Notre Blog Actualités



Posté le 02 aot 2016 - Rubrique Vie du diocèse

Parmi les prêtres qui viennent servir notre diocèse au cours de cet été, le P. Benjamin ILBOUDO est sans doute l’un des plus jeunes. Il a 33 ans et il a été ordonné prêtre en 2012 pour le diocèse de Ouagadougou, la capitale et la plus grande ville du Burkina Faso. Originaire de Ouagadougou, c’est dans cette même ville qu’il a suivi toute sa formation.

Après son ordination, le Père Benjamin a été vicaire à la paroisse Notre-Dame du Rosaire de Kolobagna : et il est depuis 2015, avec deux autres prêtres, à Kombissiri, à environ 45 km de la capitale.

Depuis le 2 juillet, il participe à la vie des paroisses de Vitteaux et Précy-sous-Thil avec le Père Albert Zoungrana avec qui il peut partager volontiers tout ce qui peut le surprendre et le réjouir dans ce qu’il voit de la vie des paroisses françaises.

Sa première remarque note la différence entre l’indifférence de la rue et la chaleur de la vie paroissiale : « Dans la rue, on se croise sans se saluer, mais à la paroisse on sent une vraie chaleur humaine, on accorde de l’importance à l’étranger. » Sur les célébrations, il remarque volontiers que les églises ne sont pas aussi pleines que dans son pays, mais, dit-il, « il y a une réelle participation active des chrétiens dans les célébrations ».

Surpris par les funérailles en France.

Ce qui le surprend le plus, c’est l’accueil très large qui est fait pour les funérailles : « Alors que dans notre pays, on accueille dans l’église que les personnes décédées en situation régulière, ici, vous accueillez tout le monde. Chez nous, ceux qui ne sont pas en situation régulière bénéficient seulement d’une célébration avec la communauté locale, mais pas à l’église. »

Il remarque cependant que, en France, dans les célébrations de funérailles pour les chrétiens pratiquants, « on sent de l’espérance alors que les autres sont beaucoup plus inconsolables. »

C’est aussi la préparation des funérailles qui surprend le Père Benjamin : « J’aime beaucoup le temps qu’on prend pour préparer les obsèques car on prend le temps de s’asseoir avec la famille. »

Bonne découverte au Père Benjamin et un grand merci pour sa disponibilité et son esprit missionnaire.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 01 aot 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

Depuis la nouvelle terrifiante de l’assassinat du Père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray le mardi 26 juillet, ce sont tous les chrétiens qui ont tenu à se réunir pour prier pour celui qui est mort sous les coups des terroristes mais aussi pour tous ceux qui l’entouraient, ses paroissiens et toutes les victimes du terrorisme.

Comme l’archevêque de Dijon l’avait demandé dans son communiqué, chaque paroisse a prié au cours des diverses célébrations pour notre pays et la paix dans le monde. Mais vendredi 29 juillet, à l’occasion de la journée de jeûne et de prière suggérée par le président de la Conférence des évêques de France, plusieurs célébrations ont eu lieu dans les paroisses du diocèse.

Comme cela a été rapporté par la presse locale, à Saint-Jean-de-Losne, c’est un chemin de croix qui a été l’occasion de prier pour le prêtre assassiné et les victimes du terrorisme. A Bligny-sur-Ouche et à Pontailler, c’est une messe qui a été célébrée à cette même intention. A Chatillon-sur-Seine, c’est une messe suivie d’une procession qui a été organisée.

A Dijon, c’est l’église Saint-Michel qui était comble pour un temps émouvant de célébration de la messe à laquelle plusieurs prêtres mais aussi des élus de diverses municipalités de l’agglomération dijonnaise et des conseils communautaires ainsi que des parlementaires et des représentants du conseil départemental ont participé.

Le vicaire général qui présidait cette célébration a accueilli en rappelant que cet événement douloureux pour l’Eglise Catholique nous rend encore plus proches de tous ceux qui sont persécutés pour leur foi depuis plus longtemps, comme les chrétiens d’Orient, du Nigeria ou de tant d‘autres pays.

Dans son homélie, le Père Bernard Card a rappelé que « nous sommes venus demander au Seigneur la grâce de résister à la tentation de l’amalgame, de la colère, de la vengeance, tous ces poisons mortifères, qui empêchent la vie » et a invité à « être d’inlassables serviteurs de la paix, de la fraternité, de la solidarité, du dialogue et du partage. »

Au terme de la messe, malgré la tristesse, tous ont pu repartir en recevant la mission d’être toujours des artisans de paix.

 

Photos M.A. Trapet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 juillet 2016 - Rubrique Vie du diocèse

Le P. Patrice MEGNINOU est l’un des prêtres qui vient servir régulièrement une paroisse du diocèse durant l’été. Le P. Patrice nous est donc particulièrement bien connu puisque cela fait 12 ans qu’il assure presque chaque année un temps de remplacement à la paroisse Saint-Bernard de Dijon.

Prêtre du diocèse de Natitengo au Bénin depuis 1999, il a parfois servi aussi la paroisse de Gevrey-Chambertin et la paroisse de Saint Julien.

 

Aumônier d'hôpital au Bénin

Lorsqu’il est venu durant l’été 2014, le P. Patrice nous avait expliqué qu’il allait commencer une nouvelle mission. Après avoir été curé de paroisse dans son diocèse durant 13 ans, il allait commencer le ministère d’aumônier d’hôpital, en étant envoyé au service de l’hôpital Saint-Jean-De-Dieu de Tangieta. Cela fait deux ans qu’il exerce donc cette fonction qu’il apprécie tout particulièrement. D’ailleurs en 2015, le P. Patrice n’est pas venu à Dijon en raison d’une suspicion de fièvre Ebola dans son hôpital.

Mais cette année, c’est avec joie qu’il a retrouvé la paroisse Saint-Bernard, transformée en raison de la nouvelle organisation de la communauté des prêtres qui en a la charge : il a revu avec joie les familles qu’il connait bien et fait la connaissance de nombreuses nouvelles familles. Au cours de cet été, il réside au presbytère avec Don Claude-Noël Desjoyaux qui est au service de la paroisse de Fontaine-les-Dijon, et il assure comme chaque curé la célébration des messes, des funérailles, baptêmes, mariages et les permanences au secrétariat.

 

Une paroisse qui le réjouit

Il se réjouit de la grande participation des chrétiens à la vie paroissiale. Il trouve qu’une vraie proximité s’établit avec : celle-ci se manifeste par exemple par les nombreuses invitations qu’il reçoit. Il apprécie également que la paroisse soit organisatrice de soirées festives qui lui permettent de rencontrer les paroissiens dans un autre cadre.

Ce mois de juillet aura donc été très riche pour lui et dans quelques jours il repartira vers le Bénin avec beaucoup de bons souvenirs.

Alors, avant son départ, nous lui exprimons toute notre reconnaissance. Merci, Père Patrice

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 juillet 2016 - Rubrique Vie des Paroisses

Dans le cadre de la journée de Jeûne et de prière suggérée par les Evêques de France, la paroisse Saint-Michel de Dijon et le Pôle "Eglise et Société" du diocèse de Dijon nous invitent à prier au cours d'une messe pour le P. Jacques HAMEL, assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray, pour notre pays et la paix dans le monde.

Cette messe aura lieu

le vendredi 29 juillet à 18h30 
en l'église Saint-Michel de Dijon.

 

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...