Notre Blog Actualités



Posté le 16 janvier 2013 - Rubrique Culture et patrimoine

C’est durant la semaine du 7 au 15 février 2013 que se dérouleront les rencontres culturelles annuelles du diocèse de Dijon.

Organisées comme chaque année par la délégation à la culture de notre diocèse, elles sont une rencontre d’artistes, un échange avec le public.

Ces rencontres se fondent sur la dynamique de mise en valeur des hommes. Nous pouvons nous réjouir que la beauté soit au rendez-vous des hommes de 2013, et qu’elle permette des rencontres riches d’échanges et de découvertes…

 

 

"Ce monde dans lequel nous vivons a besoin de beauté pour ne pas sombrer dans la désespérance. La beauté, comme la vérité, c'est ce qui met la joie au coeur des hommes, c'est ce fruit précieux qui résiste à l'usure du temps, qui unit les générations et les fait communiquer dans l'admiration."                   

Paul VI

 

Le programme :
 

1 ) Jeudi 7 février : ciné-débat

Dans cette église, ornée de vitraux créés par Jacques Colas Guérin en 1969, Vincent Lauth (réalisateur) Pierre Alain Parrot (maître-verrier), Emmanuelle Grand (peintre, verrier), présenteront le documentaire « D’art et de lumière ».

Pierre Broussolle, prêtre dans cette paroisse au moment de la création en rapportera le contexte.

DIJON, église Saint-Pierre (place Wilson), 18h30


2) Vendredi 8 et Samedi 9 février : exposition

La photographie joue aujourd’hui un rôle important. Chacun avec les moyens modernes, appareils numériques, téléphones, smartphones, cherche les souvenirs, la mémoire de l’œil et de la vie.

Des professionnels, des artistes, dans le cadre de leur passion creusent les chemins de beauté qui leur sont propres. Ils apportent leur regard aigu sur la vie et sur l’histoire.  Les rencontrer nous enrichit et nous fait progresser. A leur contact, nous sommes presque renouvelés dans le regard que nous portons sur la vie.

Au fil de cette exposition, vous pourrez découvrir les plus belles photos, qu’elles relatent la vie des familles du siècle passé de France ou du bout du monde, l’Inde, le patrimoine avec les Pleurants du tombeau des Ducs de Bourgogne ou la beauté des couleurs à partir des milles feux que distille le jus des raisins...

Nous pourrons aussi revoir deux audiovisuels qui nous feront connaître l’histoire des appareils photos, et revoir tous les événements de 2011 et 2012 qui ont jalonné les 1500 années de culte et de culture autour de l’année saint Bénigne.

Enfin, pour nous refaire vivre l’expérience de la bobine de photo fixe, nous présenterons pour les enfants et les adultes restés encore enfants, les histoires de Tintin et Milou…..

DIJON, Cathédrale Saint-Bénigne, Vendredi de 14h à 18h / Samedi  de 10h à 12h et de 14h à 18h

 

3) Mercredi 13 février : messe des artistes (messe des cendres)

Avec la participation des Fiori Musicali sous la direction d’Etienne Meyer
Grandes Orgues : Monsieur de Quillac et Dominique Geniau
Orgue positif: Mathieu Legay

Depuis une tradition presque séculaire, chaque année les artistes et tous ceux qui les aiment se retrouvent pour prier, offrir leurs passions et leurs œuvres à Dieu et penser à tous ceux qui dans l’année sont passés de l’autre côté de la rivière…  Ils se retrouvent très nombreux en l’église Notre Dame…

A cette occasion ils renouvellent le vœu de Willette, dans lequel ils redemandent à Dieu d’accueillir leur pauvreté, leur fragilité et toute la sensibilité qui les rend acteurs d’art…pour la beauté du monde.

Sous la présidence de Mgr Minnerath, archevêque de Dijon.

DIJON, église Notre-Dame, 18h30


4) Vendredi 15 février : concert

 

Avec les Fiori Mucicali sous la direction d’Etienne Meyer

Avec la présentation patrimoniale de Catherine Gras, conservateur du musée des Beaux-arts et  Marie-Gabrielle Caffin, historienne d’art.

 

L’église Notre Dame renferme des peintures murales des XVème et XVIème siècles, d’une très grande beauté et  d’un intérêt historique de tout premier plan.

L’habitude nous a totalement fait oublier ces œuvres majeures de l’histoire et incomparables pour le sens et l’émotion des sujets  qu’elles présentent.

Notre propos est donc de nous faire sortir de l’habitude qui efface et redécouvrir l’émotion de l’homme en face des œuvres du Crucifiement et de la Vierge à l’enfant.

Les musiques vocales de cette époque vibreront  de la même Harmonie, dans un climat d’attention, de recueillement et d’émotion que donne cette église.

N’en doutons pas, nous savons que tous les êtres humains sont sensibles à ces instants d’extases pour certains et de simple recueillement pour d’autres. Ce temps promet un grand bonheur !

Réservation à l’espace Notre-Dame (16, rue des Forges) ou bien par mail : acj.jmp@sfr.fr

DIJON, église Notre-Dame, 20h30

 

 

 

        avec le concours :       du service audiovisuel du diocèse de Dijon

                                               de la ville de Dijon, ses musées

                                               du musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône

                                               des photographes professionnels

                                               de La Cathédrale, des Eglises Notre-Dame et Saint-Pierre

                                               et le soutien de RCF Parabole

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 dcembre 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

Plus de 150 personnes étaient réunies ce samedi 1er décembre pour assister à l’inauguration de l’exposition « D’une crèche à l’autre » qui se tiendra jusqu’au 4 février 2013 dans le Musée de la Vie Bourguignonne de Dijon.

Après un accueil de Madeleine Blondel, conservateur en chef du patrimoine et directeur des musées d’Art Sacré et de la Vie Bourguignonne, une présentation de l’exposition a été réalisée par Thierry Pinette, président de l’association « Trésors de ferveur » qui a mis à disposition un grand nombre de crèches.

De nombreux Bourguignons amoureux du patrimoine religieux local ont donc pu parcourir avec admiration les trois salles du musée ; la première étant consacrée à l’Enfant Jésus, la deuxième à des œuvres plus modernes et la troisième, la plus grande, aux collections de l’association « Trésors de ferveur ».

La rencontre s’est terminée par les traditionnels discours. Madeleine Blondel en a notamment profité pour remercier Hervé Oursel, président de la société des amis des musées de Dijon, ainsi que ses collègues ayant participé à la mise en place de cette exposition.

Un verre de l’amitié a conclu l’inauguration de cette exposition, qui s’annonce déjà comme une franche réussite.



L’exposition

Originaire des différentes régions françaises, cet ensemble de plus de soixante-dix crèches, véritable trésor de minutie, réalisé au sein des monastères, est issu de la collection « Trésors de Ferveur », complété par des oeuvres des musées d'Art sacré et de la Vie bourguignonne.

À la fin du XVIIème siècle s'est créée, dans les couvents de femmes cloîtrées, une activité importante de fabrication d'objets de dévotion domestique, dont les crèches font partie. Les personnages et le décor sont fixes, installés dans des boîtes vitrées ; le nombre de figurines est très variable selon les époques, les destinataires et les moyens. Les plus précieuses sont faites en verre filé (les ateliers de Nevers étaient très prisés) ; les plus simples utilisent la cire, la mie de pain, le stuc, le papier …

L'exposition propose également de mettre en regard ces pièces patrimoniales avec d'autres oeuvres tels que les Enfants Jésus en cire très présents dans la région et des crèches du XXème siècle qui pourraient être considérées plus anecdotiques, ou encore des images à système, ou également des miniatures plus touristiques installées dans des objets usuels (calebasse, cruche, bûche...)



Informations pratiques


Musée de la Vie bourguignonne et Musée d'Art sacré

17, rue Sainte-Anne
21000 Dijon
Tél. : 03 80 48 80 90 - Fax : 03 80 48 80 99
museeviebourguignonne@ville-dijon.fr
 
Du 1er octobre au 30 avril : musées ouverts de 9h à 12h et de 14h à 18h,
Du 2 mai au 30 septembre : musées ouverts de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Musées fermés les mardis, le 1er janvier, les 1er et 8 mai, le 14 juillet, les 1er et 11 novembre,
le 25 décembre.

Entrée gratuite.
 
Visites commentées : tous les dimanches à 16h (à l'exception du 9 décembre).

 


Crédits photos : Marie-Dominique Trapet et Jean Riegel

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 novembre 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

Après quatre ans de travaux, l’église Saint-Georges de Beaulieu connaît une nouvelle jeunesse.

Le vendredi 28 octobre, l’église a célébré la fin de ses travaux de rénovation en présence d’Olivier Huisman, sous-préfet, Alain Houpert, sénateur, Henri Julien, conseiller général, Hubert Brigand, président de la CCPC, des représentants des services publics, des entrepreneurs et des habitants du village.

Un nouveau chemin de croix, que les visiteurs peuvent admirer depuis le mois de mai, a fait son apparition dans l’édifice.

Réalisé par l’artiste Linet Andrea, basée à Perrigny-sur-Armançon (89), ce chemin de croix a été béni par le Père Hubert Naudet, curé de la paroisse d’Aignay/Baigneux.

Voici comment Linet Andrea résume l’approche de son œuvre : « A travers les attitudes du Christ, j’ai voulu exprimer son acceptation de la souffrance et sa sérénité face aux pires épreuves, ainsi que sa profonde humanité en tant qu’être vivant, ordinaire, c’est-à-dire fait de chair et d’os, avec toutes les contraintes que cela implique. Il est représenté seul, pour évoquer l’idée que l’être humain se construit dans la solitude ».

Le diocèse de Dijon, à travers Françoise Vignier et la commission diocésaine d’art sacré, a accompagné ce projet original qui semble avoir convaincu tous les visiteurs.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 novembre 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

Après un an d’évènements exceptionnels consacrés à la (re)découverte du martyr saint Bénigne, premier évangélisateur de Bourgogne, le rideau s’est refermé sur « l’année saint Bénigne », organisée par l’association « Saint Bénigne, des racines aux fruits » de novembre 2011 à novembre 2012.

Après cette année spéciale, il fallait une clôture spéciale. C’est ainsi qu’un concert aux 1500 chandelles s’est tenu ce samedi 17 novembre en la cathédrale de Dijon. La soprane Fabienne Conrad, l’ensemble Joseph Samson, les orgues du chœur et les grandes orgues, ont interprété avec brio des œuvres de Schumann, Mendelssohn et Schubert, pour le plus grand bonheur de la grande assemblée qui a une nouvelle fois répondue présente à l’évènement.

Le lendemain était célébrée, comme chaque année en la cathédrale, la messe de la saint Bénigne. Présidée par le Père Eric Millot, vicaire général, en l’absence de Mgr Minnerath, retenu à Rome près du Pape pour la visite Ad Limina, la messe a rassemblé de nombreux anciens curés et vicaires de la paroisse Saint-Bénigne.

Après la messe, un repas avec ces anciens acteurs de la vie paroissiale de Saint-Bénigne s’est déroulé dans les locaux de la Maîtrise. Les Pères Jacques Nourrissat (vicaire à la cathédrale de 1948 à 1952 !), Paul Chadeuf, Christian Forster, Jean Darcy, Eric Millot, Jacques Delaborde, Dominique Garnier, Richard Fyda, Gérard Dampt, Jean-Paul Devedeux, Jean-Claude Rochet, Jacques Thomas, Michel Pailley et Simplice Alouna ont partagé un repas avec quelques membres de l’association « Saint Bénigne, des racines aux fruits » durant lequel ils ont évoqué des souvenirs de leurs années passées à la cathédrale de Dijon.

Un moment convivial agrémenté d’histoires parfois méconnues qui ont permis de partager un bout de la vie de cette cathédrale dévouée à saint Bénigne. 15 siècles de culte et de culture autour de ce martyr bourguignon à commémorer en une année : un défi osé couronné de succès.

 


 

Mot de l'archevêque, lu durant la célébration de la saint Bénigne, adressé depuis Rome :


"Depuis Rome où je poursuis, comme vous le savez, avec les évêques du Nord-Est de la France, mon pèlerinage auprès de la tombe des Apôtres et ma visite auprès des dicastères de la Curie romaine, je tiens à vous assurer de ma proximité en ce dimanche où le diocèse célèbre saint Bénigne, le premier évangélisateur de notre Église de Dijon, et la clôture de l'année jubilaire qui lui a été consacrée. Que notre communion avec les apôtres fondateurs d'Eglises nous projette résolument vers l'avenir, pour que nous transmettions aux jeunes générations le trésor de la foi que nous avons nous-mêmes reçu. En union de prière.


Votre archevêque
+Roland Minnerath"
 




Crédits photos : Marie-Aleth Trapet et Jean Riegel

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...