Notre Blog Actualités



Posté le 30 mars 2017 - Rubrique Chrétiens dans la société

L’amphithéâtre du Centre Universitaire Catholique de Bourgogne paraissait bien petit pour accueillir la foule venue participer à la conférence du P. Paul Valadier ce lundi 27 mars.

A l’initiative des « Amis de la Vie » et organisée également par un collectif d’associations, en présence de M. Julien Motte, secrétaire général de « Chrétiens en forum »,  la conférence proposait une réflexion sur : « CITOYENS-CHRETIENS : COMMENT SE SITUER ».

Le grand nombre d’auditeurs tend à prouver que la proximité des élections présidentielles et le développement actuel de la campagne électorale rendent nécessaires une réflexion approfondie avant de participer à cette échéance majeure de la démocratie en France.

Ancien rédacteur en chef de la revue « Etudes », professeur émérite du Centre Sèvres, le P. Paul Valadier était attendu pour proposer des éléments de réflexion aux chrétiens qui s’interrogent sur leur bulletin de vote.

Aussi, le P. Valadier a tenu à rappeler non seulement le contexte historique et social de cette élection mais aussi comment les croyants ont vécu en société dans l’histoire biblique. Certes la bible nous décrit une histoire « mêlée », où le bien et le mal ne cessent de s’entremêler mais les Ecritures nourrissent aussi notre conviction et notre foi en la victoire du Bien sur le Mal.

Le Père Valadier a donc tenu à rappeler que même si tout ne se jouait pas en cette élection, la sagesse chrétienne nous rappelle que toute autorité est reçue et nous appelle à la vigilance, à rester à l’écoute de l’invisible, de ceux qui ne parlent pas, des sans-voix.

Le débat qui a suivi l’intervention du P. Valadier a montré à la fois l’attente d’un certain nombre d’auditeurs sur quelques réponses concrètes à leurs interrogations actuelles, et en même temps que les chrétiens qui étaient présents n’oublient pas que l’Evangile nous appelle à la solidarité, au respect de tous, à l’attention aux plus démunis.

Et, après ce débat, les longues conversations qui ont continué dans le hall du CUCDB ont sans doute permis aux uns et aux autres d’affiner leur choix et leurs convictions.

 


Photos : © Diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 mars 2017 - Rubrique Chrétiens dans la société

Comme dans 18 autres villes en France, ce samedi 18 mars 2017, les dijonnais ont répondu en nombre à l'appel du collectif du parti de la solidarité qui rassemble l'ACAT, l'ACE, l'ACI, l'ACO, les Amis de l'hebdo La Vie, le CCFD-Terre Solidaire, les CDEP, les CMR, le MCC, l'ESE, le MCR, Oxfam France, les Peuples Solidaires et le Secours Catholique. 

Ils sont venus manifester leur engagement à promouvoir les valeurs de la solidarité autour de 15 propositions pour une France solidaire en 2017 et interpeler les candidats aux prochaines élections. Ils ont déposé dans l'urne un bulletin pétition qui sera adressé au futur président de la république.

Retrouvez en vidéo l'ambiance de cet après-midi festif (cliquez ici).

Les passants étaient invités à s'exprimer sur la question : Pour vous la solidarité c'est ... ? (un frein, un atout).
Découvrez l'intégralité de leurs réactions en cliquant ici.

Ces paroles recueillies constitueront l’entrée en matière de la conférence-débat avec Paul Valadier, jésuite, ancien rédacteur en chef de la revue Etudes, Professeur émérite aux facultés Jésuites de Paris - lundi 27 mars, à 20h, au CUCDB 69 av Aristide Briand à Dijon, organisée par les amis de l’hebdo La Vie. En savoir plus

 

Jean-Paul Champion

Visiter le blog du CCFD en Bourgogne-Franche-Comté : blog.ccfd-terresolidaire.org/bfc

 

Photo © CCFD-Terre Solidaire

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 fvrier 2017 - Rubrique Chrétiens dans la société

A l’initiative du relais dijonnais de la Conférence Catholique des Baptisés Francophones s’est tenu, le samedi 11 février, un temps de partage et de prière proposé aux groupes paroissiaux, aux mouvements et à toute personne ayant cheminé dans la lecture de l’encyclique « Laudato si ».

Le cadre intimiste de la chapelle du Centre Decourtray à Dijon avait été judicieusement choisi pour élever la prière et la réflexion sur les enjeux portés par le texte du pape François. De plus, la déclaration de la Conférence des Evêques de France de juin 2016 pose à chacun la question de la défense de la « maison commune ». Pierre Durand rappela à l’assemblée ces enjeux importants pour notre avenir.

Un travail personnel suit l’échange en groupe : quelles transformations intérieures et actes d’engagement l’encyclique a-t-elle provoqués dans nos comportements ?

Après un temps consacré à la réappropriation du texte de la Création avec une vidéo originale et artistique, les groupes furent invités à se présenter rapidement et dire quelle avait été leur démarche pour aborder le texte et en ressortir des orientations traduites en action.
Le philosophe Jean-Philippe Pierron a ensuite tracé quelques pistes pour entrer dans une conversion spirituelle et repenser à ce que veut dire « habiter la terre » et passer d’une écologie de réparation à une écologie de fondation.
Un temps de travail personnel puis d’expression communautaire animé par Claude Compagnone permit à chacun des participants de redire les transformations intérieures et les actes d’engagement que l’encyclique avaient déjà induits dans nos comportements.
L’icône Saint François d’Assise réalisée par Alain Chenal fut constamment mise en valeur tout au long de notre rencontre et les commentaires sur son inspiration créatrice ont alors porté l’assemblée à  un haut niveau spirituel.

Prier, agir, rendre gloire

Enfin, le psaume composé par les apports préalables des participants a été proclamé et chanté avec le refrain « Laudate Dominum omnes gentes Alleluia » : ce temps de prière commune et partagée fut l’expression à la fois de l’attention aux soucis de notre monde mais aussi aux beautés des petits gestes au quotidien qui nous engagent vers plus de fraternité.

La collecte organisée à cette occasion sera destinée à un projet solidaire.

Le chant « Que tes œuvres sont belles… » a clôturé la rencontre et chacun est reparti avec le désir de prolonger et de partager avec d’autres ces moments intenses.

Alain Morain

Télécharger ci-dessous le PDF de Psaumes autour de "Laudato Si".

Icône de Saint François d’Assise écrite par Alain Chenal.

Photo © Alain Chenal et Alain Morain

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 fvrier 2017 - Rubrique Chrétiens dans la société

L'Aide à l’Église en Détresse a organisé mi-janvier un voyage d'études au Liban pour les prêtres intéressés, afin de mieux connaître ce pays unique en Orient. "Le Liban plus qu'un pays c'est un Message dans le monde" disait saint Jean-Paul II notant la réelle "coexistence et de la rencontre des cultures et des religions". Le Père François Béal s'est laissé séduire par la proposition : "Je me suis donc offert ce beau voyage… qui m'a permis d'avoir un regard renouvelé sur la situation des chrétiens d'Orient."

Un pays en reconstruction qui accueille de nombreux réfugiés

"J'étais déjà allé dans ce pays en 1992, donc il y a bien longtemps ; le Liban sortait de la terrible guerre qui l'a mis à terre entre 1975 et 1990. J'ai trouvé cette fois un pays en reconstruction certes bien avancée, mais toujours fragile et pauvre. L’État est très faible : un président de la République, le général Michel Aoun, vient d'être élu après plus de deux ans de pénible vacance du pouvoir. Surtout, la proximité avec la Syrie se traduit par la présence de près de 2 millions de réfugiés sur le sol libanais, alors que la population du pays s'élève à 4,5 millions d'habitants ; c'est un peu comme si la France accueillait près de 25 millions de réfugiés… Les réfugiés irakiens, tous chrétiens, sont beaucoup moins nombreux (quelques 20 000 personnes), et souvent oubliés."

Volonté de vivre en paix dans la différence

"Dans ce contexte difficile, le « pacte national » qui lie les différentes communautés (12 chrétiennes, 6 musulmanes et druzes) fonctionne tant bien que mal, mais le « message » de ce pays unique, l'art de vivre ensemble et de construire la paix sans compromissions en même temps que dans l'espérance, est porté par de nombreux acteurs. Notre groupe a rencontré les responsables des différentes Églises locales, en particulier le patriarche maronite, le cardinal Raï, mais aussi des musulmans sunnites et chiites qui s'efforcent sincèrement et avec ardeur de promouvoir la coexistence harmonieuse des communautés."

Le projet de carême de ma paroisse : soutenir une école

"J'ai également visité une école sous tutelle de la Société Saint-Vincent de Paul et des Frères des Écoles Chrétiennes, dans la banlieue de Beyrouth, que notre paroisse d'Auxonne s'apprête à soutenir au cours des projets de Carême des trois années à venir, avec d'autres axes de partage en parallèle. Cette école m'a impressionné par la qualité de ses enseignants, et la rigueur du contenu proposé, qui lui a valu un label français en 2014. Comme ils accueillent beaucoup de réfugiés et de familles pauvres, ils méritent notre soutien. Et nous avons été plus généralement témoins de la charité en actes, non seulement auprès des réfugiés, mais aussi auprès des femmes seules, battues, des enfants abandonnés… L’Église catholique au Liban est sur ce plan un modèle de dévouement au nom du Christ !

Notre prière a porté ensemble nos deux pays, le Liban et la France, au sanctuaire Notre-Dame du Liban et au Monastère de saint Charbel, un saint prêtre ermite du XIXème siècle. Elle se poursuit après notre retour, dans l'espérance !"

 

Père François Béal,
curé de la paroisse d’Auxonne

 

Photos : © P. François Béal

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...