Notre Blog Actualités



Posté le 20 septembre 2016 - Rubrique Culture et patrimoine
Pour une dixième édition, la délégation à la culture du diocèse a proposé une balade le samedi 17 septembre, journée du patrimoine.
Ils étaient nombreux : 84 personnes se sont inscrites et devant le succès nous avons dû établir une liste d’attente. 
Malgré la pluie, tous ont été heureux de découvrir Vézelay et sa colline éternelle, Montréal : sa collégiale et le village médiéval, ainsi que la collégiale de Semur. 
 
Les guides passionnés qui nous ont fait connaitre ces perles du patrimoine : ils nous ont ouverts des portes d’histoire, de spiritualité.
 
Ainsi, à Vézelay, nos guides nous ont fait toucher du doigt les effets d’un long temps de construction de la basilique Sainte-Marie-Madeline qui a eu pour conséquence d’avoir une nef romane et un chœur du début du gothique. Ils nous ont aussi fait découvrir les deux tympans comme étant des catéchismes : le tympan sur le parvis est une représentation du jugement dernier ; et le tympan du narthex montre le Christ au cœur d’une mandorle, présent dans le monde, irradiant le cœur des apôtres.
 
Des vitraux de la collégiale de Semur, nous ont introduits dans l’histoire de la ville, où les fabriques de tissus ont été une des richesses de son histoire.
 
Lors de cette journée, en visitant la crypte, nous avons pu découvrir, redécouvrir, l’histoire de Sainte Marie Madeleine, sa proximité avec le Christ et son engagement au cœur de l’équipe des apôtres, elle qui fût l’une des premières à recevoir l’annonce de la résurrection du Christ.
 
La convivialité et l’entraide au sein du groupe, ont largement répandu la joie dans les cœurs.
 

Jean-Michel Pelotte

Délégué épiscopal
Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs
 
Photos : © JM Pelotte
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 aot 2016 - Rubrique Culture et patrimoine

Chaque année, l’équipe de la pastorale du tourisme, partage avec les paroisses son projet d’accueillir au mieux les touristes et les familles viennet visiter les églises.

Cette année elle le fait au travers de deux actions partagées avec les paroisses :

L’Opération « Poussez la porte » : des chrétiens bénévoles ouvrent les églises. Afin de faciliter cette tâche, une campagne d’affichage sur les portes souhaite la bienvenue et informe des horaires d’ouverture. Parfois c’est un numéro de téléphone qui est communiqué afin de joindre la personne qui peut ouvrir l’’église et la faire visiter.

Pour aider les familles à reconnaître les points importants d’une église (bénitier, autel, fonts baptismaux….),  le diocèse offre aux paroisses un très beau document «  Visiter une église ». Une version française, et une autre anglaise, sont disponibles pour bien accueillir les touristes. Il permet dans certaines églises de créer le contact entre les personnes accueillies et les paroissiens du lieu.

A la paroisse Saint-Michel de Dijon

C’est ce que fait par exemple la paroisse Saint-Michel de Dijon. Depuis le début de l’été, tous les après-midis, deux personnes sont présentes dans l’église afin d’accueillir ceux qui passent : demandes de renseignements d’ordre historique ou architectural, mais aussi partages de questions, d’impressions, etc.

Et les nouveaux panneaux présentant la bienheureuse Elisabeth de la Trinité qui sera canonisée le 16 octobre prochain à Rome permettent à tous ceux qui passent de connaître la carmélite dijonnaise et, en lisant chacun des panneaux, de cheminer jusqu’à la chapelle des reliques de la future sainte.

Ainsi, nos belles églises ne sont plus seulement des bâtiments, mais deviennent des lieux vivants pour tous ceux qui passent.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 08 juillet 2016 - Rubrique Culture et patrimoine

Prendre ce temps de pèlerinage

Les pèlerins avaient rendez-vous le dimanche 3 juillet dernier, au matin, pour cheminer vers la montagne d’Etang, puis participer à l’Eucharistie et vénérer Notre Dame d’Etang.

Cette date avait été choisie puisque, la veille, avait été célébré le 581ème anniversaire de la découverte de la statuette miraculeuse au sommet de la montagne d'Etang.

Les dons sont toujours les bienvenus

L’après-midi, tous, avaient rendez-vous à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon, ainsi que tous ceux qui le souhaitaient pour écouter un concert, organisé par l’association des amis de Notre-Dame d’Etang, au profit de la poursuite de la restauration du monument de Velars-sur-Ouche, et des œuvres humanitaires de l’ordre du Saint-Sépulcre. Les bénéfices de ce spectacle serviront notamment à la poursuite d’importants travaux de restauration de cette Vierge qui veille sur la vallée de l’Ouche.

En prélude au concert, M. Michel Berthenet, le préposé aux travaux donna quelques explications en présence du maire de Velars sur Ouche, M. Jacky Dupaquier et d’environ deux cents spectateurs : la statue de la vierge restaurée a été remise en place sur un socle rénové, mais il faut encore restaurer les parties basses du monument pour en assurer une solidité définitive.

Un concert avec un chœur local et un ensemble international

Deux ensembles musicaux avaient été conviés pour ce concert. Le premier « Allegria » est composé d’une trentaine d’hommes et de femmes habitants les communes de Fixin et Brochon, c'est-à-dire non loin de la montagne d’Etang. Dirigé par M. Brice Martin, ces chanteurs ont donné à écouter un répertoire du monde polyphonique. Les auditeurs ont pu découvrir un brillant échantillon de musique du monde : des chants venus d’Algérie, de Belgique ou encore de Floride, et pour la plupart des pièces à quatre voix. La musique liturgique n’a pas été oubliée, puisque le chœur a interprété Pater Noster de Stravinsky et a terminé par un morceau de la liturgie orthodoxe.

La deuxième partie de ce concert était assurée par un ensemble mixte de Californie «  Long Beach High School » dirigé par le chef de chœur Mr Brian Dokko. Les chanteurs, d’un talent remarquable, étaient accompagnés par un ensemble de cordes de six musiciens (plusieurs violons et violoncelles).

La qualité de ces deux ensembles a été récompensée par la chaleur des applaudissements qui ponctuèrent chacun des vingt-trois morceaux de ce programme de concert d’été sous les voutes cisterciennes de Saint-bénigne.

 

Jean CLERC

 

Photos © Jean Clerc

 

Contacts :

Association des Amis de Notre-Dame d'Etang : 03 80 33 63 05

amis.notredamedetang@yahoo.fr

site internet : http://www.notre-dame-detang.fr/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 juin 2016 - Rubrique Culture et patrimoine

Dimanche dernier, la maitrise de Dijon a animé sa dernière messe de l’année à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon. Grandes étaient les émotions entre le départ des élèves de troisième et le déménagement de l’école vers de nouveaux locaux.

« Merci aux troisièmes pour l’engagement, la persévérance et le service rendu »

La messe du 19 juin clôturait donc l’année scolaire pour les maitrisiens de Dijon. Le programme avait été choisi par les troisièmes qui chantaient en qualité de Maitrisiens pour la dernière fois... A remarquer la superbe interprétation de l'Agnus de la Missa Choralis de Franz Liszt et l'Alleluia du Messie de Haendel. Très applaudi, ce chœur, dirigé par Etienne Meyer, est ensuite passé sous les flashs des appareils photos pour les dernières prises de vue commémoratives qui seront données aux élèves en fin d'année.

Après la magnifique célébration, tous les maitrisiens se sont donné rendez-vous à l’école, où leurs proches les attendaient, « pour une sorte de cérémonie d’adieu ou de nouveau départ ». Ils ont pu entendre les remerciements et encouragements chaleureux de leur chef de chœur, puis ceux de la responsable des parents d’élèves et enfin ceux de la directrice Madame Anne Guillaud. Ils ont dès lors entonné un dernier hymne a capella et … en plein air dans la cour de récréation (une première !).

« Maitrisien un jour, Maitrisien toujours ! »

Il s’agissait d’une véritable cérémonie d’adieu puisque l’école déménage, en septembre, rue du Pommard à Dijon, dans de nouveaux locaux construits spécialement pour elle. Ils emporteront avec eux la statue de la Vierge, la cloche et les plaques commémoratives.

« Entre émotion de partir et impatience d’emménager, la Maitrise poursuit sa route fidèle à ses missions. »

 

Crédit photos : Marie Grunenwald

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...