Notre Blog Actualités



Posté le 29 avril 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Une quarantaine de chrétiens  se sont retrouvés malgré les congés de printemps pour une journée régionale de formation le vendredi 22 avril à la maison diocésaine. Ils répondaient ainsi à l’invitation du Pape Francois en travaillant le thème de  la « journée mondiale du migrant et du réfugié » de cette année 2016. Les affiches éditées à cette occasion au niveau international précisaient d’entrée de jeu : « Migrants et réfugiés nous interpellent : la réponse de l’Evangile de la miséricorde ».

Les dijonnais étaient particulièrement honorés de la présidence nationale de cette journée  en la personne du Pére Lorenzo PRENCIPE, directeur du service national des migrants. L’organisation locale de cette journée  revenait tout naturellement au Père Marcel LUEDI, délégué épiscopal à la pastorale des Migrants, curé de Marsannay-la-Côte secondé par Jackie Plesse du diocèse d’Autun. Le père Lorenzo se livra à un très long exposé de près de deux heures, répondant au passage à quelques questions.

En trois groupes, les participants venant de toute la région avant de travailler eurent à réfléchir et méditer sur des textes évangéliques faisant état de la complexité du droit d’asile en répondant aux questions éventuelles.

Que puis-je faire face à ces demandes essentielles des réfugiés qui sont se loger, se nourrir, se procurer des vêtements et ultime difficulté, trouver du travail.

Le Père Lorenzo  reste formel face à ces questions : « il n’y a pas de place à l’indifférence, on ne peut pas rester indifférent face à ces situations et à ces drames ».

L’orateur naturellement rappela de nombreuses citations bibliques, remontant à Abraham et citant le Deutéronome. Les paroles évangéliques restent toujours d’une grande actualité dans ces domaines.

Tour à tour, malgré les années, sachons répondre à ces demandes : aider et se soucier de la veuve, l’orphelin et l’étranger.

 

La pastorale des migrants et un service de l’Eglise catholique. Au plan mondial à Rome, il y a un conseil pontifical ; en France, un service national  dont le responsable est Monseigneur Dognin, évêque de Quimper ; dans chaque diocèse, l’évêque nomme un délégué diocésain qui travaille avec une équipe en lien avec les diverses aumôneries. Ce sont de telles équipes qui travaillent ensemble pour accueillir le mieux possible les migrants hélas toujours plus nombreux. 

Jean Clerc

ci-dessous : en pdf, la prière de la journée mondiale du migrant et du réfugié 

Photos : Jean Clerc.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 avril 2016 - Rubrique Carnet

C’est une grande assemblée qui a rempli la chapelle des petites Sœurs des Pauvres ce jeudi 28 avril pour les obsèques du P. Pierre Roesch : l’archevêque, les Petites Sœurs des Pauvres, près d’une trentaine de prêtres dont le Père Michel Moinet, aumônier de l’établissement, les membres de sa famille, les résidents de « Ma Maison », d’anciens paroissiens et amis avaient tenu à dire leur reconnaissance au Père Pierre Roesch.

Prêtre du diocèse de Dijon

Pierre ROESCH est né en Alsace en 1928, mais sa famille étant venue à Dijon pour raisons professionnelles, il a fait ses études à Dijon au lycée Carnot. Et il a été ordonné prêtre en 1954 comme le P. Sylvain Graillot qui reste désormais seul de son année d’ordination.

Pierre a d’abord été vicaire à Notre-Dame de Beaune jusqu’en 1963, date à laquelle il est devenu curé de Villers les Pots. En 1967, il est également doyen de la Plaine de Saône. En 1974, il reste dans la plaine de Saône en devenant curé de St-Jean-de-Losne et adjoint du doyen en 1985.

En 1986, après avoir déjà connu quelques soucis de santé, il est vicaire à la paroisse Ste Bernadette et est nommé également aumônier du Centre Hospitalier Universitaire à temps partiel. En 1989, il ajoutera à ses responsabilités celle d’aumônier diocésain des Sociétés Saint-Vincent-de-Paul.

En 2001, à sa demande, il deviendra résident de cette maison des Petites Sœurs des Pauvres tout en restant attaché à l’équipe d’aumônerie du CHU et du doyenné de la Santé. Dans cette maison, chacun a pu apprécier sa présence, son humour mais surtout son attention et sa connaissance de chacun.

Au cours de ces années, ses problèmes de santé ne l’ont jamais abandonné. Il subissait soins, examens, appareillages avec patience, ayant bien conscience que c’est la médecine et ses progrès qui le maintenaient en vie.

Il y a quelques semaines une nouvelle longue hospitalisation l’a beaucoup éprouvé. Revenu dans cette maison, très affaibli, il a pu encore faire bénéficier les uns et les autres de son sourire si accueillant avant de mourir dimanche midi.

Pendant toutes ces semaines d’hospitalisation et de maladie, il a pu bénéficier de la présence quotidienne,  fraternelle et fidèle du Père Michel Moinet, des Petites Sœurs des pauvres et de ses amis. Toutes ses visites l’ont sans aucun doute aidé à vivre ce passage auquel il se préparait depuis si longtemps.

Un serviteur fidèle.

Depuis Rome, Mgr Ulrich, archevêque de Lille, dit de lui : « il aura été un serviteur fidèle, c'est certain ! ». Et Mgr François Garnier, archevêque de Cambrai, a écrit : « Pierre aura été un serviteur bon et fidèle ! Qu’il entre dans la joie de son Père ! »

« Serviteur fidèle » : ce sont effectivement les mots qui nous viennent à l’esprit pour décrire son ministère.

C’est le Père Marc Robin avec qui Pierre ROESCH avait travaillé à l’aumônerie du CHU qui a prononcé l’homélie que vous pouvez lire ci-dessous.

Au terme de cette célébration d’obsèques, le Père Pierre ROESCH a été inhumé dans le caveau des prêtres au cimetière de Dijon.

 

Dans le pdf ci-dessous, le texte de l’homélie du Père Marc ROBIN.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 avril 2016 - Rubrique Jeunes

Les JMJ, Journées Mondiales de la Jeunesse 2016 à Cracovie en Pologne approchent : dans 100 jours, 170 jeunes de Côte d'Or y participeront. Ils viennent de Dijon, de Beaune, de Nuits Saint Georges, de Montbard, de Châtillon-sur-Seine ou d'Auxonne, ou même, avec l'aumônerie étudiante, originaires d'autres diocèses ou d'autres pays. D'autres partiront également avec d'autres diocèse ou d'autres communautés (communauté Saint Martin ou l'Arche de Jean Vanier). Tous ont à cœur de vivre pleinement cette expérience unique où l'universalité de l'Eglise est directement sensible, mais aussi l'espérance d'une expérience spirituelle forte à un point si décisif de la vie. Le thème de cette 31ème édition des JMJ est directement lié à l'année de la Miséricorde : « Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde ».

Quel est le programme des participants du diocèse aux JMJ ? 

Du 17 juillet au 1er août prochains, ils vivront une démarche ecclésiale et spirituelle en 3 temps.

-      Trois jours dans le Sud de la Pologne sur les pas de Saint Jean-Paul II (Wadowice, Auschwitz et Częstochowa) ;

-      cinq jours d'immersion dans des paroisses du diocèse de Tarnow, voisin de Krakow ;

-      la semaine commune avec tous les autres participants à Krakow, participants aux catéchèses des JMJ, au festival de la jeunesse et aux différents temps forts avec le pape François, notamment lors du dernier WE final. 

 

Des jeunes peuvent-ils encore s'inscrire ? 

Oui il reste une petite vingtaine de places disponibles pour la formule complète (les 2 semaines du 17 juillet au 1er août)

Renseignements :  http://jmj2016dijon.wix.com/accueil

Pour les inscriptions : https://jmj2016-dijon.venio.fr/fr_FR

 

Comment aider les jeunes à partir aux JMJ ? 

Le coût des JMJ est de 640 € par jeune. Vous pouvez aider les jeunes du diocèse à partir de plusieurs façons. 

a.     Un excellent crémant Cuvée Prestige de Veuve Ambal est disponible au CCU (10 € la bouteille dont 4 € pour les JMJ). Des ventes sont organisées à la sortie de messes ces prochaines semaines. On peut également commander auprès de Marie Laure Hascal (06 73 15 67 66) 

b.     On peut également faire un don défiscalisé  au diocèse au profit des JMJ. Le don est éligible à une déduction d'impôt à hauteur de 66 Renseignements : http://www.catholique-dijon.cef.fr/soutien/?fond=rubrique&id_rubrique=1

c.      Les AFC de Dijon ont invité le chanteur Gregory Turpin, chanteur chrétien très talentueux pour une soirée exceptionnelle de chants, de louanges et de prière : un moment très fort en perspective. Réservez votre soirée du samedi 21 mai à 20h30 à l'église Ste Bernadette

  • Info et réservation : https://www.billetweb.fr/concert-gregory-turpin-dijon
  • Le prix : 12 € (en ligne et sur place) ; 10 € pour les - de 16 ans
  • Les bénéfices de ce concert seront destinés aux 170 jeunes du diocèse qui partent aux JMJ 2016 à Krakow en Pologne.

Merci par avance de permettre à ces jeunes de vivre cette expérience. Soyez assurés qu'ils vous emportent avec eux au sanctuaire de la Miséricorde à Krakow là même où Sainte Faustine Kowalska, l'apôtre de la miséricorde, a transmis le message reçu : "Jésus, j'ai confiance en Toi !"

 

P. Raphaël Clément, P. Vincent Sauer 

et l'équipe diocésaine d'organisation des JMJ

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 avril 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

Lundi 11 avril, 16 jeunes accompagnés par 14 adultes des Paroisses de Pontailler et Mirebeau, ont passé une journée inoubliable à Paris. Cette sortie organisée pour les confirmés et confirmands avait pour but de vivre un moment fort en Eglise avec les jeunes en leur faisant découvrir les haut-lieux de la foi et du Pouvoir à Paris.

Partis de Mirebeau à 4h00 en autocar, nous sommes arrivés Place St Sulpice, où nous avons été accueillis par Diane de Bellescize une paroissienne résident à Paris. Après un temps de prière dans la belle église de St-Sulpice, un laïc a pris le temps de nous donner quelques explications sur ce lieu.

A 10h, nous étions attendus au Sénat pour une visite guidée. Après un petit film explicatif, nous avons pu pénétrer dans ces entrailles du pouvoir pour connaître l’histoire de ce magnifique palais du Luxembourg. Cela nous a également permis de mieux comprendre le rôle des sénateurs, de voir leurs bureaux, et de nous asseoir un instant dans l’hémicycle avant de descendre tous ensemble -non sans émotion ! - le grand escalier d’honneur.

Après 1h30 de visite très intéressante, nous nous sommes rendus à la Ste-Chapelle, où nous avons pu admirer les superbes vitraux récemment rénovés. Un petit livret préparé à l’avance nous a permis de les lire et d’en comprendre le sens.

Après un pique-nique dans les jardins de Notre-Dame, nous avons eu droit à une visite guidée de la belle cathédrale – le siège épiscopale de l’évêque de Paris. Nous avons tous frémis devant les reliques de la Passion du Christ en l’occurrence la sainte couronne d’épines.

Pris par le temps, notre dernière étape était le Sacré-Cœur où nous avons pu célébrer la messe dans la crypte en clôture de la belle aventure ensemble.

Le soleil n’était pas au rendez-vous mais la pluie ne nous a pas empêchés de passer une bonne journée que jeunes et moins jeunes ne sont pas près d’oublier.

Voici ce qu’ils en ont retenu :

Aude : « J’ai passé une super journée à Paris. Cela nous a permis d’apprendre et de voir de nouvelles choses. Les visites étaient intéressantes et les monuments magnifiques. Grâce aux personnes qui nous ont accompagnés, nous avons pu passer une belle journée malgré la fatigue et la pluie. »

Myriam : « Malgré quelques averses de pluie et quelques bouchons, la journée a été très agréable! Une visite du Sénat très intéressante et super bien expliquée. La Sainte Chapelle, Notre-Dame et le Sacré-Cœur sont des monuments impressionnants et beaux architecturalement. La messe au Sacré-Cœur était très bien. J’ai passé une très bonne journée et merci à tous les guides et organisateurs. »

Mélody : « Cette journée a été très intéressante malgré la pluie. Nous avons appris beaucoup et cela nous a également beaucoup apporté. Merci encore pour cette très belle journée ! »

Nathanaël, Jean-Baptiste, Nolwenn, Emma : « Le Sénat nous a appris plein de choses. Nous avons pu découvrir de belles églises comme Notre-Dame… En fin de journée, nous avons célébré la messe dans une chapelle du Sacré-Cœur. Cette journée s’est finie avec un beau soleil. C’était une journée vraiment super et enrichissante. »

Bastien et Constance : « Merci à tous pour ce beau voyage. Plein de souvenirs de cette belle journée partagée ensemble malgré la pluie. »

Quelques adultes qui accompagnaient ont également donné leurs impressions :

Martine et Maria : « Super voyage avec la découverte de beaux monuments. Agréable ambiance avec les jeunes. Merci au Père Joseph de nous faire connaître ces belles choses. Merci aussi pour cette jolie messe dans une chapelle du Sacré-Cœur. Une jolie fin de journée »

Guy : « Il m’a fallu attendre plus de 60 ans pour aller au Sénat. Merci Père Joseph pour cette belle journée ! »

Martine : Grande amplitude horaire et temps maussade pour cette journée parisienne, mais tout celà fut très vite oublié par ce que nous avons vécu : La richesse de notre patrimoine très bien expliquée par nos différents guides : St Sulpice, le Sénat, la Ste Chapelle, la Cathédrale Notre-Dame sans oublier la messe célébrée  à la Basilique du Sacré Cœur avec un esprit fraternel.. Quel temps fort quand nous étions tous autour de l’autel pour chanter " Notre Père ". Merci au Père Joseph et aux organisateurs.

Jacques et Martine : Ce voyage nous a beaucoup plus, nous avons apprécié la visite du sénat, car il faut reconnaître que peu de personnes ont la chance de faire ce genre de visite, en plus c'est vraiment superbe à l'intérieur et pour ne rien gâcher, le guide était vraiment super. En ce qui concerne le passage pour le temps de prière à l'église St-Sulpice, j'ai été surpris d'apprendre qu'elle était plus grande que Notre-Dame. Pour la Sainte-Chapelle, vu le temps très limité que nous avions, ça donne envie d'y retourner par temps ensoleillé, car les vitraux doivent ressortir d'une façon fabuleuse. La cathédrale Notre-Dame est toujours aussi majestueuse sur son île et comme il y a longtemps que je ne l'avais pas visitée, j'ai beaucoup apprécié, dommage qu'il n'était pas possible d'entendre tout le temps notre brave et dévouée guide qui connaissait très bien le sujet. La célébration au Sacré-Cœur a vraiment terminé cette visite de façon magistrale, dans une petite chapelle bien au calme, en famille, surtout au moment du Notre-Père et de la communion alors que des centaines de personnes étaient au-dessus de nos têtes pour la visite de la très belle Basilique.

 

Dans tous les cas, nous gardons tous un excellent souvenir de cette journée et nous sommes tous repartis avec de belles images plein la tête, heureux d’avoir passé un bon moment en Eglise.

Par Elisabeth BEJAUD, animatrice des confirmés

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...