Notre Blog Actualités



Posté le 27 novembre 2012 - Rubrique Chrétiens dans la société

Vous trouverez ci-dessous (et en PDF) un message de Mgr Behnan Hindo, archevêque syrien catholique de Hassaké-Nisibe (Syrie), au nom des trois évêques de la région (syrien catholique, syrien orthodoxe et assyrien oriental), adressé à Mgr Pascal Gollnisch, Directeur Général de l'Oeuvre d'Orient.

 

 

 

APPEL URGENT

 

Au nom des trois évêques de la région, syrien catholique, syrien orthodoxe et assyrien oriental, ainsi qu'au nom des différentes composantes ethniques: syriaques, arabes, kurdes, yazides, arméniens et autres, je lance cet urgentissime appel à :
 
S.S le Pape Benoît XVI, à tous les chefs d'État, surtout à ceux qui ont une influence dans ce qui se passe dans la région et surtout en Syrie, au secrétaire général de l'ONU et à toutes les personnes de bonne volonté, de vouloir fermement intervenir pour que notre région, la préfecture de Hassaké au Nord-Est de la Syrie, demeure encore et reste un havre de sécurité et de paix, elle est, à ce moment la seul en partie épargnée en Syrie.

Cette région de la Jézireh, dont les deux plus grandes villes sont Kamichli et Hassaké, abritent plus de quatre cents mille réfugiés venus de toutes les régions du pays: Alep,Idlib, Homs, Der-Ez-Zor… etc. ainsi que les anciens réfugiés irakiens généralement oubliés.
 
Ce que nous voulons, et avec insistance, c'est que tous ceux à qui nous lançons cet appel urgent fassent pression sur les différents groupes armés et l'Armée libre pour qu'elles n'entrent pas dans notre région afin qu'elle demeure toujours ce qu'elle est:le seul havre de paix et de sécurité en Syrie. 
 
Nous insistons sur la sortie des groupes armées qui occupent Ras El-Aïn, ville-frontière et aujourd'hui ville fantôme, afin que les trente mille réfugiés qui l'ont quittée, rentrent chez eux.
 
Dans le cas où les différents groupes armés attaquent nos villes et s'y installent, nous verrons les quatre cents mille réfugiés sur les routes de l'exil une deuxième fois et plus de huit cents mille nouveaux réfugiés prendre les routes de l'exil, vers l'inconnu, mais surement, dans une débâcle total, vers la faim, le froid et les massacres. Suite à une entrée préalable, ce qui attend les villes et leurs populations c'est, à part les dangers de mort, la destruction totale des quartiers et des villes car l'armée syrienne, dans sa logique, bombardera partout, c'est alors la désolation de la désolation.
 
Ce qui nous attend, paraît-il, ce sont des camps lugubres qu'on prépare déjà en Turquie, triste sort pour une population qui n'aspire qu'à vivre chez elle en sûreté.
 
A tous nous crions d'intervenir, car, nous avons déjà notre lot d'angoisse, de peines et les souffrances du manque de tout genre, que nous supportons et que supportent les réfugiés eux-mêmes.
 
A tous nous crions : 
 
Epargnez notre région, nos villes et nos villages qui vivent malgré tout, dans la sécurité des personnes et des biens.
 
Epargnez-nous les massacres, les destructions et toutes les affres de la guerre.
 
Au concert des nationsnous crions nos craintes, et nous disons de ne pas vous taire et laisser faire comme jadis en Afrique et aux Balkans, en la présence, dite pacifique, des forces des Nations-Unies.

Epargnez-nous de toute intervention militaire; nous gérons nous-mêmes notre situation. Nos comités civils, hors de toute machination politique, ont en main la situation dans la région. La bonne entente de toutes les composantes de notre société, réalisent la sécurité et la paix. Nous nous occupons aussi à remédier aux manques de tout genre, dans la mesure du possible.
 
Notre travail est neutre et nous ne voulons pas être la chaire aux canons des belligérantes.
 
De grâce épargnez-nous ce supplice. Nous attendons seulement, et seulement des aides humanitaires, et rien d'autre.
 
A vous tous nous crions: Ayez la volonté, ayez le courage de laisser de côté les stratégies politiques et les intérêts et les raisons d'état, pour sauver plus de deux millions d'hommes et de femmes des affres de la guerre.
 
A vous d'agir, à nous d'attendre, avec angoisse, certes, mais avec beaucoup d'espoir.
 
Une dernière fois je lance: SOS, vous ne pourrez pas dire demain avec l'hypocrisie bien diplomatique: nous n'en savions rien.
 
 
Hassaké le 22/11/2012
Behnan Hindo,
Archevêque syrien catholique de Hassaké-Nisibe, Syrie
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 novembre 2012 - Rubrique Carnet

Le Père Jean-Claude DEDIEU, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé ce lundi 26 novembre à la maison du clergé où il résidait depuis 2011.

Né en 1930 à Couchey (21), Il a été ordonné prêtre en 1957 à la cathédrale Saint-Bénigne. Il a ensuite été successivement, vicaire à Is-sur-Tille (1957), vicaire à la cathédrale Saint-Bénigne (1961), aumônier diocésain de l’enfance, des scouts et guides de France (1967), curé de la paroisse Sainte-Chantal de Dijon (1972), curé de Genlis (1986), curé d'Arc sur Tille (1998).

Il a également été aumônier fédéral de JOC et JOCF de 1982 à 1984.

Ses obsèques seront célébrées le jeudi 29 novembre 2012 à 14h30 en l'église Saint-Aignan de Gevrey-Chambertin (21).

Nous prions pour lui et sa famille.



Ci-dessous, l'avis de décès du vicaire général, le Père Eric Millot.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 novembre 2012 - Rubrique lire, écouter, regarder

RCF Parabole vous invite à être particulièrement à l’écoute  du 26 novembre au 2 décembre, pour la grande semaine du radio-don.

Cette plus grande écoute vous permettra d’ « apprécier » RCF parabole, radio branchée sur l’essentiel, positive, ouverte sur le monde et proche de vous, à l’écoute de vos attentes. Une radio qui vous invite aussi à découvrir le trésor de la foi chrétienne. Et peut-être n’avez-vous pas encore perçu toute la richesse de la nouvelle grille de programmes ? C’est l’occasion de le faire.

Dans cette semaine du radio- don, vous entendrez exprimés nos besoins en même temps que l’appel à votre générosité. Vous serez invités à faire une promesse de don par téléphone.

Votre participation nous est nécessaire pour pouvoir rester présents dans le paysage des radios locales en finançant les évolutions devenues indispensables : l’entretien et le renouvellement du matériel, la prévision du passage au numérique d’ici trois ans (il nous faut pour cela provisionner la somme de six à sept mille euros),  la mise en place des nouvelles technologies ( internet, podcast, iphones …), la possibilité- si vous nous en donnez les moyens- de créer un nouveau poste salarié, car les charges de travail sont devenues trop lourdes pour les salariés comme pour les bénévoles.

Vous le voyez les besoins ne manquent pas. Nous devons y faire face si vous voulons rester une radio branchée, une radio dans le coup, Qui peut rester présente dans le paysage des radios locales . Merci d’être à vos postes pour cette semaine pas comme les autres qui est vitale pour RCF Parabole.

 


 


A l’occasion de cette semaine sera notamment organisée une TABLE RONDE :

"Nouveaux médias au service de la diffusion d’un message chrétien"

 


Mercredi 28 novembre à 17h30

En plein cœur de Dijon : Espace Notre-Dame, 16 rue des Forges

Enrichissez ce débat grâce à vos témoignages et vos questions.

Retrouvez cette table ronde sur notre antenne débat sur RCF Parabole : le jeudi 29 novembre 2012 à 18h15 et le samedi 01 décembre 2012 à 10h00


 


RCF Parabole fait partie d’un réseau national composé de 62 radios et 236 fréquences réparties sur l’ensemble de la France. Le réseau RCF accompagne tous les jours 24 heures sur 24, près de 600 000 auditeurs !

RCF Parabole couvre avec ses 7 émetteurs les départements de Côte d’Or et de Saône et Loire.

Localement elle émet 4 heures 30 par jour et est écoutée régulièrement par 47 000 auditeurs.

Nos auditeurs locaux nous reconnaissent une image positive :

- 78 % trouvent nos  informations positives,

- 81 % sentent RCF proche de leurs préoccupations, 

- 86 % qualifient RCF comme une radio crédible,

- 87 % désignent RCF comme une radio enrichissante et chaleureuse.

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 novembre 2012 - Rubrique Carnet

C'est le 23 novembre en l'église de Villy-en-Auxois qu'ont été célébrées les funérailles du P. André Lhuillier. L'église où lui-même avait si souvent présidé l'Eucjharistie et la célébration des sacrements était remplie de la famille du P. Lhuillier et de tous ses paroissiens tandis que beaucoup d'autres n'avaient pu trouver de la place à l'intérieur de l'édifice. Pas moins de 18 de ses frères prêtres avaient tenu à l'accompagner de leur prière au cours de cette célébration. Après 53 années passées au service de Villy-en-Auxois et des autres villages de la paroisse, c'est au cimetière de Villy que le P. André Lhuillier repose désormais.

Au cours de la célébration, c'est le P. Alain Theuret qui a prononcé l'homélie. Vous pouvez en trouver le texte dans le pdf ci-dessous.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...