Notre Blog Actualités



Posté le 10 janvier 2012 - Rubrique Vie des Paroisses

Ce dimanche 8 janvier 2012, plusieurs paroisses du diocèse ouvraient la plupart de leurs églises, en ce jour de l'Epiphanie.

Les paroisses de Châtillon-sur-Seine, de Laignes, de Montigny-sur-Aube, de Sainte-Colombe-sur-Seine et de Pontailler-sur-Saône étaient concernées.

Dans chaque ville, dans chaque village, des personnes étaient présentes pour accueillir les fidèles venus visiter les églises et leurs crèches.

L'occasion de constater que dans chaque village, les habitants ont le souci de faire vivre leur église !



Ci-dessous, quelques crèches du Châtillonnais : 

1 - Châtillon-sur-Seine (Saint-Nicolas)
2 - Prusly-sur-Ource
3 - Channay
4 - Villotte-sur-Ource

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 janvier 2012 - Rubrique Vie du diocèse

A l'occasion de la Journée du Migrant et du Réfugié et de la Messe des Peuples, que nous célébrerons toutes les deux ce dimanche 15 janvier, découvrons un des services du diocèse : la pastorale des migrants.



La pastorale des migrants est une mission déléguée par l'archevêque. Il s'agit de relayer sur le terrain le souci d'accueillir et d'accompagner les migrants et étrangers. Ce ministère s'illustre dans plusieurs temps forts : la messe des peuples (chaque année en janvier), au cours de laquelle tous les étrangers se retrouvent autour de l'archevêque, les rassemblements provinciaux (que nous évoquerons plus tard) et la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié.


Pour cette dernière, le Pape a choisi comme thème « les migrants et la nouvelle évangélisation ». Pour le Père Marcel Luedi, délégué épiscopal à la pastorale des migrants et curé de la paroisse de Seurre, nous avons d'un côté le migrant, « d'une grande diversité, qui est une personne porteuse de témoignage, d'espoir, de Foi. Mais il y a également une attente. Ces gens sont riches d'une histoire, de projets, d'autres traditions religieuses. L'Esprit Saint y est aussi à l'oeuvre ».
D'autre part, il y a la nouvelle évangélisation : « l'Eglise doit tenir compte sans cesse des situations historiques nouvelles afin de rendre cette rencontre toujours plus actuelle. La Parole de Dieu n'est pas intemporelle ».

Cette journée est donc une mise en route, une invitation de l'Eglise à aller à la rencontre de ce travail de l'Esprit qui est à l'oeuvre.

Le Père Luedi nous éclaire un peu plus sur la vocation originelle de la pastorale des migrants : « Ce que le pape demande, c'est que les diocèses intéressés puissent prévoir une animation et un accueil adaptés à tous les frères et soeurs qui viennent d'ailleurs. Pour qu'à leur tour, touchés par la Bonne Nouvelle, ils puissent devenir eux-mêmes porteurs et messagers de cette Parole ».
« Ce sont souvent des populations fragiles » nous confie le clerc. « Elles requièrent des services, l'aide des autres. Le service de la pastorale des migrants donne un visage à cette solidarité pour les frères dans le besoin ».

Un autre temps fort, que nous avons évoqué plus haut, est marqué par les rassemblements provinciaux. Un rassemblement a lieu tous les 2 ans en général, dans l'un des diocèses d'une même province. Ils permettent aux différentes communautés de migrants de la province de se réunir autour de leurs évêques de Bourgogne, avec leurs aumôniers et autres personnes impliquées dans ladite pastorale.
La dernière s'est déroulée à Nevers en 2009. La prochaine aura lieu cette année dans le diocèse d'Autun-Chalon-Macon.

Au Père Luedi d'ajouter : « Notre travail est de faire en sorte que les migrants s'intègrent dans les paroisses et qu'ils se retrouvent aussi en communauté. Si on manque cette intégration, on risque de plonger dans le communautarisme ».

Pour conclure, le curé de Seurre ajoute que l'un des points sur lesquels l'archevêque insiste est le travail avec les différents mouvements, dans le but de développer des partenariats (avec le catéchuménat, le Secours Catholique, le CCFD, SOS refoulement, la CIMADE...).
« Ces différents mouvements nous aident à trouver des solutions aux besoins que peuvent rencontrer les migrants » (logement, vêtements, démarches administratives, recherche d'emploi...), précise-t-il.

Que ce dimanche 15 janvier, Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, soit l'occasion pour nous de porter une attention particulière à ces hommes, femmes et enfants. Que nous soyons le « visage de cette solidarité dont nos frères ont besoin » !





Ci-dessous : le Père Marcel Luedi, délégué épiscopal à la pastorale des migrants

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 janvier 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Depuis 2005, un lieu d’adoration perpétuelle à Dijon est à la disposition des chrétiens. Il s‘agit de la chapelle située 7 rue Dubois à Dijon. Le Saint Sacrement y est exposé 24 h sur 24 et 7 jours sur 7.

Ce samedi et ce dimanche, dans certaines paroisses de Dijon, deux « Missionnaires de la Très Sainte Eucharistie » viendront rappeler ce qu’est l’adoration perpétuelle et dans quel but l’Eglise nous invite à prier devant Jésus-Christ présent dans l’Eucharistie.

Les "Missionnaires de la Très Sainte Eucharistie", association cléricale publique (diocèse de Toulon), ont pour charisme la promotion de l'adoration eucharistique perpétuelle dans les paroisses et les diocèses. Deux d’entre eux, père Elisée NOELT et le diacre David NUGENT, seront à Dijon le 7-8-9 janvier pour prendre la parole à certaines messes et assurer un temps de conférence le lundi 9.

Ils seront dans les églises et chapelles suivantes :

cathédrale Saint Bénigne (Samedi à 16 h 30, dimanche à 10 h, 11h 30 et 20 h), église Notre-Dame (samedi à 17 h 30 et dimanche à 18 h 30), église Elisabeth de la Trinité (Samedi à 18 h), église St Bernard (samedi à 18 h 30), chapelle St Jacques (dimanche à 9 h), chapelle St Joseph Cottolengo (dimanche à 9 h 45), chapelle St François d’Assise (dimanche à 11 h 30).

Ils donneront deux conférences sur l’ADORATION :

Lundi 9 Janvier à 15 h et à 18 h

Au Foyer St François (26 rue Saumaise à Dijon)

 

Liens : http://catholique-dijon.cef.fr/index.php?page=vieSpi

site sur l’adoration perpétuelle : www.adoperp.com

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 05 janvier 2012 - Rubrique Evénements

En cette fête de l’Epiphanie où nous célébrons la venue des mages auprès de Jésus qui vient de naître, nous rappelons que le Christ est la lumière du monde. Aujourd’hui comme hier, la Mission de l’Église est de faire rayonner la lumière du Christ dans le monde entier.

Voilà pourquoi, en ce dimanche, dans toutes les paroisses du diocèse, nous sommes invités à manifester notre solidarité avec les communautés chrétiennes d’Afrique. Notre diocèse a, au cours de son histoire, envoyé beaucoup de missionnaires en Afrique. Nous gardons le souvenir de Mgr Louis Parisot , né à Brognon (21), et qui fut le premier vicaire apostolique du Bénin (Ex-Dahomey). On se souvient que le pape Benoît XVI ; lors de son récent voyage au Bénin, s’est recueilli sur la tombe de Mgr Parisot.

 

Aujourd’hui, en Côte d’Or, nous avons la chance d’accueillir des prêtres d’Afrique qui viennent participer à la vie de notre diocèse en se mettant au service de nos paroisses.

 

Que cette fête de l’Epiphanie soit l’occasion de manifester notre reconnaissance par notre prière et notre générosité.


Ci-dessous (photo) : le Pape Benoît XVI se recueillant sur la tombe de Mgr Parisot.

Ci-dessous (fichier) : pour préparer la célébration de ce dimanche 8 janvier.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...