Notre Blog Actualités



Posté le 04 octobre 2012 - Rubrique lire, écouter, regarder

A l’occasion de la Semaine Missionnaire Mondiale, qui aura lieu du 14 au 21 octobre, le magazine a souhaité se pencher sur la notion de mission aujourd’hui : qu’est-elle vraiment ? Nous avons donc souhaité rappeler dans ce numéro la mission de tous les chrétiens.


Pour cela, nous donnons d’abord la parole au Père Michel de Gigord qui nous partage son expérience et fait le lien entre la mission en Asie où il a vécu tant d’années et sa mission dans notre diocèse et particulièrement au service de la paroisse d’Auxonne.

Reprenant des propos de Thimothy Radcliffe, le Père de Gigord considère qu’être missionnaire se décline en trois modes principaux : la présence, l’épiphanie et la proclamation. Le curé d’Auxonne insiste également sur le fait que la mission s’adresse à tous les chrétiens, sans exception, puisque la dimension missionnaire de la foi fait partie intégrante de l’être chrétien.

Ce dossier laisse également la parole à un prêtre venu du Congo, le P. Pierre Ntiama, qui a servi notre diocèse pendant une dizaine d’années et aussi à Sr Marie-Jo Pont, originaire de Nolay, et qui est actuellement au Bénin.

Le Père Ntiama revient sur les moments forts qu’il a vécu durant ces 10 années au diocèse de Dijon, des moments de partage d’expériences pastorales très nourries, de temps intenses de convivialité sacerdotale et d’amitié, sans oublier de belles rencontres.

La Sœur Marie-Jo Pont, qui a longtemps travaillé au service de la pastorale liturgique de notre diocèse, nous livre quant à elle son témoignage depuis Parakou au Bénin. La communauté à laquelle elle appartient, composée de douze dominicaines dont trois postulantes et cinq novices, assure notamment la catéchèse, l’accompagnement de groupes de jeunes, de groupes vocationnels ou encore délivre des cours de Bible.

Jean-François Minonzio, délégué épiscopal à la coopération missionnaire nous présente le thème de cette semaine missionnaire. Il revient notamment sur trois évènements d’actualité qui donnent un relief particulier à cette semaine missionnaire mondiale : le 50ème anniversaire de Vatican II, au cours duquel a été adopté le décret sur l’activité missionnaire de l’Eglise « Ad Gentes », l’ouverture de l’année de la Foi, qui nous invite à reprendre l’élan apostolique des premières communautés chrétiennes, et le Synode des évêques sur la nouvelle Evangélisation, qui sera une étape importante pour la réflexion sur la nécessaire annonce de l’Evangile dans notre monde.

Jean-Michel Pelotte, délégué épiscopal à la culture, vous fera également une petite présentation de l’exposition sur les missionnaires de notre diocèse, qui a été réalisée dans le cadre de l’année saint Bénigne (exposition qui est d’ailleurs actuellement visible à la bibliothèque de la maison diocésaine jusqu’au 12 octobre).

Vous découvrirez également qu’un livre sur le Père Pierre Dubois, dont nous avons appris tristement le décès le 28 septembre dernier, va paraître ce mois-ci. Cet ouvrage recueille les lettres et circulaires que le Père Dubois a envoyées durant des années à sa famille ou à ses amis depuis le Chili, où il a été un symbole de la résistance à la dictature de Pinochet. Une présentation de ce livre, intitulé « Un prêtre français au Chili », sera réalisée par le Père Robert Dumont le 19 octobre à 18h à la maison diocésaine.

Et en parcourant les pages de ce dossier, grâce à ces visages, à ces témoignages, vous prendrez ou reprendrez conscience que notre diocèse a une réelle expérience de la vie missionnaire !

Dans ce numéro d’Eglise en Côte d’Or, vous ferez également plus ample connaissance avec un prêtre qui connaît bien la mission, le Père Luc Lalire, qui est curé de Chenôve et responsable du Pôle Amérique Latine, et qui était l’invité de Visages de Prêtre le mois dernier.
Le Père Lalire, qui a passé 5 ans dans le diocèse de Melo en Uruguay, a notamment témoigné des formidables expériences qu’il a pu vivre dans ce pays : l’expérience de l’hospitalité dans un environnement totalement inconnu, le choc des cultures, les très fortes expériences communautaires. Le Père Luc Lalire a notamment insisté sur l’importance de la relation qu’un pasteur doit nouer avec sa communauté paroissiale, et plus largement avec la communauté chrétienne.

Vous retrouverez également un reportage photos des installations des curés dans leurs nouvelles paroisses, des comptes-rendus de la Neuvaine de Bon-Espoir et de l’envoi en mission de l’Equipe d’Animation Paroissiale de Talant, comptes-rendus également des Journées du Patrimoine qui ont cette année proposées aux diocésains une découverte de Clairvaux et de Langres, ou encore un retour sur le pèlerinage de Notre-Dame de la Serrée, dans la paroisse de Nuits-St-Georges, qui a accueilli une assemblée plus importante qu’à l’ordinaire.

Vous  pourrez également lire la présentation de deux évènements importants qui vont se dérouler très prochainement : la rencontre nationale de formation des parcours Alpha qui aura lieu à Dijon les 20 et 21 octobre prochains ainsi que le congrès national des aumôniers de prison du 19 au 21 octobre à Lourdes.

Enfin, nous vous proposons un retour en images sur la journée Fides 21 du 22 septembre, qui a vu le diocèse se mobiliser pour l’ouverture de l’année de la foi et pour la publication du « Catéchisme pour tous les âges ».

Toutes ses informations sont donc à retrouver dans votre revue Eglise en Côte d’Or, dont le numéro du mois d’octobre paraît aujourd’hui !

N’hésitez pas à vous abonner si vous ne l’êtes déjà, et si vous faites partie de nos assidus lecteurs, merci pour votre fidélité !





Eglise en Côte d’Or, revue du diocèse de Dijon, est disponible par abonnement (31 euros par an), à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la maison diocésaine, dans les librairies la Procure et Privat à Dijon et sur les tables de presse des paroisses.

Tous ces numéros (10 par an + numéros spéciaux éventuels) sont accompagnés de la lettre d'information du diocèse (4 pages), qui annonce les principaux évènements de l'activité diocésaine.

Eglise en Côte d'Or paraît tous les premiers jeudis du mois. 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 octobre 2012 - Rubrique Carnet

Né en 1922, ordonné prêtre en 1951, le Père Jean Pagot a d’abord été au service de l’enseignement catholique du diocèse qu’on appelait alors « l’enseignement libre » : professeur au petit séminaire, inspecteur de l’enseignement libre, sous-directeur puis directeur de l’enseignement catholique en 1971.

A partir de 1974, il sera curé de Grancey-le-Château, puis en 1991, deviendra curé d’Epoisses. C’est en 1998 qu’il sera autorisé à se retirer et qu’il choisira de résider à Précy-sous-Thil où les résidents et le personnel de la maison de retraite ont eu la chance de bénéficier de sa présence et de sa délicate attention.

Tous ceux qui l’ont côtoyé durant toute cette période ont pu remarquer combien il est resté jusqu’au bout au service de tous, attentif à chacun,  acceptant de rendre service à chaque fois que cela lui était possible et cherchant toujours comment exprimer sa gratitude à chacun.

Le mardi 2 octobre, c'est une grande foule de parents et d'anciens paroissiens qui se sont réunis en l'église de Grancey-Le-Château pour la célébration de ses obsèques présidées par l'archevêque entouré d'une vingtaine de prêtres.

C'est le Père Hubert Naudet, curé de la paroisse d'Aignay/Baigneux et parent de Jean Pagot, qui a prononcé l'homélie (ci-dessous en PDF).
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 octobre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Une trentaine de personnes étaient réunies à la Maison diocésaine ce vendredi 28 septembre pour remercier Monsieur Jacques Girardier pour ses 12 ans passés à la maison d’arrêt de Dijon en tant qu’aumônier.


Autour de Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, de nombreux amis et proches ont tenu à être présent à ses côtés pour ce « pot de départ ».

Après un mot de l’archevêque, c’est le Père Raoul Mutin, actuel aumônier de la maison d’arrêt de Dijon, qui a pris la parole. Le Père Mutin, qui a remplacé le Père Eric Millot dans cette fonction il y a deux ans, a remercié Jacques Girardier pour son accueil et son aide, dans une mission qui est parfois difficile.

Rappelant que l’aumônerie de la maison d’arrêt de Dijon fêtait ses 50 ans de présence, Raoul Mutin a loué les qualités d’écoute et de disponibilité de Jacques Girardier. Le prêtre aumônier a également lu un mot, particulièrement émouvant, préparé par les détenus à l’attention de Jacques.  Le Père Mutin a conclu son intervention en lui distribuant quelques cadeaux (en complément du pèlerinage en Terre Sainte – qui aura lieu dans quelques jours – que lui offre le diocèse pour toutes ces années de service), et en interprétant le chant officiel du prochain rassemblement national des aumôniers de prison à Lourdes*, « Appelé à la liberté », qu’il a lui-même composé.

Un petit apéritif a ensuite été partagé, en l’honneur de cet aumônier qui estime que dans sa mission, « il a beaucoup plus reçu que donné ». Tous nos meilleurs vœux de réussite et de bonheur à Jacques Girardier pour ses nouveaux projets. 




* le prochain numéro d’Eglise en Côte d’Or, qui paraît ce jeudi 4 octobre, traitera plus en détail de ce rassemblement.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 01 octobre 2012 - Rubrique Vie des Paroisses

Deux paroisses de Dijon ont fusionné : Saint-Paul, quartier des Poussots - 8326 habitants - et Sainte Jeanne d’Arc, quartier des universités et du Centre hospitalier - 11161 habitants (chiffres de 1999) ne sont désormais qu’une seule paroisse comme en a décidé l’archevêque Mgr Minnerath le 1er septembre dernier. 


Un seul curé pour ces deux clochers dont le nom définitif n’a pas encore été choisi. Le Père Bruno Dufour, déjà curé de Sainte Jeanne d’Arc, a été officiellement installé curé de Saint-Paul le 30 septembre. C’est le vicaire général, le Père Eric Millot, qui a présidé la cérémonie d’installation dans l’église Saint-Paul en présence de très nombreux fidèles des deux secteurs. 

« Chacune des communautés a son histoire et ses atouts, ses richesses humaines, il s’agit de les conjuguer pour cette nouvelle étape, tourné vers l’avenir avec courage » : ainsi s’est exprimé le Père Dufour dans la plaquette éditée à cette occasion. « Notre archevêque souhaite nous donner le temps de préciser son projet pastoral, ce que nous voulons être et faire dans ces quartiers si divers ».

La cérémonie d’installation réunissait autour du vicaire général, les deux autres prêtres qui constituent la Congrégation de l’Oratoire, les Pères Matthieu Delestre et Raphaël Clément. C’est ce dernier qui donna lecture au début de la cérémonie de l’accueil en qualité de prévôt de l’Oratoire.

Des gestes concrets ont marqué la participation active des fidèles à la vie de la paroisse Saint-Paul qui, créée il y a cent ans, accueillait son septième curé. Le mot d’accueil fut prononcé par Claude Avisse, coordinateur de l’équipe d’animation pastorale. Bruno Hulin et Bernadette Outré, du conseil paroissial, remirent à leur nouveau curé les registres paroissiaux, les clés furent quant à elles remises par Alain Challéat et Geneviève Nicole.

La partie musicale fut assurée par les animatrices paroissiales, trois jeunes musiciens mirent leurs talents aux orgues.

Après la proclamation de l’évangile, le Père Eric Millot commenta les textes de saint Marc inscrits dans la liturgie de ce dimanche du temps ordinaire. « On n’enferme pas Dieu »devait-il dire incitant les fidèles à vivre l’évangile et invitant chacun à « élargir son regard » et à lancer un appel pour que « Dieu entre dans notre vie ». Le Père Millot redéfinit ce qu’est une paroisse qui change mais dont la mission reste avant tout la nécessité de « vivre notre mission » chacun là où nous sommes pour faire avancer le règne de Dieu, et s’il le faut à faire preuve d’audace.

Le nouveau pasteur fit « Profession de Foi ». Un enfant qui devait recevoir le baptême venu au chœur avec parrain et marraine illustrait la continuité du fonctionnement de la paroisse.

Au moment de la bénédiction, chacun a pu lire sur le document édité en ce dimanche : « Nous prions pour les prêtres dont la mission est de proclamer l’évangile et de donner aux fidèles le corps et le sang du Christ. »

Avant de se séparer, tous les participants ont partagé le verre de l’amitié dans la salle paroissiale qui porte le nom de Michel Chauvin ,un prêtre de la paroisse qui a été victime de son courage en voulant sauver un enfant de la noyade.


                                                                                     Jean Clerc


Crédits photos : Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...