Notre Blog Actualités



Posté le 10 juin 2011 - Rubrique Culture et patrimoine

Les paroisses de Côte-d’Or et les services diocésains de Pastorale du Tourisme et des Loisirs et d’Art Sacré vous invitent à visiter le patrimoine religieux du département, églises, croix, calvaires, chapelles….

Monuments modestes ou célèbres, vieux de plusieurs siècles ou contemporains, ils témoignent de notre histoire.

Par ce patrimoine de pierre, vous approcherez la vie et la foi des générations qui l’ont bâti et de celles qui l’utilisent encore aujourd’hui.

Bonne route !

Ce dépliant, non exhaustif du patrimoine religieux dans le diocèse ( Il y a plus de 830 églises en Côte-d’Or), s’inscrit dans une collection qui s’enrichira progressivement à l’initiative des paroisses et de la PRTL.

 

Et aussi ; A Genlis, église Saint-Martin - en juillet et août, le mercredi de 14h30 à 18h00, visite de la Trinité (XVè S.) Paroisse 03 80 79 10 15

 

Diocèse de Dijon
Patrimoine religieux
 
Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL)
Tél. & Fax : 03 80 52 24 21
 
Commission Diocésaine d’Art Sacré (CDAS)
Association Art Sacré en Côte d’Or (AASCO)
Tél. 03 80 63 14 53
 


 

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 juin 2011 - Rubrique Carnet

Le Père Jean VAXIVIERE, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé le samedi 4 Juin 2011 dans sa 99ème année de vie et sa 72ème année de sacerdoce !

Ses obsèques présidées par Mgr Minnerathont été célébrées

le Jeudi 9 juin 2011 à 10 h à l’église Notre Dame de Beaune.

suivie de l' inhumation au cimetière de Beaune (21).

Nous l’accompagnons de notre prière.

P. Eric Millot.

 

 Lire l'homélie du Père Bernard CARD (PDF)

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 juin 2011 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Le mot « Pentecôte » vient d’un vocable grec ancien, pentèkostè,qui signifie « cinquantième (jour)». De fait, cette fête se célébrait le cinquantième jour après la Pâque. Son nom en hébreu est Shavouoth (fête des Semaines, Ex 34,22). La transposition en « Pentecôte » n’est pas du tout infidèle puisque la fête des Semaines désigne, selon la coutume hébraïque, une semaine de semaines, c’est-à-dire 7x7 jours (=49 jours) dont la fête de clôture tombait donc le 50ejour. Il s’agit d’une antique fête juive qui célébrait à l’origine la première moisson des blés. « Fête des Moissons » était d’ailleurs un autre nom de cette fête (Ex 23,16). C’était une fête joyeuse où l’on remerciait Dieu pour le don de la nature que représente une récolte en en offrant les prémisses. Au retour de l’Exil, cette fête a reçu une réinterprétation théologique en lien avec l’histoire du salut. Elle est devenue fête joyeuse du don de la Loi à Moïse au Sinaï. Le récit des Actes des Apôtres (Ac 2,1-11) nous fait passer à sa transposition chrétienne en lui donnant une signification nouvelle : la fête du don de l’Esprit Saint inaugurant le « temps de l’Église ». Certains effets de ce don par excellence observés chez les disciples du Christ sont les suivants : la peur fait place à la paix et à l’audace, l’unité du corps du Christ est réalisée à partir des membres différents et à travers des services multiples, les merveilles de Dieu sont chantées dans toutes les langues de la terre. Dès lors, on peut comprendre que l’Église, signe et moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité du genre humain (Lumen Gentium, n°1), est créée non par elle-même comme à Babel mais par l’Esprit Saint, non pour elle-même mais pour le monde.

Puisse l’Esprit Saint faire de nous des témoins du Ressuscité, même en plein cœur de l’été qui pointe déjà à l’horizon….

Constantin YATALA NSOMWE, Curé de Nolay

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 juin 2011 - Rubrique Mgr Roland MINNERATH

Le 4 juin 2006, en la solennité de la Pentecôte, Mgr Roland MINNERATH annonçait la mise en oeuvre du projet pastoral lancé 18 mois plus tôt à Noël 2004. 

Le but de ce projet était d' anticiper l'évolution du diocèse pour les dix prochaines années à venir afin de ne pas sombrer dans le pessimisme causé par des perspectives peu encourageantes ; chute du nombre de prêtres, de baptèmes, mariages... Une large consultation a été organisée, en 3 phases ;

  • Evaluation des forces et des faiblesses
  • Recensement des attentes et des besoins
  • Elaboration des propositions et orientations retenues comme prioritaires jusqu'à l'horizon 2015

Tout le monde a pu s'exprimer avec une grande liberté et 3 000 questionnaires ont été diffusés pour la première phase.

L'enquête a révélé une forte attente de sens. La conclusion de la deuxième synthèse en témoigne : « L'Église doit faire entendre sa voix pour dénoncer l'inacceptable. La société a besoin de repères en matière de morale, de justice, d'équité. À nous de rendre à notre Église un visage plus accueillant, en dépassant la méfiance de nos contemporains. L'Évangile met en lumière la vérité de l'Homme, mais il doit aussi avoir une parole pour ceux qui sont encore loin. »

Il est toujours d'actualité de s'y référer et les médias diocésains y reviendront en détail en septembre.

 

 
 
 
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...