Notre Blog Actualités



Posté le 19 mars 2012 - Rubrique Chrétiens dans la société

Près de 200 personnes s’étaient réunies ce samedi 17 mars autour de la philosophe Cynthia Fleury et du Président de la Cimade, Patrick Peugeot.


Cette rencontre, qui se tenait dans les locaux de la paroisse Sainte-Bernadette de Dijon, organisée par l’association Chrétiens en forum et à l’initiative des Amis de la Vie, a réuni une assemblée très diverse pour réfléchir autour du thème qui alimente nos médias nuit et jour : les élections présidentielles.

En partenariat avec le Secours Catholique, le CCFD, la Cimade, le CMR et RCF Parabole, cette réunion se voulait axée autour de nos convictions : « 2012 : quelles convictions fondent nos choix ? ».

Cynthia Fleury, philosophe et maître de conférence à Sciences-Po Paris, a ouvert l’après-midi en soulignant la pauvreté des débats politiques actuels : « l’électoralisme réduit le peuple à des statistiques » affirme-t-elle. Puis, citant Alain Badiou, la philosophe constate que « le vote est souvent le moment d’inintelligence par excellence ». Dans cette situation, « ce vote peut mettre en danger la démocratie en l’éloignant de son chemin le plus raisonnable » déplore-t-elle.

Critiquant la montée en puissance de la communication (au point de laisser au second plan les idées), Cynthia Fleury regrette une « instrumentalisation de la parole pour asservir et non libérer l’électeur ».

L’auteur de « La fin du courage : La reconquête d'une vertu démocratique » offre néanmoins des pistes pour que le débat politique puisse être entre les mains des citoyens. D’une part, elle remarque que de nombreux outils de régulation démocratique nous sont offerts depuis l’arrivée du Net. A titre d’exemple, la philosophe propose le site internet « Nos Députés.fr », qui donne la possibilité aux citoyens d’observer l’activité parlementaire de chaque membre de l’Assemblée Nationale (absentéisme, amendements, questions posées…).

Cynthia Fleury estime également qu’il est capital pour les citoyens d’être formé pour faire pression et ainsi participer réellement à la régulation démocratique. « Pour le bien être de la démocratie, il est certain que les citoyens doivent se former » dit-elle. « La citoyenneté, ce n’est pas qu’une évidence ».

Enfin, mettant en exergue sa thèse sur le « courage », la philosophe assure qu’il faut « être l’agent de sa vie. Si on ne bascule pas sur le courage, on tombe dans ce qu’on appelle l’érosion du sujet. Si nous ne respectons pas nos principes, le prix à payer est cher ».

Patrick Peugeot, Président de la Cimade, Enarque et ancien président des assurances La Mondiale, a quant à lui proposé un discours plus « pratique », du fait de son expérience dans son association.

Il a tenu tout d’abord à revenir sur ses propres convictions de chrétien :

- les chrétiens ont des choses à dire et ne peuvent pas se taire
- si les chrétiens sont avec les plus déshérités, ils peuvent interpeller légitimement les politiques puisqu’ils voient les dégâts de la société
- les chrétiens ont une mission de témoignage envers les autres personnes, sur les dérives de la société, pour les pousser à réagir
- si nous constatons qu’il est nécessaire de changer le modèle de société, alors nous devons admettre qu’il faille s’impliquer dans la politique

Le président de la Cimade est ensuite revenu sur le droit des migrants, et sur l’immigration, qui est « un besoin et un bienfait, si elle est maîtrisée. C’est un plus pour notre économie et notre vie sociale ».

Après les propos des deux intervenants, de nombreuses questions furent posées par l’assemblée. Un temps de débat fut peu après proposé au public, divisé en une dizaine de groupes.

Après une heure de solides échanges, les différents groupes se sont réunis afin de profiter d’une collation précédant une synthèse de l’après-midi.

Pour conclure ce débat de plusieurs heures, Julien Motte, secrétaire général de Chrétiens en Forum, a mis en avant les trois grandes préoccupations qu’il a pu constater au cours des différentes conférences ayant eu lieu sur ce thème dans le pays (il s’agissait du 11ème forum organisé sur ces élections) : la place de l’Homme et la vie en société, la démocratie et la politique, et l’économie et la finance.

Après avoir visité chaque petit groupe de réflexion, Julien Motte a notamment remarqué l’importance pour chacun des valeurs de dignité, d’humilité, de tolérance, de travail, de partage, de justice. Mais également dans la politique, les valeurs de vérité, d’intégrité et de courage. En quelque sorte, les valeurs soutenues par l’Eglise.

Cet après-midi d’échanges aura donc permis à chacun, grâce aux intervenants mais aussi aux participants, de réfléchir sur les convictions qui fondaient nos choix électoraux. Une chose semble certaine : la parole des chrétiens a toute sa place dans la société actuelle. Si nous nous donnons les moyens de nous faire entendre.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 16 mars 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

Depuis 1998, l'association ARTICULATION organise, en mars, des Rencontres destinées à favoriser le débat sur des questions de société: chaque année, un thème nouveau est choisi en fonction de l'actualité.


ARTICULATION s'est constituée dans la proximité de l'Eglise réformée de Dijon, sans être une organisation confessionnelle, mais culturelle. Son projet réside dans l'ouverture sur la cité et la région pour des échanges avec d'autres partenaires institutionnels ou associatifs. Principaux buts recherchés: accueillir, recevoir, partager dans un esprit de curiosité, de découverte, d'édification et de convivialité.

Durant la période des RENCONTRES DE MARS, elle organise des conférences, des débats, des projections de films, des pièces de théâtre, des concerts, des expositions et un comptoir de librairie.

Premier sujet développé : "Valeurs et repères de l'Art Contemporain". Ensuite, on peut citer : "Le corps dans tous ses états" en 2008, "Jean Calvin" en 2009, "l'Argent" en 2010.

"La Mémoire, l’Oubli, les Souvenirs" est le thème de cette année.




Voici les évènements à venir pour ces rencontres de mars, qui ont commencé cette semaine :



Dimanche 18 mars – 17h

Concert baroque 

Ensemble “Les Ornements”
Sylvie Brochard, Isabelle Chabrier, René Bouley
 
Oeuvres de Marin Marais, Boismortier, Dornel, Leclair

                    *****

Lundi 19 mars – 20h

“Faites ceci en mémoire de moi”
 
par Guilhen Antier, docteur en théologie, pasteur de l’Eglise réformée

                     *****
 
Mercredi 21 mars – 20h

"La mémoire et le salut" avec des textes de Marcel Proust.

par Marie-Anne Arnaud, professeur agrégée de lettres classiques

                  ***** 


Vendredi 23 mars – 20h

"Entre le souvenir et l'image, la construction de l'imaginaire"

par Dominique Bertucat, Présidente de l’Association “Les yeux en promenade”
 
                          *****

Dimanche 25 mars – 18h
 
Concert, Quatuor pour cordes

Haydn (N° 2, Op 20), Janáček (N° 2, “Lettres intimes”), Debussy

par le Quatuor Simon, Jérôme Simon, Bertrand Aimar, Nicolas Galière, Maud Simon




Toutes les rencontres se déroulent salle Agrippa d'Aubigné ou au Temple, 14 Boulevard de Brosses - Dijon




Tarifs :
 
Conférence : 3 €
Abonnement : 15€ et 20€ (couple)
Concerts : libre participation aux frais

Contact
 
Tél: 03 80 30 30 45
courriel : articulation21@gmail.com
Site : www.articulation.org
 
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 15 mars 2012 - Rubrique Formation

Mardi 13 mars avait lieu à la maison diocésaine une journée de formation pour les prêtres, diacres et permanents du diocèse de Dijon.


La journée était animée par le Père Olivier FRÖLICH, vicaire général du diocèse de Tournai (Belgique), qui a exercé un ministère parmi les jeunes sur le mode de la pastorale d’engendrement.
Il est revenu tout au long de la journée sur sa réflexion et son expérience.

Après un moment de prière et de présentation par le Père Christian FORSTER, le vicaire général de Tournai a décidé de débuter son propos par la pastorale d’engendrement, avant de s’exprimer sur l’école du Christ pédagogue.

« Ce qui est typique du monde des jeunes est souvent une illustration de toute la société » remarque le Père Frölich. Ce dernier a commencé par expliquer l’écoulement de tout l’univers pastoral qui se voulait de « quadrillage » en Belgique : « on voulait qu’il y ait partout des paroisses, des curés, des églises. On a voulu quadriller l’espace territorial, mais aussi l’espace temporel (être présent de la naissance à la mort des gens, à toutes les étapes de la vie) et toutes les couches de la population. Cette méthode a fait ses preuves, mais aujourd’hui, elle est impossible et n’est de toute façon plus pertinente ».

Observant le fait que de nombreuses personnes ne trouvaient plus dans la Foi les réponses à leurs questionnements profonds et à leurs attentes, le Père Frölich a offert plusieurs propositions pour une pastorale d’engendrement efficace :

- réaliser un changement de paradigmes : partir des personnes et non plus d’une pastorale globale
- se baser sur l’union au Christ : nous sommes appelés à devenir « enfant de Dieu »
- trouver une occasion favorable pour présenter le christianisme comme un chemin de liberté et de bonheur, et comme une mystique (pas seulement une morale)
- admettre d’être dans une situation de démaîtrise : nous faisons les choses pour Dieu, parfois avec Dieu : mais laisse-t-on faire Dieu ? Il faut accepter de ne pas maîtriser le résultat futur.

Le Père Frölich a ensuite proposé quelques attitudes « fondamentales » à observer :

- prendre acte de la situation actuelle : il faut connaître pour témoigner (« J’ai souvent observé un décalage de certains prêtres par rapport au monde dans lequel nous vivons » confie-t-il)

- s’adapter à une communication transformée (Internet, réseaux sociaux) : « Les moyens de communication sont essentiels, car ils influencent toujours le fond »

- accueillir les gens avec sympathie, sans les juger : « L’écoute est le point de départ d’une vraie rencontre »

- centrer sa pastorale sur l’expérience de la personne à évangéliser : « Dieu est une expérience »

- soigner notre qualité d’être : notre façon de vivre est plus importante que nos mots (citant le frère Roger de Taizé : « Ne parle du Christ que si l’on t’interroge. Mais vie en sorte que l’on t’interroge ! »)

- soigner la qualité de ce que nous vivons en Eglise : c’est essentiel pour que nous puissions témoigner efficacement


Enfin, le vicaire général du diocèse de Tournai a offert plusieurs pistes concernant l’école du Christ pédagogue :

- aimer : « les jeunes doivent être aimés et doivent se sentir aimés »
- croire en la capacité de grandir de chacun : l’effet Pygmalion
- nécessité d’adapter notre pédagogie à ceux auxquels nous nous adressons (« Jésus utilisait des arguments différents selon son auditoire »)
- partir des représentations des jeunes, dans un esprit d’écoute et d’empathie
- oser la nouveauté de la Foi (« Pour des jeunes qui n’ont jamais entendu parler de la Foi, l’Evangile est une bonne nouvelle »)
- éclairer l’expérience : transmettre un contenu qui éclaire l’expérience
- oser le silence : « Jésus est présent puis s’efface. Il invite, n’impose pas. Ce retrait est salutaire : il faut donner envie, offrir, mais savoir se retirer. Nous ne sommes que des passeurs, il faut savoir se taire »
- préserver la crédibilité et la cohérence : « Dieu fait ce qu’il dit et dit ce qu’il pense. La Parole que nous apportons n’aura de crédit qu’à travers notre attitude, notre témoignage »

Enfin, après quelques questions de plusieurs participants, le Père Olivier Frölich a tenu à terminer cette journée de formation en citant Yvette Chabert, théologienne : « Consentons à passer des savoir-dire ou des savoir-faire sans erreurs à un savoir-être transpirant de Jésus-Christ ! »

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 mars 2012 - Rubrique Evénements

Veuillez trouver ci-dessous les horaires des offices religieux de la Semaine Sainte et de Pâques 2012, pour les paroisses de Dijon et ses environs (à retrouver également dans notre rubrique "Horaires de messes").

Les horaires de célébrations des autres paroisses seront communiquées prochainement sur notre site internet.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...