Notre Blog Actualités



Posté le 12 mai 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Fêter en musique les 70 ans du Secours Catholique : pari tenu et réussi pour l’équipe de Beaune en ce jour de l’Ascension !

Aux pieds de la Vierge noire de la basilique Notre-Dame, son responsable, Jean-Guy BECHE, a introduit la soirée en relatant les origines du Secours Catholique jusqu’à ce jour et vivement remercié le dynamisme de ses bénévoles dans les différentes actions menées sur son territoire.

Prenant la parole à son tour, Mme Chantal SUR, présidente de la délégation Bourgogne, a insisté sur l’aspect « fraternel » indissociable de tout accompagnement, précisant que cette soirée entame la première des festivités organisées dans le cadre du 70ème anniversaire.

Place fut donnée ensuite à la chorale du Touvet (commune entre Grenoble et Chambéry) qui a enthousiasmé les 250 personnes venues pour l’occasion.

Quelques 50 choristes, dirigés joyeusement par Aude MOUSSY, ont charmé l’auditoire avec des chansons de variétés surtout, mais aussi gospels et chants liturgiques. Un programme éclectique qui, s’il n’avait été donné dans ce lieu sacré, aurait sans doute donné envie d’allier la musique à la danse !  

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 mai 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Dans la belle organisation de la fête du 70ème anniversaire du Secours Catholique, il était partuculièrement attendu. Et le Père Guy Gilbert y a apporté son témoignage du terrain qu'il connait bien : les jeunes de la rue. C’est tout un week-end que les responsables du Secours Catholique dans l’Ouest de la Côte d’or avaient programmé pour fêter les 70 ans de l’œuvre de Mgr Rodhain au lendemain de la seconde guerre mondiale. Dans un tel contexte, Guy Gilbert qui a commencé par avouer que c’était la première fois qu’il intervenait pour le Secours Catholique ne pouvait que reconnaître que le travail de toute sa vie auprès des jeunes de la rue était tout à fait complémentaire de tout ce que le Secours Catholique fait au quotidien, dans toute la France et dans le monde entier.

Des rencontres déterminantes.

A 80 ans, Guy Gilbert continue à raconter les rencontres déterminantes qui l’ont conduit à s’occuper de ces jeunes plus ou moins abandonnés, en marge de la société, mais pour qui un geste, une parole, un encouragement peuvent tout changer, les remettre debout et leur permettre d’exprimer le meilleur d’eux-mêmes.

Le prêtre du diocèse de Paris, reconnaissant pour ses archevêques successifs qui lui ont permis d’exercer ce ministère atypique, est intarissable quand il s’agit d’expliquer comment d’un bâtiment en ruines dans les Alpes de Haute-Provence il a fait une bergerie qui accueille aujourd’hui des jeunes en réinsertion et leur permet de travailler auprès des animaux, au sein d'une exploitation agricole. Anecdotes, récits de vie, photographies rendent vivants tous ces visages de ceux qui ont découvert la joie de travailler et de se donner des règles de vie.

Servir à tout âge.

Le Père Guy Gilbert a aujourd’hui 80 ans et il le sait. Evoquant au passage un accident de santé, expliquant qu’il doit désormais aussi être attentif à sa manière de vivre, son discours traverse les âges : il fait venir sur l’estrade les jeunes de l’assemblée (et ils étaient nombreux tout au long de ce week-end avec le Secours catholique), il apostrophe amicalement « les vieilles » qui sont loin de s’en offusquer, il est attentif à chacun. Le prêtre de Paris écoute avec surprise le dynamisme de ce rural qui ne se laisse pas abattre : éducateurs, agriculteurs, responsables locaux, chacun lui pose des questions pertinentes qui l’obligent à nuancer son discours, à dire ses hésitations et parfois ses échecs, à reconnaître les aides dont il a pu bénéficier grâce à sa présence dans les médias et auprès de certains responsables politiques.

Mais le P. Guy Gilbert est prêtre, et il ne cesse de le rappeler. Et paradoxalement, ce sont des questions sur sa foi, sur la vie et la discipline de l’Eglise, sur le Mal et la présence de Dieu qui fusent et qui le conduisent à rappeler que, par toute l’œuvre de toute sa vie, c’est le Christ qu’il annonce et c’est lui qui le guide.

C’est donc bien naturellement que tout ce public nombreux du samedi soir est devenu une assemblée tout aussi nombreuse le dimanche matin pour la messe que le P. Guy Gilbert a présidée avec le curé du lieu, le P. Etienne Hache, ainsi que le Père Pierre Salvert et le diacre Yvan Siegrist.

 

A venir : Reportage complet de Maguy Minonzio sur ces 70 ans du Secours Catholique à Pouilly-en-Auxois dans « Eglise en Côte d’Or » de Juin 2016.

Dans le pdf ci-dessous, les prochaines étapes du 70ème anniversaire du Secours Catholique en Côte d'Or.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 mai 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Pour fêter ses 70 ans d'engagement, le Secours Catholique organise au printemps 2016 des marches à travers toute la France.

Fondé en 1946 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour répondre au défi de la reconstruction, le Secours Catholique-Caritas France fête cette année ses 70 ans de mobilisation pour faire reculer jour après jour la pauvreté et les inégalités en France et dans le monde. 70 ans de fraternité pour construire ensemble une société où les personnes précaires ont une place pleine et entière.

En cette année 2016, le Secours Catholique-Caritas France va vivre au rythme des festivités de son 70e anniversaire. D’avril à juin 2016, l’association organise des marches fraternelles partout en France.

Des Marches fraternelles :

Parce que le Secours Catholique place au cœur de son action  la participation des personnes en situation de précarité et le renforcement de tous à agir ensemble, l’association a choisi de célébrer avec eux cet anniversaire. Des marches fraternelles rassemblant personnes en situation de précarité, bénévoles, acteurs associatifs, salariés et partenaires sillonneront villes et villages de Côte d’Or à chaque fois que cela sera possible.

Marches de village en village, rassemblement au cœur des villes, concerts…quel que soit l’activité choisie, le partage, l’écoute mais aussi la fête seront au cœur des évènements organisés par le Secours Catholique de Côte d’Or.

1 - Sur le Territoire Auxois-Morvan-Châtillonnais

Le temps fort sera le week-end des 7 et 8 mai à Créancey (au Pôle Agricole, près de Pouilly en Auxois).

Samedi 7 mai :

14 h 30 : La journée débutera par une marchesuivie d’un après-midi festif au pôle agricole.

20 h 30 : Conférence du Père Guy Gilbert sur le thème de « la relation à l’Autre ».

Dimanche 8 mai :

11h15 : messe (au pôle agricole) présidée par le P. Guy GILBERT.

2 - Territoire Vignoble et Val de Saône

Jeudi 5 mai à 20h30 en la basilique Notre-Dame de Beaune : concert de la chorale du Touvet.

La Chorale du Touvet, avec des chansons de France et du monde, animera bénévolement cette soirée caritative dont les bénéfices seront intégralement reversés au Secours Catholique.

Samedi 28 mai :

9h30 : En avant, MARCHE !  marche à partir de Saint Nicolas-lès-Cîteaux (boucle de 4 ou 7 kms) ou rendez-vous à 11h30 à l’abbaye de Cîteaux.

12h : Repas tiré du sac et partagé tous ensemble à l’Abbaye de Cîteaux. Café proposé par les groupes « Café Sourire » du territoire.         

14h30 - 17h : Jeux, ateliers, conférences, visites, « à la carte ! »  

17h-18h : Clôture conviviale et spirituelle.

3 - Dijon et agglomération 

Samedi 28 mai

« 5 marches qui rejoignent le Jardin Darcy. »

Rendez-vous :

  • A Chenôve à 10h30 devant Le Cèdre ;
  • A Fontaine-Les-Dijon à 11h devant la Chapelle St Martin ;
  • A Talant à 10h30 devant l’église St Just ;
  • A Dijon à 10h30 devant l’église Ste Chantal et à 11h devant la délégation du Secours Catholique (9ter Boulevard Voltaire).

12 h : Jardin Darcy : repas et animations.

18h : animation de fin de journée.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 avril 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Une quarantaine de chrétiens  se sont retrouvés malgré les congés de printemps pour une journée régionale de formation le vendredi 22 avril à la maison diocésaine. Ils répondaient ainsi à l’invitation du Pape Francois en travaillant le thème de  la « journée mondiale du migrant et du réfugié » de cette année 2016. Les affiches éditées à cette occasion au niveau international précisaient d’entrée de jeu : « Migrants et réfugiés nous interpellent : la réponse de l’Evangile de la miséricorde ».

Les dijonnais étaient particulièrement honorés de la présidence nationale de cette journée  en la personne du Pére Lorenzo PRENCIPE, directeur du service national des migrants. L’organisation locale de cette journée  revenait tout naturellement au Père Marcel LUEDI, délégué épiscopal à la pastorale des Migrants, curé de Marsannay-la-Côte secondé par Jackie Plesse du diocèse d’Autun. Le père Lorenzo se livra à un très long exposé de près de deux heures, répondant au passage à quelques questions.

En trois groupes, les participants venant de toute la région avant de travailler eurent à réfléchir et méditer sur des textes évangéliques faisant état de la complexité du droit d’asile en répondant aux questions éventuelles.

Que puis-je faire face à ces demandes essentielles des réfugiés qui sont se loger, se nourrir, se procurer des vêtements et ultime difficulté, trouver du travail.

Le Père Lorenzo  reste formel face à ces questions : « il n’y a pas de place à l’indifférence, on ne peut pas rester indifférent face à ces situations et à ces drames ».

L’orateur naturellement rappela de nombreuses citations bibliques, remontant à Abraham et citant le Deutéronome. Les paroles évangéliques restent toujours d’une grande actualité dans ces domaines.

Tour à tour, malgré les années, sachons répondre à ces demandes : aider et se soucier de la veuve, l’orphelin et l’étranger.

 

La pastorale des migrants et un service de l’Eglise catholique. Au plan mondial à Rome, il y a un conseil pontifical ; en France, un service national  dont le responsable est Monseigneur Dognin, évêque de Quimper ; dans chaque diocèse, l’évêque nomme un délégué diocésain qui travaille avec une équipe en lien avec les diverses aumôneries. Ce sont de telles équipes qui travaillent ensemble pour accueillir le mieux possible les migrants hélas toujours plus nombreux. 

Jean Clerc

ci-dessous : en pdf, la prière de la journée mondiale du migrant et du réfugié 

Photos : Jean Clerc.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...