Notre Blog Actualités



Posté le 01 juillet 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Une matinée sportive, fraternelle, et délicieuse

« En avant, MARCHE ! » : le 28 mai 2016, à 9h30, c’est à partir de Saint Nicolas-lès-Cîteaux que l’ensemble du territoire Val-de-Saône et Vignoble (dont les 10 équipes du Secours Catholique sur ce territoire) s’est retrouvé, dans le cadre des 70 ans du Secours Catholique, pour effectuer une boucle dans les allées forestières proches, sur un parcours au choix de 4kms ou de 7kms ! Environ 70 marcheurs ont donc marché fraternellement après avoir été accueillis par des participants plein d’entrain des équipes de Beaune, Seurre, et Is-Sur Tille : certains, en indiquant patiemment au préalable les parkings, d’autres en proposant une petite collation de départ, sourire Joie Yeux en cadeau !

Dès 11h30, chacun était invité à se retrouver à l’Abbaye Notre Dame de Cîteaux, hôtesse royale de notre journée d’action de grâces ! Le pré (tondu de près la veille) a ainsi pu accueillir sous tentes près de 140 personnes pour un déjeuner convivial partagé, où le moment du café fut hautement apprécié autour du gâteau d’anniversaire spécialement commandé à cette fête des 70 ans du Secours Catholique !

Une après-midi emplie de belles découvertes ou redécouvertes

Puis, tout l’après-midi de 14h à 17h, les équipes des territoires ont souhaité proposer une formule « à la carte » pouvant contenter petits et grands publics, participants divers et variés, et touristes à la journée :

  • Des ateliers de jeux ludiques prêtés par l’équipe de Brazey en Plaine (jeux de palets, de billard hollandais, de pêche à la ligne, de chamboule-tout spécial « lutte contre les discriminations » ) pour petits et grands avec des lots Secours Catholique à la clé.
  • mais aussi, des propositions de découvrir plus en avant notre territoire « spirituel » par la proposition d’un parcours touristique de l’Abbaye de Cîteaux, d’un film et de la documentation sur le fondateur du Secours Catholique Mgr Jean Rodhain, ou encore de très beaux panneaux d’exposition (prêtées par les sœurs de Chamblanc) et une conférence pour redécouvrir la figure « d’ici & d’ailleurs » d’Anne-Marie Javouhey. Le Père Georges Auduc (venant spécialement de son diocèse d’Autun) a pu nous conter avec saveur cette femme originaire de Chamblanc qui, comme beaucoup le savent, essaima depuis la fondation de sa congrégation des Sœurs de St Joseph de Cluny jusqu’en Guyane à Mana, tenant le cap de la « justice sociale ».

Ceux qui le souhaitaient pouvaient également se sustenter au stand gaufres, ou flâner auprès des arbres accueillant paisiblement la présentation des 11 panneaux (joliment créatifs) des équipes locales rayonnant sur le territoire par leurs actions et activités de service d’Eglise et d’action sociale.

Clôture conviviale et spirituelle

L’ultime « clou » de cette journée fut apporté en dernière heure par la clôture harmonieuse que nous avions voulu « conviviale et spirituelle »  autour :

  • de Frère Bertrand et de l’heureuse surprise du Père Abbé Don Olivier Quénardel par leur présence et leur mot d’accueil dans le sein de l’Abbaye de Cîteaux,
  • de la présentation des 8 bénévoles investis dans le comité de pilotage (ou COPIL) de cette journée anniversaire,
  • des 4 témoignages forts de Marie-Reine du Café Sourire de Beaune, d’Anissa accompagnée par l’équipe d’Is-sur-Tille, de Michel et Sylvie de l’équipe de Nuits St Georges et de Numuké, bénéficiant d’un accompagnement à la scolarité par le SC,
  • du mot de clôture envoyé par Thierry Féferberg, vice-président de la Délégation Bourgogne du Secours Catholique sur la Côte d’Or
  • et des chants « Un ami… pour inventer la route, et garder la chaleur de sa main dans ma main, Un ami pour rester à l’écoute, et poursuivre avec lui le chemin.» et du« Je vous salue Marie » pour confier le chemin parcours du Secours Catholique et les futures années à construire.

Enfin, l’office des vêpres à 18h était proposé pour ceux qui pouvaient s’associer à la prière de nos frères moines !

C’est un M un E un R c’est un C avec un I : MERCI,

c’est un B un R un A c’est un V avec un O : BRAVO,

que je souhaite personnellement adresser à chaque personne du territoire, les acteurs des équipes locales, et tous nos partenaires institutionnels, associatifs, et d’Eglise avec qui nous avons la joie profonde de travailler quotidiennement « ensemble, pour un monde juste et fraternel ».

 

 

Pauline Delhumeau

animatrice du territoire Val de Saône & Vignoble

 

© photos Secours Catholique

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 juin 2016 - Rubrique Pèlerinage

Comme chaque année, plusieurs centaines de fidèles de Côte-d’Or sont attendus au pèlerinage diocésain à Lourdes. Il se déroulera sous la présidence de Mgr Minnerath et la prédication sera assurée par le père François Beal, curé d’Auxonne et délégué épiscopal pour les Vocations.

Nous partirons du mercredi 17 août au lundi 22 août 2016.

Comment vivre ce pèlerinage ?

Cinq propositions vous sont faites pour vivre ce pèlerinage :

  • « Pèlerin en hôtel » : pour les personnes valides et autonomes, seules, en famille, entre amis
  • « Pèlerin en accueil » : pour les personnes dépendantes, handicapées ou malades
  • « Pèlerin avec aide ponctuelle en hôtel » : pour les personnes indépendantes chez elles mais qui se déplacent difficilement
  • « Pèlerin hospitalier » : pour les personnes désirant s’engager au service des pèlerins malades et handicapés
  • « Les jeunes » : camp-pèlerinage à partir de 13 ans, encadré par le père Amigo et son équipe.

En savoir plus : contactez le service pèlerinages : pelerinages.dijon@wanadoo.fr , tel : 03.80.63.14.65

Un appel de l'hospitalité de Lourdes

Actuellement, notre association compte environ 350 hospitaliers et hospitalières, et chaque année, au cours de la 2ème quinzaine d’août, plus ou moins 200 hospitaliers(ères) accompagnent une centaine de personnes malades.

Faire un pèlerinage, c’est marcher ensemble vers Dieu, et à Lourdes, pèlerins malades et hospitaliers, au service les uns des autres, se retrouvent dans l’Amour, et plus particulièrement cette année, dans la miséricorde du Seigneur.

Les rangs des hospitaliers ont besoin d’être renforcés, pensez à venir les relayer ! Découvrir la joie de se mettre au service des personnes malades est une grande leçon de vie qui nous transforme de l’intérieur. Quand à vous, pèlerins âgés, malades ou handicapés, vous avez toujours la première place à Lourdes.

Un pèlerinage sous le signe de la miséricorde

Le thème de cette année vous est déjà très familier, c’est le thème de l’année jubilaire proposée par le pape François. Nous irons donc dans la joie donner et demander miséricorde. Notre Pape dit encore « nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde. Elle est source de joie, de sérénité et de paix… La miséricorde c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu à l’Homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours, malgré les limites de son péché. »

Dans l’évangile, la béatitude de la miséricorde : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mat 5, 7) nous apprend :

  • qu’elle est solidarité et engagement d’amour efficace
  • qu’elle est pardon et réconciliation des offenses reçues et commises

Un pèlerinage à la rencontre de Marie, notre mère

Mais à Lourdes nous alors surtout rencontrer Marie. Marie, qui bien sûr est le chemin entre nous et Dieu ; mais Marie qui est mère, notre mère à tous. Jésus nous l’a donné lorsque sur la croix il lui a dit en montrant son disciple Jean : « Femme, voici ton fils » et à Jean « Voici ta mère ».

Comme une mère, elle sait consoler ses enfants, comprendre leurs blessures, alors osons donc lui demander de nous consoler. Nous deviendrons plus forts pour nous laisser conduire au pardon et à l’espérance par la misère de Dieu.

N’oublions pas que nous ne sommes pas là seulement pour servir, maos pour aimer. Ne venons pas uniquement servir les pèlerins malades que nous accompagnons, mais soyons comme Jésus lorsqu’il dit : « Je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître ».

Les mots du Pape François à l’occasion de la journée mondiale des malades

« A tous ceux qui ceux qui sont au service des malades et des personnes qui souffrent, je souhaite d’être animés par l’esprit de Marie, Mère de la Miséricorde. Que la douceur de son regard nous accompagne en cette année sainte, afin que tous puissent redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu et la garder imprimée dans nos cœurs et dans nos gestes. »

 

Claude Lenoir,
Présidente de l’hospitalité de Lourdes
du diocèse de Dijon

© photos du pèlerinage août 2015

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 juin 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Chaque année, l’ONU marque le 26 juin comme « Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture ». Il s’agit à la fois de manifester notre solidarité à l’égard de ces victimes et de rappeler que la torture, négation absolue de la dignité humaine, touche encore près de trois pays sur quatre.

L’ACAT (Action des Chrétiens pour l’abolition de la torture) s’est associée à cette démarche depuis une dizaine d’années en invitant les Chrétiens à des temps de prière collective dits « Nuits des Veilleurs ». La prière est en effet pour l’ACAT indissolublement liée à l’action (d’interpellation des gouvernants ou de parrainage des victimes) en lui donnant son sens comme réponse à la question : « Qu’as-tu fait de ton frère ? ».

Dans le diocèse de Dijon, trois veillées se sont tenues lors du dernier week-end de juin :

  • Une vingtaine d'adhérents et de sympathisants de l'ACAT se sont réunis vendredi 24 juin au soir, à la salle de la Providence d'Is-sur-Tille, pour échanger sur le thème de l'année «  qu'as-tu fait de ton frère l'étranger ? », pour prier pour les victimes de la torture et pour rendre grâce pour les libérations qui ont eu lieu depuis la Nuit des veilleurs 2015.
    Des appels du mois de juin ont été distribués. Cinq lettres de soutien aux victimes ont été signées par les participants.
    Cette veillée de prière commence à être connue des chrétiens du secteur sensibles à la dimension spirituelle de l'ACAT.
  • L’église Bienheureuse Elisabeth de la Trinité a accueilli, Samedi 25 juin, les membres et les sympathisants de l’ACAT de Dijon. cette paroisse qui, selon sa propre expression, a la chance d’accueillir des paroissiens de trois continents (Asie, Afrique et plusieurs pays européens), était propice à une méditation sur le thème d’année de la Nuit des Veilleurs « Qu’as-tu fait de ton frère l’étranger ? ». Avec la distribution de l’Appel du mois de juin, une attention particulière a été portée sur le Mexique, un pays pour lequel nous avons mené des campagnes, et qui envisage aujourd’hui une profonde réforme de son système pénal.
  • Et le dimanche 26 juin, le groupe ACAT de Beaune a organisé un pique-nique suivi d’une procession vers le Sanctuaire de l’Enfant-Jésus de Beaune où se déroulait une veillée de prières puis une Adoration Eucharistique jusqu’à 22h.

 

Ces veillées ont été une belle manière de prier ensemble, en ayant toujours à coeur le verset suivant de la Bible :

« Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ! » (Mt 25, 40).

 

Madame Genevieve Naudet
(Correspondante départementale ACAT - Côte-d'Or)
et Monsieur Claude Lecinq
(Co-animateur du groupe ACAT de Dijon)

 

L’ACAT enracine son combat dans sa foi, en référence à l’Evangile, et dans la déclaration universelle des droits de l’Homme.
Pour en savoir plus sur l’ACAT au niveau du diocèse de Dijon, vous pouvez contacter : Mlle Michèle REVIRON au 03 80 66 51 74

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 juin 2016 - Rubrique Evénements

La nuit des églises est un événement national proposé par le département Art sacré de la Conférence des Évêques de France. De nombreuses églises françaises ouvrent leurs portes et proposent des programmes variés pour découvrir l’architecture, l’histoire ou les trésors spirituels des lieux.

C’est une réelle invitation à entrer dans ces édifices qui font partie du patrimoine commun. Ouvrons nos cœurs : accueillons ou visitons ces églises ouvertes à tous !

Pour cette cinquième année consécutive, vous trouverez ci-dessous les églises du diocèse de Dijon qui y participent et ce qu’elles vous proposent à découvrir en cette nuit du samedi 2 juillet 2016.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site dédié à cet événement : www.narthex.fr/nuit-des-eglises

Bonne visite et bon cheminement à chacun.

 

- L’église Notre-Dame de Dijon
18h30-19h00 : première audition d’orgue par Dominique Geniaud
20h30-21h00 : deuxième audition d’orgue par Dominique Geniaud
21h00 : découverte spirituelle du patrimoine d’art de Notre-Dame par le P. Gonneaud, curé de la paroisse

- L’église du Sacré Coeur de Dijon
18h : Visite de la crypte romano-byzantine (entrée : 5bis, rue Racine)
19h : Découverte du grand orgue, monument de 5000 tuyaux construit au milieu du XX° siècle
20h : Barbecue partagé (grillades fournies par la paroisse)
Entrée libre

- L’église Saint-Martin de Vosne-Romanée
21h : Lectures musicales
Lecture en chaire de textes évoquant trois personnages ayant marqué l'église de Vosne-Tomanée, par Michel Jestin, comédien et metteur en scène : Saint Martin (Patron de l'église), Dom Trouvé (dernier Prieur de Cîteaux avant la révolution qui s'est réfugié à Vosne-Romanée où il est décédé), et le père Krau (Curé de Vosne-Romanée et aumônier de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin)

Chaque lecture sera suivie d'un accompagnement musical interprété par le Quatuor Ramsoe composé de Gabriel Diaz Huerta et Quentin Demougeot à la trompette, Tanguy Boisseranc au trombone et Camille Gaulon à l’euphonium, élèves de la Classe des cuivres du Conservatoire de Dijon dirigée par Thierry Caens.

Contact : M.Boeuf 06 77 08 07 73
Entrée libre et gratuite

- La basilique Saint-Andoche de Saulieu
15h et toute la soirée : diaporama, commentaires et accompagnement musical pour découvrir les oeuvres et le mobilier en bois de la basilique

- L’église d'Esbarres
à partir de 20h30
Musique trompe de chasse - piano électronique - harmonium
Un historique de l'église sera détaillé par Pierre Martie Gueritey, avec une explication des projets de travaux extérieurs et intérieurs de l’église.
Ensuite aura lieu la présentation du triptyque déposé au musée d'art sacré avec photos et explications.
Et le verre de l’amitié sera partagé après avoir pu entendre la piste de compréhension proposée pour mieux comprendre le vocable de l'église.
 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...