Notre Blog Actualités



Posté le 27 mars 2014 - Rubrique Culture et patrimoine

La Semaine Culturelle du diocèse de Dijon se clôt traditionnellement par une exposition de deux journées dans les travées de la cathédrale. Son thème en était «  les mots ».

Les organisateurs ont recherché l’interactivité des visiteurs. Sous des tentes, pour une meilleure proximité avec le conférencier, des spécialistes (médecins, journalistes, avocats, aumôniers, poète...) ont parlé des mots de leur quotidien face à la fin de vie, au malade mental, au prisonnier…

Des calligraphistes montraient la double signifiance de leur travail. Itinéraires singuliers présentait une exposition de photos sur les cris de la vie, du premier à ceux de joie ou de douleur. Des artistes dijonnais, membres d’une ONG, présentaient la réalisation des travaux d’enfants de Bombay, sur plusieurs années. L’un deux, devenu adulte, présenta son autobiographie.

Une exposition du  Festival de Clairvaux « Ombres et Lumières » faisait découvrir les photos des détenus de cette prison, suite à des ateliers d’écriture qui débouchent sur des accompagnements musicaux composés par Philippe Hersant.

Des conteuses bibliques ont fait revivre la poésie des mots de passages de l’Ancien Testament aux jeunes et au moins jeunes.

Deux émissions, en direct sur le Réseau national RCF  ont fait par les ondes, redécouvrir le poids des mots qui voyagent.

Deux segments de l’exposition étaient remarquables :

-     L’Aumônerie du CHS de la Chartreuse recueille les mots des patients, des familles, des soignants, des touristes du Puits de Moïse, pour les tisser et les assembler dans des sculptures, allant au-delà de nos différences, vers une fraternité commune.

-     Les ateliers d’écriture autour d’un texte d’un évangile apocryphe ont attiré à la Chapelle Volpiano, plus d’une trentaine de personnes, sans doute très éloignées de l’Eglise. Elles ont réfléchi puis écrit leur ressenti à ce texte, à l’atmosphère particulière du lieu. Leurs textes témoignent d’un bouleversement intérieur après cette expérience.

La travée sud de la cathédrale s’illuminait d’une exposition de peintures autour du thème « Derrière les mots ». Tous ces tableaux, en relation avec les ateliers d’écriture, réalisés par le groupe « La Sardine éblouie » à partir d’un entrelacement de mots écrits sont marqués du signe du poisson,

En fin de parcours, les livres les plus précieux de la Bibliothèque diocésaine nous ramenaient à l’essentiel, les mots éternels.

Le millésime 2014 de la Semaine culturelle était un bon crû, tant par le nombre des visiteurs, que la qualité des échanges. Il a rempli la mission « d’aller à la périphérie » donnée aux laïcs par le Pape François.

 

Photos© Service culturel diocésain 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 25 mars 2014 - Rubrique Culture et patrimoine

Dans le cadre de la semaine culturelle diocésaine, qui s’est déroulée du 5 au 15 mars dernier, le jeune et brillant philosophe Fabrice Hadjadj a illustré avec brio le thème de la semaine culturelle (« les mots »), dans un amphithéâtre Drouot archi-comble, le mercredi 12 mars.

Ce fut en effet un long éloge des mots, qui ne sont pas seulement des instruments  d’information. La dégradation actuelle du langage  est sans doute liée au changement du support de lecture : l’écran privilégie la multiplicité de l’information, courte et rapide. Au contraire la lecture à haute voix, longtemps en usage, mettait en valeur la musicalité des mots et le rythme des phrases, et la lecture mentale, née avec l’imprimerie, privilégiait le raisonnement, le déroulement logique et syntaxique.

 Cette rétrospective  a fait redécouvrir la valeur des mots, premier héritage culturel, dont le sens est profond, même dans les expressions  les plus quotidiennes. Un simple « bonjour » est une véritable bénédiction adressée à ceux qu’on rencontre ; à l’inverse l’usage  abusif d’un  mot général comme « l’Homme »  peut faire complètement perdre de vue les personnes réelles.

Ce fut une longue méditation sur la parole, qui nous précède et nous dépasse, et qui s’adresse toujours à quelqu’un. Mots de la poésie et de la prière, sens et résonance des noms, beaucoup de réflexions qui sonnaient juste pour les auditeurs chrétiens, familiers de la Parole.

 

                                                                                              Maguy Minonzio

 

Photos ci-dessous : plusieurs évènements de la semaine culturelle diocésaine (dans l’ordre) : les lectures de textes de saint Bernard (chapelle de l’Assomption de l’église Notre-Dame), les lectures autour de Bossuet (cathédrale Saint-Bénigne), l’exposition-rencontre (cathédrale Saint-Bénigne), la conférence de Fabrice Hadjadj

© DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 mars 2014 - Rubrique Culture et patrimoine

C’est dans une église Notre-Dame de Dijon archicomble que s’est ouverte la semaine culturelle diocésaine ce mercredi 5 mars.

Comme de coutume, c’est la messe des Cendres - avec les artistes - qui fut la première manifestation.

Présidée par Mgr Minnerath, la célébration était concélébrée par le Père Didier Gonneaud, curé de la paroisse, le Père Paul Chadeuf, aumônier diocésain à la délégation de la culture et le Père Marc Galen, chancelier de l’archevêché.

La présence de nombreux artistes et de leurs œuvres réparties autour du chœur a marqué une cérémonie très recueillie, animée par la chorale La Cantarelle de Saint-Jean-de-Losne.

Après l’évangile proclamé par Gaby Roy, diacre permanent, Mgr Minnerath a prononcé l’homélie. L’archevêque de Dijon a bien entendu parlé du carême et notamment de l’opportunité que nous offre cette période de délaisser les choses qui ne nous sont pas nécessaires.

Le prélat a appelé l’assemblée à s’inspirer de la Pieta de Michel-Ange. C’est au départ une pierre abrupte, remplie d’imperfection. Mais en enlevant toutes ces imperfections, on obtient une œuvre pure, parfaite.

La cérémonie s’est conclue par la prière des artistes, lue cette année par Jacky Pitaud, qui prononcera la lecture de textes de saint Bernard sur la Vierge au programme de la semaine culturelle ce dimanche.

 


Programme complet de la semaine culturelle à retrouver ici.



Photos : © DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 fvrier 2014 - Rubrique Culture et patrimoine

C'est du mercredi 5 au samedi 15 mars que se déroulera la semaine culturelle diocésaine, qui aura cette année pour thème "les mots".

 

 

« La Semaine des mots »

Pourquoi avons-nous centré ce temps sur « les mots », sur « la semaine des mots », sur « la ronde des mots qui parlent » ?

 

 

-  Souvent nous prenons les mots à la légère. Leur côté logorrhéique nous donne à penser qu’ils perdent leur sens. Des expressions populaires nous disent qu’on emploie des « mots à tort et à travers » ; « pour tout dire et ne rien dire »… Les mots s’envolent…

- Mais nous prenons aussi conscience du poids des mots, de leur prix… Les mots peuvent tuer, blesser… Ils contribuent aux soins des malades, des déprimés, ils peuvent aider à libérer les prisonniers, ils ouvrent des portes aux étrangers, aux demandeurs d’asile... Ils peuvent être les mots de la fin, qui accompagnent la vie qui s’amenuise, ils crient la demande d’amour…. Ils racontent des contes… Ils sont sacrés et éternels, chantent les poèmes… Ils sont calligraphies, ils sont peintures. Ils transmettent une vie par les ondes…

- La semaine culturelle du mercredi 5 mars au samedi 15 mars, aura donc pour thème « le Mot ».  Pour nous chrétiens, le mot, la parole, sont des thèmes marquants et centraux. Mais déjà dans la vie habituelle, les comédiens, les conteurs, les calligraphes, les écrivains, les poètes, les soignants, tous s’y accrochent et en mesurent l’importance. Nous voulons mettre en valeur tous les engagements de ces personnes et interroger la place publique.

 

1.    Ainsi nous aurons la messe des cendres (traditionnellement à Dijon, Messe des artistes) où nous invitons tous ceux pour qui les mots ont de l’importance. Le mercredi 5 mars à 18h30, en l’église Notre-Dame de Dijon.


2.    Nous accueillerons le philosophe et dramaturge, Fabrice Hadjadj. Il nous parlera des mots et de leur importance. « Bénir ce que le mot dit » : tel sera le thème de sa conférence. Le mercredi 12 mars à 18h30, à l’amphithéâtre Drouot, rue Chabot Charny à Dijon.


3.    Le samedi 8 mars à 20h à Saint-Bénigne, autour de Bossuet, le dimanche 9 mars à 16h,  à Notre-Dame (Chapelle de l’Assomption) autour de textes de saint Bernard sur la Vierge, un comédien mettra en valeur depuis la chaire ce patrimoine des Mots. Ces extraits seront entrecoupés de respirations musicales (orgues, flûte à bec, orgue positif).


4.    Enfin nous vous invitons à « la Rondes des mots qui parlent », exposition/rencontre les 14 et 15 mars, vendredi de 14h à 18h  et le samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h à la cathédrale Saint-Bénigne.

Ainsi, sous forme d’exposition ou de rencontre et d’échanges, nous mettrons en valeur les mots qui libèrent (atelier d’écriture dans les prisons), les mots qui guérissent (atelier d’écriture et d’œuvres composées en hôpital psychiatrique, avec Itinéraires singuliers), les mots qui ouvrent les portes (parole de migrants), les mots de la fin (les mots pour accompagner la fin de vie), les mots du poètes, mais aussi dans cette ronde les mots de la parole de Dieu (livres anciens de la bibliothèque diocésaine). Un journal régional  présentera des « unes », avec les mots importants parus dans son histoire. RCF Parabole, notre radio diocésaine, organisera des tables rondes.

 

                                                Jean-Michel Pelotte, délégué épiscopal à la culture



Photos ci-dessous : Mgr Minnerath, Jean-Michel Pelotte et quelques membres de l'organisation de la semaine culturelle, lors d'une conférence de presse donnée à la bibliothèque diocésaine, boulevard Voltaire, en janvier 2014.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...