Notre Blog Actualités



Posté le 19 mai 2016 - Rubrique Mgr Roland MINNERATH

Un nouveau livre de Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, paraît aujourd’hui sous le titre  Quel avenir pour la confirmation ? Un enjeu pastoral.

Les diocésains de Dijon ne seront pas surpris par la teneur de cet ouvrage puisqu’il s’agit de la présentation théologique de la pratique expérimentée actuellement dans le diocèse. Après la publication des « Orientations pastorales pour la confirmation, seconde étape de l’initiation chrétienne » en 2014 dans le diocèse de Dijon, le sacrement de confirmation peut être proposé à des enfants se préparant à la première communion. Les éléments théologiques et pastoraux esquissés dans ce document diocésain sont développés dans ce livre.

 

Partant du constat que le concile Vatican II a souhaité revenir aux sources de l’initialisation chrétienne, permettant ainsi de rétablir l’ordre et l’unité des trois sacrements d’initiation chrétienne, Mgr Minnerath propose cette même séquence pour tous les baptisés tout en étant conscient du bouleversement des pratiques actuelles.

 

Un long détour par l’Ecriture est proposé dans cet ouvrage afin de comprendre l’unité des sacrements d’initiation. Une présentation des principaux écrits des Pères de l’Eglise et en particulier des catéchèses baptismales et mystagogiques introduit à l’histoire du catéchuménat qui a tant inspiré notre rituel de l’initiation chrétienne des adultes.

 

A l’exemple de ce rituel et de l’unité de l’Initiation chrétienne qu’il permet de célébrer, Mgr Minnerath présente l’expérimentation qu’il a souhaitée pour son diocèse. La confirmation est proposée à des enfants mais, tenant compte de la diversité des situations et pour que le plus grand nombre puisse en bénéficier, elle peut aussi être célébrée à d’autres âges et en particulier dans le cadre de la préparation au mariage.

 

Ce petit livre, par sa présentation de l’histoire de l’Initiation chrétienne et de la Tradition de l’Eglise, pourra sans aucun doute nourrir la réflexion de tous les chrétiens.

 

 

Roland Minnerath, Quel avenir pour la confirmation ? Un enjeu pastoral, éditions Artège, 2016, 108 pages. (EAN : 9782360401383)

Monseigneur Minnerath parle de la confirmation et de son écrit sur RCF en Bourgogne, réécouter le podcast

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 mai 2016 - Rubrique Pèlerinage

Ce lundi de Pentecôte, ce sont près de 400 chrétiens de toute la Bourgogne qui se sont déplacés avec leurs évêques jusqu’à Nevers pour un temps de pèlerinage provincial.

Il y a tout juste 150 ans, le 7 juillet 1866, celle qui était devenue célèbre suite aux apparitions de la Vierge Marie à Lourdes, venait se réfugier dans la maison des Sœurs de la Charité de Nevers. C’est là que s’est éteinte Sainte Bernadette en 1879 et son corps, demeuré intact, est exposé dans la chapelle principale du Sanctuaire.Pour fêter les 150 ans de sa présence, le diocèse de Nevers a souhaité convier les autres diocèses de la province à une journée de pèlerinage pour « Vivre une expérience de fraternité avec Bernadette ».

Partis tôt le matin des diocèses d’Autun, Sens, Dijon et des diverses paroisses du diocèse de Nevers, les pèlerins se sont d’abord rassemblés devant la reproduction de la grotte des Apparitions  présente à l’Espace Sainte-Bernadette. Après l’accueil de l’évêque de Nevers et des autres évêques de la Province, chacun a pu assister à la conférence du recteur du sanctuaire, le Père Jacques Billout, sur « Bernadette et l’Evangile ». Il a présenté la façon dont Bernadette a toujours vécu la fraternité tout au long de sa vie, particulièrement durant sa vie religieuse. Il a ainsi invité les pèlerins à méditer tous les écrits de Bernadette, écrits poignants qui ont été ensuite partagés lors de carrefours.

Après le repas, les pèlerins ont eu la joie de découvrir les richesses du sanctuaire : constitution d’une grande mosaïque, temps de prière devant la grotte ou devant la châsse de Bernadette, sacrement de réconciliation, visionnage d’une vidéo sur la vie de Sainte Bernadette ou marche dans le jardin sur les pas de Bernadette. Chacun était ainsi prêt à vivre l’entrée dans la chapelle en passant la porte jubilaire de la miséricorde pour vivre la célébration de la messe présidée par l’archevêque et dont la prédication a été assurée par Mgr Brac de la Perrière, évêque de Nevers.

Nul doute que ces quelques heures passées là où la jeune fille des Pyrénées est venue se réfugier pour vivre sa vie religieuse après l’expérience des apparitions de Lourdes ont permis à chaque pèlerin de mieux connaître et comprendre Sainte Bernadette.

 

photos : © Diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 mai 2016 - Rubrique Prière, veillée, célébration

En ce samedi de Pentecôte, plus d’une centaine de personnes de tous les âges  partait à la découverte de  lieux marqués par Elisabeth à Dijon : des familles, des étudiants, des paroissiens de l’église Elisabeth de la Trinité avec leur curé, un bon groupe de Beaune, quelques unités venues  de Tonnerre ou de Nancy. Ainsi une longue colonne conduite par le père Patrick-Marie Févotte et Véronique Menvielle, a  déambulé sur les trottoirs, durant deux  heures.

De halte en halte, le cœur  d’Elisabeth se dévoilait  à  partir des aspects  les plus quotidiens  de sa vie :  sur le lieu de sa maison  voisinant le Carmel, où mûrit son amour du Christ,  à travers tempêtes, combats intérieurs, dans une affection intense pour  sa mère et sa sœur, et au sein d’une vie très active ; devant les maisons de ses nombreuses  amies, anecdotes et témoignages révélaient son dynamisme de chef de bande, ses  dons exceptionnels de pianiste, son charme et son succès dans les multiples « matinées dansantes » où elle était invitée.

Mais la  lecture d’extraits d’Elisabeth, donnait à saisir  au-delà de cette vitalité hors pair, un éclat supérieur émanant de sa vie intérieure, son secret.

« Il me semble que rien ne peut distraire de Lui, lorsqu’on n’agit que pour Lui, toujours en sa sainte présence, sous ce divin regard qui pénètre dans le plus intime de l’âme ; même au milieu du monde on peut l’écouter dans le silence d’un cœur qui ne veut être qu’à Lui. »

Deux haltes priantes aidèrent à  communier plus particulièrement au message d’Elisabeth : arrêt émouvant dans la chapelle de la rue Baudin, où,  dès l’âge de douze ans,  elle suivait la messe plusieurs fois par semaine ; et point d’orgue,  à l’église Saint Michel, sa paroisse, où « Jésus prit complètement possession de son cœur » lors de sa première communion.

« Oh oui, que le Dieu tout Amour soit votre demeure immuable, votre cellule et votre cloître au milieu du monde ; rappelez-vous qu’Il demeure au centre le plus intime de votre âme comme en un sanctuaire où sans cesse Il veut être aimé jusqu’à l’adoration. Il se tient là pour vous combler de ses grâces, pour vous transformer en Lui… Il vous couvre de son ombre. Demeurez toute confiante en son amour… »

Véronique Menvielle

Photos : P. Patrick-Marie Fevotte

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 mai 2016 - Rubrique Jeunes

Cela faisait plusieurs années que la province Bourgogne-Franche Comté n’avait pas organisé de rassemblement. Cette année 2016 n’était pas une année comme les autres puisque nous fêtions les 100 ans du louvetisme (pédagogie pour les enfants de 8  à 12 ans inventée par baden-Powell, fondateur du scoutisme et Vera Barclay), les 60 ans de l’UIGSE (Union internationale des guides et scouts d’Europe) et les 50 ans du Baussant (l'étendard des scouts d'Europe).

Venus des 8 villes de la Bourgogne et de la Franche-Comté, 600 guides et scouts de 8 à ... 77 ans se sont retrouvés dans les bois du château de Bresse-sur-Grosne en Saône-et-Loire.

Joie humaine des retrouvailles dans des grands jeux mémorables, autour d'un banquet festif et d'un jeu scénique sur l'origine de notre Baussant, magnifiquement interprétés); joie scoute tant par la vie dans la nature que par la sollennité des promesses et d'un départ routier dans la nuit de samedi; joie fière de voir ces 368 panneaux peints de mains de scouts et formant un Baussant géant digne du livre des records; joie spirituelle bien sûr d'une messe magnifiquement célébrée et chantée et d'une veillée d'adoration recueillie qui fut en cette année de la miséricorde l'occasion de nombreuses confessions.

Oui, la météo ne nous a pas épargnés puisque la pluie et le froid se sont invités pour nous offrir un vrai week-end de novembre. Mais qu'importe, ce n'est pas cela qui ride nos scouts car comme le chantent nos louveteaux : "bonjour madame la pluie, votre visage n'est pas beau, mais sachez que rien n'ennuie un joyeux louveteau".

Oui ce rallye restera dans les mémoires comme un week-end de joie, cette joie sainte et saine de notre belle loi scoute qui sent bon l'Evangile, cette joie profonde qui s'est lue dans les yeux et dans ces sourires qui ont inondé les visages durant ces deux jours et qui resteront gravés dans les coeurs.

Un grand merci aux scouts d'hier qui nous ont transmis ce don magnifique qu'est le scoutisme, vraie école de vie; aux scouts d'aujourd'hui qui le font vivre et rayonner et qui ont tous répondu présents, le coeur joyeux et l'âme gonflée d'espérance.

Pour plus d’information sur le mouvement : scouts-europe.org

photos : © DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...