Notre Blog Actualités



Posté le 23 octobre 2012 - Rubrique Pèlerinage

Originaire de Meloisey en Côte d’Or, Sœur Martine Vignat vit aujourd’hui en Palestine, entre Jérusalem et le village de Taybeh en Cisjordanie.

Elle est l’une des sœurs de la Ste Croix de Jérusalem dont l’un des charismes est de s’occuper des jeunes en leur proposant, parmi d’autres activités, le scoutisme. Mais on la connaît bien aussi dans le diocèse de Dijon, non seulement parce qu’elle en ait originaire et qu’une partie de sa famille y réside mais aussi parce qu’elle y a vécu entre 1990 et 1996. En effet, elle a été avec sa communauté au service de la Maison des Orphelins Apprentis d’Auteuil de Crécey-sur-Tille puis à l’abbaye de La Bussière. Et nous n’avons pas oublié tous les services que les sœurs y ont rendus.

A la suite du départ de la communauté de La Bussière, Sœur Martine Vignat est partie 10 ans au Chili au sud de Santiago où la congrégation avait été appelée par l’aumônier national des Scouts du Chili afin de redonner un nouveau souffle au scoutisme. Durant cette période, elle a aussi pu s’occuper des enfants de la rue en tentant de leur permettre de reprendre leur scolarité et en prenant contact avec les familles.

C’est en 2007 qu’elle a été envoyée en Palestine où sa communauté anime le Centre Charles de Foucauld de Taybeh, un centre qui, entre autres activités, accueille des pèlerins en leur proposant de visiter une maison palestinienne et ainsi de mieux comprendre un certain nombre de paraboles de l’Evangile. Tout au long de l’année, les soeurs assurent les cours de français dans l'école toute proche et bien sûr proposent le scoutisme aux enfants et jeunes Palestiniens.

Sœur Martine Vignat a bien sûr été très heureuse de rencontrer le groupe de pèlerins du diocèse de Dijon qui est venu la visiter et partager la messe de la paroisse de Taybeh et les dijonnais ont été très fiers d’être accueillis par une religieuse de « chez eux » et une communauté très dynamique.

Nous assurons Sœur Martine Vignat de notre prière pour elle-même, sa communauté et tous les chrétiens de la paroisse de Taybeh.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 octobre 2012 - Rubrique Vie du diocèse

Quatre prêtres viennent  d’arriver dans le diocèse de Dijon. Originaires d’Italie et d’Inde, ils découvrent actuellement notre diocèse.

Trois jeunes prêtres indiens

Ils sont trois jeunes prêtres appartenant à une société missionnaire de prêtres née en Inde il y a quelques années : les Heralds of the Good News. Ils ont proposé leur service à notre diocèse. Les Pères Jeeva Devaraj,  Nepolian Philip et Martin Arputham sont en Côte d’Or depuis la mi-septembre. Ils sont originaires du sud de L’Inde (région du Tamil Nadu).

En arrivant dans notre pays pour la première fois, leur mission est déjà de leur apprendre le français et de découvrir la culture française. Pour l’apprentissage de la langue, c’est le Centre international d’Etudes Francophones de l’université de Bourgogne qui les accueille. Pour la découverte de la culture française, ils sont en contact dès maintenant avec une paroisse de l’agglomération dijonnaise où ils vont aussi faire connaissance avec la pastorale française.

Dès l’année prochaine, ils devraient recevoir une nomination dans une des paroisses du diocèse. Actuellement, ils logent à la Maison diocésaine où ils font aussi connaissance avec les prêtres et les services diocésains.

Un prêtre pour une mission « Ad gentes » du chemin Néo-catéchuménal.

Le Père Stefano Mariotti est arrivé lui aussi en ce début d’année pour participer à une mission tout à fait particulière. En effet, il y a plusieurs années qu’une communauté du Chemin Néo-catéchuménal a vu le jour à Dijon. Et depuis longtemps cette communauté rêvait de pouvoir participer encore plus à l’annonce de l’Evangile, en particulier auprès de ceux qui sont les plus éloignés de l’Eglise. Pour cela, le chemin Néo-catéchuménal propose une mission « Ad gentes » chargée de faire connaître la foi chrétienne à tous ceux qui ne partagent pas encore cette foi. Une telle mission va donc se développer sur notre diocèse et en particulier sur la paroisse de Talant. Deux familles sont déjà arrivées pour s’installer sur Dijon et réaliser cette mission. Ces familles souhaitent aller au contact des personnes dans les quartiers, sur leurs lieux de travail ou de loisirs pour témoigner de leur foi et, éventuellement, proposer des temps de rencontre et de formation. Le Père Stefano Mariotti va accompagner ces familles.

Le Père Stefano Mariotti est prêtre du diocèse de Rome, ordonné en 1995 par Jean-Paul II. Après quelques années dans une paroisse romaine, il a été envoyé au Cameroun de 1998 à 2000 puis en France, dans le diocèse de Perpignan, où il est resté jusqu’en 2010. Il était alors curé de la « paroisse Bienheureuse Elisabeth de la Trinité » ! Et il ne lui est pas indifférent d’arriver maintenant dans le diocèse de Dijon où a vécu Elisabeth de la Trinité : c’est même pour lui un signe.

Le Père Mariotti habite près de la chapelle Saint Vincent de Paul (rue de la Manutention à Dijon) où il célébrera selon le rythme qu’il nous communiquera. 

Nous rendons grâce à Dieu pour la disponibilité de ces quatre prêtres qui viennent servir le diocèse et nous les assurons de notre prière.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 octobre 2012 - Rubrique Pèlerinage

Suite du parcours du groupe du diocèse de Dijon en pèlerinage en Terre Sainte. Ce samedi, les trente-trois côte d’oriens ont commencé leur journée en visitant la Fontaine de Marie. Ce lieu, situé dans une église orthodoxe, est l’endroit où était située la source d’eau de Nazareth. Ici donc où la Vierge allait chercher son eau.


Après la messe chez les Sœurs de Nazareth, les pèlerins ont visité le tombeau du Juste (Ier siècle). Certains disent que cette tombe serait celle de Joseph. Puis, ils ont visité la basilique de l’Annonciation, dans laquelle se trouve la maison de Marie, celle dans laquelle elle a reçu la visite de l’ange Gabriel.

Après le repas, le groupe a rejoint le lac de Tibériade. Ils se sont recueillis en silence sur le mont des Béatitudes, lieu du « sermon de la montagne ».  Les pèlerins sont ensuite allés visiter le site de Capharnaüm, où se trouve encore les restes de la maison de saint Pierre.
La journée s’est terminée par une traversée en bateau du lac de Tibériade…

Dimanche, les Bourguignons ont quitté Nazareth pour aller rejoindre le village palestinien de Taybeh. Ils y ont célébré la messe avec la communauté paroissiale. Une rencontre a ensuite eu lieu avec le curé du lieu, le Père Aziz, et le Père Peter Madros, qui travaille au patriarcat latin de Jérusalem.

Après le repas pris avec les sœurs de la Sainte-Croix de Jérusalem, les pèlerins ont repris leur route. Ils ont notamment pu se rendre sur le lieu du baptême de Jésus par Jean-Baptiste, sur le Jourdain, à la frontière de la Jordanie.

Ce soir, ils sont arrivés à Bethléem, lieu de naissance du Christ, où ils passeront une nuit (les trois derniers jours étant consacrés à la visite de Jérusalem). Demain, le groupe commencera sa journée par la visite de la basilique de la Nativité…

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Sylvie Chabert
Le 22 octobre 2012 à 08H35
Quel bande de veinards!
Certainement un voyage exceptionnel! Profitez de chaque minute, de chaque paysage, de chaque rencontre,de chaque lieu visité. J'y suis allée il y a une trentaine d'années et d'après les photos, les sites ont peu changé...Au bord du lac de Tibériade, en voyant les pêcheurs avec leurs filets, on s'attendait à ce que le Christ apparaisse physiquement et au bord du Jourdain,on avait envie de renouveler son baptême...j'ai emmené 3 litres d'eau avec lesquels mes 5 enfants ont reçu successivement le baptême bien après.
En pensées, en prières et de tout coeur avec vous tous,
Sylvie Chabert


Posté le 19 octobre 2012 - Rubrique Pèlerinage

Depuis ce jeudi 18 octobre, nous vous proposons de suivre le pèlerinage organisé par le diocèse de Dijon en Terre Sainte.


Voici le récit et quelques photos de cette troisième journée !

Les 33 pèlerins sont repartis ce matin d’Arad pour aller célébrer la messe dans le désert du Néguev.

Ils sont ensuite allés visiter les ruines de Massada, haut lieu de résistance juive. En effet, en 73 (après Jésus-Christ), les romains assiégèrent la cité de Massada, dernière place forte du peuple juif.
Située en haut d’une montagne, les romains piétinent. C’est alors qu’ils construisirent un passage pour accéder plus facilement à la forteresse, appelée « la rampe des romains ». C’est ce chemin que nos Bourguignons ont emprunté ce matin. Voyant leur défaite approcher, les juifs se tuèrent les uns les autres pour ne pas se rendre à l’assaillant. Ce symbole de résistance à l’oppression reste encore aujourd’hui très fort dans la communauté juïve.

Les pèlerins sont ensuite allés faire un petit plongeon dans la Mer Morte, pour découvrir cette sensation unique bien connue, qui fait une des réputations de cette mer : flotter sans effort…

Après un bon repas, le groupe a fait une courte étape sur le site de Qumran. C’est là que de nombreux manuscrits (« les manuscrits de la Mer Morte ») ont été découverts entre 1947 et 1956. La découverte officielle de ces 900 manuscrits rédigés entre le IIIè siècle avant J-C et le Ier siècle après J-C a été faite dans onze grottes où ils avaient été entreposés. Les manuscrits bibliques hébreux de la mer Morte sont antérieurs de plusieurs siècles aux plus anciens textes connus jusqu’alors et présentent un intérêt considérable pour la science biblique. On estime aujourd'hui qu'il y avait environ 850 rouleaux dont on a retrouvé plus de 15000 fragments.

Les pèlerins ont ensuite suivi la vallée du Jourdain pour rejoindre Jéricho, en Cijordanie (territoire palestinien). En plus d’être un lieu biblique renommé (notamment le fameux arbre de Zachée), Jéricho a également plusieurs particularités : celle d’être la ville la plus basse du monde (250 mètres en dessous du niveau de la mer) et celle d’être la ville la plus vieille du monde (des hommes y vivaient en 9000 avant J-C.). Après un bon verre de jus de fruit savouré et quelques dates dégustées, le groupe a rejoint la ville de Nazareth, où il passera les deux prochaines nuits.

Au programme demain : Nazareth, Capharnaüm, traversée du lac de Tibériade ou encore Tabgha (lieu de la multiplication des pains).

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...