Notre Blog Actualités



Posté le 23 aot 2017 - Rubrique Pèlerinage

Ils sont rentrés comme prévu ce jeudi 22 Août... Et ils nous partagent leurs dernières impressions...

Lendemain de pèlerinage

Nous n’allons pas vous dire que nous avons la gueule de bois, mais bien la gueule de cœur… Alors que pendant six jours, malades et hospitaliers, nous n’avons pas cessé de tout vivre ensemble – même la nuit où quatre hospitaliers étaient de garde – voilà que ce matin, au réveil : plus de sanctuaire, plus de prière commune, plus de petit-déjeuner servi par les enfants et les adolescents, plus de « voiturettes bleues »…

Hier déjà, sur les quais de Lourdes, quand il a fallu se quitter, les larmes étaient au coin de chaque œil et les promesses de retrouvailles nombreuses : « J’ai bien votre numéro de téléphone : je viendrai vous voir au plus vite. Et, au pire, à l’année prochaine ! », se lançaient les uns et les autres. Ce n’est pas que nous sommes tristes de retrouver notre vie quotidienne, mais ces quelques jours sont toujours empreints de tant de surnaturel, qu’il est difficile de leur tourner le dos… Alors, nous vous disons tous : « A l’année prochaine ! »

Jean-Philippe Nolle

Photos : Retour avec des souvenirs de pèlerinage plein le coeur... (© Anne-Marie Titeca)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 aot 2017 - Rubrique Vie du diocèse

Le Père Vital MUDIMBE était déjà venu l’an dernier dans notre diocèse pour servir nos paroisses pendant l’été. Après avoir servi les paroisses de la Visitation et d'Arc-sur-Tille, cette année, ce sont les paroisses de Longvic et Marsannay qui l’ont accueilli.

Né en 1952, ordonné prêtre en 2012 pour le diocèse de Kabinda (RDC), le P. Vital vient de terminer des études en sciences du mariage et de la famille à l’Institut Jean-Paul II de Cotonou (Bénin).

Paroisses de Longvic et de Marsannay

Arrivé le 29 juin, il a découvert d’abord la paroisse de Longvic. Il a alors rencontré, dit-il : « une communauté qui vit une très bonne entente : ce sont des chrétiens qui prennent leur temps, ils se parlent, ils s’invitent entre eux et ils m’ont reçu chez eux pour les repas. Ils ont été vraiment proches de moi, ils ont eu le souci de m’accueillir.» Quand on lui demande ce qui diffère entre les aproisses de son diocèse et ce qu'on voit ici, il ajoute : « Pour nous qui venons d’Afrique, ce qui surprend le plus, c’est le petit nombre de jeunes dans les églises.»

« On nous fait confiance tout de suite »

Cet accueil, il le retrouve aussi au niveau du diocèse : « Le diocèse est particulièrement accueillant pour nous, les prêtres qui venons pour l’été : on nous rend responsables, on nous fait confiance tout de suite, on nous laisse la paroisse comme si on était curé. »

Après le service de la paroisse de Longvic en juillet, c’est la paroisse de Marsannay qui accueille maintenant le P. Vital jusqu’à la fin de ce mois d'août.

A l’issue de ce séjour dans notre diocèse, le P. Vital repartira dans son diocèse à Kabinda pour une nouvelle mission : il va participer à l’animation de la « propédeutique », l’année de discernement spirituel pour les jeunes qui réfléchissent à l’entrée au séminaire.

Merci, Père Vital, et notre prière vous accompagne pour cette nouvelle mission.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 aot 2017 - Rubrique Culture et patrimoine

Tout au long de l’été, il est proposé de découvrir les églises de notre diocèse.

L’opération « Poussez la porte ! » peut vous guider pour cette découverte.

A la porte de certaines églises, vous trouverez des affiches où sont indiqués : les heures d’ouverture ou le numéro de téléphone de la personne qui peut ouvrir.

Mais depuis ces affiches, vous pourrez aussi aller sur le site du diocèse, soit par l’adresse du site, soit par un QR code. Vous découvrirez alors l’ensemble des églises de nos paroisses et les renseignements pour les visiter.

Rendez-vous directement sur la page http://www.diocese-dijon.com/poussezlaporte/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 aot 2017 - Rubrique Pèlerinage
Les 500 pèlerins de lourdes continuent à vivre leur pèlerinage. Voici le témoignage de ce qui s'est vécu au cours de cette dernière journée avant le retour en terre bourguignonne.
 
« Telle est la vie des hommes : quelques joies très vite effacées par d’inoubliables chagrins. Il n’est nécessaire de le dire aux enfants... » affirmait Marcel Pagnol. Nous rajouterons : « ... ou aux malades. » Et pourtant, il n'est jamais inutile de méditer sur la Passion du Christ, non pas pour être assuré de l'existence d'épreuves en toute vie, mais pour adopter l'attitude que le Christ a choisie.

Chemin de croix et célébration pénitentielle

C'est ce que nous avons vécu ce matin dans la grande prairie derrière la grotte, où un chemin de Croix accessible aux personnes en chariot a été installé. Un moment ensoleillé mais empreint de gravité.
 
Ayant ainsi éveillé l'amour de Dieu en nos âmes et le regret de toutes nos offenses à son égard, nous étions fin prêts pour la célébration pénitentielle par laquelle les malades ont reçu une nouvelle étreinte divine, en cette dernière journée de pèlerinage.
 

Rencontre avec l'archevêque et messe de l'Hospitalité avec tous les pèlerins

Durant l'après-midi, les pèlerins ont pu participer à une causerie de Monseigneur Minnerath sur le thème de la pastorale de la santé et de son lien avec l'hospitalité. Les malades ont pu échanger simplement avec leur évêque, abordant différentes questions dont celle, capitale, du sacrement des malades.
 
En fin de journée, à 16h30, tous les pèlerins du diocèses ont participé à la Messe des hospitaliers qui a clôturé notre passage à Lourdes et au cours de laquelle une quinzaine d'hospitaliers se sont engagés à venir tous les ans au service des malades. Un engagement qui laisse admiratif... Puis nous sommes partis en procession vers les brûloirs pour déposer le cierge du diocèse : près de deux mètres de cire offert par amour de la Sainte Vierge et aux intentions de la Côte d'Or. Nos coeurs étaient alors tout près des vôtres !

Bientôt le retour

Maintenant, un silence nostalgique plane sur notre étage... Demain matin, il faudra déjà partir. Mais certains malades nous ont dit qu'ils se cacheraient sous leur lit pour rester. Le rassemblement de tous les malades risque d'être sportif... mais bien drôle !
 
Jean-Philippe Nolle
 
Photos : soirée festive de l'Hospitalité, Entretien avec l'archevêque et messe de l'hospitalité avec les pèlerins (© Kevin Cormillot et Mickaël Garreau)
 
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...