Notre Blog Actualités



Posté le 05 janvier 2016 - Rubrique Culture et patrimoine

Une rencontre de la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL) s’est déroulée le jeudi 3 décembre au Carmel de Flavignerot. 24 correspondants des paroisses étaient présents.

Pour la PRTL,  le maître-mot c’est l’accueil. Il favorise en effet la mise en relation de personnes touristes avec un patrimoine chargé de l'histoire des hommes et de l'histoire de Dieu. Et pour ce faire notre force veut s’appuyer sur le Seigneur :"Seigneur Jésus, tu nous as choisis pour travailler à ta vigne, pour la rendre plus vivante ».

Une première question : Comment rapprocher les enfants du patrimoine de nos églises ? Danièle de Saulieu et Isabelle de La Bussière-sur-Ouche font  part de leurs expériences pédagogiques. L’une et l’autre ont réalisé des guides de visite et des jeux à leur attention. Ils entrainent l'attention des parents sur leurs propres découvertes. C’est un public à savoir captiver. Une collaboration avec les enseignants est possible.

A l'issue d'un office religieux célébré par le père Chadeuf,  un repas fort convivial est partagé sur place.

L'après-midi chacun revient sur ses propres expériences,  parfois porteuses d’espoirs, quelquefois décourageantes. Mais la confiance l’emporte. Dans ce contexte, le père Chadeuf invite à se référer aux paroles du pape François demandant « à toutes les personnes de bonne volonté de contribuer à créer une culture de la rencontre, de la solidarité, de la paix… ». « Nous avons besoin de ponts et non de murs… ».

Enfin, Martine Pétrini Pauli nous a fait admirer avec enthousiasme la richesse des « Croix de chemins dans nos villages et nos villes ».

 

                                                          Jean-Michel Pelotte

                                                 Délégué Episcopal à la PRTL


Photos : © PRTL

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 novembre 2015 - Rubrique Culture et patrimoine

Qui ne connaît pas la petite église de Fixey ? Qui, un après-midi d’été, n’a pas passé la porte de cette église pour retrouver la fraîcheur silencieuse du lieu ? Un silence vieux de plus de  dix siècles…

Cette église, sûrement l’une des plus anciennes de Bourgogne, est sous le vocable de saint Antoine le Grand.

Les siècles aidant, des travaux extérieurs deviennent urgents.

Consciente de cela, la municipalité de Fixin a décidé, il y a plusieurs mois, d’étudier un projet de restauration extérieure de l’église : réfection du clocher, du toit de laves, des enduits extérieurs ainsi qu’un assainissement général du bâtiment.

La municipalité et l’association des Amis de l’église de Fixey ont créé un partenariat avec la Fondation du Patrimoine car il y a naturellement besoin de beaucoup d’argent*.

Les travaux devraient durer jusqu’à l’été 2017. Tout au long des mois à venir, chacun de nous pourra venir et se rendre compte de l’avancée des travaux, mais l’église sera alors fermée.

L’association des Amis de l’église de Fixey, en lien avec la paroisse de Gevrey, a pour but de gérer cette église : ouverture, entretien intérieur, accueil avec des panneaux explicatifs, carte-images de prière, crèche de Noël, etc. Afin que chaque personne qui en pousse la porte trouve ce qu’il vient y chercher.


                           Michel Defrance
                      Association des Amis
                       de l’église de Fixey

 

*Il est possible de faire un don en ligne sur le site « Fondation du Patrimoine Bourgogne », à « Chapelle de Fixey ».



Photos : © DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 septembre 2015 - Rubrique Culture et patrimoine

Le service épiscopal à la culture a organisé une excursion dans des hauts lieux bourguignons à l’occasion de la journée européenne du patrimoine. Sous la direction de Jean-Michel Pelotte, 85 diocésains se sont retrouvés le samedi matin devant la maison diocésaine.

La première étape était sous le signe de la beauté à Autun. On ne se lasse jamais de cette cathédrale du XIIe siècle sous le vocable de saint Lazare. Avec le concours de deux guides locaux, les pèlerins d’un jour découvrirent et entendirent  des commentaires  attirant leur  attention sur la flèche de l’église, la beauté de la grande nef, la subtilité des chapiteaux illustrant des scènes évangéliques mais aussi et surtout le célèbre tympan du porche d’entrée représentant le jugement dernier.

Après un déjeuner partagé au restaurant, direction Sully et la découverte du château du XVIe siècle, impressionnante forteresse d’origine médiévale, demeure actuelle de la duchesse de Magenta  qui en a hérité  de son  aïeul le maréchal de Mac Mahon, et qui en assure l’entretien à grands frais.

La dernière partie de cette excursion fut sur un haut lieu de la côte viticole : Saint-Romain L’église sur un éperon  domine le vignoble, elle a été magnifiquement restaurée. L’histoire et la découverte de cet édifice furent présentées par le maire du village Serge Grappin, secondé par un ancien élu Pierre-Alain Viellard.

Le point d’orgue de cette journée fut une audition musicale de grande qualité convenant merveilleusement à la beauté de cette église. Ce furent deux brillantes élèves du conservatoire qui prêtèrent leur concours et leur talent : Mlles Zoé Chabert (soprano) et Mathilde Verguet (pianiste) interprétèrent quelques pièces du répertoire classique mettant de la plus heureuse manière le point final de cette journée du patrimoine.

 

                                                              Jean Clerc


Photos© Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 septembre 2015 - Rubrique Culture et patrimoine

En travaux durant près de trois années, l’église Saint-Laurent d'Arnay-le-Duc a retrouvé sa splendeur. L'inauguration a été présidée par Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, en présence du père Bernard Lachaise, curé d’Arnay à l’ouverture des travaux, du père Yves Grosjean, curé actuel et de nombreuses personnalités.

Commentant l’évangile « des marchands du temple » (Jn 2, 13-22), l’archevêque s’est réjoui de cette restauration très réussie, marquant tout l’attachement que l’on porte à cette église « la maison de Dieu, Mystère de sa présence parmi nous, où la communauté se rassemble, où sont célébrées les différentes étapes de la vie »

Un projet colossal

A l’initiative du projet, le maire d’Arnay-le-Duc, Claude Chave, s’est dit fier d’avoir mené à bien ce projet ambitieux avec son conseil municipal. Il a remercié tous les organismes qui ont apporté leur soutien et les entreprises pour leur travail remarquable.

Parmi les autres intervenants, Eric Pallot, architecte en chef des monuments historiques, a retracé en détail l’histoire de l’église Saint-Laurent classée au patrimoine national. « Ce chantier a redonné à cet édifice son éclat original», saluant l’excellent travail des différents corps de métiers.

François Sauvadet, président du Conseil Départemental, a souligné tout ce que représente le patrimoine architectural des territoires. « Cette restauration est un atout pour toute la Côte-d’Or ».

Pour Mme la sous-préfète de Beaune, cette église suscite l’admiration au-delà de la communauté chrétienne. Elle a confié son émotion devant la motivation d’une jeune femme  rénovant les peintures et rappelé l’engagement de l’Etat pour ces travaux aux budgets importants.

Un cocktail somptueux clôturait cette agréable soirée.

 

                                              Bernard Chevalier


Photos© Bernard Chevalier
 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...