Congrégation pour les causes des saints à Rome et une canonisation pourra alors être envisagée.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...