Notre Blog Actualités



Posté le 08 novembre 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

Tout au long de cette année 2011-2012, l’association Saint Bénigne des Racines aux Fruits, a organisé des manifestations (concerts, exposition sur les métiers de cathédrale, conférences, Nuit européenne des Cathédrales, des visites du patrimoine).

Ces célébrations de 15 siècles de culte et de culture, ont touché plus de 7500 personnes.

L'association a voulu faire connaitre la beauté et l’histoire du patrimoine. Les dijonnais ont pu découvrir, redécouvrir les lieux, grâce aux expériences d’un nouveau regard et d’une nouvelle écoute. Les divers styles d’éclairage,  bougies, lumières flamboyantes aux diverses couleurs, les styles de musiques différentes qui ont  joué sur toutes les palettes sonores, ont conduit sur des émotions redécouvertes du plaisir esthétique. Les 7500 personnes ont pu aimer leur cathédrale, phare de la cité au cœur des siècles.

Le 17 novembre, à 20h30, dans l’atmosphère d’une cathédrale illuminée de 1500 chandelles, chacun goûtera la musique avec une oreille renouvelée par l’ambiance d’une  lumière profonde qui invite à la disponibilité. Une nouvelle fois, chacun s’en retournera chez lui dans une musique prolongée dans le cœur des gens...

La musique qui a été voulue généreuse, présentera des œuvres SMS (Schubert, Mendelssohn, Schumann, avec particulièrement sa Missa Sacra, œuvre peu donnée à ce jour). L’Ensemble Joseph Samson, Fabienne Conrad (soprane), les orgues de chœur et les grandes orgues, élèveront nos esprits jusqu’aux voutes et triforium. Dans ces temps où la terre est lourde, le pari a été fait que nous nous retrouverons dans le ciel, allégé pour un temps de tout souci.


Concert aux chandelles, samedi 17 novembre à 20h30, à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.


Réservation : Harmonia Mundi, 22 rue Piron à Dijon ou au presbytère, 6 rue Danton à Dijon.

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Sylvie Chabert
Le 08 novembre 2012 à 17H58
Waouh!
Bravo pour le lyrisme!
Il peut y avoir dans un concert la minute où l'on prend l'ascenseur pour le paradis, où l'émotion submerge, le pari sera t-il tenu?
Bien cordialement.


Posté le 07 novembre 2012 - Rubrique Vie des Paroisses

Dimanche 28 octobre 2012, la visite pastorale de Mgr Minnerath s’est arrêtée dans la Paroisse de Mirebeau-sur-Bèze.

Après un temps d’accueil en compagnie des enfants, Monseigneur a invité les paroissiens à suivre l’exemple de Bartimée (MC 10, 46-52) qui, malgré sa cécité, abandonna tout ce qu’il avait pour courir vers celui qui est la Lumière ; Une invitation à voir, non pas avec nos propres yeux, mais avec le regard du Christ et accepter ainsi de suivre Jésus.

Après un temps fraternel à la sortie de l’église, la visite s’est poursuivie par un repas partagé à la salle des fêtes de Belleneuve, puis par une présentation de territoire de la Paroisse et de ses problématiques (la population, l’agriculture, le rôle de la communauté de communes, …) et de la vie paroissiale.

A cette occasion ont été présentées l’ensemble des mesures mises en place pour contribuer à proclamer la Parole : les relais villages (lien essentiel entre la paroisse et les habitants de nos villages), le catéchisme (animé par son équipe de 16 personnes), la catéchèse spécialisée, les équipes liturgiques, les groupes de prière, le secours catholique, les temps de rencontres (Cîteaux, Lourdes, …) ...

La journée s’est achevée par l’office des vêpres à la chapelle d’Arçon (datant de l’an Mille) où chacun a pu mesurer, dans le recueillement, combien ce temps en compagnie de notre evêque avait contribué à nourrir notre parcours vers le Christ.

Cette visite se poursuivra le mardi 27 novembre à 19h30 par une rencontre avec nos élus et un temps de restitution le dimanche 2 décembre à Pontailler.

 

                                                                                                      Alain MARNEF


Crédits photos : Alain Marnef

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 novembre 2012 - Rubrique lire, écouter, regarder

Au moment où la société s’interroge sur des sujets fondamentaux, le diocèse de Dijon propose, à l’aide d’un dépliant, un discernement et des repères, dans lesquels se reconnaîtront toutes les personnes qui veulent prendre du recul par rapport aux changements législatifs annoncés.

Ce document, disponible ci-dessous en PDF, a été tiré à 20 000 exemplaires. ll sera également diffusé dans les églises et paroisses de notre département de Côte d’Or.

Ce dépliant est le premier d’une série intitulée « Choisir la vie ». Deux autres viendront prochainement compléter cette série par une réflexion sur la fin de vie d’une part, et sur la dignité humaine d’autre part.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Commentaires (2)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
CARRE
Le 08 novembre 2012 à 18H03
Merci à ceux qui ont réalisé ce dépliant.
La famille a suffisamment de problèmes aujourd'hui,pourquoi en rajouter? On voit bien la souffrance des enfants quand les parents se comportent en égoïstes et les oublient dans leur comportement. "Mariage non !" autre nom si l'on veut.
Un grand-père qui sait de quoi il parle.
Jannès Christiane
Le 08 novembre 2012 à 16H53
Merci pour ce document qui a d'abord le mérite d'exister.Le format est pratique, et en peu d'espace, il dit l'essentiel. C'est important d'avoir des mots précis à mettre sur des idées qui ne le sont pas toujours. Ressentir les choses (confusément parfois) c'est bien, mais pouvoir les argumenter, c'est mieux.


Posté le 05 novembre 2012 - Rubrique lire, écouter, regarder

"Pierre DUBOIS, un prêtre français au Chili : 50 ans au service du Monde ouvrier" : tel est le titre de l’ouvrage présenté à la Maison diocésaine, le 19 octobre dernier, en fin d’après-midi sous la présidence de Mgr MINNERATH, archevêque de Dijon, devant une assemblée nombreuse.

La date avait été fixée bien avant le décès du Père DUBOIS, le 28 septembre dernier, même s'il en est fait état dans sa biographie page 13 et sur la quatrième de couverture.

La personnalité de cet évangélisateur du monde ouvrier au Chili a été présentée sous quatre facettes : par le Père Luc LALIRE, curé de Chenôve et responsable du pôle Amérique latine (du service national de la mission universelle de l’Eglise de la CEF), par une vidéo réalisée par Thomas LALIRE, et par le Père Robert DUMONT, de l’Oratoire, éditeur de l’ouvrage chez Karthala, dans la collection « signes des temps ». Il faut noter que cette collection a voulu d’abord redonner la parole aux prêtres ouvriers de France, et a étendu ensuite son champ de compétence aux prêtres français en mission, hors de notre pays, au service de l’évangélisation des plus pauvres.

Les derniers témoignages ont été ceux du frère et de la sœur de Pierre, Michel et Marie-Thérèse, qui ont assisté à ses obsèques avec Luc LALIRE à la cathédrale de Santiago après une impressionnante procession depuis le quartier de la Victoria, manifestant l’attachement de milliers de participants à celui qui fut leur curé et leur aumônier d’Action catholique ouvrière.

Le livre de 335 pages rassemble essentiellement des lettres et des circulaires du père Dubois, en quatorze chapitres chronologiques,envoyées pendant une cinquantaine d’années à ses parents et amis ; elles font état de ses différents ministères au service du monde ouvrier, d’abord à CORONEL, à 550 km au sud de la capitale chilienne (1965-1973), puis à partir de 1975 dans trois paroisses du sud de Santiago, tout en exerçant des fonctions d’aumônier national de l’ACO et de la JOC.

Il a dû revenir en France, à partir de septembre 1986 après son expulsion par le régime du général Pinochet, jusqu’en mars 1990. Sept annexes donnent les textes de Pierre DUBOIS ou le concernant.

Le livre est agrémenté de sept notices explicatives (géographie, politique et Eglise du Chili, renseignements sur le Comité Episcopal France Amérique Latine "CEFAL", sur les prêtres français, etc.), de plusieurs cartes, notamment celle du quartier de la Victoria (page 151), et d’un cahier photographique. C’est Mgr Marc STENGER, évêque de Troyes, responsable du pôle Amérique latine qui a rédigé la préface de l’ouvrage.

Ces nombreux textes du Père DUBOIS sont d’une grande richesse aussi bien pour l’information sur le contexte économique et social du Chili et  la compréhension de son ministère, que pour le témoignage de sa foi profonde et solide qui lui donne une grande force dans une situation très difficile.

Retenons deux aspects : son engagement auprès des pauvres pour leur faire prendre conscience que c’est en s’organisant qu’il pourront devenir plus libres et responsables, et sa conviction que c’est par une pratique de la non violence active que l’oppression politique pourra être neutralisée : il s’est lui-même interposé entre les forces de l’ordre et les habitants de la Victoria. De plus, il s’est impliqué dans des réalisations concrètes comme la distribution de lait en bout de rue, ou la Coopérative nationale de Santé solidaire. 

« Ma raison profonde d’être au Chili, c’est que j’utilise cette situation de misère, de persécution de répression, pour aider les gens à découvrir leur force, leurs valeurs, la force des pauvres, pour la transformation du monde, et donc pour leur donner confiance en eux-mêmes, pour qu’ils puissent dire "nous avons quelque chose à apporter" » (page 160).

Notre diocèse doit rendre grâce, et même s’enorgueillir d’avoir  compté parmi ses prêtres cet évangélisateur des pauvres au Chili ; il est toujours resté fidèle à l’Eglise de Dijon, qui a toujours soutenu son engagement missionnaire, aussi bien par la prière, notamment celle des carmélites de Flavignerot, que par la solidarité ou les visites qui lui ont été rendues.

Un témoignage passionnant qu’il faut lire et même méditer.

 

                                                                             Jean-François MINONZIO
                                                                             Délégué épiscopal à la coopération missionnaire

 


 

Pierre DUBOIS, un prêtre français au Chili, 50 ans au service du monde ouvrier. éd Karthala, collection ‘signes des temps’, dirigée par Robert DUMONT, octobre 2012, 335 p. . Préface de Mgr Marc STENGER.

 

 

Photos ci-dessous (crédits J-F Minonzio) : le Père Robert Dumont, Michel et Marie-Thérèse (frère et soeur du Père Pierre Dubois), les Pères Robert Dumont et Paul Lamarche, couverture du livre

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...