Notre Blog Actualités



Posté le 17 juillet 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Votre diocèse est vivant. De multiples services et activités vous sont proposés. Les prêtres et les laïcs en mission Ecclésiale sont heureux de servir l'Eglise qui est en Côte d'Or, chaque paroisse, chaque service, chaque mouvement. Et dans chacune de nos paroisses, beaucoup de chrétiens manifestent un dévouement remarquable pour que chaque personne soit accueillie et puisse participer pleinement à la vie de l'Eglise.

Tout cela ne peut se vivre sans l'aide matérielle de chacun.

Il n'est jamais agréable de parler d'argent. Mais régulièrement, on s’aperçoit que beaucoup ne le savent pas encore : l’Eglise catholique dans notre pays ne vit que grâce à la générosité des chrétiens. Depuis la séparation de l’Eglise et de l’Etat, l’Eglise n’a d’autres ressources que les dons qui lui sont faits par les chrétiens. Et la ressource principale de chaque diocèse, c’est la collecte organisée pour le Denier de l’Eglise.

Qu’est-ce que le Denier de l’Eglise ?

C'est une libre participation annuelle des catholiques d'un diocèse et chacun donne selon ses possibilités. Il est destiné à assurer la vie matérielle des prêtres, la rémunération des laïcs salariés en mission dans l'Église et la formation des futurs prêtres.

Combien donner?

Vous pouvez par exemple donner l'équivalent de 1% de vos revenus annuels, ou encore 10% de votre impôt, ou bien la valeur de 2 ou 3 journées de travail. De plus, si vous êtes imposables, vous pouvez déduire 66% de votre don du montant de votre impôt.

Ainsi, en donnant 200€, vous bénéficiez, si vous êtes imposables, d'une remise d'impôt de 132€, et votre don vous revient en fait à 68€.

Comment donner ?

  • Vous avez peut-être reçu par la poste, trouvé dans votre boite aux lettres ou dans votre église paroissiale, la lettre d’information sur le denier de l’Eglise. Alors il suffit d’envoyer votre chèque à l’ordre de « Association diocésaine » dans l’enveloppe jointe ou de l’adresser à :

Association Diocésaine de Dijon

20 Rue du Petit Potet

BP 57989

21079 DIJON CEDEX

 

Et votre reçu ?

Un reçu fiscal  vous sera délivré pour tout don (sauf si vous nous indiquez que vous ne le souhaitez pas)

Vous avez d’autres questions ?

N’hésitez pas à appeler la ligne directe : 03 80 63 16 71

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 16 juillet 2012 - Rubrique Jeunes

 

Durant l’été, chaque mouvement scout organise des camps. La revue « Eglise en Côte d’Or » de septembre prochain en donnera quelques échos. Mais faisons connaissance avec l’un des groupes qui vit actuellement son camp dans l’ouest du diocèse.

C’est à Channay, joli village du canton de Laignes (21), que la troupe II Jean-Paul II des Scouts Unitaires de France de Dijon vit actuellement son camp d’été. Habitués à recevoir des groupes scouts depuis une trentaine d’années, Michelle et Hubert Collin, habitants de Channay, les accueillent sur leur propriété.

Avec les cinq chefs qui les accompagnent, ils sont 32 jeunes de 12 à 17 ans qui vivent ce temps si important de la pédagogie scoute. Et comme pour chaque camp, les scouts ont commencé par construire les installations qui leur permettent de vivre ces trois semaines dans de bonnes conditions matérielles. Durant les autres journées, ils vivent toutes les activités habituelles des camps scouts : raids, olympiades, grand jeu, services divers…

Mais ces scouts ne vivent pas seulement entre eux : une activité remarquable a été la journée passée avec les enfants du centre aéré de Laignes où les scouts leur ont proposé des jeux divers ; un autre temps fort de rencontre sera la veillée festive à laquelle seront invités tous les habitants du village.

Ce temps de camp est aussi marqué par des temps de prière et de célébration. Chaque journée est rythmée par la prière du matin et du soir au cours de laquelle des textes spirituels sur l’espérance, thème de leur camp, leur sont proposés. Et bien sûr la messe du dimanche permet à tout le groupe de se retrouver dans l’église du village.

Chacun de ces scouts ne peut être que reconnaissant à ceux qui les accueillent dans leur village mais aussi à leurs chefs, Renaud Willockx, Romain Tayeau, Matthieu Reymond, Alexis Combal et Nicolas Vinçotte qui ne manquent ni de dynamisme ni de dévouement.

Jusqu’à présent, seul le soleil n’a pas pris complètement part à la vie du camp ! Cela ne semble nullement peser sur le moral de la troupe, mais souhaitons leur quand même une météo plus favorable pour les jours qui viennent.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 juillet 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Depuis le 3 avril 2005, le Saint Sacrement est exposé dans la chapelle de l'adoration perpétuelle Eucharistique qui accueille les adorateurs 24h/24, 7j/7.

Inscrit ou pas, vous pouvez venir adorer à tout moment pendant la journée, de 6h à 22h ; la chapelle est ouverte. Pour la nuit, il faut être inscrit.

Pour s'inscrire : Vous êtes invités à participer à l'Adoration perpétuelle en vous inscrivant une heure par semaine pour permettre cette chaîne incessante de prière, d'adoration et d'intercession pour nos prêtres, le diocèse et le monde.

Pour la nuit, il est tout à fait possible de se regrouper pour une heure et de venir adorer par roulement.


7, Rue Dubois - DIJON - 03 80 65 78 99 

Site sur l'adoration perpétuelle eucharistique : http://www.adoperp.com

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 juillet 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

Depuis le 12 mai dernier et jusqu’au 31 août 2012, l’association « Saint Bénigne, des racines aux fruits », en collaboration avec les différentes institutions culturelles de la ville, propose un riche parcours culturel autour de l’histoire de saint Bénigne. Intitulé « Sur les pas de saint Bénigne », ce parcours vous propose une (re)découverte du martyr, à travers de nombreuses pièces issues du patrimoine de l’abbaye Saint-Bénigne et de son abbatiale, devenue plus tard cathédrale.

Ce parcours comprend cinq étapes, dans cinq lieux différents.


 

 

 

1)      Le musée archéologique de Dijon


Il est installé dans ce qui subsiste des bâtiments conventuels de l’ancienne abbaye Saint-Bénigne.

Formant un angle avec l’église, l’aile orientale du cloître abritait la salle capitulaire, le scriptorium (niveau 0 du musée) et le dortoir (niveau 1). Les autres bâtiments (cuisine, réfectoire, bibliothèque, logement de l’abbé) ont disparu en élévation. Le palais abbatial abrite l’Ecole nationale supérieure d’art de Dijon.

C’est un voyage, à travers des éléments de sculpture, dans l’histoire de l’abbaye qui est proposé aux visiteurs, depuis l’évocation de l’abbaye de Guillaume au XIè siècle jusqu’à celle d’Hugues d’Arc au XIVè siècle.

 

2)      Les archives départementales de la Côte d’Or


Plus que de la spiritualité des moines, les archives départementales, recueillies à la suppression de l’abbaye en 1790, rendent compte pour l’essentiel, de la gestion de l’abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Par leur volume, sans doute (près de 1800 articles), mais aussi par la qualité même des documents, elles forment l’un des fonds religieux les plus importants conservés aux Archives Départementales de la Côte d’Or.

 

3)      Le musée des Beaux-Arts de Dijon


Le musée des Beaux-Arts conserve plusieurs fonds d’artistes bourguignons, parmi lesquels ceux de deux sculpteurs dijonnais qui ont rendu hommage à saint Bénigne : Jean Dubois (1625-1694) et Henri Bouchard (1875-1960).

 

4)      La Bibliothèque Municipale


Parmi les plus anciens manuscrits conservés à la Bibliothèque Municipale de Dijon (IXè-XIIè siècles), plusieurs sont liés à l’abbaye de Saint-Bénigne : le papyrus de la bulle du pape Jean XV, un pontifical, des commentaires de Raban Maur et de saint Jérôme, la chronique et le cartulaire, enfin l’énorme Bible sacrée. La présentation propose également quelques imprimés de l’ancienne bibliothèque et le tableau de la « démolition de la rotonde en 1792 ».

 

5)      Le musée d’Art Sacré


Si le musée d’Art Sacré est créé en 1980, c’est bien pour suppléer à l’absence de trésor de cathédrale puisque le siège de l’évêché n’arrive à Dijon qu’en 1731. En effet, selon la loi de 1913 sur les monuments historiques, un trésor de cathédrale accueille les œuvres en péril dans le diocèse.


Autour de la personnalité de saint Bénigne, le patrimoine conservé permet d’évoquer l’homme avec ses reliques, le rayonnement de l’abbaye, le patronage des églises et des hommes, et le siège de la cathédrale.

 


 

Horaires des visites :


Musée Archéologique :  Dimanche 22 juillet, 5 août et 19 août à 15h

Musée des Beaux-Arts : horaires habituels

Archives Départementales : tous les mardis à 10h, jusqu’au 28 août.

Bibliothèque Municipale : visites guidées – lundi 6 et 27 août à 14h30, jeudi 19 juillet et 16 août

Habituellement, découverte de quelques manuscrits, dans la salle de lecture, les mardis et samedis, 10h-12h et 14h30-17h30.

Musée d’Art Sacré : horaires habituels

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Marie-Paule Rolin
Le 19 juillet 2012 à 16H51
Attention ! pendant l'été la salle de lecture de la bibliohtèque municipale est ouverte du mercredi au samedi, de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30 (17h30 le samedi). Les manuscrits ne sont présentés que lors des visites guidées.