Notre Blog Actualités



Posté le 08 octobre 2013 - Rubrique Evénements

Dans tout juste un mois, le vendredi 8 novembre 2013, se déroulera une journée exceptionnelle autour de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité : « Sur les pas d’Elisabeth…la beauté, source de guérison ».

La journée débutera au Carmel de Flavignerot à 11h et se poursuivra avec une conférence sur l’accompagnement de fin de vie à 18h à l'église Saint-Michel de Dijon*, et un concert donné par Elizabeth Sombart qui était venue pour les célébrations du centenaire en 2006.

« La beauté est ce qui apparaît lorsqu’on se perd de vue, lorsqu’on se dépasse, car elle ne trouve pas sa source par nous mais en nous. Le vitrail ne peut s’éclairer par lui-même » (Zundel).

 

Elisabeth de la Trinité a tant à nous dire sur la beauté qui guérit nos blessures et sur l’accompagnement de fin de vie, véritable enjeu de solidarité pour une société à bout de souffle parce qu’elle manque d’intériorité.

Elizabeth Sombart (Fondation Résonnance) clôturera la journée par un concert de piano, reprenant des œuvres jouées par Elisabeth de la Trinité, nous invitant à cette « écoute agenouillée ».

Venez nombreux, sur les pas d’Elisabeth…


 

Renseignements et inscriptions : 06 60 12 98 27 - isa.bouckaert@sfr.fr

 

 

* NB : attention, la conférence et le concert ne se dérouleront pas à la Maison diocésaine comme cela a été annoncé précédemment mais à l'église Saint-Michel de Dijon.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 aot 2013 - Rubrique Evénements

L’Assomption est sans doute l’une des fêtes religieuses les plus populaires dans notre pays.

Cette fête a la particularité d’être à la fois très ancienne, parce que la dévotion à Marie a commencé dans les premiers siècles, et en même temps assez récente puisque ce n’est qu’en 1950 que le pape Pie XII a voulu donner une définition très précise de l’Assomption de Marie.

Cela signifie que dès les premiers siècles de l’Eglise les chrétiens d’Orient et d’Occident ont tenu à dire la place exceptionnelle que Marie tenait dans l’histoire du salut et qu’en raison de son rôle, elle ne pouvait connaître la mort. En Orient, on va donner le nom de dormition à la fin de la vie terrestre de Marie ; en Occident, on est plus sensible au fait que la Vierge est montée corps et âme au ciel.

Ce 15 Août, beaucoup de communautés paroissiales célébreront la messe dans des lieux particuliers, parfois en plein air après des processions ou d’autres exercices de piété.

 

Vous trouverez dans le PDF ci-joint, les horaires des messes de l'Assomption dans notre diocèse de Dijon (non-exhaustives).

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 juin 2013 - Rubrique Evénements

Malgré le froid et la pluie, joie et chaleur régnaient le dimanche 26 mai à l'église Saint-Nicolas de Châtillon-sur-Seine pour six jeunes, leurs familles, leurs animateurs, Christophe et Anne-Laure, et les chrétiens qui les entouraient. Claire B., Quentin, Claire H., Jolen, Emilie et Valentin recevaient le sacrement de confirmation des mains du Père Eric Millot, vicaire général.

Le samedi soir, au cours de la veillée de prière pour ces jeunes, ils ont reçu une écharpe blanche personnalisée, souvenir de cette étape importante de leur vie chrétienne avant d'être affermis dans leur démarche par les beaux témoignages de la marraine et du parrain de confirmation de deux d'entre eux. La soirée s'est terminée autour du verre de l'amitié et de gâteaux offerts par les familles et servis au fond de l'église, météo oblige.

Le lendemain, le Père Eric Millot rencontra les confirmands à la Maison paroissiale. A la messe, avant de leur imposer les mains avec le Père Joseph Maï - avec qui ils se sont préparés - et de les confirmer, il développa le lien évident entre cette confirmation et la fête du jour, la Sainte Trinité.

La Trinité, un mot que l'on n'emploie peu mais qu'on évoque souvent, ne serait-ce que dans le signe de Croix que l'on venait de faire au début de cette eucharistie. Il dit ensuite que, sans l'Esprit Saint, on ne peut pas être un vrai disciple, assez fort pour suivre le Christ qui se révèle toujours progressivement dans nos vies et que l'Esprit de Vérité permet de comprendre toujours un peu plus qui est Dieu.

Insistant sur la confirmation comme étape essentielle de la foi, le vicaire général termina en s'adressant tout particulièrement aux six jeunes : "L'esprit de Vérité est celui qui va vous permettre de prendre toute votre place dans l'Eglise pour lui apporter votre jeunesse, votre audace. Il peut changer votre vie, la rendre plus grande, plus heureuse. Que cet Esprit de Vérité vous donne les moyens de vivre votre foi en vérité".

 

                                                 Marie-Claire Moissenet

 


Crédits photos : M-C Moissenet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 mai 2013 - Rubrique Evénements

Plusieurs dizaines de jeunes et quelques adultes du doyenné Dijon-Centre ont reçu le sacrement de confirmation ce samedi 25 mai en la cathédrale Saint-Bénigne.

C’est l’archevêque de Dijon, Mgr Roland Minnerath, qui présidait la célébration. Il était entouré des Pères Dominique Garnier, curé de la cathédrale, Vincent Richard, Raphaël Clément, Jean Demaizières, Richard Fyda et du diacre Gaby Roy.

L’homélie prononcée par l’archevêque a rappelé aux fidèles que l’on célébrait dans la liturgie du jour la fête de la Très Sainte Trinité. « Nous sommes capables d’accueillir l’Esprit Saint. Notre être n’est pas composé que par le biologique, le psychique, le social… : nous avons aussi le spirituel ».

Et s’adressant aux confirmands : « L’Esprit Saint ne vous a pas laissé à vous-mêmes. Il veut rentrer au plus profond de votre cœur. Pour cela, il utilise des signes : les sacrements ».

Mgr Minnerath a également précisé que Dieu ne venait pas « en conquérant » dans notre cœur, mais qu’il voulait que ce dernier « s’ouvre de lui-même ».

Après l’homélie, le Père Vincent Richard a pris la parole pour exprimer à l’archevêque la joie qu’il avait eu à accompagner les jeunes et les adultes à ce sacrement de la confirmation.

Les confirmands ont ensuite été appelés par leur prénom, l’un après l’autre, et ont répondu à cet appel par deux mots : « Me voici ».

Après avoir proclamé leur foi, ils ont ensuite reçu l’imposition des mains et l’onction du Saint Chrême.

Que notre prière accompagne tous ces nouveaux confirmés ; puissent-ils faire rayonner autour d’eux l’Esprit qu’ils ont reçu !

 

 

Crédits photos : Marie-Aleth Trapet et Jean Riegel

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...