Notre Blog Actualités



Posté le 30 janvier 2013 - Rubrique Chrétiens dans la société

A la suite de la Manif Pour Tous du 13 janvier à Paris, qui a réuni plusieurs centaines de milliers de citoyens, le Collectif Manif Pour Tous propose un certain nombre d'actions.

L'Assemblée Nationale ayant entamé l'examen du projet du loi dit "mariage pour tous" ce 29 janvier, le Collectif Manif Pour Tous propose une marche citoyenne dans plus de 80 villes de France le samedi 2 février 2013.

A Dijon, elle aura lieu de 15h à 17h, Place de la Libération.

La Manif Pour Tous est un mouvement spontané et populaire qui, au-delà des sensibilités religieuses et partisanes, dépasse toutes les diversités pour préserver l’unité et la parité du mariage civil et de la filiation humaine garantie par le droit civil français.

 

Renseignements :

lamanifpourtousbourgogne.fr - lamanifpourtous.fr

E-mail : manifpourtous21@gmail.com

 

Vous pouvez retrouver le dépliant du diocèse de Dijon sur le mariage ci-joint en PDF.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 janvier 2013 - Rubrique Evénements

Initiative de Jean-Paul II en 1997, la journée mondiale de la vie consacrée se déroulera, comme chaque année, le 2 février.


Pourquoi une journée de la vie consacrée?

Lors de la 1ère journée de la vie consacrée en 1997, Jean-Paul II soulignait les trois buts de cette journée.

Une journée placée en premier lieu sous le signe de l'action de grâce "parce qu'il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée, qui enrichit et réjouit l'Eglise par la multiplicité des charismes et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur et aux frères".

L'objectif de cette journée est aussi de mieux connaître et apprécier la vie consacrée. "En contemplant le don de la vie consacrée, l'Eglise contemple sa vocation la plus profonde, celle de n'appartenir qu'à son Seigneur, soulignait Jean-Paul II. La vie consacrée a pour mission prioritaire de garder vivante dans l'Eglise la forme historique de vie assumée par le Fils de Dieu quand il est venu sur cette terre".

Cette journée est enfin une invitation pour toutes les personnes consacrées "à célébrer ensemble et solennellement les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles. Pour cela elles sont conviées à réfléchir sur le don reçu, à découvrir, dans un regard de foi toujours plus pur, le rayonnement de la beauté divine diffusé par l'Esprit dans leur forme de vie, à prendre conscience de leur mission incomparable dans l'Eglise pour la vie du monde".
 

Pourquoi cette journée se déroule-t-elle le 2 février ?

La journée de la vie consacrée est célébrée en la fête de la Présentation du Seigneur au temple. La présentation de Jésus au temple, consacré selon la prescription rituelle de l'époque au Seigneur comme tout garçon premier né, annonce le don de Jésus par amour de Dieu et des hommes et l'offrande suprême de la Croix. Cette journée a donc une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ, aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner pour marcher à sa suite.


Source : site internet de la CEF – www.eglise.catholique.fr

 

Dans le diocèse de Dijon

La journée de la vie consacrée se déroulera donc ce samedi 2 février, à la Maison diocésaine.

La messe de clôture, présidée par Mgr Minnerath, se déroulera à 16h30 dans la cathédrale Saint-Bénigne. Ouvert à tous.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 janvier 2013 - Rubrique Culture et patrimoine

Le froid était au rendez-vous ce samedi 26 janvier mais cela n'a pas découragé tous ceux qui ont voulu honorer cette fête de la Saint Vincent Tournante, dite cette année « des crémants de Bourgogne » puisqu’elle avait lieu à Châtillon-sur-Seine. La paroisse de Châtillon, mais aussi celles de Laignes, Montigny-sur-Aube et Sainte-Colombe-sur-Seine, ont particulièrement été associées et actives pour la préparation de cette fête religieuse et populaire.

Après la procession des saints des 85 sociétés et associations de saint Vincent du département, sous la conduite de la confrérie des Chevaliers du Tastevin, tous se sont rassemblés pour les messes de Saint Vincent célébrées simultanément en l'église Notre-Dame de Châtillon par Mgr Minnerath et en l'église Saint-Nicolas par le Père Lionel Canat, curé de Châtillon-sur-Seine. Ces célébrations furent animées avec soin par les équipes liturgiques et chorales paroissiales.

A Notre-Dame, dans une église archicomble, Mgr Minnerath a repris à plusieurs reprises dans son homélie le symbole de la vigne, évoquant « l’alliance de l’homme avec son créateur » et « la fragilité de la nature confiée à l’homme ». L’archevêque a notamment affirmé que « la profession de viticulteur met particulièrement en contact avec la création. Elle vise à produire les fruits les meilleurs. Il en est de même pour Dieu, qui veut tirer le meilleur des hommes. Dans un monde de plus en plus virtuel, le contact avec le réel devient de moins en moins évident. Puisse la profession qui est la vôtre ressouder nos liens et faire découvrir l’aspect symbolique de la vigne ».

A l’issue des messes, avait lieu les traditionnelles intronisations dans la confrérie des Chevaliers du Tastevin.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 25 janvier 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

L’Enfant Jésus de Beaune, "le Petit Roi de Grâce", est l’un des quatre principaux  « Enfant Jésus » miraculeux. Il en existe trois autres : le "Santo Bambino" de Rome, "l’Enfant Jésus" de Prague et le "Bon Jésus" de Braga au Portugal.

 C’est une statuette en bois, haute de 58 cm, peinte et articulée, habillée de vêtements somptueux venus des quatre coins du monde. Elle fut offerte à Sœur Marguerite du Saint-Sacrement à Noël 1643, par le Baron de Renty, Normand Gaston, en remerciement de leur amitié spirituelle. La statue du « Petit Roi de Grâce » ayant été vraisemblablement sculptée par ce dernier, signe de sa dévotion à l’enfance spirituelle.

Après le décès de Soeur Marguerite en 1648 à l'âge de 29 ans, a dévotion au Petit Roi de Grâce se propagea très rapidement et son rayonnement se manifesta spécialement pour les accouchements difficiles, la guérison des enfants, les vocations,…

 

Lors de  la Révolution, les religieuses expulsées, mirent la statue du Petit Jésus à l’abri chez des courageuses âmes dans une armoire en bois.

Il y fut vénéré en secret jusqu’au 28 décembre 1873, où, à l’instigation du curé de Saint-Nicolas, une fête solennelle en présence de l’évêque de Dijon, marqua la reprise du culte public du Petit Roi de Grâce.

 Il faut aussi souligner l’importance de l’école française de spiritualité, fondée par le Cardinal de Bérulle sur le dogme de l’Incarnation, « le Fils de Dieu se faisant homme ».

 Cette école apporte un souffle nouveau. Il faut d’abord partir de l’homme Jésus, qui a une existence historique et qui a laissé des traces et, à partir de Lui, remonter à Dieu. Une vie de Foi centrée sur le Verbe incarné, Christ naissant, Christ mourant sur la croix, Christ ressuscitant, Christ le même hier, aujourd’hui et demain. De nombreux témoignages prouvent que l’Enfant Jésus continue sa mission de miséricorde et de protection.

 

Chaque année, une neuvaine à l'Enfant Jésus de Beaune est organisée du 25 janvier au 2 février. 

Voici le programme de cette année :

 

NEUVAINE À L’ENFANT JÉSUS DE BEAUNE

« Augmente en nous la foi. »  Luc 17, 5

du vendredi 25 Janvier au samedi 2 Février 2013

à l’église Saint-Nicolas de Beaune à 18h30 (sauf samedi à 20h00 et dimanche à 17h00)

Chaque jour : vêpres, enseignement, démarche.

 

Vendredi 25 janvier à 18h30       

            Introduction à la Neuvaine : pourquoi une « année de la foi » ? qu’est-ce que la foi ? (par le Père Vincent Sauer)

Samedi 26 janvier à 20h00

            Avec Marie, modèle de foi, accueillir la Parole (par Séverine Dufouleur)

Dimanche 27 janvier à 17h00   SPÉCIAL FAMILLES !

            Avec les Apôtres, vivre en communion avec Jésus (par le Père Bernard Card) - Louange, enseignement, bénédiction des familles

Lundi 28 janvier à 18h30

            Avec les disciples, vivre en Eglise et nourrir la foi (par le Père Bernard Card)

Mardi 29 janvier à 18h30

            Foi et charité (par le Père Vincent Sauer)

Mercredi 30 janvier à 18h30

            Des témoins de la foi (par le Père Vincent Sauer)

Jeudi 31 janvier à 18h30

            La nouvelle évangélisation (par Oscar Ruiz)

Vendredi 1er février à 18h30

            Pauvreté du fidèle et miséricorde de Dieu (par Oscar Ruiz).

            à 20h00 : confessions et nuit d’adoration

Samedi 2 février à 20h00

Messe de la Présentation de Jésus au Temple. Envoi (par le Père Bernard Card).

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...