Notre Blog Actualités



Posté le 01 fvrier 2012 - Rubrique Evénements

Les medias en ont peu parlé. Mais c’est pourtant par des célébrations eucharistiques que la fête de la St Vincent Tournante 2012 a commencé le samedi 28 janvier.

Comme c’est toute la côte de Dijon à Beaune en passant par Nuits-Saint-Georges qui organisait cette St Vincent Tournante des climats, ce sont deux messes qui ont été célébrées : l’une à la cathédrale St Bénigne de Dijon présidée par l’archevêque et chantée par la maîtrise, l’autre à la collégiale Notre-Dame de Beaune présidée par le vicaire général, accompagné des curés de Beaune et de Nuits-Saint-Georges, ainsi que de l’ensemble des prêtres du doyenné. En chaque église, la longue et ô combien impressionnante procession des statues des saints de chaque société St Vincent des différents villages manifestait la présence de tous les communes de la Côte. Même les personnes qui n’avaient pas pu entrer dans les églises étaient ainsi représentées et leur travail de toute l’année rendu présent en cette célébration.

A la cathédrale, Mgr Minnerath a rappelé dans son homélie que la culture de la vigne, c’est plus que la production du vin : c’est un symbole qui fait la jonction entre le travail et la vie : "Nous avons, dans ce monde, besoin de retrouver le sens de notre destinée, de puiser ces racines-là, celles de la vigne et du travail de la vigne (...) La célébration de la vigne nous montre l'horizon infini du sens". Aussi la révélation de Dieu utilise l’image de la vigne pour dire la relation que les hommes ont avec le Christ :  "Je suis la Vigne" dit Jésus dans l’Evangile qui a été proclamé.

A Beaune, l’office chanté par la chorale paroissiale et accompagnée à l’orgue par Michel Tissier et Henri Jeantils a été l’occasion d’un appel à rendre grâce pour la création et particulièrement pour ces climats de Bourgogne confiés aux hommes.

Tous les participants de ces célébrations ont ainsi pu reprendre conscience que la fête de St Vincent était aussi l’occasion de se tourner vers Dieu. Sociétés d’entraide, les sociétés de St Vincent peuvent être aussi le lieu de la réflexion chrétienne et de l’approfondissement de la foi.

A l’issue de ces célébrations, la procession des statues de saints avançait comme une invitation à aller témoigner de la Parole de Dieu reçue dans chacune des villes fêtant cette "St Vincent des climats" et qui se réjouissait de présenter les meilleurs produits de la vigne.

 


Photos : Marie-Dominique Trapet (St-Bénigne)
              Gilles Brebant (Beaune)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 31 janvier 2012 - Rubrique Oecuménisme

La semaine mondiale de prière pour l’Unité des Chrétiens, du 18 au 25 janvier,  proposait cette année, chaque jour, à la méditation, des textes bibliques  sur un thème tiré de la première épître aux Corinthiens : « Tous, nous serons transformés par la victoire de Notre Seigneur Jésus Christ ».  C’était une invitation à se laisser guider et convertir par le Seigneur lancée à tous les chrétiens, de toute tradition, de toute confession.

 

            A Dijon les temps de rencontres ont débuté avec une veillée préparée par l’ACAT, association chrétienne bien connue pour son engagement auprès des prisonniers et son soutien aux victimes de la torture. Mais on ignore parfois qu’il s’agit d’un mouvement œcuménique, dès son origine !  Cela fut redécouvert dans cette soirée au temple réformé, le 17 janvier, en particulier par  la lecture de la parabole du bon Samaritain. La prière d’intercession était nourrie par le souci de tous ceux qui souffrent injustement, notamment les chrétiens persécutés pour leur foi, comme Asia Bibi, au Pakistan et le pasteur Youcef Nadarkhani, en Iran, intentions particulièrement portées par l’ACAT.

 

            A Is-sur-Tille, le mercredi 18 janvier, environ  40 Adventistes,  Catholiques, Protestants évangéliques, Protestants réformés  se sont retrouvés pour réfléchir autour du thème de l’année  « Tous, nous serons  transformés … par la victoire de notre Seigneur Jésus-Christ. », grâce à trois exposés successifs :

«  La Résurrection, ma résurrection »  par Dominique Viaux de Eglise réformée

« Le vêtement, revêtir le Christ » par le Père Lamblot curé de la paroisse d’Is sur-Tille

« Le jugement et le Retour du Christ »  par Richard Presles pasteur de l’Eglise Adventiste Dijon

            Puis trois groupes de partage autour des trois intervenants.

Après avoir chanté, et prié ensemble, le Notre Père fut éclairé par la méditation du groupe des Dombes. Soirée sympathique, priante et instructive !

 

            Le vendredi 20 janvier, rencontres  œcuméniques entre catholiques et évangéliques à Chatillon sur Seine, età Sombernon , avec un temps de méditation biblique. Accueillis dans la salle paroissiale par le père Grosjean, curé de Sombernon, les participants ont été invités à lire en petits groupes trois textes insistant sur l’unité des disciples voulue par Dieu : le psaume 133, évoquant la bénédiction divine répandue sur les frères qui s’aiment, la prière de Jésus, après la Cène, et la 1ère épître de Paul aux Corinthiens, qui les exhorte à laisser leurs querelles. Merci à Stephen March, théologien anglais installé avec son épouse à Villy en Auxois, d’avoir fait vivre à tous, par son questionnement et sa synthèse, une belle expérience de partage fraternel !

A Beaune, cette même soirée, une nouveauté : la rencontre, au temple, devenue traditionnelle entre catholiques et réformés, s’est élargie à l’église évangélique « France pour Christ ». La prédication du père Card, curé de Beaune, fut très appréciée. L’accompagnement musical  fut assuré par l’orgue et au saxo. L’assemblée partagea le pain azyme. La rencontre fut suivie d’un temps convivial pour faire plus ample connaissance .

 

        

 

 

            Le dimanche 22 janvier, pour la célébration du culte, au temple, le pasteur Guilhen Antier, madame Tina Andriamaly , présidente du Conseil presbytéral, et le pasteur malgache accueillaient   au nom de la paroisse réformée les chrétiens dijonnais, notamment les catholiques de la paroisse Bienheureux Jean XXIII,avec laquelle ils échangent, pour une cérémonie lumineuse et priante . La beauté de la musique d’orgue et les chants de la chorale Gospel ont souligné la joie de la bonne nouvelle annoncée par Jésus au début de l’évangile de Saint Marc : «  Le royaume de Dieu s’est approché de nous ». Ce fut le thème développé par la prédication du père Févotte : désormais, « les temps sont accomplis », la vie n’est pas qu’une succession chronologique, mais le temps où Dieu fait grâce, et les chrétiens se tiennent dans une position particulière dans le monde, un peu en marge, au-delà de l’éphémère.

L’assemblée, nombreuse et variée, a prolongé l’union dans la prière par un temps de partage amical autour d’un apéritif.

 

            Le rendez-vous des chrétiens de l’Auxois –Morvan était cette année à l’église de Précy-sous-Thil,  en plein après- midi, le dimanche 22 janvier. Le père Theuret, administrateur de la paroisse, fit en introduction un bref historique du mouvement œcuménique, puis la célébration fut présidée et animée conjointement par le père Maurice Thirault, curé de Semur, madame Porteret, de l’Eglise Réformée, et le père Nicolas Soldatenkoff, archiprêtre de l’Eglise orthodoxe russe du patriarcat de Moscou, en résidence à Semur. Le thème d’année, la victoire de la Résurrection, était celui de la célébration ; il fut illustré particulièrement par la prière d’intercession, pendant laquelle l’assemblée fit reverdir un arbre mort, et  resplendir , avec des lumignons, l’emblème de l’Eglise universelle figurée par une barque surmontée d’une croix.

 

           

            Très belle journée œcuménique, le dimanche 29 janvier,  pour la clôture de la Semaine de l’Unité dijonnaise : environ  650 personnes à la messe, à la crypte de sainte Bernadette, où catholiques et réformés ont pu entendre l’exhortation du pasteur G.Antier, dans son commentaire de l’évangile du jour, (St Marc I, 21-28), à se libérer de l’esprit mauvais, qui croit tout savoir sur Dieu et s’enferme dans ses peurs, pour s’ouvrir à la parole du Christ, dans son autorité vivifiante.

L’accueil mutuel se poursuivit avec l’apéritif, offert à tous, le repas partagé, et la conférence de l’après-midi, qui regroupa plus de 150 personnes.

La présentation de l’ouvrage « Vous donc, priez ainsi », consacré au Notre Père, itinéraire pour la conversion des Eglises,  fut l’occasion de redécouvrir avec le pasteur luthérien Jean Tartier, co-président du groupe des Dombes, le travail de réconciliation mené depuis 1937 par les 40 théologiens réformés et catholiques, et avec sœur Nathanaël, de l’abbaye de Pradines, qui les accueille depuis 1998, la tradition d’ouverture œcuménique des sœurs bénédictines. La partie historique  du travail permet de vérifier la place centrale de la prière du Christ depuis les pères de l’Eglise, dans la préparation au baptême, la liturgie, la catéchèse et la vie monastique jusqu’aux écrits des théologiens, Thomas d’Aquin et Ignace de Loyola, comme Martin Luther ou Jean Calvin. Malheureusement la séparation des Réformés et  des Catholiques a entraîné ensuite la réduction de cette prière au seul horizon confessionnel.

Aujourd’hui où nous pouvons de nouveau  la redire ensemble, il est temps de prier pour vivre en frères du même Père, révélé en Jésus Christ, et accomplir sa volonté d’amour, entre nous, vers l’unité des Eglises, et dans le monde, au service commun du prochain.

 

 

                                                                                                                                                           Maguy Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 janvier 2012 - Rubrique Jeunes

Le grand rassemblement Ecclesia Campus devrait rassembler 2500 étudiants de toute la France à Rennes, ce week-end (4-5 février).

Au programme : conférences, veillées, célébrations, moments de partage, moments festifs…

Le thème du rassemblement a été emprunté à l'Evangile de Jean « Que tous soient un » (Jean, 17, 21). Il s'organise autour de quatre dimensions : formation, prière, rencontres, fête. Les étudiants pourront écouter de grands témoins engagés dans l'Eglise et la société dans le cadre d'ateliers et de conférences. Une messe sera célébrée chaque jour (cérémonies présidées notamment par Mgr d’Ornellas et par le cardinal Barbarin). Un espace Ecoute-Vocations-Confession est également prévu.


Et nos jeunes Dijonnais, dans tout cela ?


Ils seront 24 à partir (dont le Père Raphaël Clément, aumônier des étudiants) dans un bus qui accueille également les étudiants de Besançon, Belfort et Mulhouse.

L'aumônerie de Dijon animera un atelier sur place, dont le thème est une initiation au Concile Vatican II :  "Vatican II pour les nuls".

Il a été fait en sorte que chaque jeune souhaitant participer à cet évènement puisse le faire. Ainsi, le prix du voyage pour chacun a été très réduit. Afin de financer ce projet et d’autres qui interviendront tout au long de l’année, des actions seront menées.
Prochain rendez-vous de soutien : un repas, qui aura lieu le samedi 18 février au soir, dont les bénéfices serviront à financer ces activités (ci-joint, en PDF, un bulletin d’inscription).

Nous souhaitons évidemment un très bon voyage aux jeunes du diocèse, qu’ils reviennent plein d’énergie et d’espérance pour aller évangéliser le monde !

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 janvier 2012 - Rubrique lire, écouter, regarder

En décembre dernier a ouvert le site internet www.aiderpretres.fr, qui vous offre de nombreuses opportunités. Parmi celles-ci, ce site vous propose de :
 

  • Contribuer à mieux faire saisir le sens de la Messe, expliquer les offrandes de messe et proposer aux internautes de faire un don
     
  • Proposer un approfondissement spirituel par des catéchèses, entrer ainsi dans le mystère célébré et la prière,
     
  • Aider les Paroisses et Diocèses dans la préparation de la liturgie : apprentissage de chants en ligne et repères sur les différents temps de l’année liturgique.

     

L'Oeuvre de Soutien aide les prêtres de l'Eglise catholique pour : demander une messe, télécharger des chants liturgiques, mieux connaître la liturgie ou les gestes des servants d'autel, préparer une eucharistie, apprendre des chants en ligne sans connaître le solfège… et bien d’autres services pour soutenir vos paroisses.

De nombreuses rubriques et outils sont à découvrir ! N'hésitez pas à y faire un tour...


Rendez-vous sur : http://www.aiderpretres.fr/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...