Notre Blog Actualités



Posté le 07 dcembre 2012 - Rubrique Jeunes

Pour permettre à tous d'entrer dans le temps de l'Avent, le Centre Catholique Universitaire a organisé un week-end prière à Vézelay. Les quinze participants ont pu rencontrer les Fraternités monastiques de Jérusalem, partager leur quotidien de prières et de chants, et recevoir des  enseignements sur la prière.

Le samedi matin, Frère Grégoire nous parla de Dieu, qui fait alliance avec les hommes, afin que chacun se rende compte de l'appel personnel de Dieu.
L'après-midi, Soeur Jeanne nous a parlé de la prière, relation d'alliance du côté de l'homme, et ainsi de la dimension exigeante et complexe que possède la prière. C’est le Père Raphaël Clément, responsable du CCU et de la mission étudiante, qui a proposé le dernier enseignement. Après celui-ci, chacun des étudiants a pu faire un point sur l'avancement de sa vie spirituelle. Un temps de silence était proposé après chaque enseignement afin de permettre aux étudiants de se retrouver avec eux-mêmes et de prier.

En somme, ce week-end organisé sous l'égide de la prière, sa découverte et sa redécouverte, a offert à chacun la possibilité d'avancer dans sa vie spirituelle, mais aussi de lier de nouvelles amitiés dans le petit groupe, grâce à une bonne ambiance et  une bonne entente.

 

                                                                               Les jeunes du CCU

 

Crédits photos : CCU

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 06 dcembre 2012 - Rubrique Vie des Paroisses

Jeudi 29 novembre à midi, la paroisse de Genlis a vécu un événement peu banal : l’icône pèlerine de Notre-Dame de Czestochowa (Pologne), qui accomplit actuellement un immense périple « d’un océan à l’autre », de Vladivostok à Fatima, a fait étape chez nous. Accueillie par quelques 200 personnes venues des paroisses alentour, elle a été acclamée au rythme du chant du Père Raoul Mutin qui reprend la prière traditionnelle de « l’appel de Jasna Gora » :

 

Ô Marie, je suis tout près de toi

Ô Marie, je me souviens de toi

Ô Marie, tout près de toi je veille

Nous avons en effet cherché à être des « veilleurs » en ces jours qui annonçaient déjà l’Avent, veilleurs pour la vie et la famille, puisque le pèlerinage de l’icône porte tout spécialement ces intentions, si importantes dans les circonstances actuelles. Messe, méditation de paroles de Jean-Paul II et confessions, chapelet : tous ces temps ont été de vrais moments de grâce,  palpables, pour tous les participants qui ont ensuite regardé, émus, l’icône poursuivre sa route vers Strasbourg.

 

                                                                                            Père François Béal



 

Crédits photos : paroisse de Genlis

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 05 dcembre 2012 - Rubrique lire, écouter, regarder

A l’occasion de l’entrée dans la période de l’Avent, Eglise en Côte d’Or a souhaité consacré son dossier sur la Vierge Marie, mère de Dieu et mère des hommes.

Ce dossier de Noël, en cette année de la Foi, nous invite à nous tourner vers celle qui a cru à la Parole de l’Ange, celle qui a médité l’événement de sa maternité pour comprendre la présence de Dieu dans le monde.

Laurence Viel nous invite d’abord à suivre Marie sur son chemin de foi. Et en jetant un regard sur ce qui se vit dans notre diocèse, nous découvrons combien la place de Marie y est marquée : par des sanctuaires vivants, lieux d’une forte et belle dévotion populaire (comme à Notre-Dame d’Étang et Notre-Dame du Chemin), dans la catéchèse des enfants, dans les mouvements (par exemple dans les équipes du rosaire) ou tel que les pèlerins de Lourdes ont pu le vivre l’été dernier en méditant la place du chapelet dans la prière des chrétiens d’aujourd’hui.

Le dossier du mois : Marie, mère de Dieu, mère des hommes

Tout d’abord, Laurence Viel ouvre ce dossier en notant que les paroles de Marie sont rares dans le nouveau testament. On ne l’entend pas beaucoup, et pourtant de sa présence on tire vingt mystères, vingt scènes où on la voit regarder Jésus, ce qui montre à quel point elle est partout et qu’elle imbibe tout.

Laurence Viel nous parle également des incompréhensions que rencontre Marie, comme par exemple lorsqu’elle demande à Jésus pourquoi il est resté seul au Temple de Jérusalem. Ces incompréhensions nous parlent et c’est comme cela qu’elles nous rejoignent.

Enfin, Laurence Viel développe également le rôle de Marie comme modèle pour toutes les femmes. En effet, Marie est appelée « femme » par Jésus, elle est fille du Très-Haut, épouse de Joseph, mère de Jésus, mère de son Eglise, mère des hommes. Sa puissance spirituelle est un modèle pour toutes les femmes, à la fois filles, mères, épouses, quel que soit leur état de vie, leur position sociale ou leurs charismes.

Dans la suite de ce dossier, Eglise en Côte d’Or met en lumière deux sites mariaux de notre diocèse : Notre-Dame d’Etang, d’une part, et Notre-Dame du Chemin d’autre part.

2013 est une année particulièrement importante pour le sanctuaire diocésain de Velars-sur-Ouche. En effet, la dépose de la statue de Notre-Dame d’Etang par hélicoptère est programmée pour le premier trimestre. Le Père Serge Athénor, curé de Polombières-les-Dijon, aidé par les paroissiens, nous explique toutes les initiatives qui sont prises pour que Notre-Dame d’Etang soit particulièrement honorée en cette fin d’année.

Dans le sud du département, à Ladoix-Serrigny près de Beaune, se trouve la magnifique chapelle de Notre-Dame du Chemin. C’est le Père Jean-Paul Clerc, curé de Savigny-les-Beaune, qui nous parle de son histoire. Le Père Clerc nous apprend notamment des marchands sur la route du sel et de l’étain mais aussi des pèlerins de Compostelle y trouvaient repos et réconfort et appréciaient la bonne eau de son puits. On apprend dans cet article que les ducs de Bourgogne portaient beaucoup d’intérêt à ce lieu et que Philippe le Bon en fut un généreux bienfaiteur.

La suite de ce dossier d’Eglise en Côte d’Or consacré à la Vierge Marie donne la parole aux Equipes du Rosaire, particulièrement actives dans notre diocèse de Dijon. Les Equipes du Rosaire sont composés de chrétiens groupés en équipes de 10 ou 15 invités à aller de maison en maison pour vivre l’évangile et méditer avec Marie. C’est un mouvement missionnaire de chrétiens qui n’entendent pas jouer les performances en récitant d’interminables prières mais se rassemblent pour lire et méditer les textes évangéliques. On ne mange pas, on ne boit pas et chaque mois on va chez l’un ou l’autre.

Le Père Guy Vincent, qui en est l’aumônier diocésain a rassemblé en novembre les responsables de toutes ces équipes : ils étaient 70 ! Preuve de la très grande vitalité de ces Equipes du Rosaire, excellent moyen de prier Marie en cette période de Noël, elle qui a été le Temple de cette maison en donnant la vie à l’Enfant Dieu.

Toujours dans ce dossier du mois de décembre, le Père Vincent Sauer nous offre un extrait de sa conférence sur le chapelet qu’il a réalisé lors du dernier pèlerinage diocésain à Lourdes au mois d’août dernier. Le Père Sauer nous rappelle notamment que le chapelet était la prière de prédilection de la petite Bernadette de Lourdes et que dès la première apparition de la Vierge Marie, c’est tout naturellement qu’elle a sorti son chapelet de sa poche et qu’elle s’est mise à le réciter.

Et enfin, pour conclure ce dossier, nous donnerons la parole à plusieurs catéchistes des paroisses de Meursault et de Nolay, qui nous expliquent comment construire une catéchèse en s’adaptant à chaque tranche d’âge. Les catéchistes nous illustrent également la grande place que tient Marie dans leur enseignement, que ce soit pour les tous petits ou pour les plus grands !

Visages de Prêtres

Dans ce numéro du mois de décembre d’Eglise en Côte d’Or, vous ferez également plus ample connaissance avec le Père André Jobard, actuel curé de la paroisse de la Visitation et d’Arc-sur-Tille, qui était l’invité de Visages de Prêtres le mois dernier.

Il nous raconte notamment son enfance à Meursault et les rencontres qui l’ont marquées, du Petit Séminaire de Flavigny au monde de l’entreprise en passant par son service militaire. Très influencé tout au long de son ministère par l’Action Catholique, le Père André Jobard nous explique également ses nouvelles missions, tel que celle d’aumônier du Secours Catholique, qu’il rempli depuis 2010.

Rétrospective d'Eglise en Côte d'Or

A l’occasion de ce numéro 700 d’Eglise en Côte d’Or, nous avons également souhaité vous proposer une petite rétrospective de l’évolution de ce magazine depuis sa création.

Anciennement intitulé la Vie Diocésaine, la revue du diocèse est devenue Eglise en Côte d’Or le 8 mars 1974. L’éditorial est alors signé par Mgr de la Brousse et le Père Truchot, responsable de la nouvelle publication. Extrait de l'édito de 1974 : « Eglise en Côte d’Or veut être l’un des lieux d’expression et de communication entre les membres vivants du corps ecclésial tout entier, et pas seulement du corps ecclésiastique. Communiquer la vie de chaque groupe, c’est déjà permettre une connaissance, puis une reconnaissance, et enfin une communion plus grande de notre Eglise locale ».

Vous retrouverez dans cette page des photos de toutes les anciennes couvertures du magazine ainsi que les photos des différents rédacteurs en chef d’Eglise en Côte d’Or et les équipes de réalisation.

Vous trouverez également dans cette page consacrée à l’histoire d’Eglise en Côte d’Or les nombreuses étapes que la revue a franchie jusqu’à ce numéro 700 de décembre 2012 !

De nombreux comptes-rendus des évènements diocésains

Dans ce numéro, vous retrouverez également des comptes-rendus de la clôture de l’année saint Bénigne qui s’est déroulée le week-end des 17 et 18 novembre derniers, compte-rendus du conseil diocésain de pastorale, de la session du conseil presbytéral, de la sortie organisée par l’équipe de l’aumônerie hospitalière de Beaune à Rimont, compte-rendus également du rassemblement des lycéens de France à Taizé le week-end de la Toussaint, de la rencontre bi-annuelle des laïcs en mission ecclésiale du diocèse de Dijon, mais aussi un hommage au Père André Lhuillier, prêtre du diocèse de Dijon décédé le 19 novembre dernier.

Reportage photos

Et enfin, vous retrouverez dans ce numéro un reportage photos du dernier pèlerinage diocésain en Terre Sainte. Vous découvrirez toutes les principales étapes qui ont marqué les 33 côte d’oriens qui ont participé à ce pèlerinage qui les a conduit du désert du Néguev à Jérusalem, en passant notamment par Nazareth ou encore le lac de Tibériade.

 

Toutes ses informations sont donc à retrouver dans votre revue Eglise en Côte d’Or, dont le numéro du mois de décembre paraît aujourd’hui !

N’hésitez pas à vous abonner si vous ne l’êtes déjà, et si vous faites partie de nos lecteurs, un grand merci pour votre fidélité !
 

 

 

Eglise en Côte d’Or, revue du diocèse de Dijon, est disponible par abonnement (31 euros par an), à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la maison diocésaine, dans les librairies la Procure et Privat à Dijon et sur les tables de presse des paroisses.

Tous ces numéros (10 par an + numéros spéciaux éventuels) sont accompagnés de la lettre d'information du diocèse (4 pages), qui annonce les principaux évènements de l'activité diocésaine.

Eglise en Côte d'Or paraît tous les premiers jeudis du mois.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 dcembre 2012 - Rubrique Culture et patrimoine

Plus de 150 personnes étaient réunies ce samedi 1er décembre pour assister à l’inauguration de l’exposition « D’une crèche à l’autre » qui se tiendra jusqu’au 4 février 2013 dans le Musée de la Vie Bourguignonne de Dijon.

Après un accueil de Madeleine Blondel, conservateur en chef du patrimoine et directeur des musées d’Art Sacré et de la Vie Bourguignonne, une présentation de l’exposition a été réalisée par Thierry Pinette, président de l’association « Trésors de ferveur » qui a mis à disposition un grand nombre de crèches.

De nombreux Bourguignons amoureux du patrimoine religieux local ont donc pu parcourir avec admiration les trois salles du musée ; la première étant consacrée à l’Enfant Jésus, la deuxième à des œuvres plus modernes et la troisième, la plus grande, aux collections de l’association « Trésors de ferveur ».

La rencontre s’est terminée par les traditionnels discours. Madeleine Blondel en a notamment profité pour remercier Hervé Oursel, président de la société des amis des musées de Dijon, ainsi que ses collègues ayant participé à la mise en place de cette exposition.

Un verre de l’amitié a conclu l’inauguration de cette exposition, qui s’annonce déjà comme une franche réussite.



L’exposition

Originaire des différentes régions françaises, cet ensemble de plus de soixante-dix crèches, véritable trésor de minutie, réalisé au sein des monastères, est issu de la collection « Trésors de Ferveur », complété par des oeuvres des musées d'Art sacré et de la Vie bourguignonne.

À la fin du XVIIème siècle s'est créée, dans les couvents de femmes cloîtrées, une activité importante de fabrication d'objets de dévotion domestique, dont les crèches font partie. Les personnages et le décor sont fixes, installés dans des boîtes vitrées ; le nombre de figurines est très variable selon les époques, les destinataires et les moyens. Les plus précieuses sont faites en verre filé (les ateliers de Nevers étaient très prisés) ; les plus simples utilisent la cire, la mie de pain, le stuc, le papier …

L'exposition propose également de mettre en regard ces pièces patrimoniales avec d'autres oeuvres tels que les Enfants Jésus en cire très présents dans la région et des crèches du XXème siècle qui pourraient être considérées plus anecdotiques, ou encore des images à système, ou également des miniatures plus touristiques installées dans des objets usuels (calebasse, cruche, bûche...)



Informations pratiques


Musée de la Vie bourguignonne et Musée d'Art sacré

17, rue Sainte-Anne
21000 Dijon
Tél. : 03 80 48 80 90 - Fax : 03 80 48 80 99
museeviebourguignonne@ville-dijon.fr
 
Du 1er octobre au 30 avril : musées ouverts de 9h à 12h et de 14h à 18h,
Du 2 mai au 30 septembre : musées ouverts de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Musées fermés les mardis, le 1er janvier, les 1er et 8 mai, le 14 juillet, les 1er et 11 novembre,
le 25 décembre.

Entrée gratuite.
 
Visites commentées : tous les dimanches à 16h (à l'exception du 9 décembre).

 


Crédits photos : Marie-Dominique Trapet et Jean Riegel

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...