Notre Blog Actualités



Posté le 30 mai 2011 - Rubrique lire, écouter, regarder

C’est un nouvel ouvrage d’un prêtre du diocèse de Dijon qui nous est proposé. Mais le genre littéraire de celui-ci est plutôt rare parmi les écrits des prêtres :

il s’agit d’un roman. Auteur de plusieurs livres sur Élisabeth de la Trinité, le curé de la paroisse B i e n h e u r e u x Jean XXIII de Dijon, nous offre ici le récit d’un voyage scolaire qui aurait pu être bien ordinaire mais qui, en raison d’événements qu’on laisse au lecteur le soin de découvrir, devient voyage initiatique dans la Grèce au temps de saint Paul.

Voyage dans le temps, voyage dans les Écritures, voyage dans les civilisations d’hier et d’aujourd’hui, ce roman nous ouvre au choc de la découverte de la force de la prédication de saint Paul aujourd’hui tout autant qu’hier. A la manière d’un roman historique – peut-être pourrait-on oser l ’ appellation « roman apostolique » ! – cet ouvrage écrit à l’intention des jeunes n’est pas qu’un récit de voyage mais une invitation à redécouvrir que Dieu parle dans tous les événements de la Vie.

Père Eric MILLOT

Patrick-Marie Févotte, Demain j’étais Éditions Elzévir, 2011

Retrouvez d'autres propositions de lecture dans EGLISE en CÔTE d'OR de juin - sortie ce jeudi.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 mai 2011 - Rubrique Pèlerinage

Une trentaine de gendarmes dijonnais, accomppagnés de leur aumônier, le diacre Philippe CHORIER-PICHON ont participé le week-end dernier au 53ème pèlerinage militaire international (PMI) à Lourdes, parmi plus de 12.000 soldats venus d'une trentaine de pays.

Le pèlerinage international est organisé par le diocèse aux armées, en France. Thème de cette année "Unis par le Père et une même prière !".

Mgr Luc Ravel, évêque aux Armées a appelé dans son homélie d'ouverture du pèlerinage "tous les hommes et toutes les sociétés (...), à faire sans tarder l’expérience de la liberté religieuse, chemin vers la paix !...la liberté religieuse, a-t-il précisé,  est une arme authentique de la paix … elle valorise et fait fructifier les qualités les plus intimes et les potentialités de la personne humaine capables de changer et rendre meilleur le monde".

Pour lire l'homélie de Mgr Luc Ravel : http://www.dioceseauxarmees.catholique.fr/diocese/pmi/639-homeliesravel.html
Benoît XVI a transmis un message invitant chacun à tourner son regard vers Marie « dans des moments de veille, de solitude et d’épreuves » à vivre parfois dans des opérations extérieures : http://www.dioceseauxarmees.catholique.fr/diocese/pmi/626-benediction.html

 


Le Diocèse aux Armées Françaises

 

  1. Pourquoi un diocèse aux armées?

 

a) Le militaire fait le choix de se mettre au service du pays, en dépassant ses intérêts personnels. Il doit se préparer à vivre des situations exceptionnelles qui le confrontent à la détresse extrême et à la mort. Cette spécificité est la principale raison d'être de l'aumônerie militaire. 

b) La vie quotidienne au sein de l'aumônerie appelle tous les militaires, civils de la Défense et leur famille, à créer une communauté fraternelle et apporte l'aide morale et spirituelle qui contribue à l'équilibre du combattant et à la cohésion du milieu. Cette action étroitement liée à l'institution militaire, s'exerce en relation avec le commandement dans le cadre du Diocèse aux armées françaises (D.A.F.).

c) L'aumônerie catholique des armées est présente au sein du ministère de la Défense. Sa base juridique est constituée par  une série de lois dont celle 8 juillet 1880. Ces textes précisent le droit fondamental pour chaque militaire de pratiquer sa religion et les responsabilités du commandement en matière d'exercice des cultes.

d) Devenu le 21 juillet 1986 diocèse aux armées françaises par Jean-Paul II en application de la constitution apostolique « spirituali militum curae ». La cathédrale du diocèse est St louis des Invalides à Paris.

 

     2.Un diocèse à part entière :

a) Un Évêque aux Armées Françaises : Monseigneur RAVEL, à ce titre, il participe à la conférence des évêques de France. Assisté d'un vicaire général et d'un adjoint par armée (terre,air, mer et gendarmerie)

b) des aumôniers (prêtres, diacres et laïcs)  répartis sur tout le territoire en fonction des effectifs. En Côte d'Or, deux aumôniers militaires sont présents :

  • l'aumônier Jean-Louis PORTAY, prètre,  en charge de la base aérienne 102 et du 511° Régiment du Train.
  • L'aumônier Philippe CHORIER-PICHON, diacre, en charge de la région de gendarmerie de Bourgogne et de l'école de Chaumont.

c) Une Cathédrale : Saint Louis des Invalides et un siège pour le diocèse : 20 bis rue Notre Dame des Champs, 75006 Paris

d) Un événement majeur annuel : le pélerinage militaire international  à Lourdes. En 2011, près de 13000 militaires et 37 nationalités étaient présentes. 32 baptêmes et 94 confirmations ont été célébrés à cette occasion. Par   ailleurs, le diocèse aux armées françaises sera présent d'un façon spécifique aux JMJ à Madrid.

e) le militaire et sa familles relèvent  donc du diocèse aux armées françaises. Le diocèse aux armées françaises possèdent ses propres registres comme les autres diocèses pour les différents sacrements. Ainsi en 2009, 1158 baptêmes et 252 mariages ont été célébrés par les aumôniers (prêtres et diacres) dans le diocèse. Par ailleurs, près de 426 mariages ont été préparés.

 

3 le rôle d'un aumônier militaire: Il n’a ni grade ni rang dans la hiérarchie militaire,

a) Un homme qui écoute et qui vit avec la communauté militaire dont il a la charge

b) Il partage avec eux les bons moments comme les évènements dramatiques.

c) Il agit évidemment en complémentarité avec le clergé local

d)il rassemble une communauté et l’anime, prie pour et avec elle,et célèbre les sacrements.

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur la plaquette ci-jointe.

Le Site internet : www.dioceseauxarmees.catholique.fr

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 mai 2011 - Rubrique Jeunes

Avec ses 22 traductions, la sortie du Youcat est un événement ecclésial international ! Il propose des réponses courtes et des approfondissements à plus de 500 questions, réparties en 4 grandes parties (« Ce que nous croyons », « La célébration des mystères chrétiens », « La vie dans le Christ » et « La prière chrétienne »). S'y ajoutent une centaine de définitions et des citations (Bible, papes, saints, écrivains...)


Couverture solaire, format pratique et maquette dynamique. Le Youcat est un catéchisme écrit pour et par les jeunes. Ce livre essentiel et original aidera les 18-30 ans à mettre des mots d'aujourd'hui sur leur expérience de foi ou leur recherche. En librairie le 27 mai 2011.

La genèse du Youcat

Sous la houlette du cardinal Christoph Schönbon,archevêque de Vienne, jeunes allemands et autrichiens, ont planché pendant deux camps d'été avec des prêtres, des théologiens, des professeurs de religion... et produit « une aide véritable pour approfondir leur foi ». Présenté à Rome, le Youcat (pour Youth Catechism) a enthousiasmé le pape Benoît XVI qui en a rédigé la préface.

Les jeunes qui participeront aux JMJ de Madrid (16-21 août 2011) le trouveront dans leur sac de pèlerin

 

http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/actualites/le-youcat-pour-et-par-les-jeunes-11912.html
 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 mai 2011 - Rubrique Ordination

Joseph-Diyas MARIADASAN, séminariste du diocèse de Tuticorin (Inde) en formation avec les séminaristes de Dijon, sera institué lecteur et acolyte le samedi 28 mai à 18 h à l'église de Marsannay La Côte par Mgr Minnerath, archevêque de Dijon.

Joseph-Diyas suit sa formation au séminaire d'Orléans.

 

Les ministères institués font partie des étapes sur le chemin qui conduit vers l’ordination d’un diacre ou d’un prêtre.

 

Les plus anciens parmi nous se rappellent peut-être qu’avant le concile Vatican II, pour ceux qui se préparaient à devenir prêtres, on parlait d’ « ordres mineurs » (portier, exorciste...). Le pape Paul VI a préféré conserver que deux de ces étapes mais en les détachant complètement du sacrement de l'ordre. Lectorat et acolytat sont désormais des ministères « institués ». Si en théorie, ils pourraient être conférés à des laïcs, on constate que jusqu’à présent, ils ne sont guères conférés qu'à des hommes se préparant au sacrement de l'ordre.

 

Celui qui est institué « lecteur » et « acolyte » reçoit, d’une manière reconnue et durable, la charge d’un service que bien des chrétiens peuvent rendre occasionnellement comme c’est le cas pour chacune de nos célébrations. Celui qui est institué lecteur et acolyte est alors appelé à  être le signe de l’importance de ce service dans l’Eglise.

 

Le lectorat ; le service de la Parole de Dieu.

Ce service peut se vivre sous de multiples formes : la méditation et l’étude de la Bible, la proclamation au cours des célébrations, dans le cadre de la catéchèse ou de l'initiation aux sacrements, l’évangélisation sous toutes ses formes.

Mais, pour pouvoir être un témoin fidèle de la Parole de Dieu autour de lui, le lecteur doit avant tout lire, connaître la Parole de Dieu et s'en nourrir quotidiennement. C’est ce que signifie le rite de l’institution lorsque l'évêque remet le livre de la Sainte Écriture en disant au candidat :

« Recevez le livre de la Sainte Écriture

et transmettez fidèlement la Parole de Dieu:

qu'elle s'enracine et fructifie dans le coeur des hommes.»

 

L’acolytat ;  le service de la prière communautaire et de l’Eucharistie.

La célébration de cette institution rappelle que ceux qui celui qui est institué acolyte est au service du corps du Christ à la fois dans l’Eglise et dans l’Eucharistie.

Avant de passer de ce monde à son Père, le Seigneur Jésus a confié le sacrement de son corps et de son sang à l'Église, comme source de sa construction et de son développement, et coeur de sa vie.

Bien sûr, l'acolyte n’est vraiment serviteur du Corps du Christ que s'il en vit lui-même. Il est donc appelé à grandir jour après jour dans la foi et la charité, à animer la prière de l’assemblée, y compris en distribuant l’eucharistie, à vivre au service de toute l’Eglise, peuple de Dieu, avec une attention toute particulière envers les pauvres et les malades.

L'acolytat est signifié par la remise au nouveau ministre d'une patène et d'un calice:

« Recevez ce pain et cette coupe de vin

pour la célébration de l'eucharistie,

et montrez-vous digne de servir la table du Seigneur et de l'Église.»

 

En participant à la célébration de l’institution au lectorat et à l’acolytat de Joseph-Diyas, nous sommes bien sûr appelés à prier pour que chaque baptisé soit un fidèle évangélisateur et serviteur de toute l’Eglise.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...