Notre Blog Actualités



Posté le 10 octobre 2016 - Rubrique Annonce de la foi

Le Chemin Néocatéchuménal propose un temps de prédication pour jeunes et adultes, une vraie opportunité pour redécouvrir la grâce de notre baptême. Il s’agit de deux rencontres hebdomadaires (les lundis et jeudis) d'environ 1h, pendant deux mois. Il s'agit d'une prédication qui nous interpelle sur le plan existentiel en lien avec notre vie de tous les jours : nos joies, nos angoisses, le sens profond de notre vie par rapport aux événements heureux ou malheureux qui nous arrivent, par rapport à la souffrance, à  l’injustice, et à la mort… Autant de questions qui trouveront une réponse durant ces soirées. 

Ces rencontres, animées par des couples et un prêtre, sont proposées à tous : baptisés et non-baptisés, jeunes et adultes, croyants et non-croyants.

Ce temps de prédication commencera aujourd’hui lundi 10 octobre, à 20h, à la chapelle catholique Saint-Vincent-de-Paul, au 17 ter rue de la Manutention à Dijon.

Bonne écoute.

Père Antoine Amigo

Jésus dit : « Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. » Jn 3,17

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 octobre 2016 - Rubrique Pèlerinage

48 pèlerins se sont retrouvés le 6 septembre 2016 au matin, Boulevard Voltaire à Dijon, pour se rendre à Rome par la via Francigena. Ils sont encadrés spirituellement par le Père José Mbiyanvanga, Curé de Seurre et par deux accompagnateurs de l’Association des Pèlerins de Compostelle et de Rome en Bourgogne-Franche-Comté.

23 pèlerins sont de Bourgogne, 17 de Franche-Comté, et 8 en provenance d’autres départements (Isère, Loire, Haute-Marne, Dordogne, Vaucluse, Ile de la Réunion). Ils vont effectuer chaque jour 12 à 15 km à pied et le reste de l’étape en car.
Ils vont passer à Lausanne, Saint-Maurice d’Agaune, au col du Grand Saint-Bernard (2 469 m), par la vallée d’Aoste, la plaîne du Pö, avec un arrêt à l’Abbaye Chiaravalle della Colomba, ils continuent par le col de Cise (1041 m), la traversée de la Toscane (San Miniato, San Gimignano et Sienne). Ils feront une escapade à Assise avant de se rendre à Rome qu’ils découvriront à pied en visitant les quatre basiliques majeures.

Ce périple allie recherche spirituelle (cette année, le père José a développé l’encyclique du Pape François Laudato si), découverte culturelle et effort physique. Le tout se fait à un rythme soutenu, en partage d’amitié et d’entraide entre tous les participants.

Témoignage : « vers l’acceptation de ma situation »

« Merci de m’avoir permis de partager avec vous ces 10 jours d’intense vie commune. Des liens se sont noués plus spécialement avec mes voisins  de car ou de chambre. Les marches ont été pour moi un temps de réflexion sur ma vie, sur ma vie de couple (mon épouse  est décédée récemment). De fait, elle était à tout instant à mes côtés et, mon Dieu, combien de fois je lui ai demandé de m’aider à mettre un pied devant l’autre. Je suis tombé dans la descente du Grand St Bernard… Mon égo en a souffert mais le groupe était là, tous se manifestaient par un encouragement, un petit mot, un sourire : quelle solidarité ! Le pèlerinage vous met à nu (je m’aperçois que je vous raconte ma vie, pourquoi ?) et on revient à l’essentiel. J’ai été content de rentrer chez moi et je vois les choses autrement. J’ai des flashs qui reviennent et qui me font revivre des moments du pèlerinage avec pour apothéose la visite de Rome et l’audience papale. Merci de m’avoir aidé à faire un pas de plus vers l’acceptation de ma situation. » (André)

Témoignage : « Jésus, j’ai confiance en toi »

« L’empathie que j’ai ressentie de tout le groupe, a plus d’une fois mouillé mes yeux ; merci à toutes et à tous. En escaladant les marches au milieu des vignes suisses, je me suis dit « que fais-tu ici ? » Des phrases sont venues en boucle à mon esprit «  Jésus, j’ai confiance en toi »

La suite du pèlerinage : un enchantement, un vrai bonheur.

Nous avons marché, nous avons bien prié, nous avons bien chanté merci, merci, merci. » (Paul)

Gilbert Pescayere

Photos © Gilbert Pescayere

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 octobre 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

« L'Aumônerie des Jeunes d'Auxonne est une association loi 1901 créée en 2000 et qui a pour principal objectif, explique Quentin Dematos, actuel président de l'association, d'aider les jeunes à réfléchir sur leur vie tout en cherchant à approfondir leur foi afin de devenir des chrétiens adultes réfléchis ».

Ce que nous proposons et vivons avec les jeunes

Aujourd'hui, ils sont une douzaine d'animateurs pour le canton d'Auxonne à se retrouver régulièrement à la Maison du Port où ils proposent aux jeunes (une quarantaine), de la cinquième à la terminale et plus pour ceux qui le souhaitent, « des rencontres mensuelles au cours desquelles un thème est étudié par l'intermédiaire de jeux, réflexion et prière ». L'Aumônerie propose également des week-ends en monastère, Acey, Cîteaux ou encore La Pierre qui Vire. Marie, secrétaire de l'association, explique que ces week-ends «permettent aux jeunes des moments de partage, de bonne humeur, de joie dans un cadre différent de leur quotidien. Ainsi cela leur permet de prendre part à la vie en communauté, ainsi que rencontrer des moines et partager des temps de parole et de prière avec eux». Grâce à l'Aumônerie, les jeunes du canton d'Auxonne ont également la chance de participer à des pèlerinages au-delà des limites de notre région puisqu'ils partent régulièrement à La Salette, Taizé, Rome-Assises ou les JMJ auxquelles cinq jeunes du canton ont participé cet été à Cracovie en Pologne.

Faire vivre son aumônerie

En marge de tous ces moments axés presque essentiellement sur l'apprentissage et l'approfondissement de la foi des jeunes, « l'Aumônerie, ajoute Donatien, organise également des sorties et manifestations un peu moins spirituelles telles que la participation à la foire d'Auxonne qui nous permet de récolter de l'argent pour financer les week-ends ou pèlerinages, ou tout du moins d'en réduire le coût. Nous proposons également tous les ans un repas, nous vendons du buis pour les Rameaux... » Et les autres d'ajouter en chœur, « il y a aussi les soirées jeux et nouveauté pour cette année, les soirées musique qui nous permettront d'apprendre et répéter les chants que nous pourrons chanter lors des eucharisties que l'Aumônerie animera. Il y a encore une sortie en fin d'année avant que chacun ne parte en vacances ».

Pour information : les inscriptions ne sont pas closes, pour les jeunes du canton qui souhaitent rejoindre l'Aumônerie des Jeunes d'Auxonne, contacter le 06.52.20.27.71 ou le sur le site de la paroisse rubrique ''Aumônerie''.

 

Cécile Robert

Photos : © Cécile Robert

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 05 octobre 2016 - Rubrique Vie du diocèse

Le vendredi 30 septembre l’ensemble des prêtres du diocèse étaient invités à se réunir afin de saluer et accueillir leurs confrères qui viennent servir notre diocèse. Ainsi plus d’une centaine des prêtres se sont rassemblés pour accueillir les huit confrères qui viennent de rejoindre notre diocèse.

C’est l’archevêque qui présidait cette rencontre en laissant à chaque arrivant l’occasion de présenter son parcours.

Le Père Bonaventure OFORI est prêtre du diocèse d’Atakme (Togo) : il est déjà venu dans différents diocèses de France pour servir durant les mois d’été. Il a choisi désormais de venir servir notre diocèse : nommé vicaire à la paroisse Dijon-Saint-Jean-XXIII, il réside au presbytère de l’église Sainte-Bernadette avec le P. Jérôme Richon.

Le Père Nicodème TOWANOU est prêtre du diocèse de Cotonou (Bénin). Nous connaissons les liens qui unissent notre diocèse avec celui de Cotonou puisque le première évêque de Cotonou fut Mgr Louis Parisot né à Brognon et ordonné évêque à la cathédrale de Dijon en 1935. Par la venue du P. Nicodème Towanou à Dijon, nous souhaitons resserrer les liens entre nos deux diocèses. Le Père Nicodème a été nommé vicaire à la paroisse Dijon-Saint-Bénigne.

Le Père Patrick GIRAUD est prêtre du diocèse de Belley-Ars et est membre de la Société Jean-Marie-Vianney. C’est à ce titre, suite au départ du P. Louis-Emmanuel Meyer,  qu’il a accepté de rejoindre la petite fraternité de Gevrey-Chambertin avec les Pères Louis de Raynal et Vincent Nguyen. Il est donc nommé vicaire des paroisses de Gevrey-Chambertin, Gilly-les-Cîteaux et l’Etang-Vergy.

Le Père Déo THOMAS a été ordonné prêtre le 13 août 2016 dans son diocèse de Tuticorin en Inde. En France depuis plusieurs années pour sa formation, il est déjà bien connu de certaines paroisses du diocèse puisqu’il a été en insertion pastorale à Pouilly-en-Auxois, Marsannay-la-Côte et Dijon-Notre-Dame. Il est désormais vicaire pour la paroisse de Beaune.

Le Père Bruno STEMLER est prêtre de la fraternité Saint-Pierre. Il est nommé chapelain de la communauté Ecclesia Dei qui se réunit à la Maison Natale de Saint Bernard. Venu pour succéder à l’abbé Xavier Garban, il arrive des Vosges où il était aumônier d’établissements scolaires.

Le Père Michel HAYES, originaire de Grande-Bretagne, est prêtre du diocèse de Fréjus-Toulon. Parvenu à l’âge de la retraite, il a choisi le village de Marigny-le-Cahouët pour se retirer tout en se mettant au service des paroisses qui feront sans doute appel à lui.

Le Père Peter WATTS est également originaire de Grande-Bretagne et prêtre du diocèse de Fréjus-Toulon. A la suite de quelques soucis de santé, afin de prendre une période de repos, il lui est accordé une année sabbatique qu’il vient passer lui aussi à Marigny-le-Cahouët auprès de Michel Hayes.

Cette rencontre des prêtres fut aussi l’occasion de présenter Phil SCHULZE DIECKHOFF, diacre de la communauté Saint-Martin. Originaire d’Aix-la-Chapelle, ordonné diacre en juin dernier, il vient de rejoindre la communauté de Dijon où il œuvre pour les paroisses Dijon-Saint-Bernard et Fontaine-les-Dijon ainsi que dans les établissements scolaires catholiques de la Rue de Talant.

A la suite de cette présentation, Mgr Minnerath a pu donner également des informations sur les séminaristes du diocèse avant de rejoindre la chapelle pour un temps de prière et enfin la salle à manger pour un temps sympathique de repas.

Bienvenue à ceux qui viennent ainsi servir notre diocèse. Qu’ils soient assurés de notre reconnaissance et notre prière.

 

Photos © Diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...