Notre Blog Actualités



Posté le 01 dcembre 2011 - Rubrique Jeunes

Les collégiens des classes de 4è et 3è des établissements scolaires privés ou publics avaient rendez-vous ce dernier dimanche de novembre à Sombernon.


Réunis autour du thème de la solidarité, près de 200 jeunes étaient présents.

La journée, organisée par la Pastorale des Jeunes (et qui se tient tous les deux ans, le premier dimanche de l'Avent), a débuté par différents ateliers. Les jeunes ont notamment pu réfléchir sur leurs formes d'engagement ou sur les choix qu'ils avaient à poser dans leur vie, mais également écouter des témoins (deux volontaires du Secours Catholique venus partager leur action, ainsi que Céline Ducable, qui a vécu plusieurs années en Equateur pour l'animation d'un projet de promotion féminine) ou encore observer un autre style de prière, les danses d'Israël grâce à un couple venu pour l'occasion.

Après un repas bien mérité, les collégiens ont écouté le témoignage du Père Luc Lalire, de retour d'Uruguay.

Enfin, une messe de clotûre avait lieu en milieu d'après-midi. Une quinzaine de prêtres entouraient Mgr Minnerath, tout juste revenu de son séjour à Rome.

Après un mot d'accueil de Rémi Garrot, maire de Sombernon, la cérémonie débuta dans la Salle Polyvalente de la commune.

Après la lecture de l'Evangile, l'Archevêque a encouragé les jeunes « à veiller ». Puis, leur à proposer de se remettre en question : « Avez-vous rencontrer le Christ personnellement ? Ou est-ce que c'est quelqu'un dont vous avez entendu parler au catéchisme ?  C'est pourtant cette rencontre qui va faire que vous soyiez heureux. Il faut l'accueillir comme un don. Veillez... ».
Mgr Minnerath a également invité les collégiens à faire attention à notre environnement quotidien : « Aujourd'hui, nous sommes formatés par les médias, Internet, qui provoquent des comportements, des échelles de valeur. Croyez-vous qu'il est facile d'attendre le Christ qui vient ? Se séparer de ses chères habitudes ? Aujourd'hui, c'est peut-être plus difficile qu'à d'autres époques. Puis-je être heureux, trouver ce que je cherche ? Ou je préfère me laisser manipuler ? Demandez-vous si vous êtes vraiment libre dans les choix que vous faites. Est-ce que je suis libre ou est-ce que je suis le mouvement ?  Veillez à rester libre. Veillez à trouver les amis qui vous y aideront ».

Enfin, l'Archevêque a préconisé aux jeunes la recherche du service : « Recherchez ce qui fait l'unité, le respect des autres, comment faire de sa vie un service. Détestez le repli sur soi, l'oubli de l'autre. Aujourd'hui, nous avons besoin de vrais témoins. Des gens qui ont vraiment rencontré Jésus. Quand on l'a rencontré, on ne le quitte plus. Ouvrez-vos coeurs à Jésus, et demandez toujours à le connaître mieux... ».

A la fin de la célébration, les jeunes ont quitté groupe par groupe Sombernon pour rentrer dans leurs communes respectives. Bien fatigués par cette belle journée, mais des souvenirs plein la tête, assurément.

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Chevalier Florence
Le 09 dcembre 2011 à 11H18
Bravo et merci pour ce bel article.


Posté le 30 novembre 2011 - Rubrique Evénements

La Bibliothèque diocésaine organise sa brade-livres de Noël ces vendredi et samedi 2 et 3 décembre !


Vendredi de 14h à 18h

Samedi de 9h30 à 18h


Maison diocésaine, 9 bd Voltaire    21 000 DIJON






Grand choix de livres profanes et religieux, avec des prix attractifs !


Dans ce cadre, une exposition sur la BD "l'abbé" d'Edmond Baudoin, ayant pour thème l'abbé Pierre, sera présentée (voir PDF ci-joint).

Prix unique de la BD : 13€.



Venez nombreux !



Bibliothèque diocésaine
Tél: 03 80 63 14 78
E-mail : bib.diocese21@wanadoo.fr

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 novembre 2011 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Plusieurs centaines de gendarmes, en activité ou retirés, ont assisté vendredi à la messe de sainte Geneviève, en la cathédrale Saint-Bénigne.

Patronne de la gendarmerie depuis tout juste 50 ans, le culte de sainte Geneviève est toujours très important dans la Gendarmerie Nationale.

Une présentation de la vie de la sainte (423-512) a eu lieu par l'aumônier des gendarmes de la région Bourgogne, Philippe Chorier-Pichon, et les lectures ont été prononcées par des membres de la Gendarmerie. Le Père Eric Millot, qui présidait la cérémonie en l'absence de Mgr Minnerath en séjour à Rome, a ensuite prononcé l'homélie.

Le vicaire général a comparé l'attitude du Bon Samaritain, au coeur de l'évangile du jour, avec la profession de gendarme : « Comme le Bon Samaritain, vous avez à vous pencher sur les détresses, la pauvreté. Vous êtes ancrés à partager la souffrance, ce qui fait la beauté de votre mission ».

Puis, après avoir invité l'assemblée à « prendre le temps d'avoir du recul sur nos missions », le Père Millot a appelé à « faire de cette célébration un temps de prière pour nous tous. Que nous soyons témoins de la présence de Dieu et de son amour inconditionnel ».

Puis, s'adressant à la sainte patronne de la Gendarmerie : « Sainte Geneviève, aidez-nous à aimer notre prochain comme nous-mêmes. Sainte Geneviève, remplissez-nous de votre espérance ».

La prière universelle a été l'occasion de prier spécialement pour les militaires en Opérations Extérieures ou ceux qui vont y partir, pour les maris et femmes contraints de supporter l'absence de leur conjoint à cause de leur travail, mais également pour les gendarmes tués dans l'exercie de leur fonction.

Et alors que les étendards s'éloignaient vers la sortie de Saint-Bénigne, la cérémonie s'achevait par un air qui ne sera pas passé inaperçu en ce jour : « Heureux celui qui fait régner la paix »...

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 novembre 2011 - Rubrique lire, écouter, regarder

Ce lundi 28 novembre à 13h sera diffusée une émission sur France 3 Bourgogne en direct de Chamblanc  sur la Bienheureuse Anne-Marie Javouhey, et son action en faveur de l'abolition de l'esclavage.


http://franche-comte.france3.fr/evenement/ca-manque-pas-d-air/index-fr.php?section=emission&date=2011-11-28



Première étape en Bourgogne, à Chamblanc en Côte d'Or, là ou a vécu Anne-Marie Javouhey, qui, au 19ème siècle, oeuvra pour l'indépendance des esclaves à Mana, en Guyane.

La commune de Chamblanc, ainsi que celles de Jallanges et de Seurre sont désormais la 5ème étape de la Route des Abolitions et des Droits de l'Homme, reconnue par l'UNESCO.

Elle abrite le lycée Anne-Marie Javouhey, sous tutelle de la Congrégation des Sœurs de saint Joseph, institution fondée par A.M.Javouhey.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...