Notre Blog Actualités



Posté le 12 janvier 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

En Côte d'Or, on connaît un certain nombre de confréries et dans quelques semaines nous aurons l’occasion de parler des confréries de St Vincent présentes principalement dans les villages qui produisent du vin.


Mais il en est une autre tout aussi traditionnelle et vivante : la confrérie de St Sébastien à Bligny-sur-Ouche. Tout au long de l’année, cette confrérie est présente auprès des plus pauvres et de tous ceux qui ont besoin d’aide.

Ce samedi 14 janvier, aura lieu le chapitre annuel de la confrérie de saint Sébastien.

Voici le déroulement :

9h45 : Chapitre solennel à l'hôtel de ville
11h : Grand-messe en l’église de Bligny Sur Ouche
16h30 : Vêpres chantées; investiture du nouveau bâtonnier au cours de la très ancienne cérémonie du "deposuit" (le plus ancien et le plus authentique rite de la confrérie).


Toutes les personnes qui le souhaitent sont invitées !

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 janvier 2012 - Rubrique Oecuménisme

A l'approche de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens (18-25 janvier), évoquée sur ce site il y a quelques jours, nous avons posé trois questions au Père Didier Gonneaud, curé de Notre-Dame de Dijon et délégué épiscopal à la pastorale oecuménique.




1) Quelles sont les communautés chrétiennes non catholiques en Côte d'Or ?


La communauté chrétienne la plus anciennement implantée en Cote d'Or (après l'Eglise catholique) est la paroisse réformée de Dijon, Beaune et Côte d'Or (Temple du Bd de Brosses). Dès les années 1970, les couples "mixtes" protestants-catholiques ont grandement contribué à concrétiser en Côte d'Or les relations œcuméniques. Cette paroisse réformée a des racines historiques profondes dans notre département, en particulier dans les régions d'Is-sur-Tille et de Beaune.

Depuis une trentaine d'années, les communautés rattachées à la "Réforme radicale" se sont multipliées, et l'Eglise catholique a des liens particuliers avec la communauté protestante évangélique de la Fontaine d'Ouche, ainsi qu'avec  celle du Tabernacle à Chenôve (Assemblée chrétienne du Plein Evangile). La plupart des grandes mouvances évangéliques ( notamment baptistes et pentecôtistes) sont représentées à Dijon : Assemblées de Dieu, Fédération évangélique missionnaire,...

Deux Eglises orthodoxes de tradition byzantine sont accueillies dans des lieux prêtés par le diocèse : une communauté rattachée au patriarcat serbe se retrouve à la chapelle saint François d'Assise, et plus recemment une communauté rattachée au patriarcat roumain se retrouve à la chapelle Saint-Jacques. Une communauté copte-orthodoxe (patriarcat d'Alexandrie) célèbre la liturgie dans la chapelle Saint-Jean le Théologien à la Maladière, boulevard Aristide Briand.

Membres de la Fédération protestante depuis quelques années, les Adventistes du septième jour sont eux aussi présents Bd de l'Université à Dijon.

 

2) Comment se vivent les activités oecuméniques tout au long de l'année ?


Deux moments particulièrement significatifs marquent chaque année : la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, et la célébration œcuménique du Vendredi-Saint. Mais, chaque mois, une lecture œcuménique de l'Evangile (actuellement, l'Evangile de saint Marc)  est proposée et rassemble des participants de plus en plus nombreux et motivés. Cela se passe au Temple et c'est annoncé sur le site diocésain ! Des membres des différentes églises (protestante, évangélique, baptiste, orthodoxe, adventiste, catholique) se relaient pour animer cette lecture.

Lorsque la date de Pâques est commune avec les chrétiens d'Orient, un rassemblement œcuménique a lieu le dimanche de Pâques au matin pour célébrer la Résurrection, place Wilson.

Il ya régulièrement des temps de prières œcuméniques, en particulier au Carmel de Flavignerot , et avec l'ACAT (Action de Chrétiens pour l'Abolition de la Torture).

Enfin, le carmel de saint-Rémy -les-Montbard (de rite byzantin) propose des rencontres particulièrement riches avec des chrétiens orientaux , surtout à l'occasion de la fête patronale de saint-Elie en juillet.



3) Quels sont les évènements marquants de cette semaine de prière pour l'unité des chrétiens en Côte d'Or en janvier 2012 ?


C'est une joie de constater qu'il y a de plus en plus d'initiatives prises en Côte d'Or. On trouvera dans la revue diocésaine Eglise en Côte d'Or, et dans le bulletin Chrétiens ensemble, la liste de toutes les manifestations prévues, successivement, à Is-sur-Tille, Beaune, Chatillon, Sombernon, Bèze, Précy, Vitteaux, Dijon, Saint-Rémy, Marsannay ainsi qu'à Chenôve. Il y a une vitalité locale de l'œcuménisme qui imprègne petit à petit la vie des communautés chrétiennes.

Je soulignerai surtout la conférence à deux voix programmée le 29 janvier à 15h00 dans les locaux de la paroisse sainte-Bernadette. Nous avons réussi à faire venir deux intervenants exceptionnels (le pasteur luthérien Jean Tartier et sœur Nathanaëlde l'abbaye bénédictine de Pradines) pour nous parler du dernier document du groupe des Dombes sur le Notre-Père "Vous donc, priez ainsi".

Enfin, à l'occasion de cette semaine, aura lieu le lancement d'une lettre (sans doute quadri-annuelle) d'information et de réflexion, rédigée par le Père Denis Erazmus, qui permettra à ceux qui le veulent de suivre l'actualité œcuménique.



Ci-dessous en PDF, un texte du Père Erazmus concernant cette semaine de prière pour l'unité des chrétiens.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 janvier 2012 - Rubrique Vie des Paroisses

Ce dimanche 8 janvier 2012, plusieurs paroisses du diocèse ouvraient la plupart de leurs églises, en ce jour de l'Epiphanie.

Les paroisses de Châtillon-sur-Seine, de Laignes, de Montigny-sur-Aube, de Sainte-Colombe-sur-Seine et de Pontailler-sur-Saône étaient concernées.

Dans chaque ville, dans chaque village, des personnes étaient présentes pour accueillir les fidèles venus visiter les églises et leurs crèches.

L'occasion de constater que dans chaque village, les habitants ont le souci de faire vivre leur église !



Ci-dessous, quelques crèches du Châtillonnais : 

1 - Châtillon-sur-Seine (Saint-Nicolas)
2 - Prusly-sur-Ource
3 - Channay
4 - Villotte-sur-Ource

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 janvier 2012 - Rubrique Vie du diocèse

A l'occasion de la Journée du Migrant et du Réfugié et de la Messe des Peuples, que nous célébrerons toutes les deux ce dimanche 15 janvier, découvrons un des services du diocèse : la pastorale des migrants.



La pastorale des migrants est une mission déléguée par l'archevêque. Il s'agit de relayer sur le terrain le souci d'accueillir et d'accompagner les migrants et étrangers. Ce ministère s'illustre dans plusieurs temps forts : la messe des peuples (chaque année en janvier), au cours de laquelle tous les étrangers se retrouvent autour de l'archevêque, les rassemblements provinciaux (que nous évoquerons plus tard) et la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié.


Pour cette dernière, le Pape a choisi comme thème « les migrants et la nouvelle évangélisation ». Pour le Père Marcel Luedi, délégué épiscopal à la pastorale des migrants et curé de la paroisse de Seurre, nous avons d'un côté le migrant, « d'une grande diversité, qui est une personne porteuse de témoignage, d'espoir, de Foi. Mais il y a également une attente. Ces gens sont riches d'une histoire, de projets, d'autres traditions religieuses. L'Esprit Saint y est aussi à l'oeuvre ».
D'autre part, il y a la nouvelle évangélisation : « l'Eglise doit tenir compte sans cesse des situations historiques nouvelles afin de rendre cette rencontre toujours plus actuelle. La Parole de Dieu n'est pas intemporelle ».

Cette journée est donc une mise en route, une invitation de l'Eglise à aller à la rencontre de ce travail de l'Esprit qui est à l'oeuvre.

Le Père Luedi nous éclaire un peu plus sur la vocation originelle de la pastorale des migrants : « Ce que le pape demande, c'est que les diocèses intéressés puissent prévoir une animation et un accueil adaptés à tous les frères et soeurs qui viennent d'ailleurs. Pour qu'à leur tour, touchés par la Bonne Nouvelle, ils puissent devenir eux-mêmes porteurs et messagers de cette Parole ».
« Ce sont souvent des populations fragiles » nous confie le clerc. « Elles requièrent des services, l'aide des autres. Le service de la pastorale des migrants donne un visage à cette solidarité pour les frères dans le besoin ».

Un autre temps fort, que nous avons évoqué plus haut, est marqué par les rassemblements provinciaux. Un rassemblement a lieu tous les 2 ans en général, dans l'un des diocèses d'une même province. Ils permettent aux différentes communautés de migrants de la province de se réunir autour de leurs évêques de Bourgogne, avec leurs aumôniers et autres personnes impliquées dans ladite pastorale.
La dernière s'est déroulée à Nevers en 2009. La prochaine aura lieu cette année dans le diocèse d'Autun-Chalon-Macon.

Au Père Luedi d'ajouter : « Notre travail est de faire en sorte que les migrants s'intègrent dans les paroisses et qu'ils se retrouvent aussi en communauté. Si on manque cette intégration, on risque de plonger dans le communautarisme ».

Pour conclure, le curé de Seurre ajoute que l'un des points sur lesquels l'archevêque insiste est le travail avec les différents mouvements, dans le but de développer des partenariats (avec le catéchuménat, le Secours Catholique, le CCFD, SOS refoulement, la CIMADE...).
« Ces différents mouvements nous aident à trouver des solutions aux besoins que peuvent rencontrer les migrants » (logement, vêtements, démarches administratives, recherche d'emploi...), précise-t-il.

Que ce dimanche 15 janvier, Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, soit l'occasion pour nous de porter une attention particulière à ces hommes, femmes et enfants. Que nous soyons le « visage de cette solidarité dont nos frères ont besoin » !





Ci-dessous : le Père Marcel Luedi, délégué épiscopal à la pastorale des migrants

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...