Notre Blog Actualités



Posté le 20 juin 2016 - Rubrique Evénements

Le Saint Père François vient d’annoncer la canonisation de la Bienheureuse Élisabeth de la Trinité,  le 16 octobre 2016 à Rome.

Quatre autres bienheureux seront aussi canonisés ce même jour : le martyr français Salomon Leclercq, l'évêque espagnol Manuel González García et les prêtres italiens Lodovico Pavoni et Alfonso Maria Fusco.

Qui était Elisabeth de la Trinité ?

Elisabeth de la Trinité, née Elisabeth Catez, en 1880, est très vite remarquée pour son amour de Dieu et pour son tempérament volontaire. Née dans une famille catholique, elle sera marquée par sa première Communion, sa rencontre avec Jésus. Très douée en piano (1er prix de conservatoire), elle choisit la voie du Carmel où elle entre à 21 ans. Elle témoigne beaucoup de son amour de la Trinité et de sa volonté de vivre pour Dieu à travers des prières, des lettres, des poésies, de l’écriture de son journal spirituel. Elle décède 5 ans plus tard, le 9 novembre 1906, à 26 ans, emportée par la maladie d’Addison. Ses écrits sont très vite diffusés, et traduits en plusieurs langues. « Ô mon Dieu, Trinité que j’adore » est l’un des plus connus, qui marque sa spiritualité, le contenu et le style de sa pensée théologique. Béatifiée le 25 novembre 1984 par Saint Jean-Paul II, elle sera canonisée le 16 octobre 2016 à Rome par le Pape François.

Deux miracles ont été reconnus !

Le premier miracle, obtenu par l’intercession d’Élisabeth, fut reconnu le 17 février 1984. Il s’agissait de la guérison de Dom Jean Chanut, moine de l’Abbaye de Cîteaux, alors Maître des novices. Agé de 31 ans en 1938, il était atteint de tuberculose des reins. La communauté de Cîteaux commença alors une neuvaine de prières se confiant à l’intercession de sœur Élisabeth.A la fin de cette neuvaine, Dom Jean Chanut fut guéri,les examens biologiques prouvant dès lors l’absence du bacille de Koch.

Le second miracle reconnu est celui vécu par une jeune femme belge, Marie-Paul Stevens, professeur de religion à Malmedy. Agée de 39 ans en 1997, elle est atteinte d’une maladie orpheline, le syndrome de Sjøgren, avec de multiples conséquences très handicapantes et toujours plus douloureuses. Elle-même ne demande pas à guérir mais décide d’aller à Flavignerot avant de mourir, pour remercier Élisabeth qu’elle aime et prie depuis son adolescence, car elle l’a tellement aidée dans sa maladie. Arrivée avec ses amis sur le parking du Carmel le 2 avril 2002, elle s’assied épuisée sur une pierre, et se lève soudain : « Je n’ai plus mal ! ». Les symptômes ont disparu.

Le diocèse de Dijon s’organise pour permettre à tous de prier avec Elisabeth

Le service des pèlerinages propose son aide aux personnes souhaitant assister à la cérémonie de canonisation à Rome le 16 octobre.

Il est possible de les contacter par mail : pelerinages.dijon@wanadoo.fr ou par téléphone : 03 80 63 14 65, et de visiter leur site internet http://pelerinages-dijon.cef.fr/

Le passage d’Elisabeth de la Trinité a aussi marqué les églises de Dijon : Saint-Michel où elle reçoit sa première Communion et où il est possible de se recueillir sur ses reliques, Notre-Dame où elle fait sa confirmation…

Des événements seront organisés à Dijon, vous serez alors informés par l’intermédiaire des médias du diocèse de Dijon (Eglise en Côte-d’Or, site internet du diocèse, newsletter, réseaux sociaux, RCF).

Visitez le site internet qui a été créé pour l'occasion : www.elisabeth-dijon.org 

 

ci-joint le dossier de presse téléchargeable en PDF

crédit photos : carmel de Flavignerot

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 juin 2016 - Rubrique Jeunes

Dans un mois, le 17 juillet, les jeunes adultes du diocèse de Dijon partiront en Pologne dans une démarche de pèlerinage.

Des pèlerins des quatre coins du monde y sont attendus pour approfondir leur foi, partager et célébrer le Christ à travers des offices, des enseignements, des rencontres. Cette année plus de 560 000 personnes sont déjà inscrites, provenant de 159 pays différents. Même si ces journées mondiales de la jeunesse ne durent qu’une semaine (du 25 au 31 juillet 2016), c’est une démarche qui se prépare toute l’année en aumônerie, lors de camps, de retraites, de rencontres… et ce dynamisme, cet élan dans la foi ne resteront pas en Pologne, mais les fruits de ce temps fort se verront aussi par la suite au retour des jeunes dans leurs différents diocèses. Les jeunes sont aussi l’Eglise d’aujourd’hui ! Ils sont énormément portés par toute la communauté qui s’associe à leur voyage par un soutien spirituel, organisationnel et financier. 

Les JMJ 2016 sont axées sur la miséricorde

Cette 31ème édition des JMJ a pour thème la miséricorde : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Matthieu 5, 7). La prière officielle des JMJ est guidée par la demande d’obtenir la grâce d’avoir une âme miséricordieuse, par l’intercession de la Sainte Vierge et de saint Jean-Paul II, le patron des JMJ :

« Dieu, Père miséricordieux, qui as révélé ton amour dans ton Fils Jésus-Christ, et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur, nous te confions aujourd’hui le destin du monde et de chaque homme. Nous te confions en particulier les jeunes de toutes les langues, peuples et nations. Guide-les et protège-les le long des sentiers périlleux de la vie et donne-leur la grâce de récolter de nombreux fruits de l’expérience de la Journée mondiale de la jeunesse de Cracovie.

Père Céleste, rends-nous témoins de ta miséricorde. Apprends-nous à annoncer la foi aux hésitants, l’espérance aux découragés, l’amour aux indifférents, le pardon à ceux qui ont fait du mal et la joie aux malheureux. Fais que l’étincelle de l’amour miséricordieux que tu as allumée en nous devienne un feu qui transforme les cœurs et renouvelle la face de la terre.

Marie, Mère de Miséricorde, prie pour nous. Saint Jean-Paul II, prie pour nous ».

Vous pouvez écouter ici l’hymne officiel des JMJ : « Heureux les miséricordieux »

 

Le programme complet du groupe partant aux JMJ 2016 avec le diocèse de Dijon

Ce voyage se déroulera en trois temps.
Tout d’abord, les jeunes sont appelés à se préparer en cheminant sur « les pas de saint Jean-Paul II » du 17 au 20 juillet. Le lundi 18, ils seront à Wadowice, sa ville natale, puis ils partiront dans les montagnes des Tatras pour arriver ensuite au sanctuaire marial de Czestochowa le mercredi 20.

Du 21 au 25 juillet, ils vivront des journées en diocèse. C’est-à-dire qu’ils seront accueillis sur trois paroisses du diocèse de Tarnow, dans des familles polonaises. Réparti en chapitres, le groupe se retrouvera quotidiennement pour des temps de réflexion, prière et partage.

Le 26 juillet, ce sera l’arrivée à Cracovie pour une semaine, avec la messe d’ouverture, des catéchèses, la cérémonie d’accueil du Pape, le chemin de Croix, la messe finale…

Les thèmes abordés lors des catéchèses seront :

  • Mercredi « C’est le temps de la miséricorde ! »
  • Jeudi « Se laisser toucher par la miséricorde du Christ »
  • Vendredi « Seigneur, fais de moi un instrument de ta miséricorde ! »

 

Nous pouvons prier pour eux, et leur demander qu’ils portent nos prières.

Vous pourrez suivre le pèlerinage depuis le site du diocèse et via la page Facebook dédiée aux JMJ.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 16 juin 2016 - Rubrique Culture et patrimoine

La Maison Diocésaine de Dijon située au 9bis boulevard Voltaire à Dijon, à quelques minutes du centre-ville, se renouvelle sans cesse afin d’apporter plus de confort aux résidents et autres usagers qu’ils soient particuliers ou professionnels.

Un bâtiment, une histoire

Ce bâtiment datant des années 1870 et qui appartient à l’Association Diocésaine vit depuis une année une importante phase de travaux : réfection de salles de réunion, de bureaux, de la chapelle, de chambres et studios ainsi que la modernisation des services proposés. Ces transformations s’inscrivent dans un processus de développement pour rendre le séjour toujours plus agréable dans ce lieu calme et paisible. De plus, le nouveau responsable de la Maison Diocésaine, Monsieur Thierry CAMUS, souhaite conduire ce développement avec toute l’équipe de salariés et de bénévoles.

Un lieu de vie

La Maison Diocésaine offre un cadre de vie pour les prêtres actifs ou retirés et qui continuent à rendre des services en paroisse. Elle propose également une maison de retraite (EHPAD) de 24 lits principalement destinée aux prêtres. Elle accueille aussi un foyer d’étudiants avec près de 50 chambres et studios qui peuvent ainsi bénéficier d’un cadre propice à la réussite scolaire et au développement personnel et spirituel.

Un lieu d’accueil

La maison diocésaine accueille plusieurs services du diocèse et mouvements qui y ont installé leurs bureaux et qui s’y réunissent tout au long de l’année, mais elle est aussi ouverte aux particuliers et aux professionnels. Il est en effet proposé dans ce cadre unique à Dijon la possibilité de louer l’une des 16 salles modernes et entièrement équipées pour des réunions, des formations et des rencontres diverses.

Il est aussi possible de louer les salles de restaurant d’une capacité de 192 couverts pour vos différentes rencontres familiales comme les baptêmes, communions, confirmations, anniversaires, cocktails ou vins d’honneur de mariage. 

Un nouveau site internet

La nouveauté de cette année est destinée aux particuliers désirant y déjeuner ou dîner entre amis ou entre collègues. Dans cette optique, l’association Le Neuf bis, qui assure la gestion des salles vient de se doter d’un tout nouveau site internet plus ergonomique, simple et facile à utiliser pour vous faciliter la tâche dans la recherche du lieu idéal pour votre événement à venir.

N’hésitez pas à visiter ce site pour plus d’informations sur les services proposés. Vous pourrez désormais réserver directement sur  www.le9bis.fr

A noter que la Maison Diocésaine est ouverte à tout le monde, tous les jours  de 8h à 19h, et pendant toute l’année. Lors de votre séjour, vous pourrez vous stationner facilement sur le grand parking sécurisé et vous pourrez également bénéficier de l’accès au parc privé de plus de 2 hectares, idéal pour vos photos de famille ou de mariage.

Plusieurs services et une seule adresse :  

9bis Boulevard Voltaire, 21000 Dijon

Tél : 03 80 63 14 63  / Fax : 03 80 63 14 64

www.le9bis.fr

 

Bertrand

Photos : © Bertrand

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 15 juin 2016 - Rubrique Jeunes

Tous les ans, la pastorale des jeunes se réunit pour établir un bilan des activités, pèlerinages et travaux réalisés pendant l’année auprès des jeunes ou par les jeunes. L’idée de cette réunion est aussi de se projeter dans l’année à venir : quels sont les événements marquants pour cette année 2016-2017 ? Quels ont été les beaux moments à renouveler ? De quoi sont demandeurs les jeunes ?

La Pastorale des Jeunes regroupe les mouvements, les écoles et services qui participent à la pastorale des collégiens, lycéens, étudiants et jeunes professionnels d’un diocèse.
Etaient donc réunis ce mardi 14 juin 2016 : des prêtres (dont le père Vincent Sauer, délégué épiscopal à la pastorale des jeunes, qui animait la rencontre), des APS (Animateurs en Pastorale Scolaire), des permanents d’aumônerie, des bénévoles auprès des jeunes, et des responsables de mouvements auprès des jeunes comme l’ACE par exemple.

Cette rencontre a débuté par le rappel de l’association du Service des Vocations et de la Pastorale des Jeunes qui sont rattachés à un même pôle.
Le père François Béal, délégué épiscopal pour les Vocations, a ainsi rappelé que les missions du Service des Vocations sont de sensibiliser les communautés, de prier et faire prier pour les vocations, et… d’accompagner les jeunes dans ce triptyque bien connu qu’est l’annonce, la célébration et le service. Bien sûr, il existera toujours des vocations tardives mais les jeunes restent les principaux concernés.  « Nombreux sont les groupes d’aumônerie où un enfant a déjà songé au moins une fois dans sa vie à devenir prêtre… » témoigne le père F.Béal, « il ne faut pas que ce soit un tabou, ce n’est pas parce que ça lui aura traversé l’esprit que ce jeune sera prêtre, et le fait d’en parler ensemble peut aussi révéler des vocations dans le cœur des autres ».

Les responsables de groupes de jeunes ou d’aumôneries ont ensuite pris la parole pour exposer des événements qui avaient marqué les cœurs. Retours sur :

  • « Le Festival de la Vie », relire un article sur cet événement : cliquez ici
  • « le pèlerinage à La Salette », relire un article sur cet événement : cliquez ici
  • « le pèlerinage des lycéens à Rome et Assise », visionner une vidéo : cliquez ici

La création d’un groupe MEJ a aussi été annoncée sur la paroisse Saint-Joseph à Dijon.

Ensuite, c’est le père Raphaël Clément qui s'est exprimé,au nom des jeunes adultes, pour détailler les actions réalisées dans le cadre de la démarche de pèlerinage qui sera organisée, cet été, autour des JMJ à Krakow en Pologne. Il a rappelé l’importance d’organiser un temps d’échange au retour de ces JMJ sur tout ce qui aura été vécu.

Enfin en parallèle de la préparation des événements à venir, ce sont les cahiers du catéchisme par tranches d’âge qui ont été demandés par les catéchistes. Ils attendent de nouveaux cahiers pour la rentrée.

Ce fut donc un partage enrichissant qui s’est terminé par l’Office des Complies ; un bel exemple du dynamisme et des efforts entrepris par tous les membres de la Pastorale au service des jeunes du diocèse.

 

 

Crédit Photos : Pastorale des Jeunes

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...